ASCFDans l'Air du TempsHugo Roman - New romanceLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNEW ADULT

Driven Saison 2 de K. Bromberg

:star: Driven Saison 2 de K. Bromberg

Driven Saison 2 - Fueled de K.BrombergBroché: 450 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de sortie : 4 Novembre 2015
Collection : New Romance
ISBN-10: 275561756X
ISBN-13: 978-2755617566
Prix Editeur : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon Avis :

Un deuxième tome aussi addictif que le premier.

Ça y est, je viens de le finir. Il m’aura tenu éveillé une bonne partie de la nuit. K. Bromberg propose une suite qu’on a du mal à lâcher avant de lire le mot fin.
Le premier tome se finissait sur un cliffhanger qui m’avait laissé complètement frustrée et avide de connaître la suite des aventures de ce couple atypique. Le deuxième commence à ce moment précis et j’ai été très (agréablement) surprise de la manière dont l’auteure dénoue une situation que je pensais bloquée. Elle le fait de manière très juste et très belle. On a vraiment une scène magnifique et forte qui donne le ton du récit.
Je m’explique. K. Bromberg alterne souvent des moments de violence avec des moments très chargés émotionnellement. On pourrait appelé ça le « syndrome de la douche écossaise ». Cela marche aussi dans l’autre sens. La situation est dramatique avec peu d’espoir et là, je reprends mes comparaisons météo, une éclaircie. Ces fluctuations varient en fonction du personnage masculin, Colton Donavan. Je l’adore.

C’est un protagoniste qui montre deux personnalités. Je ne parle pas de schizophrénie… mais disons que le roman repose en grande partie sur ses secrets. Il y a ce qu’il montre : le coureur (dans tous les sens du terme), le joueur sans morale et il y a aussi l’homme brisé par son passé.

Il y a ce qui le (dé)construit et ce qu’il affiche.C’est un personnage qui par certains cotés m’a fait pensé à Hardin, le personnage masculin d’After d’Anna Todd mais en plus réussi. Lui aussi est une tête à claques la plupart du temps mais là où Hardin devient un personnage antipathique, je trouve que Colton, du fait de cette « double personnalité »provoque le sentiment inverse. Toutes les failles qu’il essaie de cacher et de colmater du mieux qu’il peut, génèrent un sentiment d’attachement chez le lecteur qui permet d’aller au delà de son attitude frivole.

J’ai été très agréablement surprise de continuer cette romance. Colton et Rylee tombent amoureux (alors c’est beaucoup moins simple que cela dans le livre…). Ce que je veux dire c’est que j’ai réellement senti la progression de leur sentiment tout au long des pages, notamment de Colton. On voit ce lien fort se tisser, les attacher et les rendre dépendants l’un de l’autre. La construction du récit est à la disposition de cette finalité là.

Je ne sais pas si je peux dire que la plume de l’auteure m’aura captivée. D’autant qu’elle a choisi de nous proposer un personnage masculin souvent (trop) vulgaire mais j’ai a-do-ré la construction du récit qui alterne comme je l’ai dit plus haut, les scènes dures et les scènes émouvantes.. La manière dont les mystères de Colton apparaissent petit à petit sont très justes et préparent le lecteur à l’ « ultime » révélation. On connaît son secret dès le début du deuxième tome mais on appréhende avec lui ce qu’il adviendra, si celui-ci est révélé.

On a le point de vue de Colton et Rylee ce qui n’était pas le cas dans le premier tome. Il n’y a pas une alternance régulière mais celui de Colton intervient de manière ponctuelle et habile pour permettre aux lecteurs de mieux comprendre ses réactions, ses mécanismes de défense. On est avec lui. On connaît ses secrets et on comprend que derrière sa façade abrupte se cache toute sa fragilité.
J’ai un gros coup de cœur pour ce personnage masculin qui nous fait passer du chaud au froid. Toute sa beauté tient en ses failles.

J »ai beaucoup aimé ce second tome mais je dois dire qu’il y a peut-être trop de situations de crise. Certes, elles sont graduelles et elles permettent de lézarder la carapace qui entoure le personnage principal mais la fin est trop en tension ou en tout cas trop longtemps . Surtout qu’elle est générée par un élément déclencheur qui m’a semblé artificiel. Je n’en dirais pas plus et il s’agit d’un petit bémol parce qu’au final, j’ai lu le roman d’une traite.

Le livre porte bien son nom : Driven. C’est un concentré de passions et pour celles qui aiment ce type de romance, ne passez surtout pas à côté. Je ne sais pas comment mon petit cœur va pouvoir attendre le mois de décembre pour connaître la fin de cette belle romance. Vous me comprendrez mieux en lisant le dernier chapitre !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Les Tomes Publiés

Driven


Chroniqué par Amanda JajoratineAmanda Jajoratine

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

9 Commentaires

  1. Je l’ai trouvé aussi addictif que le premier tome, j’ai aussi adoré « syndrome de la douche écossaise » mais j’ai été très déçu par la fin … je l’ai vu arriver des kilométré à l’avance, donc pour moi aucun l’effet de surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils