Les Filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston

 

Je ne vous l’ai jamais sans doute dis, mais je suis une très grande fan du roman de Jane Austen : Orgueil et Préjugé. Ce livre est un petit bijoux de la littérature et de la romance. C’est pourquoi, lorsque j’ai appris que les éditions Milady, allaient publier «  Les Filles de Mr Darcy » d’Elizabeth Aston, j’ai eu grande hâte de lire cette « suite ».

 

Les Filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston

 

Poche: 480 pages
Editeur : MILADY (18 mai 2012)
Collection : Milady romance / Pemberley
Langue : Français
Prix Editeur: 8,70€
ISBN-13: 978-2811207618

Son résumé :

Vingt années après Orgueil et Préjugé, nous faisons la connaissance des cinq filles d’Elizabeth et Darcy.

Alors que leurs parents sont en voyage à Constantinople, les demoiselles viennent passer quelques mois à Londres chez leur oncle Fitzwilliam.

La découverte de la vie citadine, des plaisirs et des disgrâces qu’elle offre, associée au caractère fort différent de ces jeunes personnes, va mener à des aventures, et des amours, inattendues, dans un cadre particulièrement mondain, où de nombreux individus se côtoient.

On retrouve avec plaisir certains personnages créés par Jane Austen.

 

Mon avis :

L’auteur à témoigné là d’un bel hommage, en tenant à écrire une suite à l’histoire la plus romantique et la plus palpitante jamais écrite au 19eme siècle. J’ai déjà lu pas mal de fanfictions ( récits écrit par des fans) sur le sujet et j’avais été plus qu’emballée d’apprendre que des suites avaient été publiées dans le commerce.

 

Une Romance au style emprunté

 

Les Filles de Mr Darcy, pourra détoner de par la construction de sa narration et de ses dialogues.

L’auteure à, semble t-il, tenu à conserver ce qui était de mise à l’époque de Jane Austen, et je pense qu’elle a voulu se rapprocher le plus possible du roman original. C’est pourquoi, pour celles qui ne sont pas préparées à ce genre, risque de trouver le récit fort pompeux et lourd. Nous sommes loin des dialogues assez directs qui sont de mise au style de notre époque. Je crois qu’il est important de le souligner. Personnellement, cela ne m’a pas dérangé, bien au contraire. On se retrouve, d’une manière assez proche, dans l’ambiance du roman de Jane Austen.

 

Dans la famille Darcy, je veux…

 

Les personnages, quant à eux, enfin , elles, sont « pompées » directement sur ceux d’Orgeuil et Préjugé. Nous retrouvons là les cinq sœurs Darcy qui font références aux cinq sœurs Bennet.  Les personnages secondaires aussi sont copiés directement du roman, parfois repris aussi, mais pas que ça : l’intrigue aussi.

En fait toute l’histoire d’Elizabeth Aston, repose directement sur celle de Jane Austen.

Certains amateurs, pourront trouvés ça dommage voire déplacés, car au final on se retrouve avec la même histoire mais joué avec les filles de Lizzie et Mr Darcy ( héros d’Orgueil et Préjugé).

Pour celles qui connaissent bien le premier roman, pourront être déçues par certains tempérament des filles de Darcy. Les Jumelles : Belle et Georgina Darcy , beaucoup plus volubiles que Lydia Bennet( l’une des plus jeunes sœur de Lizzie dans Orgueil et Préjugé), Camilla Darcy, la seconde, quant à elle, est un mélange de Lizzie et Darcy à sa manière. Letty, l’ainée des filles de Mr Darcy est juste détestable. Une vraie  matrone. Et la petite dernière : Alethea, la plus jeune qui a une véritable passion pour le chant et la musique. Quand on connait les parents, on peut se demander pourquoi Elizabeth Aston a t-elle voulu donner ces caractères, si diamétralement opposés, à leurs filles.

La réponse est simple: bien que Darcy et Lizzie en soient les géniteurs, E. Aston a tenue à conserver les caractères des filles Bennet pour des raisons obscures, de facilité sans doute.

Vous l’aurez compris, toute la première partie du roman sert uniquement, et je dis bien, uniquement à présenter tout ce petit monde haut en couleur, ainsi que la société londonienne dans laquelle elles évoluent, avec une comparaison perpétuelle avec le domaine de Pemberley, dans lequel vit la famille Darcy.

 

Mais où est Charlie ? Enfin l’héroïne ?

 

L’histoire, concrètement ne commence que dans la seconde partie du roman. On comprend enfin qui est vraiment l’héroïne du récit. Pour le héros, dès le départ je m’étais doutée de son nom. Parce qu’il a les même traits de caractère en moins charismatique que Mr Darcy. On regrettera l’absence d’interaction ( elle se fait assez tardivement) entre les deux héros et parfois, je me suis même demandé où, comment, et pourquoi leurs sentiments avaient ainsi évolués.

 

L’Amour comme un cheveux sur la soupe

 

Je dirais que, là dessus, l’auteure a été assez maladroite dans sa façon d’y venir. Autant, avec le roman de Jane Austen, nous avions droit à de savoureuses réparties, autant là,  c’est assez plat et fades. Il est cependant, assez dur d’égaler la plume de J.Austen sur ce sujet. Elle a su mettre la barre très haut avec des personnages comme Lizzie et Darcy. Camilla et Wytton ( les héros de « Les Filles de Mr Darcy« ), ne sont finalement qu’une pale copie de leur prédécesseurs.. Malheureusement.

 

Orgueil et Préjugé, Forever !

 

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé.

Ma lecture de  « Les Filles de Mr Darcy » m’a donné une envie folle de me replonger dans « Orgueil et Préjugé« .

Pour celles qui n’ont jamais lu le roman de Jane Austen, la lecture de celui ci vous donnera, je crois envie de découvrir le chef d’œuvre de cette dernière. Pour celles qui l’ont déjà lues, elles pourront regretter qu’Elizabeth Aston ait préféré la facilité d’une réécriture, à celle qui est d’inventer une véritable histoire.

A trop recopier, on ne peut éviter les comparaisons avec les ainées et franchement, les cinq sœurs Darcy sont loin d’égaler les filles Bennet.

Pour finir, je dirais que ce roman est à lire en toute connaissance de cause. Si vous recherchez une romance habituelle, vous risquez d’être déstabilisées par les codes narratifs et la construction du livre, qui repose sur un chef d’œuvre du 19eme siècle. Vous serez donc bien loin de ce que vous avez l’habitude de lire.

 

Pour finir, je tenais, véritablement, à saluer les éditions Milady d’avoir eu l’envie de nous faire découvrir cette « suite ».  Il en existe bien d’autres, dont une qui est juste sublime :Mr. Darcy Takes a Wife: Pride and Prejudice Continuese de Linda Berdoll… non non, je n’incite à rien ^^… enfin presque !

 

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

    • C’est vrai, il ne surpasse pas O&P. Cela dit comment surpasser ce chef-d’œuvre ?n Toutefois, si comme moi, tu es fan; tu auras envie de découvrir cette suite assez sympathique même si pas du tout transcendante.

      Ca me totalement replongé dans O&P du coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*