ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMacadamYOUNG ADULT

L’Affaire Jennifer Jones de Anne Cassidy

L'Affaire Jennifer Jones Anne Cassidy Milan MacadamBroché: 312 pages
Editeur : Editions Milan
Date de sortie : 28 mars 2012
Collection : Macadam
Langue : Français
ISBN-10: 2745957716
ISBN-13: 978-2745957719
Prix : 12€50
Disponible sur Liseuse ? Non

Son résumé : Au moment du meurtre, tous les journaux en avaient parlé pendant des mois.
Lies dizaines d’articles avalent analyse l’affaire sous tous les angles. Les événements de ce jour terrible à Berwick Waters. Le contexte. Les familles des enfants. Les rapports scolaires. Les réactions des habitants. Les lois concernant les enfants meurtriers. Alice Tully n’avait rien lu à l’époque. Elle était trop jeune. Cependant, depuis six mois, elle ne laissait passer aucun article, et la question sous-jacente restait la même : comment unie petite fille de dix ans pouvait-elle tuer un autre enfant ?

Mon avis

Honnêtement, je me demande encore pourquoi j’ai tant attendu avant de lire ce livre. Je ressors complètement bouleversée de ma lecture et je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire avec une intrigue vraiment incroyable. Ma chronique va être différente de ce que j’écris habituellement car l’histoire ne ressemble à aucune autre. Je vais avoir beaucoup de difficultés à parler des différents personnages et protagonistes puisque tout se mélange et se recroise, et que je n’ai vraiment pas envie de vous en dévoiler trop sur le livre, de peur de vous gâcher le plaisir et la surprise.

Laissez-moi d’abord vous dire quelque mots sur l’intrigue. Une enfant d’une dizaine d’années a tué une autre enfant. C’est brutal, je sais. L’affaire Jennifer Jones a fait couler beaucoup d’encre à l’époque : les gens étaient bouleversés par cette violence et avaient condamné la petite fille sans vraiment savoir pourquoi elle avait eu ce geste malheureux. Alice Tully était trop jeune à cette époque pour réellement comprendre tous les pans de cette histoire. Bientôt majeure, elle se jette corps et âme dans cette sombre histoire dont personne ne ressortira indemne.

Tout d’abord, initialement, le livre vise un public adolescent (Le prix du meilleur livre pour adolescent en Angleterre) mais j’aimerais précisé que même à 25 ans, je suis toute retournée par ma lecture et j’ai trouvé certaines scènes vraiment dures. Alors, ne vous fiez pas à l’apparente jeunesse de l’héroïne ou à cette couverture un peu enfantine. L’affaire Jennifer Jones s’adresse à tout le monde, adolescents ou adultes. Et je pense que ça ne laissera personne indemne.

Anne Cassidy a su créer un roman haletant, en brisant les codes habituels de la littérature jeunesse. Ne vous attendez pas à un univers rose bonbon, parce que vous risquez de tomber de haut : dans l’affaire Jennifer Jones, on s’attarde sur la psychologie d’un meurtrier. On va revire, avec lui, les moments qui l’ont poussé à commettre cet acte irréparable. On alterne entre moments présents et moments passés, et on va revivre la matinée de « l’horreur ». Je vous assure que cette alternance entre passé et présent est incroyable. Même si j’avais la sensation d’être perdue par moment, j’ai trouvé ça super judicieux pour pousser le lecteur à aller plus loin dans sa lecture. Mais surtout à aller au delà de ses préjugés et se poser les bonnes questions.

Je ne vous cache pas que j’ai eu, par moment, du mal à poursuivre tant j’ai été prise par un tourbillon de sentiments contradictoires. J’ai beaucoup pleuré, sincèrement et ça faisait un long moment que ça ne m’était pas arrivé. J’ai lu cette histoire avec des yeux d’adulte, de juriste mais surtout avec le regard d’une jeune femme qui côtoie quotidiennement les enfants et c’est pour ça que je suis autant bouleversée par cette lecture. Je n’arrive toujours pas à me décider sur mon ressenti mais tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai été touchée par Jennifer Jones, par son histoire, par sa force, par son envie d’être aimée mais aussi par ses faiblesses. Je pense qu’elle ne laissera personne indifférente, peu importe les sentiments qu’elle vous inspire.

Le roman est divisé en quatre parties qui prennent toutes leurs sens, une fois la lecture achevée. La plume de l’auteur est fluide, douce et délicate. Elle manie les mots à la perfection, sans trop en faire. Elle amène de la poésie, même dans des moments tragiques et ça fait énormément de bien. Je pense que si ce roman est aussi bon, c’est grâce aux mots employés, au style d’auteur, à sa façon de « rester en retrait » pour nous pousser à nous interroger. C’est un roman troublant, dérangeant, bouleversant. Ici, on s’intéresse au meurtrier, à sa vie, son passé, son futur. On passe de l’autre côté de la barrière et si c’est assez déroutant au début, on finit par s’y habituer, non sans ressentir un étrange sentiment de culpabilité.

Aura-t-on les réponses à toutes les questions qu’on se pose ? Pas à mes yeux. Je reste quand même frustrée par cette fin. Mais je dois dire que Anne Cassidy a réussi un coup de maître. Je ne m’attendais absolument pas à ce genre de roman. Sincèrement, si vous n’avez pas l’esprit ouvert et si vous n’arrivez pas à prendre du recul sur certains événements, passez votre chemin : vous risquez d’être fortement mal à l’aise.

Un roman difficile sur un enfant tueur, sur la réinsertion, sur les relations familiales compliquées, sur le voyeurisme, sur la presse à scandale, le tout dans une atmosphère dure, bouleversante, oppressante et troublante. Un roman, pour tous les âges, qui ne laissera personne indifférent.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

5 Commentaires

  1. Voilà une chronique qui ne me fait pas regretter de m’être jetée sur l’occasion quand je l’ai trouvé, il y a déjà quelques mois…
    Et surtout une chronique qui me donne envie de le sortir de ma PAL pour le découvrir ! Il a l’air dur mais vraiment fort sur le plan émotionnel. Merci pour cet avis 🙂

    1. Bonjour Loraah,

      Honnêtement, je n’étais pas plus convaincue que ça en lisant le résumé, mais je dois dire que j’ai été conquise. Ça faisait un long moment que je n’avais pas été aussi bouleversée par un roman.

      En tout cas, j’espère qu’il te plaira autant qu’à moi. Et tiens moi au courant de ta lecture 🙂

      Mais de rien ! je suis là pour ça.
      Bon dimanche !

  2. Je le note ! Merci pour cette jolie chronique ! Parmi mes derniers coups de coeur en roman « ado »: « Le silence de Mélodie » de Sharon M. Draper (catégorie handicap), Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos et Un papillon dans la peau de Virginie Lou ! Bonne fin de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils