Demonica Tome 1 : Plaisir Déchainé de Larissa Ione

S’il y a bien une série qui ne fait pas l’unanimité au sein de la blogosphère, fan de bit-lit et de romance paranormale, c’est celle-ci. Pourquoi ? Eh bien, je ne vais pas vous gâcher le plaisir de la découverte de ma chronique^^. Au départ, je ne voulais pas faire de chronique séparée mais pour la paix de mon âme (oui bon j’y vais un peu fort, certes) il faut que j’extériorise ce que j’ai sur le cœur.

Demonica Tome 1 : Plaisir Déchainé de Larissa Ione

 

480 pages
Date de Parution :  le 20/04/2012
N° ISBN : 9782811206963
Son Prix : 8.70 €
Son résumé Éditeur :
Il est un endroit où l’extase peut vous coûter la vie.
Tayla Mancuso est tueuse de démons. Mais sa vie bascule le jour où elle se réveille, grièvement blessée, dans un hôpital peu commun. Eidolon, le chirurgien qui lui sauve la vie est un incube et, malgré la haine qu’elle voue à son espèce, la jeune femme ne peut résister à ses charmes…
Tayla est alors confrontée à un terrible dilemme : trahir les siens ou l’homme qui la fait se consumer de désir ?
Mais la séduisante tueuse n’est pas la seule à être en émoi. Et la fascination d’Eidolon pour cette ennemie jurée pourrait bien coûter la vie au démon.
D’autant qu’il ne devrait pas perdre son temps avec une humaine : la folie va l’emporter s’il ne trouve pas une compagne démoniaque au plus vite. Eidolon pourrait-il oser l’impensable et s’offrir corps et âme à la tueuse ?
Mon avis : A vrai dire, je ne sais pas par quoi commencer mais une chose est certaine, il faut que je le dise sinon ça va me pourrir mon weekend.  Celles qui ont lu ce roman, on plus ou moins détesté, d’autres ont été plus clémentes.
Dans mon cas, je serai moins sévère que la plupart…quoique. J’ai réussi à le lire en entier. Sur le coup c’est un peu comme une blessure : elle ne vous fait pas mal pendant mais après… le lendemain.
L’histoire aurait pu être vraiment passionnante et intéressante. Larissa Ione a inventé un monde qui a indéniablement un petit quelque chose de pas désagréable du tout. Hélas, elle a vomit sur le seul truc bien de son roman pour l’engluer avec des scènes de sexes à toutes les pages. Non, je n’exagère pas du tout. C’est bien simple : quand ils ne le font pas, ils y pensent.
Ça gâche tout et ça ne rend absolument plus crédible le petit truc qui semblait sympa au départ.
Pendant ma lecture je me suis fait deux réflexions bien distinctes que voici :
– Tout d’abord, et à force de lire toutes ses scènes de sexes toutes plus trash et malvenues les une que les autres, je me suis dit que l’auteure devait avoir un grave problème avec le sexe et les hommes. Ça ressort par toutes les pages du roman et c’est bien dommage.
Allo Docteur Freud ? Ici c’est la Noiraude…
Je ne vais rien vous cacher, mais entre les scènes de viols, d’actes non consentis et d’humiliations… que ce soit entre les héros ou les personnages secondaires, à force, ça devient juste écœurant. Le soucis, c’est qu’on ne peut pas sauter les pages car le sexe fait partie intégrante de l’intrigue de l’histoire. Oui, vous avez bien entendus !
– Secondement : j’ai pris en pitié, non vraiment, l’héroïne Tayla. Pourquoi ?
 » Non, ce n’est pas sale, ton corps change… »
Parce qu’elle est totalement paumée. Qu’elle n’a rien, au final, d’une héroïne et que quand on lit et que nous comprenons son histoire personnelle, on se redemande vraiment ce qui cloche avec l’auteure. La plupart de ses personnages sont mauvais : ils s’aiment, se détestent, se trompent, n’ont aucun respect les uns vis à vis des autres ( même entre membre de la même famille) et hélas, c’est valable pour les héros : Tayla et Eidolon.
Au final, on peut se demander si Larissa Ione n’a pas pris ses lectrices pour son psy. Parce que le livre est un enchevêtrement de chose qui ne devraient même pas exister dans la catégorie « Romance Paranormale« . C’est hard, cru, ça a sa place dans les pornos de gare à la rigueur et ça me fiche la haine, parce que encore une fois, il y a avait vraiment un truc sympa dedans. Mais c’est englué par tout ce marasme de scènes de cul.
Je ne suis pas spécialement fermée aux scènes olé olé. Je pense même être assez ouverte d’esprit mais quand c’est mal romancé, mal décrit de façon trop cru et de façon à faire mal aux personnages,  nous sommes en droit de nous demander où veut nous mener Larissa Ione avec cette série ?
Elle a beaucoup de succès en Outre Atlantique. Je comprends bien que son style change mais de là à aduler des choses qui devraient choquer… Je ne suis pas d’accord avec Lara Adrian, l’auteure de Minuit qui dit cela en parlant de cette série :
« Sexy, sombre et plein de suspense, Demonica va vous couper le souffle ! »
Ce n’est pas sexy du tout : c’est sale et malodorant. Et ça ne m’a pas coupé le souffle, juste l’appétit. Dommage, il y avait du potentiel mais c’est gâché par un truc qui devrait nous faire rêver pas l’inverse. A bon entendeur.
EDIT : Le Tome 2 est largement meilleur ! Je vous encourage à lire ma critique le concernant => Tome 2 : Désir Déchainé 
 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

