Accueil ASCF Son Carnet Rouge de Tatania de Rosnay

Son Carnet Rouge de Tatania de Rosnay

7 Temps de lecture
5
0

:star: Son carnet rouge de Tatania de Rosnay

son carnet rouge Tatania de RosneyPoche: 192 pages
Editeur : Le Livre de Poche (28 janvier 2015)
Collection : Littérature & Documents
Langue : Français
ISBN-10: 2253068497
ISBN-13: 978-2253068495
Disponible sur liseuse: Oui
Prix éditeur: 6€90

 Résumé:

« Avant de s’en aller, elle enlève son alliance et la pose délicatement sur le capot de la voiture, sans un mot. » Le fruit est-il plus savoureux lorsqu’il est défendu ? L’interdit est-il synonyme de plaisir ? De la duperie démasquée à la vengeance machiavélique, Tatiana de Rosnay revisite les amours illégitimes et envisage tous les scénarios – tantôt tragiques, tantôt cocasses – avec une légèreté teintée de sarcasme, jusqu’à une chute toujours croustillante, parfois glaçante. Un jouissif « déshabillage » du délit conjugal, où le rire se mêle à la compassion et la transgression au désir.

Mon avis:

Et vous comment réagiriez-vous si votre conjoint vous trompait?

Tel est le thème qu’aborde Tatania de Rosnay dans ce recueil de 11 nouvelles qui explorent le thème de l’infidélité dans le couple. Entre choc de la découverte et réactions aussi diverses qu’il y a de personnages différents, ces récits mettent en scène des couples en souffrance – visible ou non -, rongés par la routine, les non-dits et les mensonges.  Les personnages principaux de ces nouvelles? Des femmes, mariées ou célibataires, mères de famille ou non mais qui ont presque toutes comme point commun un mari volage ou qui sont confrontées à ce genre de spécimen. Précédées par une citation de grands auteurs sur le mensonge, la duperie, l’amour…, ces nouvelles explorent ainsi les différentes réactions engendrées par la découverte de l’adultère parfois avec humour et ironie d’autres fois avec gravité.

Il y a celles qui préfèrent faire disparaître les preuves de l’infidélité de leur conjoint par amour, pour les enfants… comme si cela allait effacer l’acte lui-même.

Il y a celles qui songent à la vengeance… plus ou moins cocasse.

Il y a celles qui partent sans demander d’explication ou celles qui tentent au contraire de comprendre…

Mais pourquoi autant de “celles” , vous demanderez-vous peut-être? Tout simplement parce que dans ce recueil de 11 nouvelles, seule la dernière renverse le schéma femme trompée/ mari adultère. Je dois avouer que la féministe qui sommeille en moi  a été très agacée par cette vision très réductrice. J’aurais aimé que certaines nouvelles développent l’infidélité “féminine” qui est à peine évoquée dans les toutes premières pages. Cela aurait certainement apporté une vision plus globale et riche du thème de l’infidélité.

L’autre bémol – comme dans beaucoup de recueils  – est la qualité inégale des nouvelles. Si l’angle d’approche de certaines est originale ( comme cette discussion téléphonique unilatérale d’une femme racontant l’infidélité de son mari à SOS couples en détresse) d’autres sont d’un style si dépouillé qu’on peine à se sentir concerné par  le contenu.

La fin de ma lecture m’a laissé une impression mitigée. Le thème -même s’il est vieux comme le monde- m’a interpellée. J’ai été prise de compassion envers certaines de ces femmes. Je me suis également interrogée sur la manière dont je réagirais, moi, en pareil cas… (en jetant des regards soupçonneux à mon conjoint :p ). Ce recueil amène à la réflexion, c’est certain mais je n’ai pu complètement être conquise par cette lecture. Le format court de la nouvelle en fait un genre où l’on va à l’essentiel. Il me laisse à chaque fois une impression d’inachevé ou de superficialité. C’est assez frustrant. Si j’étais contente de passer rapidement sur certaines histoires, j’aurais aimé entrer un peu plus l’exploration de certains couples.

Une lecture pas désagréable, un recueil qui se lit vite mais qui n’est pas l’œuvre la plus inoubliable de Tatania de Rosnay.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 
Charger plus dans ASCF

5 Commentaires

  1. Carnet Parisien

    20 mars 2015 à 18 06 36 03363

    Je ne pourrai pas lire ce livre, car la thématique de l’infidélité m’est vraiment insupportable… ^^

    Réponse

    • Elora

      20 mars 2015 à 18 06 51 03513

      Ce n’est pas un thème qui laisse indifférent généralement. Soit on l’a connue soit on la craint même inconsciemment 😉

      Réponse

  2. Holly Goli

    22 mars 2015 à 18 06 36 03363

    J’ai bien aimé mais il est vrai que je la préfère en auteur de roman.

    Réponse

    • Elora

      22 mars 2015 à 20 08 39 03393

      oui moi aussi mais d’après ce que j’ai compris elle l’a écrit en français. Ce n’est pas une traduction. Ça joue peut-être

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le film de la semaine #8

Bonsoir ! Il a fait beau, il a fait chaud, on va arrêter là le point météo ! Si vous ne su…