NEW MOON ENCORE PLUS DE PHOTOS D’EDWARD ET BELLA !!!

Oh my Goooosh ! Oh My Rob !!!! Oh My ED !! Oh My tout ce que vous voulez et surtout: Pardon Jasper de ne pas pouvoir faire autrement !!

ME pardonneras-tu ?

Mais là je viens d’épuiser mon stock de culotte tellement je … Oh MY EEEEEEEEEEED !!!!!! Ooooooh!!!! J’en peux plus,  c’est trop fort !

OH MY ED !!

Mon Ed ! Mon Rob !  Oh j’en peux plus tellement il est trop beau ce type !!!( C’est fou ce que je suis répétitive ce soir 😆 )

NEW MOON: LES PHOTOS DU TOURNAGE EN PLEIN DANS LA PLACE !BELLA DANS NEW MOON

BELLA DANS NEW MOON

EDWARD DANS NEW MOONEDWARD DANS NEW MOON

Ca va vous ? Vous êtes encore en vie ? Parce que moi j’ai du mal tellement je suis sous le choc des photos 😆 Si vous voulez en voir encore plus alors allez sur

NEW MOON LES PHOTOS DU TOURNAGE

NEW MOON LES PHOTOS DU TOURNAGENEW MOON LES PHOTOS DU TOURNAGE

NEW MOON LES PHOTOS DU TOURNAGE

EDWARD CULLEN POUR NEW MOON

Source : Lainey Gossip

Bon moi c’est bon je suis HS. Ah mon Jasper, m’en veux pas hein ! Je sais, j’ai failli à ma promesse mais bon il y avait urgence !! Dites il est où le rayon antarctique ? J’dis ça parce que là je suis en train de fondre sous la chaleur de mon corps qui se consumme devant Robert !! Enfin Edwaaaaaard.

47 Commentaires

  1. il est vraiment craquant notre vampire préférée, j’ai comme qui dirait un excès d’hémoglobine en voyant toutes ces photos! au secours Edward, j’aurai besoin d’une saignée de toute urgence!!
    (mon Dieu j’arrive pas à croire ce que je viens de dire :$)

  2. Très chère Lizzie,

    Tu ne changeras jamais petite humaine à l’humour si… personnel. Je suis ravi que tu prennes ton rôle au sérieux et comme je te le disais cet après-midi, aider Artemissia dans sa tâche est assez prenant.
    Merci pour elle.

    Éternellement,

    E.C

  3. Ben dis donc tu nous gate aujourd’hui!!!
    Si tu continue comme ça notre coeur tiendra pas longtemps!!lol
    Merci encore pour tes super articles!
    Bisou

  4. Bravo Lizzie! Superbes photos!
    Juste comme ca, c’est ton article # combien? Parcequ’à la vitesse à laquelle tu poste, on est bon pour célébrer ton 100e la semaine prochaine!!!! XD 😀

    Mais j’ai un problème avec l’avant dernière, il y a un truc que je comprends pas. Il a un trou dans sa veste pour se gratter?
    Non, je vois vraiment pas comment il est arrangé!!

    M’enfin, Merci Lizzie!!!!!!!

    • À auddtwilight4ever: Juste comme ca, c’est ton article # combien? Parcequ’à la vitesse à laquelle tu poste, on est bon pour célébrer ton 100e la semaine prochaine!!!! XD

      Juste comme ça ? Tu as un problème ? Tu ne te sens pas bien ? Eh bien je ne savais pas que mes articles savaient te faire c*** mais tu sais, j’ai demandé à Lizzie de me remplacer et lorsque je vois ce genre de commentaire ça m’écoeure. Si tu n’aimes pas les actualités Twilight je crois que ce site n’est pas fait pour toi.
      C’est vraiment dégueulasse ce genre de commentaire pourri et ton smiley n’adoucit aucunement tes propos !

      Note pour Lizzie : Merci de prendre autant de temps et de me permettre de m’occuper d’autre chose.
      Bisous la Miss !

      Artemissia la Webmistress

      • Kya ! Ma Arty soit pas énervée !! Je crois que Audd est une grande fan d’Emmett et elle pense que j’ai fait fuir Teddy Bear avec mes articles( de ce que j’ai vue sur la Cafette)
        . Alors que je ne fais que te remplacer mais ne t’en fais pas je vais continuer à écrire et actualiser Hi hi hi^^.

        Kissouilles déesse et garde la pêche !

        • En ce moment j’ai beaucoup de chose faire en interne sur le site et je n’aie plus le temps à consacrer aux infos (cela ne veut pas dire que vous ne me verrez plus 😉 ).

          Lizzie qui est l’une de mes meilleures amies et très grande fan de Robert Pattz, me remplace. C’est super sympa de sa part de le faire alors qu’à la base elle a ses propres activités. Quand vous l’a critiquez c’est moi que vous critiquez.

          • Merci Arty mais tu n’as pas à t’expliquer, je n’avais pas eu
            vent de la nouvelle et le commentaire, je l’avais vu comme une plaisenterie à la base, rien de méchant. J’ai seulement été impressionnée par le nombre d’articles de Lizzie et c’estce que je soulignais dans ce commentaire et sur la cafette. Je n’aurais jamais mis ce commentaire si j’avais su…
            Encore une fois, je me sens vraiment mal et je suis désolée.
            J’espère que tu as compris mon point de vue, je comprends le tien.

            Merci, sincèrement
            Audd

  5. WWWAAAAAAAAAAAAAWWWWWWWW
    Il est teeelllleeeemmmeeennnntttt beau 🙂
    Chix all the way !
    Haha ^^

    Merci pour les photos Lizzie ! J’aime beaucoup tes articles ! Au plaisir d’en relire 😉

  6. Le truc qui m’achèves ma Lizzie chérie ^^
    ah Oh mon dieu , c’est pas possible qu’il ait autant de charisme !
    je décèdes et revis à chaque fois 😆 , oui la Ball’s meurt et revis aussitôt c’est préférable sinon comment je ferai sans Rob 🙁 ? XD
    vraiment j’aime je dévores tes articles ( je me régales remarques Rob y’est un peu fautif ! :lol:)
    au plaisir de te lire encore
    t’embrasses foooOOrt !
    mouah !

