Damnés Tome 3 : Passion, de Lauren Kate

J’ai reçu ce livre à chroniquer il y a quelques mois, hélas, j’ai eu tellement de choses à faire entre temps que j’ai du à chaque fois reporter ma lecture. Je le regrette un peu car au final j’ai oublié pas mal d’éléments des premiers tomes ( indispensable dans la compréhension de celui-ci) et du coup j’ai pris plus de temps à sa lecture.

 

Résumé de l’éditeur : Bien avant qu’ils se soient rencontrés à Sword & Cross, avant même qu’ils aient à lutter contre les Bannis, Luce et Daniel avaient déjà vécu mille vies. C’est pourquoi Luce, cherchant désespérément à trouver comment déjouer la malédiction qui condamne son amour, doit à tout prix revisiter ses différentes réincarnations. Et lorsqu’elle plonge à l’aveugle dans un Annonciateur, elle n’a aucune idée d’où cela la conduira. Sa seule certitude est qu’elle doit le faire. La jeune fille part donc sur les traces de ses vies passées, traversant cinq mille ans d’histoire et autant de lieux différents, afin de comprendre ce qui préside à son destin. Au fil de ses pérégrinations, elle parvient à recueillir des éléments qui pourraient enfin l’aider à modifier le cours de sa vie. Mais Daniel la poursuit et l’empêche à chaque fois de réécrire son histoire.

Combien de fois devra-t-elle mourir sans mettre cette passion à l’épreuve ? Lancé dans une course-poursuite flamboyante et romantique, le couple réussira-t-il à trouver dans le passé les clés qui lui permettront de modifier son avenir ?

Mon Avis : Je trouve que Passion mérite bien son titre. Je sais, c’est un peu bête mais j’aime à le dire ^^.

Luce,notre héroïne pleine de courage,  va vouloir par tous les moyens arriver à changer son passé afin de briser la malédiction qui la sépare à chaque fois de celui qu’elle aime : Daniel , son ange déchu.

Nous voyageons avec elle au fil du temps passé et découvrons ses différentes réincarnations qui finissent toutes irrémédiablement par mourir quoiqu’elle fasse. Condamnée quoiqu’il arrive à mourir devant celui qu’elle aime et qui l’aime sans pouvoir y faire quoique ce soit.  Sincèrement je trouve ça vraiment triste. C’est un cycle sans fin mais Luce veut croire qu’un jour elle pourra vivre pleinement son amour avec Daniel. C’est pour cela qu’elle prend le risque de passer à travers les siècles pour comprendre le commencement de cette malédiction… et l’arrêter.

Daniel, qui se retrouve être  son seul point de lumière dans cette grande immensité qu’est le temps et l’espace qu’elle traverse inlassablement dans ce seul et unique but.  De Versailles au Tibet, en passant par Moscou… Luce veut croire que seul son amour réussira à vaincre tous les obstacles. C’est sans compter sur Daniel justement qui fera tout pour la retrouver et éviter l’irréparable. On ne modifie pas le destin impunément.

Luce et Daniel sont des amants maudits avec tout ce que ça implique. Dans ce tome on en apprend un peu mieux sur eux d’ailleurs même si au final ça ne fait pas avancer l’histoire au présent car elle ne  nous montre que des bribes du passé des différentes réincarnations de Luce : vivre un amour impossible dont le seul dénouement est la mort de cette dernière.

J’aime bien le style simple et épuré de Lauren Kate. C’est facile; agréable à lire et entrainant. J’ai lu il a quelques temps les deux premiers tomes et je pense reprendre la série depuis le début avant la sortie du quatrième tome.

Même si la série des « Damnés » n’est pas la saga du siècle, je pense qu’il ne faut pas bouder son plaisir avec des histoires simples et juste. Après tout, les amours adolescentes sont toujours vécu avec tant de force et de vigueur ! Luce emmène son lecteur dans une quête passionnel et pure. Elle est persuadée que sa seule force peut déjouer le destin et la malédiction qui pèse sur les épaules de son ange déchu. Hélas, rien n’est jamais aussi simple et ses différentes pérégrinations le lui feront comprendre. Sincèrement j’ai beaucoup apprécié ce tome et j’ai bien hâte de connaitre son dénouement.

En attendant le Tome 4  de Damnés devrait paraitre en Juin prochain et je vous promets que je serai au rendez-vous ! Je pense que je ferai un nouvel article sur les trois tomes lorsque je les aurai relus ^^.

En tout cas, n’hésitez pas à vous jeter sur cette série, si vous ne la connaissez pas, car elle est vraiment très bien. Ce n’est pas une histoire de vampire mais d’anges… J’avoue que lorsque le premier tome est sorti, j’étais encore beaucoup imprégnée de « Twilight » pourtant, aucune comparaison n’est possible. Tant par le style que par l’intrigue. Hormis le fait que ce soit un YA ( Roman Jeunesse).

