Noblesse Oblige, Tome 1 : Le Duc Mis à Nu de Sally MacKenzie

« Le Duc Mis à Nu » de Sally MacKenzie fait partie de la sélection des premiers romans publiés par le label « Milady Romance » dans leur collection » Pemberley« , qui est dédiée aux romans d’époques. J’avoue, j’aime beaucoup le style de la couverture, et j’avais bien hâte de commencer ce titre.

Noblesse Oblige, Tome 1 : Le Duc Mis à Nu de Sally MacKenzie

Poche: 360 pages
Editeur : MILADY (18 mai 2012)
Collection : Milady romance
Langue : Français
Prix Editeur: 7,60€
ISBN-13: 978-2811207625

Son résumé :

La chance ne sourit décidément pas à Miss Sarah Hamilton, fraîchement débarquée de Philadelphie. Son père lui a fait promettre sur son lit de mort de se rendre en Angleterre chez son oncle, le comte de Westbrooke, mais des marins maladroits ont fait tomber sa malle dans le port de Liverpool. Démunie et un peu perdue, Sarah se voit réserver un accueil pour le moins étrange dans l’auberge où elle compte passer la nuit. A son réveil : stupeur ! Un homme nu partage son lit ! La voici compromise, et mêlée aux dangereuses affaires de famille du très séduisant duc d’Alvord.

Mon Avis : Voici un petit roman, une petite romance, sans prétention. Elle est agréable à lire et on passe de bon  moment en compagnie de l’héroïne « Miss Sarah Hamilton de Philadelphie« , débarquée un bon matin…enfin une bonne soirée, dans la bonne vieille Angleterre après la mort de son père.

Lost In Translation…

Sarah, est Américaine et a des idées très arrêtées sur la noblesse et ses us et coutumes. Après la mort de son père (qui était le cadet d’un famille noble anglaise), elle lui promet qu’elle ira retrouver son frère ainé : le comte de Westbrooke pour vivre avec lui. Malheureusement, ou heureusement pour l’histoire, ce dernier est décédé, et c’est son fils ainé « Robbie« , un joyeux drill qui lui a donc succédé.

Dès le départ du roman, ça se présente assez mal pour elle. Elle se retrouve dès le début du livre, compromise par le héros qui s’appelle « James« … Oui, je sais, depuis la saga des « Frères Malory », je fais une fixette sur le prénom de James… Mmmm, croyez-moi c’est dur d’être à la hauteur de ce James là ^^.. Enfin, on aurait pu croire que soit cela finirait mal pour elle ou bien mais façon « amour, haine et passion« … en fait pas du tout.

La Duchesse Malgré Elle

Ici, nous sommes loin des héros au tempérament passionnel. Sarah, est du style guindée avec ses propres théories, mais, j’avoue qu’elle est sympathique. Quant au héros, non pas qu’il soit mou, mais il ne force pas beaucoup les choses. Tout arrive à qui sait attendre. Pourtant, et ce bien qu’il y est une grande menace qui plane au dessus de sa tête. Son cousin Richard (un vrai vilain méchant pas beau et sadique), premier dans l’ordre de succession si James meurt, est prêt à tout pour arriver à ses fins.

C’est pourquoi, James, doit se marier le plus vite possible pour avoir un héritier… et bien sur c’est sur Sarah que son choix s’arrête. Oui mais voilà, un noble n’épouse pas une américaine sans le sous et sans titre !

Bienvenue chez les Nobles !

J’ai adoré, découvrir en même temps que Sarah, les travers de la noblesse anglaise, les bals, les conspirations… c’était rafraichissant et changeait assez de ce que j’avais l’habitude de lire. Sarah, assimile assez vite comment se comporter en bonne société, mais, n’apprécie pas plus que ça d’être le centre d’intérêt général des commérages… et on la comprend. L’auteure : Sally MackKenzie, nous dépeint cette société  Londonienne, d’une façon simple, empreinte d’une certaine pudeur. Après-tout, le but n’est pas d’ennuyer le lecteur, n’est-ce pas.

Un Plat végétarien sans épice s’il vous plait !

Heum, oui, ça va ans doute vous dérouter mais ce n’est pas ici que vous aurez trois tonnes de scènes chaudes bien relevées ! Je préfère vous prévenir, si c’est ce que vous recherchez, vous risquez d’être déçues. Mais, je dirais que c’est aussi ce qui fait son charme ! De plus, je pense que le héros aura de quoi vous surprendre mais Sally MacKenzie me l’a rendu si sympathique que, au final, je l’ai trouvé très attachant. Il est tout mimi ce James !

Un Bon hors d’Oeuvre

Alors qu’en est-il dans sa finalité ? Je dirais que nous avons là, une douce petite romance sans prétention qui peut rappeler par certains aspects ceux de la collection Historique d’Harlequin. Pour quelqu’un qui veut lire quelque chose de doux et d’agréable, il est parfait. De plus il n’est pas très long : 338 pages. Le reste étant le premier chapitre du second tome.

James, est un héros peu commun dans son genre, qui a de quoi surprendre mais je ne vous dis pas quoi, car je vous gâcherai le plaisir de la découverte ^^ … Sachez que du coup, je me demandais si l’auteure irait jusqu’au bout de son idée et la réponse est : oui.

Je conseille ce titre, à toutes celles qui ne recherchent pas de lectures compliquées, ni de héros trop passionnés, et qui veulent découvrir, un peu, le style régence.

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Rétroliens / Pings

  1. Le Bilan De Mes Lectures Pour Mai 2012 – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com
  2. Noblesse Oblige Tome 2 : Le Marquis Mis à Nu – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*