Le Cercle des Immortels Tome 11 : « Le Dieu Déchu » de Sherrilyn Kenyon

Bien avant de connaitre Twilight, j’ai été fan d’une série de romance paranormal : Le Cercle des Immortels (Dark-Hunter en VO )de Sherrilyn Kenyon. Pendant des années « J’ai Lu » a publié de façon très aléatoire les tomes en français (presque 10 ans). Cette année enfin nous avons la suite tant attendue par quelques Fans  : Le Dieu Déchu.

 

Je vous remets son résumé :

 

Dernier dieu sumérien encore en vie, Sin a été l’une des divinités les plus puissantes du Panthéon jusqu’à ce qu’Artémis lui dérobe ses pouvoirs.

Durant des millénaires, cet ex-dieu devenu un Dark-Hunter a essayé de se venger. Maintenant, le temps presse car les Gallus, de terribles démons, vont envahir la Terre et anéantir l’espèce humaine.

Seul Sin peut les arrêter s’il récupère ses pouvoirs et les Tables du Destin sumériennes, à moins qu’il ne meure des mains d’une femme…

Mon Avis :

 

J’avais déjà lu ce tome en VO il y a très longtemps. Comme je le disais sur le forum des Dark-Hunters, je trouve parfois la traduction assez… farfelue avec des expressions qui ne sont pas vraiment françaises… De plus « J’ai Lu » a toujours la manie de « couper » certains textes ». Il est rare de nos jours de trouver la mention « Texte intégral » sur les romances de cet éditeur… Et pour cause, puisque d’autres tomes de la série ont été tronqués. Ici je n’ai pas vu de « trous » mais comme cela va faire très longtemps que j’ai lu la VO, je ne saurais dire.

Pour en revenir au texte lui-même et à l’histoire, ce livre fait un peu office de pont entre ce qui a été révélé avant dans les tomes précédents et ce qui va bientôt arriver. Sherri nous montre enfin l’autre côté du miroir : celui du côté des dieux. Et pas forcément « que » ceux de l’olympe. Effectivement on découvre différents panthéon et aussi qu’une terrible guerre se prépare…

Cette fois-ci pas de Dark-Hunters, hormis Acheron, en vu mais un Dieu déchu(par Artémis )et la fameuse « servante » d’Artemis, Katra ,qui est bien plus qu’elle ne paraissait être dans les romans précédents (lors de ses quelques apparitions car nous ne la  croisons pas à chaque tome non plus ). Ici, enfin, nous pénétrons dans l’impénétrable : le domaine des dieux et juste pour cela c’en est presque jouissif. J’ai réellement apprécié découvrir cet univers de la mythologie Gréco-romaine revisité par Sherrilyn Kenyon.

Maintenant pour ce qui est de la globalité du roman j’ai trouvé la première partie du livre un peu remâchée et j’ai été très surprise par le caractère très guimauve et larmoyant de Katra qui est bien éloigné de celui du personnage que nous découvrons dans « La Descendante d’Appolon » …par exemple. Ici la jeune femme est mièvre à donner des claques et je pèse mes mots. Sa manie à donner du « Oooh il est beau, je craque » à Sin (le héros et Dieu déchu) était juste agaçant au possible.Sans compter son côté de pauvre petite fille presque sans défense qui a toujours besoin de son chéri pour la protéger… Non c’était assez dur à lire et vraiment décevant de la part d’une héroïne qui semblait aussi forte que l’est Tabitha (Péchés Nocturne).

Heureusement la seconde partie du livre sauve un peu les meubles avec beaucoup d’actions (on découvre une nouvelle race de démons : les Gallus qui eux ne sont ni Grec ni Atlante mais… Sumérien) et puis il y a certaines révélations qui valent vraiment le coup de lire ce bouquin ! Sans oublier les apparitions d’Acheron ou encore de cette chère Simi et de sa soeur fraichement trouvée.

Dans l’ensemble même si ce n’est pas le meilleur de ce que Sherri a pu écrire, il n’en reste pas moins que ce tome nous enchaine irrémédiablement à la Dark-Hunter Mania et à son univers mythologique.

Bien que parfois relaté de façon assez brouillonne S.Kenyon a su créer un décor et une trame de fond très complexe pour une simple série de romance. Il est surtout regrettable que la romance à proprement parler devienne de plus en plus bâclée voire fade et incolore  au fil des tomes.  Les Héros de Kenyon, finalement, ne remplissent plus leur office de celui de qui était de nous faire rêver/vibrer mais servent surtout les desseins d’une histoire plus complexe qu’elle n’y parait au premier abord.

« Le Dieu Déchu » reste un bon moment de lecture. Sherrilyn Kenyon signe un tome pleins de richesse et de promesse mais nous montre aussi ici ses limites. Pourtant on reste toujours autant accro et j’ai bien hâte de lire le prochain tome en français . Dans le prochain tome nous retournons sur terre mais… ceci est une autre histoire qui vous sera conté une autre fois ^^.

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*