Accueil ASCF Drôle de Karma de Sophie Henrionnet

Drôle de Karma de Sophie Henrionnet

19 Temps de lecture
11
0
0

Drôle de KarmaNombres de pages : 288 pages
Editeur : City Editions (22 octobre 2014)
Langue : Français
ISBN-10 : 2824605081
ISBN-13 : 978-2824605081
Prix : 17€50
Disponible sur Liseuse ? Oui

Résumé : Joséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête ! Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes. Qu’à cela ne tienne : elle décide de quitter Paris pour conjurer le mauvais sort. Cap sur l’Angleterre. Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément…

Mon avis

Avec l’hiver et le froid qui arrivent, j’entre en plein dans ma période chick-lit. C’est avec plaisir que je me suis plongée dans le livre Drôle de Karma de Sophie Henrionnet. Et je ressors complètement conquise de ma lecture, un brin frustrée. En effet, quand j’ai tourné la dernière page, j’étais triste que ce soit déjà la fin. J’ai passé du bon temps en compagnie de Joséphine et son karma qui fait des siennes. J’étais ravie de partager un agréable moment entre la France, l’Angleterre et l’Écosse, un voyage magique et tout cela en restant sous ma couette. Aller, je vous en dis plus.

Joséphine et les autres

Notre héroïne s’appelle Joséphine Le Mantec. C’est une jeune trentenaire qui vit dans un petit appartement cosy mais tout juste salubre à Paris. Cette jeune femme se considère comme une fille moyenne : physique banal, travail moyen, relation moyenne et non officielle avec Jules qui ressemble à un Adonis. Elle travaille dans une parfumerie-salon de beauté sous les ordres d’une patronne qu’elle ne porte pas dans son cœur. Pourtant, depuis ce coup de foudre avec Jules (discret, mystérieux et secret), Joséphine reprend sa vie et son corps en main. Elle fait de plus en plus attention à elle, et est prête à enfin rencontrer ses beaux-parents pour officialiser sa relation avec Jules.

Avec Joséphine, nous faisons aussi connaissance avec Francis, sa conscience moqueuse qui ne cesse de lui faire prendre de mauvaises décisions (et je dois vous avouer que j’ai adoré ce Francis, aussi espiègle que juste ^^). Nous rencontrons aussi Léonie (l’amie enceinte) et Cristana (la fille parfaite qui travaille dans la mode et passe son temps dans les airs – à chacune de ses apparitions, je voyais Cristina Cordula 😀 ) ; n’oublions pas non plus Astrid, sa voisine désagréable et mannequin à ses heures perdues. A côté de ça, on rencontre Amanda, la sœur et opposée de Joséphine, toujours la tête dans les bouquins et qui ne prend jamais le temps de vivre, ainsi que ses parents, aimants mais un peu fous (son père m’a beaucoup fait penser au mien ^^) et puis enfin Anna, la propriétaire du salon de thé dans lequel Joséphine va prendre de nouvelles habitudes.

Sans s’en rendre compte, tout ce petit monde va avoir une influence sur les décisions que va prendre Joséphine. Décisions qui changeront à jamais sa vie.

Karma, quand tu nous joues des tours.

Tout commençait bien pour Joséphine : elle prévoyait de rencontrer ses beaux-parents autour d’un bon repas pour l’anniversaire de Jules, tout cela accompagnée de ses propres parents. Mais rien ne va se passer comme prévu lors de ce repas et finalement, Joséphine va littéralement détruire le restaurant et rompre avec Jules. La même semaine, la jeune femme perd son travail, se fait cambrioler, voit sa voisine se faire tuer par un pot de fleurs et des russes retourner l’appartement de sa feu voisine, apprend que sa sœur n’ira peut-être pas au bout de sa thèse pour enfin prendre le temps de vivre et apprend que ses parents ont vendu la maison familiale pour partir faire le tour du monde. Alors que tout le monde avance dans la vie Joséphine, célibataire, sans emploi et ruinée, stagne. Mais c’est sans compter sur Anna qui va pousser notre jeune femme à enfin apprendre à vivre pour elle et partir à l’aventure.

