Un roman Young-Adult intense et éprouvant sur le thème de la transsexualité

:star: Normal(e) de Lisa Williamson

Nombre de pages :  350 pages
Editeur :  Hachette Romans
Date de sortie :  29 mars 2017
Collection :  Hors-séries
Langue :  Français
ISBN-10:  201391797X
ISBN-13:  978-2013917971
Prix Editeur :  16,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

« La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec. »

:star: Mon avis :

Ce roman, je l’ai dévoré d’une traite, il m’a fait perdre mon sommeil et pourtant, il m’est compliqué d’écrire cette chronique. Je vais peut-être paraître un peu floue et évasive dans mon écriture, mais je ne veux surtout pas trop vous en dire, cela serait vous gâcher la lecture. Pour une fois, le résumé n’en dit pas trop, c’est juste parfait, il dit juste ce qu’il faut pour attiser la curiosité.

Comme vous pouvez le voir grâce à la couverture et au résumé, ce roman aborde le thème du transgenre. J’avoue n’avoir jamais lu de roman sur ce thème, alors que les romans sur l’homosexualité sont de plus en plus courant. Mais là il n’est pas question juste de sexualité et d’attirance, mais une question de genre.

Le personnage que nous allons suivre, David, est une personne né homme, mais qui se sent piégé dans un corps masculin qui n’est pas le sien. Ce roman montre vraiment le mal-être que l’on peut ressentir lorsqu’on ne sent pas en accord avec le corps dans lequel on est né. Les personnages que nous suivons sont au lycée et ce n’est pas vraiment une des meilleures périodes en général, c’est souvent là où on évolue physiquement et mentalement. Il est également question de harcèlement, ce qui m’a beaucoup touché. Mais il est aussi question de l’acceptation, que ce soit de soi-même pour commencer, mais aussi de ses amis, de sa famille et tout simplement de toutes les autres personnes que l’on peut côtoyer.

Vous vous en doutez, ce roman est très dur et éprouvant, je n’ai pourtant pas versé une larme, mais ce fut dur au point de me sentir mal, pas au point de pleurer. Je me suis beaucoup attachée aux personnages, particulièrement à David qui est vraiment très attachant et tellement fragile par son mal-être. J’ai juste eu tellement envie de rentrer dans le roman, de botter les fesses à tous ceux qui venaient l’emmerder puis lui faire un câlin pour lui dire qu’il peut-être tout ce qu’il souhaite. Le personnage de Léo Denton est également très intéressant, vous allez vite le découvrir en commençant ce roman.  Il est incroyable et d’un soutien inattendu pour David.

Vous allez pouvoir voir plus bas que ce roman n’est pas un coup de cœur pour moi, car il est vrai que je suis plutôt exigeante à ce niveau-là. Quand bien même j’ai lu d’une traite ce roman, que j’ai adoré les personnages, l’écriture, le thème, je lui ai quand même trouvé un défaut, minime, certes, mais qui font que ce n’est pas un livre coup de cœur, bien qu’il soit vraiment passé à deux doigts. Tout d’abord, j’ai trouvé la fin un peu trop belle. Bien sûr, c’est le côté Young-Adult, mais je trouvais ça franchement trop beau pour être vrai. Je pense que je dois être trop pragmatique, mais après un livre très dur, éprouvant et émouvant, je ne m’attendais pas à un tel dénouement. Pourtant, l’auteure, au cours du roman, m’a surprise en ne tombant dans des écueils de la jeunesse que je pressentais.

J’ai adoré ce roman, j’ai aimé en savoir plus sur les personnes transgenres, sur ce qu’il peuvent subir et vivre au quotidien. J’aime et j’adore le fait qu’on puissent écrire aujourd’hui des romans sur ce sujet et surtout en jeunesse, cela montre que les mentalités évoluent enfin un peu vers plus de tolérance pour l’être humain. Je trouve cela vraiment bien qu’on puisse déjà en parler aux adolescents afin qu’ils comprennent que cela est normal, que ce soit leurs cas ou le cas de ceux qu’ils côtoient. Ce roman est une belle ode à la tolérance, à l’amour et à l’amitié, je le conseille à tout le monde !

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Littlepadfoot 156 Articles
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

2 Commentaires

    • C’est vrai qu’il est passé un peu inaperçu et c’est dommage ! Pourtant il est magnifique, il faut le lire ce roman ♥ 🙂

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*