Ma Raison de Vivre de Rebecca Donovan

:star: Breathing Tome 1 : Ma Raison de Vivre de Rebecca Donovan

Ma Raison de Vivre de Rebecca DonovanNombre de pages: 544 pages
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 5 mars 2015
Langue : Français
ISBN-10: 2266246100
ISBN-13: 978-2266246101
Prix Editeur : 18,90€
Disponible sur Liseuse : A sa sortie

Son résumé :

— Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
— Alors nous ne serons pas amis.
— Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
— Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir.
Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout,ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon Avis :

Le résumé et les avis plus que positifs que j’avais entendu, m’ont donné très envie de me lancer dans cette lecture. Je savais que le roman serait assez difficile émotionnellement parlant pourtant, je n’avais qu’une hâte, me plonger dedans.

Nous découvrons l’histoire du point de vue d’Emily, que tout le monde appelle Emma, sauf son oncle et sa tante avec qui elle vit depuis quelques années. Emma, est une jeune fille de 16 ans introvertie, qui laisse peu de place à l’exubérance. Elle n’a qu’une seule amie : Sara. Le reste, elle le consacre exclusivement au sport et à l’école. Emma se cache des autres pour se protéger. La vie personnelle et familiale de cette adolescente un peu sauvage n’est pas celle dont tout le monde rêverait, loin de là. Emma cache son cauchemar quotidien et même Sara a du mal à savoir ce qu’il se passe réellement une fois que la porte de la maison de son amie est fermée.

Emma s’accommodait très bien de cette vie qui n’en est pas vraiment une jusqu’à sa rencontre avec Evan. Evan est nouveau et dès qu’il l’aperçoit, il veut faire la connaissance d’Emma qui voit l’intérêt du jeune homme comme une menace sérieuse aux remparts qu’elle a dressé entre elle et le reste de l’humanité.

Un sujet épineux traité avec justesse et délicatesse.

Ma raison de vivre, traite d’un sujet dur, épineux et relativement complexe : la maltraitance. J’avais un peu peur que l’auteure, Rebecca Donovan, en fasse trop ou bien n’édulcore un peu trop ce grave problème que vivent, malheureusement, beaucoup d’enfants. Ce n’est pas le cas. Le sujet est traité avec justesse et délicatesse tout en pointant du doigt l’engrenage dans lequel Emma a bien du mal à se dépêtrer. Tout sonne malheureusement trop vrai dans ce que vit au quotidien la jeune fille. L’amour que lui apportera sa relation avec Evan sera un déclencheur pour une porte de sortie qui sera encore très difficile à franchir. Ses deux amis veulent l’aider mais comment aider sans perdre la personne que l’on aime ? On a de la peine pour Sara et Evan qui souffrent de la voir ainsi, on souffre et on enrage vis à vis des mauvais traitements que vit l’adolescente.

Une lueur d’espoir, une raison de vivre…

Au delà de ce marasme infernal, cependant, une lueur d’espoir perdure. Emma est une battante malgré tout ce qu’elle endure. Elle a un leitmotiv qui l’empêche de sombrer et malgré tout, elle arrive presque à vivre une vie d’ado normale même si la plupart du temps le prix à payer est lourd de conséquence pour elle. La romance ici n’est pas le sujet principal mais est très importante car elle sert de facteur déclencheur, de vecteur, dans la prise de conscience d’un état de vie grave, inqualifiable mais qui semble alors surmontable. C’est le carburant qui lui manquait et c’est justement dit dans le livre que je vous encourage à découvrir sans attendre quand il sortira.

Un récit dur et captivant qui ne tombe ni dans la surenchère ni dans le pathétique.

Un roman qui ne laissera personne insensible, certain(e)s sortiront les mouchoirs et on les comprendra, pour ma part, ce n’est pas de la peine que j’ai ressenti à la lecture de ce livre mais de la rage mêlée à de l’impuissance. J’avais envie de cogner sur les bourreaux(actifs et passifs) d’Emma. C’est une situation injuste que vit l’héroïne.

Une chose est certaine c’est que l’auteure a su écrire un récit dur et captivant à la fois sans tomber dans la surenchère ni sans sombrer dans le pathétisme et en cela, je la félicite car ce n’était pas forcément évident. La fin nous laisse à bout de souffle, le point sur la bouche et  on attend alors qu’une chose: la suite !

Inoubliable

Coup de Coeur

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Artemissia (Julie F) 4103 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

20 Commentaires

  1. J’avais déjà entendu parlé de cette trilogie, notamment sur la blogosphère anglo-saxonne et j’ai beaucoup hésité mais ta chronique m’a très clairement convaincue. Donc merci 🙂
    Plus que 4 jours avant sa sortie, j’ai hâte !

  2. Hello, je viens de le terminer et je dois dire que la fin m’a laissé sans voix .. lecture quelques fois difficiles à certains moment. j’ai ressenti de la colère durant ma lecture et même à en avoir des frissons … J’attend le second tome en septembre avec impatience.

  3. Je viens à peine de le finir mais autant dire que c’est sans doute que c’est l’un des meilleurs livre que j’ai pu lire jusqu’à présent. Une lueur d’espoir pour Emma qui fait chaud au coeur, malgré ses difficultés elle survit grâce à cette amour inconditionnel. J’ai vraiment hâte que le second tome sorte. Je vais avoir du mal à me remettre de ce livre!

  4. Je trouve que tu as su mettre les mots justes sur ce roman. J’ai eu pour ma part plutôt du mal à le faire avec autant de netteté. Bravo !
    En tout cas, il est certain que c’est un roman qui m’a beaucoup touchée et il me tarde de lire la suite.

1 Rétrolien / Ping

  1. Concours : « Ma Raison de Vivre  de Rebecca Donovan à Gagner ! | «Songe d'une Nuit d'été - Le Webzine Au Féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*