Profitant du vol de ses papiers d’identité, Joséphine va prendre l’identité de sa sœur et partir en Angleterre pour dispenser des cours de français à deux jeunes enfants, dans une famille d’aristocrates. Elle fait ainsi la rencontre de la famille Stevens, notamment de Roger (un diplomate) et d’Abigail (sa femme) et de leurs deux enfants, bien plus charmants qu’elle ne l’imaginait. Elle va aussi faire la connaissance de Mona, une jeune dame de plus de plus de 90 ans, aussi malicieuse que pleine de peps. Joséphine va donc partage le quotidien de cette famille, faire la rencontre de Williams mais surtout de Charly, un avocat aussi réputé que coincé.

Malheureusement, les mensonges de Joséphine vont la rattraper et sa vie tranquille va se transformer en cauchemar : elle est suspecte dans la mort de sa voisine, des trafiquants sont à sa poursuite et surtout, la famille Stevens va découvrir qu’elle n’est pas ce qu’elle prétend être.

Ah, si seulement tout pouvait être simple.

Une aventure palpitante et pleine de magie.

Je dois vous avouer que j’ai passé un moment très agréable avec Joséphine et la famille Stevens. Joséphine est une jeune femme plein de ressources mais qui se laisse facilement abattre. Ce qui m’a un peu déroutée dans la livre, c’est certaines de ses réactions que j’ai trouvé bien enfantines. Mais ça n’enlève rien au charme de la jeune femme à laquelle je me suis facilement identifiée et qui m’a fait mourir de rire. Face à Joséphine, nous avons la famille Stevens.

Et j’ai eu un immense coup de cœur pour la doyenne, Mona. C’est une vieille dame qui a passé les 90 ans mais qui a gardé toute la malice et la fougue de ses jeunes années. En tout cas, c’est peut-être mon personnage préféré du roman : on voit cette vieille dame arriver de très loin mais il est impossible de résister à ses demandes. Voilà donc pour mes deux héroïnes préférées mais rassurez-vous, les autres personnages sont tout aussi sympathiques. C’est un des gros atouts du livre : nous rencontrons des personnes haut en couleur, généreux, drôles et avec le cœur sous la main. Il n’y a rien de caricatural et pour une fois, aucune des réactions ne semblent irréelles. Voilà : des personnages vrais et authentiques !

L’aventure que va vivre Joséphine va être palpitante et sans aucun répit. Moi qui pensait avoir droit à seulement une petite histoire d’amour, je me suis retrouvée prise dans une aventure folle et dépaysante. Qui a dit qu’on ne pouvait pas rencontrer de cadavres dans un livre de filles ? En tout cas, je dois dire que je ne m’attendais pas à ce dénouement, même si j’étais presque sur la voie. L’intrigue est excellemment bien ficelée et va vous faire voyager de Paris à Londres sans oublier l’Écosse, au pays des Highlands. Même si certaines choses sont prévisibles, d’autres m’ont laissée sans voix et croyez-moi, c’est rare ! ^^ En tout cas, si vous cherchez une romance banale et sans couleur, passez votre chemin car Sophie Henrionnet a réussi l’exploit de mêler habillement amour, humour et rebondissements. Vous l’avez compris : toutes les hypothèses et suppositions que vous allez imaginé se révéleront fausses ! Il n’empêche que j’ai aussi beaucoup adoré l’histoire naissante entre Joséphine et son cavalier charmant. Et pour une fois, les choses se passent normalement et de manière naturelle. Je regrette cependant que cette idylle soit un tout petit peu éclipsée par le reste. Mais ça, c’est juste une petite question de goût.

