Accueil ASCF Promise à un baron de Kasey Michaels

Promise à un baron de Kasey Michaels

11 Temps de lecture
1
0
0

Chronique réalisée par RoseRose

Ashurst Hall Tome 4 : Promise à un baron de Kasey Michaels

Promise à un baronNombre de pages : 352 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er mars 2015
Collection : Best-Seller
Langue : Français
ISBN-10: 2280331691
ISBN-13: 9782280331692
Prix Éditeur : 7,50 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Londres, 1816

« Je vous ai trouvé une épouse. » Devant le regard insistant du régent, Justin Wilde sait qu’il ne peut refuser. Pourtant, après un mariage désastreux avec une femme coquette et volage, il s’était juré de ne plus retomber dans le piège du mariage. Mais s’il veut enterrer pour de bon la fâcheuse affaire de duel qui l’a contraint à l’exil pendant des années, Justin sait qu’il doit accepter les conditions du régent. D’ailleurs, cette lady Magdaléna qu’on lui donne pour fiancée n’a rien de la mondaine capricieuse qu’il pouvait redouter : avec son visage d’ange et son teint d’albâtre, cette pupille du roi d’Autriche surpasse en beauté toutes les femmes qu’il a pu côtoyer… Mais, bientôt, il comprend que ce mariage est un redoutable piège fomenté par le régent : sa promise n’est autre que la nièce de l’homme qu’il a tué en duel, huit ans plus tôt ! Un terrible secret qu’il devra lui cacher à tout prix…

Mon avis :

Justin Wilde est un homme avisé. Sous ses dehors de beau et élégant baron, toujours habillé à la pointe de la mode, complètement inoffensif, il cache bien son jeu : une langue acérée, un entraînement militaire conséquent et une volonté de fer. C’est qu’il faut au moins ça pour survivre dans le nid de vipères qu’est la cour royale ! Mais la convocation du régent ne le laisse pas complètement tranquille. Sa meilleure défense dans ce cas ? L’insolence. Ce qui bien sûr n’est pas au goût de tout le monde… Un exemple ?

– Passons à autre chose ! conclut le prince.
– À votre guise, votre majesté. Je suis à vos ordres.
– C’est une bonne chose que vous vous rappeliez qui je suis. Parfois, j’en doute. Vous vous souvenez donc de notre petit arrangement, Wilde ?
Justin hocha de nouveau la tête.
– Oui, je m’en souviens. Puis-je vous en remémorer les termes ?
– Oui, faites donc ! Je voudrais m’assurer que vous ne les avez pas oubliés.
– Pas plus qu’on ne peut oublier une vilaine rage de dents, monsieur. Donc, en échange d’une somme d’argent que l’on pourrait par exemple appeler une rançon royale, déposée directement dans les caisses de sa majesté…
– Chose qui ne doit jamais être révélée…
– J’accepte de rectifier ce point, même si cette somme d’argent s’élevait, pour être exact, à cinquante mille livres, précisa Justin, qui commençait vraiment à s’amuser. Votre majesté, mieux connue de ses proches sous le nom de George le Bon, agissant dans un pur esprit de générosité qui fait sa réputation dans tout le royaume, et nullement dans le but de s’enrichir personnellement, a pardonné au pauvre homme que je suis d’avoir commis le crime de s’être défendu dans un acte de légitime défense, quand le crétin contre lequel j’ai été contraint de me battre en duel s’est retourné et a tiré avant la fin du décompte. Erreur qui s’est révélée fatale pour lui et désastreuse pour moi, car j’ai dû fuir l’Angleterre, sous peine d’être arrêté et pendu haut et court.

Ce passage, en plus de vous montrer l’ironie mordante de notre héros, permet de comprendre un fait essentiel dans l’histoire, la mort de Robbie Farber, tué lors d’un duel contre Justin, qui a dû partir en exil durant huit longues années pour expier sa faute.

Mais cette fois-ci, il est de retour en Angleterre et bien décidé à profiter un maximum de sa chère liberté. Devenu veuf durant son exil, mais séparé de sa femme depuis bien plus longtemps (cette dernière préférant accorder ses faveurs à d’autres, ce qui a d’ailleurs valu le fameux duel à son mari), Justin ne s’attendait vraiment pas à ce que le régent lui propose… une nouvelle femme. Enfin, proposer, c’est un bien grand mot. Lui impose une nouvelle femme serait plus approprié. En échange de cette union, le jeune homme sera enfin libéré de l’odieux chantage du régent. Lady Magdaléna Evinka Nadeja Valentin (tout ça) est d’origine bohémienne, fille d’un héros de guerre décédé autrichien et d’une mère anglaise, et pupille du roi d’Autriche. Et sa tête est mise à prix. En plus de devenir son mari, Justin va devoir tout faire pour garder la jeune femme en vie, au risque de compromettre sérieusement les relations diplomatiques entre les deux pays…

On rentre assez facilement dans cette histoire, mais malgré l’humour du héros et les réparties de sa femme, certaines longueurs font que le texte devient assez pesant de temps en temps. Les péripéties diplomatiques tiennent difficilement la route, et on en vient à regretter qu’il n’y ait pas davantage de scènes avec nos deux héros. Néanmoins, rien que pour Justin (dont je suis plutôt tombée amoureuse), je pense que vous pouvez jeter un œil à ce titre !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par There will be books
Charger plus dans ASCF

Un Commentaire

  1. corinne0402

    16 mars 2015 à 0 12 09 03093

    Je suis en pleine lecture de ce livre et je suis d’accord avec toi, il y a quelques longueurs… Je trouve que c’est le moins intéressant de la série

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

L’audace d’une étoile de Corine Valade

L’audace d’une étoile de Corine Valade Nombre de pages : 304 pages Editeur : D…