    • Hi hi hi^^… Tu as été engendré par un phénix ? Ton père c’était Fumsek avoue Hi hi hi^^. Remarque comment ne pas faire autrement ? Rob est un aphrodisiaque, un viagra féminin. Je donnerai n’importe quoi pour l’avoir en… enfin avec moi là maintenant hi hi hi^^.

  7. Very jolie tes trouvailles Lizzie,, en plus ils ont l’aire de s’amuser un peu sur le Set du tournage,, un moment de rire pendant leurs travailles… faut dire que c’est pas facile de circuler et réspirer pour eux à vancouver avec le fans et les paprazzzzz Mais bien pour toi car ton Robinounou est toujours bien protègé et mis en quarantaine..loll Super l’article. 🙂

  8. Lizzie J’ADORE TES ARTICLES !! Et je l’ai aime Encore plus pcq toi et Moi ( Et plusieurs ! ) On a tous la meme *Drogue* Robert pattinson ^^ (Meme si de mon point de vue je prefere edward c’est l’acteur pareil 😛 ) Merci pour ces Photos SUBLIMEE !! *FAIT TRES CHAUD !! *
    Bon bin on sais koi t’acheter pour ta fête hein xD ( Des petites culottes:P) Je ne me Tannerais Jamais de tes articles x) Continue !! J’A-DO-RE !!

  9. Lizzie R. Pattinson j’adore ta façon d’écrire !!!! tu décris tout à fait ce que je ressens quand je vois des photos de Rob !!!

  10. Ma pauv’ Lizzie,il faut la ranimé là!!!!!
    Mais tkt,chui dans le meme état que toi!
    Mais Rob et ses yeux bleus me manquent mdr!!!!
    En Edward,il a trop la classe ce mec(hum)

  11. Merci Lizzie pour ces superbes photos et tes articles. C’est vrai qu’Arty a une grande aide à ses côtés. Edward, Rob est magestueux, magnifiques, et on en reste toutes baba. Il est tellement charismatique et il renvoie l’image tellement parfaite de celui qu’on aimerait toute avoir (que ce soit pour notre anniversaire, pour noel, ou tout le temps, c’est vrai que Kristen, Bella a eu la chance terrible d’avoir été honnorée de sa présence le jour de son anniversaire. Je ne sais pas combien de filles, combien d’entre nous auraient voulu se transformer en petites souris ne serait ce que ce jour là pour pouvoir contempler à souhait le beau Edward, notre Robert adoré (et euh discrètement se placer à coté de lui, lol lol j’irais même dire se glisser furtivement dans une jambe de pantalon lol lol lol. Ahhh edward, Rob quel effet tu produis sur nous mon ami ! effectivement c’est plus qu’un affrodisiaque, il nous tue le Rob, faut vite une équipe de secours à proximité, car on étouffe lol lol on tomberait presque à la renverse. Et notre cher Edward ne saurait qui choisir parmi toutes ses inanimées (qui mordre) lol. Quoi qu’on se ferait sans doute vite étripées par Bella lol lol gentiement oh au risque on risquerait simplement d’être légèrement griffées, mais de là a servir de déjeuner lol lol lol

    En plus notre cher Edward a cotoyé comme qui dirait les « rats » dans new moon lorsqu’il était parait il tout seul dans son espèce de grenier. Je me demande s’il sortait pour chasser pour se nourrir ou s’il se contentait de quelques rats comme repas. Ca doit pas spécialement avoir de gouts terrible !

    Enfin ! je félicite encore notre Lizzie pour son acharnement, son travail impécable, notre vénérable Arty, je salue notre adorable famille Cullen, ainsi que vous toutes les filles. Ca nous met l’eau à la bouche rien qu’à voir les photos, ça ne fait qu’agrandir notre attente pour la sortie de ce deuxième volet, et c’est toujours bien de voir des petites vidéos ou des photos du tournage. Je dis bravo, c’est WOUAHHHH !

    Sybille C

    • WOOWW !! Toute qu’un commentaire !! Tu as resumer TOUT les commentaires en un seule x) Bin jsais pas koi dire de plus 😀 La seule chose que je peut dire c’Est que je pense PAREIL Comme toi ^^ loll !!

      PS: J’aime vraiment ta manniere d’écrire 🙂

  12. coucou Lizzie!!!
    ma chérie vraiment j’adore tes articles mais là on fond toute sur place!!!!
    encore merci ca fait vraiment plaisir!!!
    et puis tu as raison tout à coup, il fait chaud quand on voit c photos!!!
    Quoi dire de plus à part que l’on t’adore!!!
    bisou