En tout cas, l’auteure nous offre un roman pétillant et drôle. Son style est agréable : pas une seule fois l’écriture et le style ne m’ont dérangée. De la fraîcheur, tout en légèreté. C’est clair, et les chapitres sont découpés de manière sympathique : un jour de la vie de Joséphine par chapitre, histoire de bien prendre le temps de découvrir tout ce petit monde. Et puis, cette fin qui m’a complètement ravie ! Ah la la, une très jolie découverte. Vous l’avez compris : j’ai passé un excellent moment en compagnie de notre belle héroïne qui de jeune fille moyenne va se révéler être un joli cygne. Le seul petit bémol est peut-être justement cette fin qui arrive bien trop vite à mon goût. Mais que voulez-vous, je suis gourmande et j’en voudrais toujours plus.

Si vous cherchez un roman plein d’aventures, de charme, de douceur, de dépaysement, tout cela en passant par Paris, Londres et l’Ecosse, n’hésitez plus un seul instant et dévorez Drôle de Karma !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par RockAndStone
Charger plus dans ASCF

11 Commentaires

  1. Holly Goli

    8 décembre 2014 à 11 11 38 123812

    Je suis en train de le lire 🙂

    Réponse

    • Rockandstone

      10 décembre 2014 à 13 01 26 122612

      J’espère que ça te plaira aussi 🙂

      Réponse

      • Holly Goli

        10 décembre 2014 à 14 02 09 120912

        Bah écoute je l’ai fini hier et j’ai adoré ! Des scènes très rocambolesques parfois mais j’ai passé un super moment.

        Réponse

  2. Fany

    8 décembre 2014 à 11 11 57 125712

    Bonjour 🙂
    Une fois n’est pas coutume, c’est un livre que tu me donnes envie de lire 🙂 et hop un de plus dans ma wish!!
    Bonne semaine 🙂

    Réponse

    • Rockandstone

      10 décembre 2014 à 13 01 26 122612

      Salut Fany 🙂

      Dès que tu auras eu l’occasion de le lire, n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé surtout 😀

      Bises et bonne fin de semaine !

      Réponse

  3. roxou06

    8 décembre 2014 à 16 04 56 125612

    Cela me donne envie de découvrir ce livre ! j’ai constaté que j’entre aussi dans ma période chick lit avec l’hiver ! étrange !

    Réponse

    • Rockandstone

      10 décembre 2014 à 13 01 32 123212

      Ah bah je suis ravie de voir que ma chronique t’ait donné envie de lire ce roman super sympathique 😀

      J’ai plusieurs théories sur la chick-lit en hiver :
      – Peut-être rechercher un peu de soleil dans les livres puisque dans notre monde, il fait froooid (Brrr)
      – Vaincre la déprime hivernale avec des personnages haut en couleur
      – Parce que la chick-lit, ce n’est pas que des pauvres femmes à la recherche de l’amour, d’un régime miracle ou d’une carte bleue illimitée

      En tout cas, si tu as l’occasion de le lire, n’hésite pas à me donner ton avis 🙂

      Réponse

  4. Biancat

    9 décembre 2014 à 14 02 36 123612

    Je suis en train de le lire 🙂 J’avais peur des gros clichés au début mais la tournure que prennent les choses est étonnante, je ne l’ai pas encore fini mais c’est bien parti pour une bonne surprise !

    Réponse

    • Rockandstone

      10 décembre 2014 à 13 01 33 123312

      Finalement, tu as pensé à la même chose que moi 😀
      L’auteure a su me surprendre aussi 🙂

      N’hésite pas à me donner ton avis à la fin de ta lecture !

      Bon mercredi.

      Réponse

  5. […] La chronique de Charlie, pour vous donner envie <3 […]

    Réponse

  6. […] La chronique d’Artemissia, pour vous donner envie <3 […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

L’enfant interdit de Margaret Peterson Haddix

L’enfant interdit de Margaret Peterson Haddix Nombre de pages : 192 pages Editeur : …