16 Commentaires

    • J’aurais pu te dire que j’exagère mais, pour tout avouer je vous ai épargné le pire. Comme je le disais sur FB, Ward à coté c’est une romancière pour bonne soeur avec sa « confrérie ».
      Je t’avoue que je l’ai lu tout en sachant à quoi m’attendre, des copines ayant fait l’expérience en VO avant moi. Ca à légèrement amoindris mon étonnement mais ça n’a pas enlevé le malaise que j’ai eu ce matin en me remémorant le bouquin…

  1. Eh bien!! Je l’avais noté dans ma liste de bouquin à acheter, et là, je suis partagé entre l’envie de le rayer vite fait, ou bien de le lire quand même par curiosité (malsaine peut être), mais j’avoue que tout ce que j’enttends sur ce roman m’intrigue.

    Personnellement je suis une fan (et le mot est faible ) de la confrérie. Et hormis les scènes de sexes de Ward, (plutôt bien écrites à mon goût), il y a un univers particulier et passionant, et surtout un amour ennivrant entre les personnages. Si Larissa Ione enlève ça, je ne sais pas si je survivrai à des scènes de sexes vulgaires et sans grand intérêt.

    Je me deciderai au moment de l’acheter.

    • Je n’aime pas sa façon de décrire les relations entre les personnages. C’est malsain et ils ne semblent pas se respecter entre eux. Je veux bien qu’il y ait cette histoire d’incube, De démon etc mais il y aune façon de l’écrire et j’ai trouvé qu’elle manqauit de tact..

    • Bah ça dépent si tu aimes les histoires qui tournent autour du sexe. Il y avait bien un petit truc de sympa qui m’a pas mal accroché mais c’est tellement noyé dans le sexe avec des détails dont je me serai bien passé.

      C’est dommage. Vraiment. Je commence le tome 2 ce soir. Je vous dis ce que j’ne ai pensé d’ici la fin de vendredi.

    • Bonjour Sphinxou,

      En fait, le second tome est largement meilleur mais du coup le tome 1 est primordial pour la bonne compréhension de l’univers de Larissa Iione. Mais si tu ne raffole pas de scène de sexe à tout va et pour rien… je comprends que ça sera dur ^^.

3 Rétroliens / Pings

  1. Coup de coeur en Mai chez Milady | La Biblio de Nessa
  2. C’EST VENDREDI : LES SORTIES ATTENDUES DE CHEZ MILADY / BRAGELONNE – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com
  3. Demonica, Tome 1 : Plaisir déchainé de Larissa Ione | Petit Blabla entre nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*