  13. 1- Long voyage
    Tout commence le Samedi 4 Juillet 2009, mes parents et moi partons habiter en Corse, là où il fait chaud, du moins je crois.
    Ici à Angers c’est tout le contraire. Je me suis jamais demander ce que j’allais y découvrir là-bas. Me voilà dans la voiture et la route est longue. Nous nous arrêtions à midi pour pouvoir manger et après nous repartions sur l’autoroute. Je regardais à travers la fenêtre de la voiture, le paysage défiler sous mes yeux, en pensant à mes ami(e) s que je ne reverrais plus et à ma nouvelle vie « La Corse » ! Quand on c’est que l’on doit refaire une vie, il y aura toujours et à jamais le passé dont l’on ce souviendra le plus. J’avais des larmes chaude et humide qui me coulaient sur le visage. En regardant mes parents qui eux avaient l’air d’être heureux, comme si rien n’avait pût existé. Enfin la route était fini, ont étaient arrivé à Nice, mais là on ne prenaient pas l’autoroute mais la mer ! Prendre le bateau me donnais la n’osé et encore plus à ma mère (Camille). Je montais sur un grand bateau jaune et noir, ce bateau était approprié pour mettre des voitures, dont la notre ! Nous avions un très beau temps, le ciel était d’un beau bleu aisé, le soleil brillait de milles éclats que je devais portée mes lunettes de soleil. Il y avait parfois du vent qui me faisait balancer mes cheveux en l’air, ce vent frais qui me remontait dans mes cheveux et dans mon cou m’amusait, et ce soleil qui tapait sur ma peau me réchauffait. Pendant ce voyage j’avais pût observer la mer avec ses vagues qui dedans ce cachaient des dauphins, toute pleines sortes de poissons dont je n’avais jamais vue auparavant et pleins d’autres. Mon père (Eric) arriva et me caressa ma peau toute blanche et fit
    – Alors ! Tu n’es pas trop triste ?
    – Non. Mentis-je au fond de moi c’était très douloureux
    – Tu sais nous arrivons pendant les grandes vacances et tu pourras t’amuser. Tu oublieras vite tes ami(e) s ! Me dit t’il d’un ton sûre.
    – Oui, je sais, ne t’inquiète pas Papa. Mentis-je, je savais que j’aurais du mal à oublier tous mes ami(e) s et c’est pour sa que je ne voulais même pas y penser. Je m’étais rendue compte que les ami(e) s étaient des personnes à qui on tenait beaucoup.
    Nous arrivâmes en Corse, à Ajaccio. Nous descendîmes du bateau, ma famille m’attendaient, j’étais en train de rêvasser comme toujours ! Nous prîmes la voiture, mettons les valises dans le coffre et s’installons dedans. Mes parents avaient loué un petit appartement qui avait pleine vue sur la mer et au fond il y avait la montagne. Nous entrons dans l’appartement et y descendîmes les valises. Je montais à l’étage et vîmes les chambres, ils y en avaient 3, plus une salle de bain et au fond les WC. Je pris la plus petite chambre qui était d’une couleur bleu turquoise avec un petit vert clair et d’un sol en linot gris pâle. Je mis mes affaires sur le sol et je commençais à tout observer sans en louper les détails quand Camille m’appela
    – Marine !!! Viens nous aidez s’il te plait !
    – Oui maman j’arrive !
    – Merci ma fille, tu es adorable !
    Je descendis aidez mes parents qui avaient du mal à tous décharger du coffre de la voiture.
    Enfin, les affaires dans l’appartement et nous commençons à tous mettre en place. L’appartement était très grand mais plus petit que dans le palace dont on vivait. Mes parents étaient des personnes très riches.
    – Ne t’inquiète pas, nous vivrons dans l’appartement que 1ans, jusqu’à ce que la construction de notre prochain logement soit fini. Fit mon père
    – Oui, figes-je, je ne m’inquiétais pas, c’est juste que sa fait bizarre d’habiter dans un appartement.
    – Et encore. Me dit ma mère
    Le soir commença et juste après avoir pris un bon bain chaud et mettre mis en pyjama je descendis manger ce que Camille avait préparé. La table était mise, il n’y avait plus qu’à manger le souper. Nous nous asseyons et je me tus pendant que mes parents commençaient à regarder la télévision. J’entendis aux informations le mot « Angers » et vite je tournis la tête regarder ce qu’ils disaient. Ce n’était rien qu’une bande de garçon qui avait été parti d’un lycée plutôt que l’heure prévue. Je pensais à autre chose, mais je préférais que ça soi sa que quelque chose de plus grave. Je finis mon manger et débarrassa mon assiette. Je me rendis à l’étage pour aller dans ma chambre. Je prépara mes affaires pour le lendemain et me brossa les dents. Je me mis dans le duvet qui était sur le matelas poser contre le sol qui n’avait pas encore été reconstruit. Je pris mon baladeur et écouta de la musique. J’entendis mes parents monter et aller dans la salle de bain se préparer, puis ma mère vint me fermer la porte de ma chambre.

