Accueil ASCF Le roman d’Esther de Pauline Flepp

Le roman d’Esther de Pauline Flepp

6 Temps de lecture
0
0

Chronique d’EmyEmy

 

:star: Le roman d’Esther de Pauline Flepp

Le roman d'Esther de Pauline FleppNombre de pages :  250 pages
Editeur :  Flammarion
Date de sortie :  2 Mars
Collection :  Littérature française
Langue :  Français
ISBN-10:  2081384426
ISBN-13:  978-2081384422
Prix Editeur :  18 €
Disponible sur Liseuse :  oui

 

Son résumé :

« Il y avait le jardin, c’était l’été, elle était trop belle pour aimer mes livres. »

Antoine Gardel, célèbre romancier, est en prison pour avoir tué Esther Monod, étudiante en lettres qui lui consacrait son mémoire.

Dans l’espoir de comprendre cet accès de violence et de faire « revivre » Esther, il décide d’écrire leur histoire. De sa rencontre avec la jeune femme tout droit sortie d’un film de la Nouvelle Vague jusqu’au dénouement tragique, il raconte pas à pas la naissance d’un amour noir, entre entêtement et envoûtement.

Mon avis :

Je crois que c’est la première fois que je lis un résumé qui défini aussi bien un livre. J’ai fini le roman hier et je dois admettre une chose, mon avis est mitigé et ce pour plusieurs points mais s’il y a une chose qu’il faut bien reconnaître à ce roman c’est que la fin est une véritable claque.

L’auteur fait l’exploit de nous glisser en quelques secondes dans son récit et de nous donner l’illusion qu’il s’agit d’une histoire réelle. En effet, j’avoue avoir eu un doute au point de faire des recherches sur la véritable existence de ce monsieur Gardel. L’écriture est tellement fluide et agréable qu’on a la sensation d’assister à l’histoire d’Esther et Antoine en direct. Cependant je pense que ce roman fait partie de ceux que l’on doit lire deux fois pour en comprendre vraiment les enjeux, c’est un roman-puzzle ou chaque pièce se met en place au fur et à mesure et met en relief certains éléments du roman qui sont passés presque inaperçus. La construction de ce roman est vraiment une des choses qui m’a le plus plu.

Il y a une véritable noirceur de l’humanité qui est décrite avec beaucoup de sensibilité et de finesse, il n’y a aucune prise à partie de l’auteur, nous sommes juste confrontés aux personnages et à leur travers sans qu’aucun jugement ne soit réellement suscité. Cependant je dois dire que , personnellement, j’ai été assez mal à l’aise face au côté malsain du narrateur et à sa jalousie maladive. Cela fait vraiment partie des éléments qui me poussent à ne pas aimer ce livre. De plus la prise de connaissance du tragique dénouement dès le début de l’oeuvre installe une tension palpable tout au long du roman.

Aucun aspect de la pensée n’a été oublié ( crainte, désir, divagation), tout est livré au lecteur. Il y a également une belle immersion dans le métier d’écrivain, il y a beaucoup de détails tels que les délais à respecter, le travail de conception du roman ou encore les soirées mondaines. Ce livre est vraiment très réaliste.

Ce qui m’a le plus marquée dans ce roman, c’est la fin, elle arrive comme une claque, on ne s’y attend vraiment pas et pourtant l’auteur la fait arriver comme une évidence. Je dois dire que pour ma part, une fois que j’ai fermé le livre, je suis resté bloquée quelques minutes.

 

Bon

 Achetez ce livre sur Amazon

 

 

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 3 exemplaires d’Un Palais de Colère et de Brume de Sarah J. Maas à gagner !

C’est LE livre que j’attends le plus en ce début d’année ! Vous n’…