Driven Saison 8 : Driven Down shift de K. Bromberg

Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d’excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l’ombre de son célèbre père.

Driven Saison 8 : Driven Down shift de K. Bromberg

Nombre de page : 440 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de sortie : 6 juillet 2017
Collection : New Romance
Langue : Français
ISBN-10: 2755633387
ISBN-13: 978-2755633382
Prix éditeur : 17€
Disponible sur liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d’excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l’ombre de son célèbre père.

Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s’isole dans un cottage de bord de mer. Seule. Jusqu’au jour où elle y découvre un étranger sexy.. Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s’abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant.

Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

Mon avis :

Avec ce huitième tome de Driven, nous faisons un sacré bon dans le temps ! Cette fois-ci, la surprise fut énorme puisque le héros n’est autre que le petit Zander qui a quand même bien grandi depuis. C’est devenu un beau jeune homme, mais avec la rage au cœur et des blessures pas vraiment cicatrisées.

Alors qu’il a tout pour être heureux, un carton contenant des pans de son passé, dont l’autopsie de sa mère biologique, va être un coup de couteau. Zander a été adopté depuis par Colton et Rylee. Comme son père adoptif, Zander est devenu un champion d’Indy Car, mais les récentes nouvelles l’ont poussé à faire n’importe quoi. Une énième dispute avec Colton, le poussera à partir prendre du recul et tenté de réparer ce qui a été brisé en lui.
C’est en voulant se retrouver avec lui-même, loin de sa famille, qu’il va faire la connaissance de Getty, qui semble elle aussi avec quelques casseroles derrière elle.

Bon, autant, Zander a un prénom classe, autant, quand j’ai découvert comment s’appelait l’héroïne… J’avoue ne m’en être toujours pas remise… Gertrude ! Non, mais pourquoi ? D’accord, elle vient d’une famille riche et aisée, mais tout de même. Bon, la petite Gertrude a eu une vie dure, un père horrible (il en faut pour appeler son enfant comme ça, non ?!) et un mari imposé qui est atteint du syndrome du pervers narcissique. Bref, nos deux protagonistes vont se surprendre dans une position assez délicate.

Non, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous résumer tout le livre. Je tiens à ma tête. Sachez juste que pour ma part, j’ai passé un excellent moment et de tous les spin-off, je crois bien que celui-ci est mon préféré.

Ce que j’ai aimé ? Tout d’abord, les héros à fleur de peau, mais qui ne partent pas dans tous les sens. Gertrude et Zander savent réfléchir avant de parler. Ils sont là, lui pour se retrouver, elle pour fuir un passé pesant et affronter enfin la vie. Le côté sexe est un peu moins mis en avant même si la tension sexuelle entre eux est à son paroxysme. Les confrontations avec leur famille respectives.

Ce que j’ai moins aimé ? Par moment, l’auteure nous bombarde d’informations (des choses que font les héros sans qu’il n’y ait eues réellement les scènes en question) et ça m’a perturbé. Je devais être fatiguée en fait.

Dans l’ensemble, ce tome est une belle surprise. Zander et Getty sont des personnages que j’ai apprécié suivre. Au départ, j’avais un peu peur que ce ne soit trop redondant par rapport aux autres ou même avec l’histoire de Rylee et Colton, mais pas du tout. En plus, nous apprenons pleins de choses intéressantes sur leur vie. Bref, que du bonheur.

Acheter ce livre sur Amazon


Chroniques des tomes précédents



 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

  1. Coucou
    Je l’ai fini ce matin et j’avoue que j’ai lu certaines pages en diagonale. Même si j’ai adoré ce tome, il y avait beaucoup de digressions sur les personnages et çà rendait le récit un peu long sur certains chapitres.
    Belle journée

    • Oui, beaucoup d’introspections sur des scènes non passées en plus, ça m’a un peu déstabilisée. Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à avoir tiqué sur ce point.
      Belle journée à toi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*