    2- Rencontre
    Le matin était là, je ne m’étais même pas rendue compte que je m’étais endormie sans avoir étain mon baladeur. Je me leva et m’habilla, puis je descendis sans faire de bruit pour ne pas réveiller mes parents. Je mis la table et prépara le petit déjeuner. J’entendis mes parents se réveiller et ils descendirent.
    – Bonjour, alors tu as bien dormie ? Fit mon père
    – Oui, j’ai dormie comme un bébé, et vous ? dis-je
    – Très bien. Dit ma mère
    Puis ils m’embrassèrent et me serrèrent dans leurs bras.
    J’étais étonner qu’il faisait toujours beau.
    – Papa, Maman, puis-je sortir un peu pour découvrir la région s’il vous plaît.
    – Bien sûr. Dit mon père
    Ma mère faisait une drôle de tête comme si c’était une mauvaise idée et que j’allais me perdre.
    – Merci beaucoup !!!
    – De rien. Fit mon père
    – Ne rentre pas trop tard et préviens nous au cas où tu te perdrais. Dit ma mère d’un ton furieux
    – Oui maman. Dis-je
    Je pris mos sac à main et mon portable, puis j’ouvris la porte la referma derrière moi et partis-je.
    Je regardais autour de moi et pris l’ascenseur. Enfin arriver dehors je marcha et croisa des gens dont la plupart me regardais bizarrement. Je vus une fille blonde aux yeux vert très clair habiller avec un haut mauve et d’une jupe couleur prune, cette fille était accompagner d’une autre fille rousse aux yeux vert foncer. Ces filles étaient d’une t’elle splendeur que je me regarda pour voir à quoi je ressemblais par rapport a elles, j’étais brune aux yeux marron avec un haut à manches courtes vert clair et un jean. Ces filles s’approchèrent de moi et me dit
    – Bonjour, je me présente je m’appelle Erica. Fit la blonde
    – Et moi c’est Vanessa. Dit la rousse
    – Enchanté de vous rencontrer moi c’est Marine.
    Marmonnais-je intimidée.
    – Tu es nouvelle? Dit Erica
    – Oui. Dis- je
    – Tu habites où ? Fit Vanessa
    – Oh eu pas loin, disons aux appartements là bas. Montrais-je
    – Ah ! Dit Vanessa
    – Moi je n’aime pas ces appartements, ils sont trop petits. Dit Erica
    – Oui peut être mais oh moins on ne vie pas dans la rue ! Dis-je énerver.
    Je détestais quand on critiquait les choses, surtout quand ça peut être utile.
    – On te dérange peut être ? Dit Vanessa un peu gênée
    – Non. Mentis-je
    – Tu veux que l’on te fasse visiter le centre ville ? Dit Vanessa
    – O…
    Je n’avais même pas pût finir ma phrase quand Erica me coupa la parole.
    – Non Vanessa ! ont peu pas, ont à dû travail je te r’appelle. Dit Erica
    – Ah bon ! Fit Vanessa
    – Bâ alors peut être une autre fois.
    – D’accord. Dis-je fur axe
    – Au revoir ! Dit Vanessa
    – Oui c’est ça au revoir. Dit Erica l’air contente de partir
    – Au revoir ! Dis-je
    Les filles étaient parties trop vite qu’elles n’avaient pas du m’entendre. Je venais juste de regarder ma montre quand elle afficha 12h20. J’étais étonnée parce que j’étais partie à 10h.
    Je partis en direction de l’appartement tous t’en pensant si je n’avais pas perdu les clés quand je m’étais promener. Enfin j’avais réussi à retrouver mon chemin. Je regardai dans mon sac pour prendre les clés qui étaient là et ouvris la porte. Mon père était assis sur la chaise de la table et ma mère qui venait juste de sortir de la cuisine, quand elle me dit
    – Alors, tu étais passée où ? toute en paressant inquiétée
    – Oh désolé papa, maman, je m’étais un peu promener quand j’ai croisée des filles qui mon souhaiter la bienvenue et ont à commencer à papoter.
    – Ah bas c’est bien, tu t’es fait de nouvelles amies ! Dit mon père tout content
    – Oui ! M’exclamais-je
    – Non, tu veux dire que je me suis fait un sang d’encre, j’ai crus que tu t’étais perdu ! Dit ma mère fâcher
    – Désoler. Dis-je gênée
    – Bon allez, n’en parlons plus et passons à table pour le dîner ! Dit mon père
    – Oui papa !
    – Oui chérie, tu as raison !
    Nous nous installâmes à table pour manger le dîner que Camille avait préparé. Elle avait fait des spaghettis bolognaise.
    – C’est très bon ! Admit mon père
    – Oui c’est excellent !
    – Merci ! Dit ma mère toute contente
    Sa faisait plaisir de voir ma mère joyeuse.
    – Alors qu as-tu découvert ici ? Dit Camille
    – Eu ! des centres commerciaux, de belles maisons, de beaux paysages, ils y avaient des forêts, la mer avec sa plage, des montagnes que j’ai aperçue au loin.
    – Tu as vue t’où ça ? Dit Eric étonner
    – Oui, pourquoi ? Dis-je
    – Parce que ton père ne pensait pas voir tout sa ! Dit Camille
    J’avais fini le dîner quand je vins débarrasser la table et dit à mes parents
    – Puis-je refaire une balade s’il vous plait, mais un peu plus longue histoire d’admirer un peu plus les paysages et de pouvoir discuter avec les gens.
    – Oui, bien sûr ! Dit Camille
    – Oui, tu peux ! Dit Eric
    – Merci beaucoup papa, maman !!! Dis-je toute contente
    – De rien. Dirent Camille et Eric
    Je monta m’habiller, enfiler une belle et robe bleu clair assez courte, je me maquilla un peu, en mettant du rouge à lèvre couleur rouge, du mascara bleu océan, un peu de fond tin et des boucles d’oreilles pendantes en or blanc, c’était mes préférer et je mis mes sandalettes bleu clair. Enfin, j’avais fini de me préparer et descendis, pris mes clés, ouvris la porte et la referma. Cette fois si je ne pris pas l’ascenseur mais les escaliers. Quand je fus arrivé dehors je sentis cette bonne odeur fraîche et ce soleil doux et chaud que j’aimais tant. Je marchais quand soudain je croisa Vanessa seul qui vin en ma direction et me dit
    – Salut Marine, tu vas bien?
    – Oui et toi ? Dis-je
    – Très bien, tu as vue ce beau temps ? Me dit elle joyeuse
    – Oui, il est très beau ! Répond dis-je
    – Au faite, ça ne te dérangerait pas de me faire visiter la plage ? Demandais-je poliment
    – Non, mais que veux-tu visiter sur la plage ? Me demanda elle avec sa douce et chaleureuse voie.
    – Les coins ! Répond dis-je
    – D’accord, viens, suis moi ! Me dit elle
    Nous marchons jusqu’à la plage tout en discutant de ma vie à Angers.
    – C’est bon, on est arrivée ! Dit elle
    – Merci ! Dis-je
    – Regarde là bas ! Me dit elle en me montrant la mer
    Moi je n’admirais plus la mer mais des surfeurs, enfin je crois !
    – Ah oui, ce sont des surfeurs les 3 ? Demandais-je (à côté de la plaque)
    – Oui ! Me répondit elle
    – Il est mignon lui ! Dis-je en le désignant
    Le premier garçon était blond aux yeux bleus avec un short jaune et rouge, assez grand, le 2ième était brun aux yeux marron avec un short violet et bleu foncé, il devait faire ma taille (1.65) et le 3ième était brun aux yeux vert gris pétillant, il devait faire 1.80, il portait un short noir et bleu il était d’une splendeur parfaite, je n’avais jamais vue un si beau garçon. Vanessa me regarda tout en essayant de savoir qui je fixais des yeux, quand elle vin me dire
    – Oui je sais il est mignon, il s’appelle Xavier il a 17ans et demi, il est au lycée, mais tu sais tu n’as aucune chance avec lui alors ne perd pas ton temps ! il dit que toutes les filles ne sont pas assez bien pour lui.
    – Oui je sais, mais je ne contais pas sortir avec ! Mentis-je
    Il me regardai et m’avais fait un sourire. Vanessa le regarda bizarrement puis il fini par venir sur la plage en direction des vestiaires et ses copains le suivait. Pendant qu’ils se changeaient Vanessa me montrai du doigt les coins et donnait leur nom. Après nous revenons près de la plage, quand les 3 garçons sortirent des vestiaires et vinrent en notre direction et nous dîmes
    – Bonjours Mesdames ! Nous dit le grand blond
    – Bonjours Mesdames ! Comment allez-vous ? Nous dit le brun aux yeux marron
    – Bonjours Mesdemoiselles ! Qu’elle beau temps n’est ce pas ? Nous dit Xavier
    – Oui qu’elle beau temps ! Répond dis-je
    – Nous allons très bien ! Répondit Vanessa
    – Que faites-vous ici ? Dit le grand blond
    – Je ne t’ai jamais vu ! (en me désignant) Dit Xavier
    – Non c’est normale je suis nouvelle depuis hier ! Dis-je
    – Et je le lui montrais les coins d’Ajaccio ! Dit Vanessa
    – Nous devons partir, désolé, à un autre jour ! Dit Vanessa
    – Au revoir Mesdemoiselles ! Crièrent les 3 garçons
    – Au revoir ! Dis-je
    – Alors comme sa ont doit y aller ? Dis-je en m’adressant à Vanessa
    – Oui, je suis désolé mais mes parents m’attendent à la maison, bye ! Dit elle
    – Bye ! à demain ? Demandais-je
    – Oui à demain ! Me répondit elle
    Vanessa parti tendit que moi je me promenais, quand je revins à la maison. J’ouvris la porte et dis-je
    – Bonjour tout le monde !
    – Bonjour mon enfant, tu ne rentre pas trop tard je trouve ! Dit ma mère
    – Non. Répondis-je
    – Tu as reçue une lettre ! Dit mon père
    – A bon ? et elle est de qui ? Demandais-je
    – On ne sais pas, je te r’appelle que l’on ne lit jamais ton courrier ! S’exclama ma mère
    – Oui, c’est vrai, j’avais oublié !
    J’ouvris la lettre que l’on m’avait envoyée et j’étais toute impatiente de savoir qui s’était ?
    « Chère Marine,
    J’espère que tu vas bien, moi ça va. J’espère que le voyage n’a pas été trop long et que tu n’as pas été très vexée de quitter Angers et tout tes ami(e) s. Je t’es envoyer un petit collier qui j’espère te plaira beaucoup. Porte le sur toi et tu deviendras une des 3 merveilles de monde ! Bisous mon petit ange,
    Ta grand-maman

