Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley

Chroniqué par Eole Eole

:star: Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley

Frankenstein de MAry ShelleyNombre de pages : 320
Éditeur :  Folio
Date de sortie :  11 octobre 2000
Collection :  SF
Langue :  Français
ISBN-10:  2070415848
ISBN-13:  978-2070415847
Prix Éditeur :  5,48€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

«Longues et nombreuses furent les conversations entre Lord Byron et Shelley, conversations que j’écoutais avec ferveur mais sans presque jamais y prendre part. Au cours de l’une d’entre elles, il fut question de diverses doctrines philosophiques et parmi celles-ci de la nature du principe de vie, de la possibilité qu’il soit un jour découvert et divulgué. […] On disait qu’il [le Dr Darwin] avait conservé un morceau de vermicelle dans un bocal en verre et qu’un beau jour, par quelque moyen extraordinaire, ce vermicelle s’était mis de lui-même en mouvement. Ce n’était pas ainsi, en tout cas, que la vie se transmettrait. Peut-être parviendrait-on un jour à ranimer un cadavre. Le galvanisme portait à y croire. Peut-être serait-il possible de fabriquer les différentes parties d’un être, de les assembler et de leur insuffler la chaleur vitale.»

Mon Avis :

Voilà donc une grooooosse déception pour moi…

On y suit un certain Richard Walton, parti explorer les mers gelées du Nord, et qui écrit régulièrement à sa sœur restée en Angleterre. Dans ces lettres, on apprend qu’il a rencontré un homme étrange, Victor Frankenstein, et que ce dernier lui a raconté son histoire. Là, le récit prend la forme du récit raconté par Frankenstein à Walton, il est donc à la première personne mais du point de vue de Frankenstein. Il raconte comment, poussé par la passion, il a donné vie à une créature faite de morceaux de cadavres mais que cela a détruit sa vie et qu’il poursuit désormais cette créature.

Alors pourquoi n’ai-je pas aimé ? Tout d’abord parce que le récit est lent, très lent. J’ai trouvé qu’il se traînait une bonne partie du temps, qu’il y avait des longueurs et des descriptions inutiles, certes ça participe à l’esthétique gothique de ce roman…mais quand même !

Ensuite, parce que le personnage du docteur m’a profondément agacée pendant les trois quarts du livre. Il ne fait que se plaindre et être à moitié dépressif, j’avais envie de lui dire de se bouger les fesses ! Heureusement qu’il le fait un peu à la fin…

Au contraire, j’ai beaucoup aimé la créature, qui est actrice de sa vie, même si je l’ai trouvée un peu extrême dans ses réactions. On peut comprendre ses réactions, son envie d’avoir quelqu’un comme lui et de ne pas être rejeté. J’ai d’ailleurs été choquée que, loin de l’idée que l’on s’en fait dans l’imaginaire collectif, cette créature soit très intelligente et rapide, elle parle avec un langage très soutenu.

Cependant, je dois avouer qu’à la suite de ce livre, j’ai lu un essai, qui parle justement de comment la créature de Frankenstein a fini par voler l’identité de son créateur et son évolution dans notre imaginaire. Et ce livre, m’a réellement ouvert les yeux sur un roman que j’ai été à la limite de détester. Même si je ne l’aime pas beaucoup plus, au moins je le comprends mieux et je pense qu’un jour je le relirai.

Un classique en demi-teinte pour moi donc, mais qui s’est un peu éclairé par la suite… Je ne le conseillerais pas à ceux qui de base n’aiment pas trop les classiques, je pense qu’il faut vraiment être curieux pour pousser la lecture jusqu’au bout ou alors vraiment aimer le style…

Moyen

Acheter ce roman sur Amazon

A propos Songe d'une nuit d'été 841 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

5 Commentaires

  1. Mon Dieu ! Je l’ai lu il y a 6 ans celui-là ! (Vu que c’était le livre de L2 d’Anglais) J’ai beaucoup aimé ce livre pourtant. Il est lent pour la simple raison qu’il s’agit d’une mise en abyme, une histoire dans l’histoire. Victor et la Créature dans l’histoire de Walton. Et puis, j’ai aimé le sujet : un homme peut-il être supérieur à Dieu ? Parce qu’au final, Walton et Victor sont identiques. Tous deux sont victime d’ubris, de cet orgueil mal placé qui les poussent à aller toujours plus loin : la découverte d’une autre terre au péril de sa vie pour Walton et la Créature pour Victor. Je te conseille le superbe film de et avec Kenneth Branagh intitulé « Frankenstein ». C’est vraiment une très belle adaptation de ce livre.

  2. J’avais moi aussi adoré ce livre ! Je ne me rappelle pas les longueurs, du moins elles ne m’ont pas gênées… Comme Holly Goli, le film avec Kenneth Branagh et Helena Bonham Carter est juste magnifique 🙂

  3. Je l’ai lu pour la terminale et j’avais aussi trouvé le récit très long >< J’en ai gardé également un souvenir assez mitigé, mais je suis contente d’avoir au moins lu une fois ce classique ^^

  4. J’avoue que je ne l’ai pas encore lu… Mais après quand on lit un livre « à l’ancienne » comme celui-là, il faut s’attendre à ce que certains éléments ne correspondent pas à nos goûts de lecteurs modernes. Pour ma part, je ne connais que ce beau film avec Kenneth Brannagh, donc je n’ai jamais eu cette perception de la créature comme vaguement débile.
    Malgré ton avis, j’ai donc toujours très envie de le lire. 🙂

  5. Moi, je lai lu pendant le lycée et Jai bien aime ce livre. Lauteur est la femme du grand poète anglais Shelley, ils se sont enfuis a létranger, causant un grand scandale à l`époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.