The Irregular at Magic High School T1 de Tsutomu Sato

:star: The Irregular at Magic High School Tome 1 : Enrôlement de Tsutomu Sato 

the-irregular-at-lagic-high-school-t1Nombre de pages : 429 pages
Editeur : Ofelbe
Date de sortie : 27 Octobre 2016
Langue : Français
ISBN-10 : 2373020157
ISBN-13 : 978-2373020151
Prix Editeur :  19,90 €
Disponible sur Liseuse :  Non

Son résumé :

En 2095, trente ans après l’intervention des magiciens qui mirent fin à la Troisième Guerre mondiale, la magie, autrefois fruit des mythes et légendes, est devenue une technologie courante tout comme les pouvoirs qu’elle procure.

Tatsuya Shiba et sa jeune soeur Miyuki ont tous deux rejoint la plus prestigieuse de toutes les écoles de magie, mais si l’un est relégué au rang des élèves les moins doués, l’autre est considérée comme un véritable prodige.

Alors qu’ils ne rêvent que d’une scolarité sans histoire, les conspirations et les menaces pesant sur l’académie les forcerons à agir !

Mon avis :

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire ce livre, le résumé laissait présager un livre prenant et entraînant et je n’avais jamais lu de roman graphique c’était donc le moment pour moi de tester. Je suis donc lancée dans la lecture de The Irregular at Magic High School et ça a été la douche froide.

Commençons par un point positif, il s’agit vraiment d’un beau livre, les illustrations de Kana Ishida sont juste sublimes et les éditions Ofelbe ont effectué un travail remarquable avec un papier glacé qui fait ressortir les couleurs.

Cependant même si ce livre est très bon au niveau des illustrations et de la mise en page, on ne peut pas dire que j’ai été séduite par le texte. L’intrigue est vraiment très, très, trop longue à se mettre en place, il faut attendre les cent dernières pages pour qu’il y ait de l’action.

Il y a beaucoup de termes techniques et d’explications qui ralentissent l’action, la font stagner, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai décroché lors de ma lecture, de plus certaines explications reviennent plusieurs fois, ce qui crée un effet de répétition plutôt désagréable. De plus il y a beaucoup de réexplications de ce que vient de se dérouler ou d’être dit dans la narration, c’est très répétitif et ça freine certains moments où le récit pourrait décoller.

Les personnages ne m’ont pas particulièrement séduite, j’ai trouvé que la plupart manquaient de profondeur et d’originalité. Il y a une relation ambiguë et gênante entre Tatsuya et sa soeur, cette relation en est même gênante pour les autres personnages, on ne sait pas trop ce qu’on doit en penser, c’est assez étrange. Les relations entre les autres élèves peuvent parfois être intéressantes mais certains éléments sont lourds et manquent de subtilités, les disputes que peuvent avoir certains personnages apparaissent souvent comme des chamailleries enfantines auxquelles il ne faut pas prêter attention ce qui est dommage. Tatsuya m’a vraiment agacée, il passe son temps à juger les personnes qui l’entourent et à penser qu’elles jouent un rôle. De plus les autres personnages passent leur temps à faire des louanges à Tatsuya en s’émerveillant devant le moindre de ses gestes, certes certains éléments le rendent exceptionnel mais je ne pense pas qu’on en ferait autant dans la réalité.

Il y a d’ailleurs quelques petits problèmes de cohérence dans ce roman, dans le résumé on dit que cela se déroule en 2095, soit dans quatre-vingt ans, cependant il y a très peu d’éléments qui rappellent le contexte, cela pourrait se passer dans un univers parallèle ou dans des milliers d’années ce serait pareil. Il y a un problème de contextualisation. Il y a un message véhiculé par le livre qui pourrait être intéressant, qui serait l’égalité des chances dans le milieu scolaire, malheureusement il est placé de manière tellement maladroite que l’on pourrait facilement passer à côté.

En résumé il s’agit d’un livre maladroit, où on attend longtemps que l’action décolle et quand ça arrive ce n’est pas si bouleversant que ça. Je passerai donc mon tour pour la suite.

Bof, on a connu beaucoup mieux !

Achetez ce livre sur Amazon


emy-profilEmy, Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été

A propos Songe d'une nuit d'été 768 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

3 Commentaires

  1. Je suis bien d’accord avec ton avis ! Je n’ai pas accroché du tout à l’histoire et aux personnages. La relation entre frère et soeur m’a beaucoup gênée et j’ai trouvé ça assez malsain. Je ne compte pas lire la suite non plus. C’est dommage pour les éditions Ofelbe car j’ai beaucoup aimé mes autres lectures de leurs ouvrages.

  2. Je l’ai termine laborieusement hier et je crois que je n’avais aimais été aussi peu enthousiasmée par une lecture
    Est ce la traduction ou l’auteur mais ca manque de fluidité et d’harmonie et les passages techniques sont harassants de complexité a la longue.
    Dan Machi est aussi une light Novel chez Ofelbe et ca change du tout au tout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*