    J’étais contente que ma grand-mère ait pensé à moi. Je mis le collier que ma grand-mère m’avait donné quand…

    3-Transformation
    Je vue mon corps briller de partout,il se souleva dans une nuée blanche pleine de paillettes, mes ongles devenaient longs et au bout très blanc, mes cheveux devenaient plus longs et ma couleur brune restaient la même mais avec quelques belles mèches brune clair voir un peu blonde, mes yeux marron devenaient, d’un bleu turquoise que je n’avais jamais vue, ils brillaient, ma peaux blanche devenais encore plus blanche que jamais, j’avais une peau plus douce qu’une peau de bébé, ma courte robe bleu clair était devenu longue et blanche (elle était splendide), mes sandalettes bleu clair était devenues assorties à robe blanche. Mes parents n’avaient rien vue de ma « transformation », je ne comprenais pas ce qui s’était passé. Je savais qu’une seule chose c’est que le collier argenter avec la perle blanche que ma grand-mère m’avait envoyer m’avait « transformer » en une belle jeune fille, mais dans la lettre ma grand-mère avait dit « porte le sur toi et du deviendra une des 3 merveilles du monde »
    Je ne voyais pas trop ce qu’elle voulait dire par là, mais en tout cas il fallait vite que je trouve une explication à ma « transformation » parce que mes parents allaient me demander qu’est ce que j’avais fait pour devenir comme sa. J’eu une idée, c’était de partir me promener et de leur téléphoner que j’était avec Vanessa ce qui n’était pas vrai et en rentrant de leur dire que je m’étais fait poser des lentilles, que je m’étais acheter des affaires et que j’étais aller chez le coiffeur me faire des mèches, par conte comment leur expliquer pour ma peau et mes cheveux qui avaient pousser ? 3 minutes plus tard et je fus l’idée que je m’étais imposé. Je fila faire mon plan. 3 heures s’écroulèrent quand je fila revenir à l’appartement. J’ouvris la porte et rentra.
    – Enfin tu es rentré ! S’exclama mon père
    – Bâ ma fille tu as changer, qu’est ce qui t’es arrivée ? Demanda ma mère
    – Au rien, c’est juste qu’avec Vanessa nous sommes aller chez le coiffeur se faire quelques mèches, on a fait du shoping puis elle a du partir donc moi je me suis promener et puis je me suis fait poser des lentilles parce que j’en avais marre de mes yeux marron ! Mentis-je
    – Moi j’aimais bien des yeux ! Fit ma mère
    – Ah, moi je voulais changer !
    – File prendre ta douche on a assez perdu du temps comme sa que maintenant il est l’heure de manger ! Dit mon père
    – D’accord j’y vais !
    Je montais, préparer mon pyjama et faisais couler l’eau du bain et mis de la mousse dedans. Je voulus retirer mon collier mais je me demandais ce qu’il allait m’arriver après, conclusion je préférais le garder sur moi autour de mon cou.
    Je me mis dans mon bain rempli de mousse et m’allongea pour souffler un peu après ma journée qui avait été très charger. Ma mère du m’appeler plusieurs fois parce qu’elle monta et alla dans la salle de bain me dire qu’il fallait manger, j’avais du faire un petit somme.
    – Bâ alors, tu dormais ou quoi ? Gronda ma mère
    – Eu… Désoler ! Répondis-je
    – Il faut manger ! Viens vite, tu as 2 minutes pour sortir de ton bain ! Dit Camille toute fâcher après moi.
    – Oui maman !
    Ma mère sortie de la salle de bain tendit que moi je sortais de mon bain de mousse. J’enfilais mon pyjama et descendais pour manger le souper. Mon père avait mit la table et ma mère avait préparé le repas. Nous mangeâmes la soupe et après que j’avais fini mon délicieux repas je partis sans rien faire et monta me brosser les dents. Je fila dans ma chambre et me mis dans mon duvet pour lire mon livre que je m’étais achetée avant de partir d’Angers. Mon père frappa à la porte de ma chambre et je lui répondis
    – Entre !
    – Alors comme sa on lit maintenant ?
    – Oui j’aime bien
    – Tu l’as acheté en ville
    – Non, je l’ai acheté à Angers avant de partir !
    – Ah je vois, tu es déçue d’être parti ?
    – Non c’est juste que c’est douloureux les premiers jours mais je commence à bien mis faire en Corse, en plus c’est très jolie !
    – Je suis tout à fait d’accord avec toi !
    – C’est quand que je reprends l’école ?
    – Dans 3 jours
    – Ça va passer vite !
    – Oui
    – Bon je te laisse lire, bisous mon ange !
    – Bisous papa mais je vais faire un petit somme je suis très fatiguée !
    – Ah bas bonne nuit !
    – Merci, à toi aussi !
    Mon père parti quand ma mère arriva me dire bonne nuit, elle m’embrassa puis parti. Le jour était là ! Je me leva et enfila mes affaires. Je descendis, sentis l’odeur des petits pains au chocolat et des croissants. Mes parents me dirent
    – Bonjour !
    – Bonjour !
    – Salut ! Répondis-je
    Je pris un croissant et un petit pain au chocolat et je leur dis
    – Papa, maman, désolé mais j’aimerais me promener si ça ne vous déranges pas trop !
    – Non vas y
    – Merci !
    Je fila, pris mon manteau, mon portable et mes clés. Je marchais près de la plage quand je croisais Xavier qui devait juste finir de surfer. Il me salua et me dit
    – Bonjour Marine !
    – Bonjour Xavier !
    – Je ne savais pas que tu étais du matin ?
    – Disons que j’ai du mal à dormir et je n’aime pas trop sa !
    – Comme moi
    – Tu fais quoi ?
    – Je me promenais j’aime bien marcher, vivre à l’extérieur… et toi ?
    – Moi je surfais
    – Tu aimes bien sa ?
    – Oui, j’en fais depuis que je suis tout petit !
    – Tu surfais tout seul ?
    – Oui, mes copains se lèves plus tard !
    – Et toi tu n’es pas avec Vanessa ?
    – Non, disons que Vanessa doit être chez elle et je là connais que depuis 3 jours !
    – Tu n’avais pas les cheveux plus courts ?
    – Non ! Mentis-je
    – Mais tu n’avais pas les yeux marron et la peau moins blanche ?
    – Si !
    – Tu es sûr ?
    – Oui
    – C’est bizarre, j’aurais parié que tu avais la peau moins blanche et les yeux marron !
    – Ah, par conte je me suis fait des mèches c’est peut être pour sa que tu crois que j’avais les cheveux plus court !
    – Oui c’est peut être sa, en tout cas ça te va bien les mèches !
    – Merci !
    – De rien !
    Au fond de moi je me disais que même si les mèches m’allait bien ce n’est pas moi qui avait choisi, ni de changer de look !
    Nous commençâmes à papoter quand ces copains vénèrent nous joindrent.
    – Salut Xavier, salut marine ! Dirent ces copains
    – Bonjours ! Dis-je
    – Salut ! Dit Xavier
    – On ne vous dérange pas ?
    – Non, mais de toute façon j’allait partir !
    – Au revoir ! Dis-je
    – Au revoir ! Dirent ces copains
    – Au revoir me dit Xavier en m’enlaçant et me fis la bise
    Je partais quand je sentais que Xavier et ces copains me regardaient et ça me mettait mal à l’aise. Je commençais à m’égarer de la plage quand je fus arrivé dans une forêt que Vanessa ne m’avait jamais montrée.

