Les Secrets Tome 1 : L’Art de La Séduction de Anne Mallory

C’est la première fois que Anne Mallory est publiée en France. Ce sont les éditions « J’ai Lu » qui ont donc la primauté de cette première publication française dans leur collection : « Aventures et Passions« . J’avoue que le résumé m’avait grandement plu, lorsque je l’avais parcouru et j’avais hâte (comme toujours, vous commencez à me connaitre maintenant) de me plonger dans son histoire.

Les Secrets Tome 1 : L’Art de La Séduction de Anne Mallory

Broché : 377 pages
Editeur : J’ai lu (6 juin 2012)
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
Prix Editeur: 6,95€
ISBN-13: 978-2290054789

Son résumé :

Comme chacun à Londres, Miranda Chase lit le best-seller du moment, Les Septs Secrets de la Séduction, quand un inconnu pénètre dans la librairie de son oncle.

Ne serait-ce pas le vicomte Downing? Lorsque ce dernier lui propose de l’embaucher pour organiser sa bibliothèque personnelle, remplie de livres précieux, Miranda accepte. Après tout, que risque-t-elle auprès d’un passionné de livres?

Mon avis :

Voilà un roman qui avait tout pour être piquant à souhait et largement épicé m’étais-je dit. Eh bien pas vraiment. Ici, on badine, on papote et on blablate à qui-mieux-mieux. Alors, je ne sais pas si j’étais d’humeur ou si je m’attendais à quelque chose d’autre mais j’ai trouvé ce roman assez lassant et pompeux.

Alors que Miranda, notre héroïne, lit Le roman de la décennie, un homme entre dans la librairie où elle travaille pour réclamer un paquet. Voyant qu’elle lit le très populaire: Les Sept Secrets de la Séduction, roman qu’il semble détester. Il ne peut s’empêcher de la charrier. Et c’est ainsi que commence l’art du badinage et de la séduction entre les deux héros.

L’Art de la Frustration

Pour une raison qu’on ne s’explique pas, il va réclamer d’elle, qu’elle range et classe les livres de sa bibliothèque. En fait, tout ceci n’est qu’un leurre pour mieux séduire Miranda, qui s’en doute et qui n’aura que le choix d’essayer de le fuir. Mais en vain. De plus, elle correspond avec deux hommes diamétralement opposés : l’écrivain du fameux roman et son détracteur. Elle leur raconte ce qu’elle vit avec le Vicomte par de courtes  missives.

Shakespeare In Love

Tout ceci aurait pu être fort intéressant si Anne Mallory ne s’était pas évertuée à baser son roman sur les interactions des personnages, qui passent leur temps à se chamailler sur du Shakespeare et Cie… De plus, nous n’avons que les points de vue, en grande partie, de Miranda et presque rien sur le Vicomte. C’est frustrant et il faut l’avouer : lassant.

Pourtant, il a un petit quelque chose et ce petit quelque chose me donne envie de le reprendre plus tard. De relire ce livre pour voir si mon premier sentiment est le bon ou pas. Miranda est une héroïne, qui est loin d’être naïve. Bien au contraire. Ce qui m’a gêné, ce n’est pas tant elle mais plutôt l’absence de point de vue du héros. Toute l’histoire semble reposer sur les épaules seules de l’héroïne.

Un avis mitigé

Loin d’avoir détesté, je dirai que ce roman m’est juste passé par dessus la tête. Il ne m’a pas conquise, juste déçue. J’avoue m’être passablement ennuyée à sa lecture. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire et les personnages m’ont laissée aussi froide que le marbre. Je n’ai éprouvé aucune empathie à leur égard. J’attendais plus d’explosion ou quelque chose qui aurait totalement retenue mon attention mais rien. Juste un livre qui se lit sans vraiment de motivation mais qui pour ma part m’a aidé à dormir.

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

  1. Critique de livre, tu devrais en faire ton métier Arty !! C’est incroyable comme tu peux nous donner envie de lire un livre.. ou pas.
    Là, pour le coup, je ne pense pas le lire. C’est le caractère un peu « pompeux » que tu as décrit qui me rebute un peu.
    Est-ce que tu tenteras quand même de lire le tome 2 ?

    • En fait, je pense le relire plus tard, celui ci. Parce que ce qui m’ennuie c’est de n’avoir pas du tout pu entrer dans l’histoire. Vraiment pas. Du coup, ma critique s’en fait grandement ressentir. Ce livre, je ne l »ai ni détesté ni aimé. Je n’ai juste pas pu entrer dedans. Trop de dialogues , trop de tournage autour du pot.

      Oui, je pense lire le second aussi, voire tout de même s’il n’est pas meilleur que le premier(si mon avis ne change pas d’ici ma relecture bien-sur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*