Seize ans deux étés de Aimee Friedman

Nombre de pages : 384 pages
Éditeur :
Editions Milan
Date de sortie : 7 juin 2017
Collection : Littérature ado
Langue : Français
ISBN-10: 2745986554
ISBN-13: 978-2745986559
Prix : 16€90
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé : Alors qu’elle est à l’aéroport, sur le point de quitter l’Amérique pour rejoindre son père en Provence le temps des vacances d’été, Summer reçoit un appel.

Répondra ? Répondra pas ?

Mon avis

La couverture et le résumé de Seize ans deux étés m’ont immédiatement attirée. J’ai tout de suite accroché avec le mystère qui entourait l’histoire. Je dois dire que ma lecture fut très agréable et pleine de surprises. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et c’est à contre cœur que j’ai lu l’épilogue. Summer est un personnage pour qui je me suis prise d’affection, attachante et l’été qu’elle va vivre va lui permettre de grandir.

Summer est une jeune adolescente de 15 ans qui va passer un été en France, à la rencontre de son père qu’elle n’a pas revu des années. Sa mère Lucy n’est pas très ravie à cette idée alors que Ruby, sa meilleure amie, l’encourage à profiter de cet été pour faire de nouvelles expériences. Arrivée à l’aéroport et avant d’embarquer, le téléphone de Summer sonne. Et là, nous allons suivre deux étés alternatifs.

En effet, dans un premier temps, Summer ne décroche pas et se retrouve donc en France à La Fourche, dans cette maison où son père n’est, finalement, pas. Elle va cohabiter avec Viviane et sa fille Éloïse, qui semblent vivre dans cette grande maison d’artistes et va faire la rencontre de Jacques, un beau et charmant serveur.

Dans un second, on apprend que Summer prend l’appel et que, finalement, elle décide d’annuler son voyage et de rester aux États-Unis. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que tout le monde avait des plans dans lesquels elle n’avait pas sa place. Elle décidera de prendre des cours de photographie sur la campus, dispensés par sa tante Lydia, histoire de pimenter un peu plus son été.

Peu importe l’été, Summer va avoir de révélations sur son père, cet homme qu’elle pensait connaître et qui, finalement, s’est joué de presque tout le monde. Ces révélations vont pousser Summer à grandir, à mûrir et surtout à apprendre le pardon.

Comme je vous le disais, Summer est un personnage très agréable et très attachant. J’ai pris plaisir à passer du temps en sa compagnie et à vivre ses deux réalités. Je l’ai trouvé mature pour son âge, notamment par rapport à la situation qu’elle vit et je dois reconnaître que, pour une fois, nous n’avons pas une héroïne caricaturale qui fait trop Madame ou trop enfant. Elle fait son âge et ça, c’est vraiment génial. Sa mère et sa tante sont deux personnages qu’on prend plaisir à découvrir, tout comme Hugh que j’ai adoré. Viens ensuite Viviane et Eloïse, qu’on ne voit finalement que très peu et c’est dommage car j’aurais adoré en savoir un peu plus sur leur vécu. Quant à Jacques, je dois dire que c’est une petite pointe de déception. Je l’ai trouvé plus agaçant qu’intéressant mais je n’arrivais pas à me sortir Hugh de la tête je crois. Le grand absent du livre reste quand même le père de Summer, Ned, qui, finalement, n’est que très peu là. C’est dommage car j’aurais adoré en savoir un peu plus sur son ressenti.

Concernant l’intrigue, je dois dire que j’ai été un peu déroutée au départ. J’avais vraiment l’impression de lire deux histoires différentes car le livre est découpé en partie. Chaque partie est consacrée à l’un des deux étés de Summer. On vit alternativement ce qui aurait se passer si elle n’avait pas décroché et ce qui aurait pu se passer si elle avait décroché. J’ai beaucoup aimé cette façon de narrer l’histoire, de suivre deux histoires en une. Et même si les deux étés sont différents, Summer va y faire les mêmes expériences, découvrir les mêmes vérités, se disputer avec les mêmes personnes mais surtout apprendre à grandir.

Mention spéciale à l’épilogue qui, finalement, fonctionne pour chacune des histoires. Le petit point noir de cette façon de raconter l’histoire, c’est qu’on ne s’attarde pas beaucoup sur les détails et que, de ce fait, j’avais l’impression que tout allait trop vite. En tout cas, le sujet paraît léger, dit comme ça mais j’ai décidé de ne pas vous dévoiler le gros rebondissement du livre pour que la surprise fonctionne sur vous. Bon, je vous avoue que j’avais deviné ce qui se tramait mais ça ne m’a absolument pas gâché la lecture.

Aimee Friedman a su dédramatiser une situation compliquée, sans tomber dans le caricatural ou le larmoyant ou encore la minimiser. Son écriture est prenante et elle nous embarque dans deux étés de folie. Peu importe l’été, Summer va enfin se découvrir, vivre de nombreuses expériences, tomber amoureuse, prendre ses distance avec Ruby et surtout découvrir de nombreux secrets. Aimee Friedman a su dépeindre avec justesse les différentes émotions et états par lesquels passe Summer et surtout, la pousser à s’interroger sur les images qu’elle renvoie, et la manière dont elle perçoit les autres.

Seize ans deux étés est un livre qui s’adresse aux adolescents et très jeunes adultes. L’histoire est surprenante et les personnages sont charmants. On ne s’ennuie pas un seul instant dans cette courses effrénée vers la vérité. Un roman au goût d’été qu’on prend plaisir à découvrir.

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos RockAndStone 517 Articles

Charlie – Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres.
#TeamRonWeasley

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*