    4-Le collier
    Je commençais à avoir peur parce que j’entendais des bruits qui ne mettais pas familier mais qui ressemblaient plutôt aux animaux. Au bout d’un moment je vue des gros yeux m’observer, j’avais la chair de poule, je voulu rentrer chez moi sauf que j’avais perdu mon chemin, je voulais pleurer quand je vue que mes larmes ne coulaient pas, je ne comprenais pas ce qui m’arrivais. Je savais que quand je pleurais je ressemblais à une fontaine tendit que là aucune larmes ne coulaient. Je vue les yeux qui me suivait de près et que le bête allait surgirent conclusion je commençais à courir de toute mes forces, je savais que je n’étais pas bonne à la course à pied mais là je vue que je courais super vite c’est comme si on m’avait mis un moteur dans mes jambes, je voyais le paysage défiler sous mes yeux ce qui ne mettais jamais arriver. Je m’arrêtais un peu parce que je croyais que j’étais épuisé mais non mon cœur ne battait pas plus que dans la vie de tous les jours. Je m’étais blesser à la jambe, je toucha avec mon doigt dessus quand la blessure se referma tout de suite, il n’y avait plus aucunes traces de sang n’y de cicatrices. Je n’en revenais pas. Je commençais à recourir quand une branche m’empêcha de passé, je voulu essayer de la poussé, en la fixant des yeux la branche se déplaça toute seule. Je commençais à croire que le collier que ma grand-mère m’avait donner comme une sorte de « pouvoir »ou de « magie » en tout cas j’avais peur de toutes les choses que je venais de faire ou plutôt peur de moi-même. J’appela mes parents et je leur dit que je ne rentrerais pas manger pour le dîner n’y pour le quatre heure, j’avais trop peur de leur faire du mal sans le vouloir. Je commençais à me demander de quoi pouvais-je faire d’autre, quand j’eus une idée ! C’était d’appeler ma grand-mère et de m’expliquer tous ce qui m’étais arrivé depuis hier. Je lui téléphona et elle me dit
    – Allô, qui est à l’appareil ? j’écoute !
    – Coucou Mamie, c’est moi Marine !
    – Ah c’est toi Marine ?
    – Oui mamie !
    – Je te téléphonais pour te remerciais pour ta chaleureuse lettre et du collier que tu m’as offert !
    – Ah oui la lettre et le collier, alors ça ta plu ?
    – Oui mamie, je le porte depuis hier quand j’ai reçue ta lettre et je voulais te demander quelque chose ?
    – Ecoute mon enfant, je suis en Corse depuis 2 semaines alors tu as qu’à venir me voir ! L’adresse c’est 3 Rue du collier ensorceler ! voilà j’espère que tu viendras.
    – Oui mamie je vais même venir tout de suite.
    Je raccrochais mon portable et couru à toute vitesse à la maison de ma grand-mère, je ne savais même pas ou sa se situais je pensais très fort à l’endroit où sa pouvais être et je fus tout de suite arriver comme par magie. Ma grand-mère était là dehors et me dit
    – Tu ne te débrouilles pas trop mal pour une apprentie
    – Comment sa ?
    – Utiliser tes dons sans en savoir plus c’est un bon début, allez entre et viens t’asseoir, je sais que tu as plains de questions à me poser sur ce collier !
    – Oui mamie
    J’entra chez elle, ça maison d’une grandeur impressionnante, elle avait beaucoup d’arbres et de fleurs, sont gazon était d’une verdure splendide. Quand je vue l’intérieur je reconnaissais sa petite touche personnel les « chats », il y avait de nombreuses assiettes en porcelaine décorer de chats superposer contre le mur blanc, elle avait de nombreux tableaux ou photos de sa famille dont moi. Je m’assis sur son canapé en velours et lui dit
    – Mamie j’adore ta maison, tu l’as trop bien décoré !
    – Merci !
    – Je voulais te demander à propos de ce qui m’arrive en ce moment depuis que je porte le collier que tu m’as offert ?
    – Disons que le collier que tu portes appartenait aux arrière-grands-parents de ton arrière-grand-père, ce collier avait été fait en 1810. Il ne peu qu’appartenir qu’à ceux qui ont un sang pur, c’est-à-dire à des personnes qui ont été choisis par « le bien de la nature » plus précisément c’était une tribu. Cette tribu avait un chef comme n’importe qu’elle tribu. Ce chef, qui lui avait un jour été capturer par une autre tribu « le mal de la nature », il avait subi de nombreuses tortures, on ne le nourrissait pas, on le faisait dormir sur le sol dur et inconfortable. Quand, un jour il appris que si il survivait ce n’était que grâce à son sang pur et par le bien qu’il avait donné aux autres. Cette personne reçue un jour un collier qui était appeler le « collier ensorcelé » mais ce n’était plutôt qu’un collier magique qui ne réunissait que des forces de la nature pour préserver notre terre et nous transformait en une personne blanche (toutes les catégories qui correspondes au blanc) qui « l’Ange). Un jour cette personne réussit à s’enfuir la nuit, sa faisait depuis 3 ans qu’il avait été prisonnier. En revenant sur son territoire la où vivait sa tribu, il leur raconta toute sa tragique histoire. Il garda ce collier autour de son cou jusqu’à sa mort. On entendu plus parler de ce collier depuis 1 siècle jusqu’à la naissance de ton arrière-grand-mère Patricia qui était la mère de ton grand-père, elle aussi avait été choisis par le bien de la nature, elle ne le savait pas jusqu’au jour où elle tomba sur ce collier cacher dans le grenier de cette maison où je vie. Cette maison appartenait à la première personne choisit. Quand Patricia vue ce collier elle le mis autour de son cou alors que ce collier ne pouvais qu’appartenir à la personne choisi par le bien de