 

Bon pour ceux et celles qui ne connaissent pas je vous remets le résumé du Tome 1 :

 

Les Damnés :

 

Luce, 17 ans, entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée où ses parents l’ont envoyée à la suite d’événements survenus l’été précédent : un garçon avec qui elle est sortie un soir est mort mystérieusement dans un incendie, dont elle est sortie indemne. Elle n’a aucun souvenir de cette soirée. De plus, Luce voit des ombres, des formes obscures et changeantes qui, depuis l’enfance, n’ont jamais cessé de la suivre malgré ses nombreux séjours en hôpital psychiatrique.

Sword & Cross est un lieu austère et insolite où les téléphones portables sont interdits, et les moindres mouvements des élèves sous surveillance de caméras infrarouge. Cependant, Luce y fait très vite connaissance d’Arianne, étrange et fantasque, Penn, la fille du concierge décédé qui la prend sous son aile et devient une véritable amie, et Cam, charmeur et rassurant. Mais quand la jeune fille rencontre Daniel, un véritable choc se produit : elle est subjuguée. Celui-ci, bien qu’il soit aussi fasciné par elle, se montre hostile et cherche à l’éviter. Afin de l’oublier, Luce accepte une invitation de Cam. Et le mystère éclate ! Suite à un incendie dans la bibliothèque, Daniel, déployant ses ailes et entouré d’une auréole bleutée, survient à temps pour la sauver.

Il se résout à tout lui avouer : il est un ange déchu, immortel et condamné à la rencontrer tous les dix-sept ans sous sa forme humaine. Chaque fois, bien qu’il s’en défende, il tombe amoureux d’elle et elle de lui.

Et chaque fois, elle en meurt. Et pourtant, pour la première fois, la jeune fille survit à l’un de ses baisers…

 

Pour finir cette chronique, j’ajouterai que j’aime énormément les couvertures ! Les éditions « Bayard Jeunesse » ont fait un très bon travail.

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

  1. J’avais touvé le tome 1 un peu long, pour moi il ne se passe pas grand chose tout au long du roman, mais la fin m’a plû et m’a surprise et m’a donné envie de lire le tome 2.
    Et là, grosse deception, je l’ai trouvé encore plus lassant que le premier, et j’ai arrêté aux 3/4 du livre, ne sachant jamais si la fin aurait pu me donner envie de lire le troisième.
    Une chose est sûre, les couvertures sont Magnifiques!!

    • Cela va faire longtemps que je n’avais pas lu de roman jeunesse. Même si Damné n’est pas la série du siècle, je ne l’ai pas trouvé ennuyeuse. Passion est différent des deux autres tomes car c’est la course poursuite de Luce vers cette malédiction qui la tue dès qu’elle aime Daniel.

      J’ai repris la série d’un œil neuf et frais mais j’ai regretté le temps trop long entre ma lecture des deux premiers tomes et le troisième. Du fait que 2011 fut une année creuse pour moi en lecture, cela me redonne une gout plus prononcé pour ce genre littéraire que j’avais délaissé.

      Et j’ajouterai ceci (petite réponse que j’ai fait à quelqu’un sur FB ):

      Il est vrai que ce n’est pas la série que j’attends avec le plus d’impatience mais elle est vraiment sympa. Je pense juste qu’elle a été noyée à cause des autres romans aux pouvoirs plus pénétrant, menant ainsi la série de Lauren Kate sur le banc des livres plus fade voire insipide. Un tort car même si, oui il y a mieux en matière d’intrigues, le style de Kate est fluide et on entre assez vite dans l’histoire. C’est pas du tout alambiqué. Et moi, ça me fait du bien ^^.

      • Tu est trés convaincante Arty, et ça me donnerai presque envie de relire les tomes depuis le début avec un oeil neuf. En effet il m’est déjà arrivé de « coincer » sur un livre parcequ’il était « noyé par d’autres romans » comme tu dis, et de les reprendre plus tard pour mieux l’apprécier. Alors pourquoi pas?

        • C’est gentil ce que tu dis Alyson :).

          Pour te donner un exemple j’avais détesté à ma première lecture : Les Vampires de la Communauté du Sud de Charlaine Harris ( True Blood ) parce qu’à cette époque j’étais fan de titre comme « Anita Blake » ou les « Dark-Hunters »… j’en bouffais jusqu’à l’indigestion de ce genre de romans et donc comme le style de Harris était encore maladroit, ça ne m’avait pas convaincue du tout.

          J’ai repris les bouquins 2 ans plus tard et … j’ai adoré !

          Je ne dis pas que c’est ce qu’il se passera pour la série « Damnés » mais je pense sincèrement qu’il faut lui donner une seconde chance. C’est pour cela que dès que je finis le tome 4 de Vampire Academy (oui j’ai un retard monstrueux sur les livres -_-; ) je relirai les trois tomes sortis de « Damnés » et j’en referai alors une chronique plus équitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*