La Roue du Temps Tome 1 : L’Œil du Monde de Robert Jordan

L’été dernier, j’ai pu enfin commencer cette série de fantasy dont mon cher et tendre m’avait tant parlé. Je crois bien que je connaissais un peu l’univers avant même de l’avoir commencé. Quelques mois plus tard, voici enfin ma chronique.

:star: La Roue du Temps Tome 1 : L’Œil du Monde de Robert Jordan

loeil-du-monde-de-robert-jordanNombre de pages : 864 pages
Editeur : Bragelonne
Date de sortie : 23 mars 2012
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10 : 2352945569
ISBN-13 : 978-2352945567
Disponible sur Liseuse : Oui, ICI 
Prix Editeur : 25€ pour la version  normal, 10€ pour l’édition découverte.

De quoi ça parle ?

« La Roue du Temps tourne et les Âges passent, laissant des souvenirs qui deviennent des légendes. Dans ce monde d’ombre et de lumière où le bien et le mal se livrent une guerre éternelle, Puisse le Dragon s’envoler à nouveau. »

La Roue du temps tourne à mesure que les Ères se succèdent… Et bien vite elle va entraîner dans sa course effrénée Rand et ses amis, obligés de fuir leur village contre lequel de monstrueux géants ont lancé l’assaut. Jetés sur les routes, ils n’ont pas d’autre choix que de suivre Moiraine la magicienne, en direction de la cité de Tar Valon où ils seront enfin en sécurité ! Le temps presse, car l’un des compagnons est peut-être le Dragon réincarné, celui qui doit vaincre les Ténèbres.


:star: Le Trailer Officiel de la Roue du Temps


Mon avis :

Il m’en aura fallu du temps pour me décider à écrire cette chronique ! Non pas que je ne savais pas quoi dire, bien au contraire ! Pour tout vous avouer, cela faisait très longtemps qu’une série de fantasy, une saga homérique dirais-je même, ne m’avait pas autant tenue en haleine !

Les débuts, pour ceux qui ont lu et qui connaissent le Seigneur des Anneaux, ressemblent beaucoup à l’œuvre de Tolkien dont Robert Jordan a su s’inspirer. Heureusement, plus on avance dans le livre et plus cette impression disparaît. Robert Jordan, met en place ses personnages et ses intrigues avec minutie, leur laissant le temps et nous laissant le temps aussi de bien les les-heros-de-robert-jordanconnaître et de les apprécier. Rand, l’un des héros, est le personnage type que l’on retrouve en fantasy. Il n’est pas sans rappeler non plus le jeune Arthur Pendragon. Parce que Jordan s’appuie aussi beaucoup sur l’épopée et la légende des chevaliers de la table ronde. Le lecteur va donc suivre non pas une histoire mais bel et bien une fresque grandiose dont les éléments se mettent en place aussi doucement que surement. On suit la folle course de Rand et de ses compagnons vers Tar Valon en compagnie non pas d’un Mage mais d’une Aes Sedai, Moiraine et de son champion, Lan. Les Aes Sedai  ici remplacent en quelque sorte  les mages que l’on peu retrouver dans les autres récits de fantasy. Leur hiérarchie et leur façon de gérer leur pouvoir, ne sont pas sans rappeler aussi l’ordre des Jedis. Encore que, d’après mon chéri, il y a encore pleins de révélations à venir sur cet ordre composé uniquement de femme.

D’ailleurs si Moiraine se trouve dans le village de Rand et de ses amis, c’est parce qu’elle avait senti la puissance d’une « peut-être » future sœur. Son rôle est de sillonner le monde avec son champion et de recruter de nouvelles personnes qui auraient un don potentiel. Entre tout cela, il y a la légende du Dragon Réincarné et bien souvent, un faux dragon (un imposteur) fait son apparition. Il est dit que le vrai Dragon amènera le chaos dans le monde..
Moiraine sent qu’il y a quelque chose avec Rand, mais aussi avec ses deux autres amis, Mat et Perrin.

Je me rends compte qu’en écrivant ma chronique, que l’univers est si vaste,  qu’il y a tellement d’information à donner, que je ne sais pas comment vous dire les choses sans trop en dévoiler non plus. Bref, ce premier tome est juste un amuse-bouche, une belle mise en place dans les règles de l’art, qui va  vous donner envie de lire rapidement la suite et ce malgré la grosseur des livres !

Ce premier tome prend son temps de mettre les choses en place, il est vrai. Le lecteur, tout comme Rand qui n’a jamais quitté son village natal, découvre au fur et à mesure de sa lecture, ce monde incroyable, riche et merveilleusement bien amené.

Pas besoin d’être férue de fantasy et de s’y connaître pour apprécier la Roue du Temps !

La plume de l’auteur est si fluide et facile à lire (et l’on peut aussi remercier grandement la nouvelle traduction des éditions Bragelonne) que tout coule facilement et qu’on a l’impression de vivre en même temps que nos amis, les péripéties qu’ils vivent.

Indéniablement, je suis ressortie de ma lecture de ce premier tome avec des papillons dans le ventre et des questions pleins la tête. D’ailleurs, je crois que c’est aussi la première fois que j’ai eu une conversation autour d’un livre, avec mon cher et tendre, aussi animée et passionnante.

Vous l’avez deviné, j’ai lu le second  depuis et je vous en ferai bientôt une chronique mais je peux déjà vous dire d’emblée que cette série vaut le coup et qu’il faut impérativement la lire ! C’est juste génial !

Coup de Coeur

Acheter la version Normale sur Amazon / La Version Découverte

 
A propos Artemissia 4051 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d'autres univers grâce aux livres.

14 Commentaires

    • Tu peux « tester » le premier tome avec leur offre découverte à 10€. Je l’avais lu en numérique en profitant de leurs offre l’année dernière. J’ai tellement adoré que je l’ai racheté en grand format. Vraiment cette saga est juste géniale <3 !

    • C’est vraiment bien ! J’ai eu du mal à le lâcher ce premier tome et à la fin, j’ai été étonnée de l’avoir lu si vite malgré le nombre de pages. C’est très fluide et on se prend au jeu de cet univers si riche et bien travaillé. Un must !

  1. Bon tu m’as convaincue, La roue du temps rejoint ma Wish List ( la bande annonce m’a donné des frissons xD). En tout cas je suis très curieuse de voir ce que ça va donner !!

    • Tu verras, on entre vite dans l’univers de Robert Jordan et après difficile d’en sortir. Toutefois, je prends aussi mon temps pour lire cette vaste saga. Le tome 3 est dans ma PAL mais je sais que je vais le dévorer très bientôt 🙂

    • Je ne suis pas d’accord, les grands fans de Fantasy connaissent bien « La Roue du Temps », au contraire… Après, qu’est-ce qu’un succès de toute façon quand on ne côtoie pas les genres d’à côté 😉

  2. Je respecte ton opinion, je ne fais que réitérer les infos publies par Wikipedia: ”À la mort de l’auteur, son épouse, Hariett McDougal, a commandé un audit de la traduction française pour comprendre pourquoi l’œuvre de son mari n’avait pas en France le succès qu’elle connaissait dans la plupart des autres pays. La ligne éditoriale chaotique qu’a suivie la saga explique son succès mitigé. Elle a donc décidé de changer d’éditeur pour redorer l’œuvre.”Donc une nouvelle traduction et 2 nouvelles éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*