la nature, il a un mécanisme que personne ne peu deviner, il ne peu s’ouvrir qu’a la bonne personne choisis par le bien de la nature, conclusion si c’est la bonne personne le collier s’ouvre tous seul par conte si ce n’ai pas la bonne personne le collier est comme rouiller, il ne s’ouvrera pas. J’ai déjà essayé de le porter mais il ne s’ouvre pas. La dernière fois, quand j’ai fait le grand ménage de printemps dans cette maison j’ai trouvé un bouquin écrit par ton arrière-grand-mère qui donnait des renseignement sur la personne choisis par le bien de la nature et qui écrivait toute son histoire. Quand j’ai lu un passage du bouquin j’ai tout de suite vue que tu avais tout ces caractéristiques et comme sa je me suis dit qu’il fallait que je t’envoie une lettre avec ce collier. Je savais bien que tu passerais me voir un jour ou l’autre ici et que tu le porteras sans te rendre compte que ce collier était particulier. Il faut que tu me promettes de garder ce collier jusqu’à la fin de ta vie ?
    – Oui mamie !
    – Merci mon enfant !
    – Mais mamie, ça fait quoi si je ne porte pas ce collier !
    – Dans le livre ils n’en parlent pas, mais je pense qu’il ne faut pas le retirer. Mais ils disent qu’il ne faut en parler à personne sauf à la personne choisie par le bien de la nature, par conte il faut que tu t’éloignes un peu des gens parce que tu dégages une odeur que personne ne peut avoir et que l’on voie un peu que tu es différente. Maintenant tu n’auras que des qualités dans ta vie mais en échange rendre service à tout le monde. Dans le livre ils disent que tu deviens une des 3 merveilles du monde, le 3 doit sûrement correspondre aux 2 personnes choisis plus toi mais ils disent qu’ils n’y aura pas que 3 personnes choisis mais 5. Le 5 corresponds à la date du 3 Mars 2016. Mais pourtant quand les personnes choisit sont mortes d’autres les remplaces. Donc ça voudrait dire que normalement tu mourais en 2016 ou avant tout ça dépend.
    – Mamie, dit est ce que tu le voies que je suis différente ?
    – Ma chérie, je le voie physiquement parce que tu as plains de petit détails que tu n’avais pas avant mais tu as la même gentillesse qu’avant, tu n’as pas changer dans ta tête et tu resteras toujours ma petite chérie pour toujours.
    – Merci grand-mère !
    – Tu veux qu’elle que chose à boire mon enfant ?
    – Non merci grand-mère, je crois que j’ai eu assez de réponse sur ce collier et sur ce qui m’arrive. Merci grand-mère d’avoir répondu à mes questions !
    – De rien, tu dois peut être y aller ?
    – Oui mamie !
    J’embrassa ma grand-mère et l’enlaça. Elle me dit
    – Garde le secret et reste à jamais avec ta bonne fois !
    – Oui mamie.
    Je marchais jusqu’à la porte qu’elle avait ouvert et franchis le pas dehors et je me disais dans ma tête « Ma nouvelle vie ».
    Je couru à toute vitesse en direction de mon chez moi, je voyais ma grand-mère qui me faisais un grand coucou. En courant je pensais à toutes choses que je pouvais faire, accomplir, maintenant je connaissais le passé de ce collier et son histoire. Il était maintenant de mon devoir d’accomplir ma tache et de garder ce secret pour moi-même. Je n’avais jamais pensé qu’une tache aussi dur et douloureuse pouvait me tomber entre les mains, mais c’était pour une bonne chose. Je savais que j’avais une bonne fois mais avoir une tache de se genre, je ne savais pas si j’allais en être à la hauteur ou du moins comme il le fallait. Quand je fus arrivé chez moi, j’avais aperçue que mes parents étaient absents. Je me demandais bien se qu’ils faisaient, quand je vus un mot poser sur la table basse dans le salon. Ce mot écrit noir sur blanc disait qu’ils avaient été au restaurant et qu’ils rentreraient vers 11h du soir parce qu’ils iront au cinéma. Conclusion je passerais la fin de la journée toute seul. J’eu un coup de fil qui venait de Vanessa. Je décrochais
    – Oui, allô Vanessa !
    – Oui, je voulais te demander ce que tu faisais cette aprèm, parce que on pourrais peut être traînée un peu ensemble en faisant les boutiques ou je ne c’est quoi ?
    – Disons que j’ai une journée un peu chargée mais on peu remettre ça à un autre jour ! Mentis-je
    – Ok, pas grave, donc on ce remet ça à un autre jour !
    – Oui, j’y vais Bisou !
    – Bis
    Elle raccrocha vif et net. Je repensais à ce que ma grand-mère m’avait dit, qu’il fallait que je m’éloigne un peu des gens parce que je dégageais une odeur que personne n’a et que je n’avais pas le même physique qu’avant et de celui des autres.
    Il fallait que je m’habitue à ma nouvelle vie, surtout que je reprenais le lycée dans 2 jours. Je décida d’aller rendre visite à ma grand-mère et comme sa je pourrais lui emprunter son livre. Je couru en direction de la maison de ma grand-mère et arriva en moins de 5minutes. Je frappa chez elle et elle sorti
    – Bonjour, qu’est ce qui t’amène ?
    – J’aimerais t’emprunter ton livre ! Si tu pouvais me le prêter se serais sympathique de ta part, parce que moi j’aimerais bien voir de quoi je suis capable avec mes « pouvoirs » !
    – Oui bien sûr ! Même je te le donne, maintenant il t’appartient !
    – Merci mamie, il ne fallait pas !
    – Tu sais ça ne doit pas être moi qui devrais le garder et puis c’est toi maintenant la personne choisis !
    – Oui
    – Allez vas y. Je te souhaite bonne chance pour ton « entraînement ».
    – Merci grand-mère.
    Je l’embrassa et lui dit
    – Au revoir grand-mère, je t’aime !
    – Moi aussi mon enfant !

  14. Désolé pour l’histoire que j’ai mise. Cette histoire ne devais pas allée sur ce blog. Je voulais la transmettre à une amie. Mais si vous avez aimer ou pas, pouviez-vous me mettre des messages? ‘avance merci

  15. Désolé pour l’histoire que j’ai mise. Cette histoire ne devais pas allée sur ce blog. Je voulais la transmettre à une amie. Mais si vous avez aimer ou pas, pouviez-vous me mettre des messages? D’avance merci

  16. bravo ton histoire est très sympa, on rentre bien dans le truc, dès le début on a envi de connaitre la suite ! J’essaye d’écrire une histoire moi aussi depuis quelque temps (pas du tout le même sujet par contre) et j’espère que ce sera aussi accrocheur ^^

    bien a toi. xelena

  17. je taime edward jacob et jesper salut bella mon amie ok bye je taime comme amie
    merci pour sa ke tu ma faitje suis fierr

    je taime edward jacob et jesper salut bella mon amie je taime comme amie

  18. je taime edward jacob et jesper bye salut bella je taime comme amie alice aussi je taime comme AMIE MOI AUSSI JE MA PELLE ALICE COMME TOI
    SALUT MES AMIE JE VOUT AIME
    DE ALICE
    SALUT SALUT SALUT SALU SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT
    SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALU
    SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUTSALUT
    SALUT SALUT SALUT SALU SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALUT SALT SALUT SALUT SALUT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*