ASCFHarlequin &HLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

Contrat Surprise de Susan Mallery

Contrat Surprise Susan MalleryNombre de pages : 240 pages
Editeur : Editions Harlequin (1 octobre 2014)
Collection : &H
Langue : Français
ISBN-10: 2280315823
ISBN-13: 978-2280315821
Prix : 9€50
Disponible sur liseuse : OUI

Résumé : Lui appartient à la catégorie d’hommes désormais bien identifiée des salauds magnifiques. Un businessman surdoué et sexy à tomber, mais qui a oublié son cœur au vestiaire. Elle est plutôt du genre girl next door qui aime les choses essentielles et simples, les gens sympas et chaleureux. En somme, la vie réelle et les êtres humains… Rien n’aurait dû les rapprocher… Pourtant, ils ont un point commun. Un seul. Une (très) grosse source d’ennuis. Surprise ! Ce point commun va les ligoter pour quatre semaines par un contrat. Quatre semaines, pendant lesquelles elle devra jouer la fiancée follement amoureuse d’un type imbuvable et irrésistible…

Pour toutes celles qui adorent Quand le diable s’habille en Armani, et se réjouissent d’avance de le voir doucement dompté par une fille qui leur ressemble !

Mon avis

Je dois avouer que plus en plus de livres de la collection &H d’Harlequin me font de l’oeil. J’apprécie beaucoup ce genre de romance, légère et rafraîchissante, ces petites histoires qui se lisent rapidement et à n’importe quel moment. Contrat Surprise ne déroge pas à la règle : voici une romance fort sympathique avec des personnages presque touchants, même si il m’a manqué certaines choses pour être entièrement satisfaite de ma lecture.

Deux héros que tout oppose.

Annie McCoy est une jeune institutrice en maternelle, qui possède une patience d’ange avec les petites têtes blondes. Entièrement dévouée à sa famille depuis le décès prématuré de son père, elle a fait la promesse à sa mère de prendre soin de son frère Tim quand cette dernière est partie rejoindre les cieux. Annie a un cœur pur : elle prend même soin de ces deux cousines et de leur amie, allant même jusqu’à payer leurs frais de scolarité à l’université où elle étudie.

Son maigre salaire d’institutrice ne lui permet pas de faire de folies mais toutes les quatre s’en sortent du mieux qu’elles peuvent. Elles sont d’ailleurs unies par une même complicité que j’ai trouvé super touchante. Annie est aussi une jeune femme qui n’a pas de chance en amour : les deux histoires sérieuses qu’elle a eues se sont soldées par l’abandon de ses compagnons. A 30 ans, elle rêve toujours du prince charmant et d’amour éternel.

Duncan Patrick est un redoutable chef d’affaires. Milliardaire, son empire ne cesse de croître d’année en année. Mais voilà, si Duncan est redoutable dans les affaires (il n’hésiterait pas à faire fermer une entreprise et mettre des ouvriers sur la paille, un jour de Noël), il l’est encore plus dans sa vie privée : c’est un être imbuvable, égocentrique, qui n’a pas d’attache, exceptée son oncle. Mais Duncan est un homme qui a eu le cœur brisée : Valentine, son ex-femme, ne voyait en lui qu’un porte-monnaie et sa mère l’a abandonné alors qu’il était enfant. Comment voulez-vous qu’il construise une nouvelle vie amoureuse alors que les deux premières femmes de sa vie l’ont abandonné ?

Un contrat ou la prison

La première rencontre entre nos deux héros est électrique : Tim (accessoirement accro aux jeux), employé de Duncan Patrick et frère d’Annie, a détourné des fonds de la société de Duncan (250,000 dollars). Notre cher PDG décide donc de demander des comptes et se rend chez Tim. Mais bien évidemment, ce dernier a donné une mauvaise adresse et c’est à la porte d’Annie que Duncan se retrouve.

Annie est effarée d’apprendre le comportement de son frère mais elle est encore plus bouleversée par les dires de Duncan : soit son frère rembourse la somme intégralement, soit il ira croupir en prison. Annie, pour qui la famille est tout, ne peut pas se résoudre à abandonner son frère et essaie par tous les moyens de convaincre Duncan qu’ils rembourseront tout avec un peu de temps. Mais ce dernier se montre intraitable et suggère même à Annie d’hypothéquer sa maison, chose qui lui paraît impossible, étant le seul bien qu’elle possède.

Duncan fait alors une drôle de proposition à Annie : si elle accepte de se faire passer pour sa compagne pendant 4 semaines (assister à des cocktails et compagnie), histoire que ce dernier ne soit pas plus considéré comme le plus détestable des hommes, Duncan envoie son frère se faire soigner, réduit le remboursement à 125,000 dollars qui s’étalera sur plusieurs années.

Annie, pour sauver son frère, accepte ce contrat. Après tout, elle n’a plus rien à perdre. Mais voilà, rendre Duncan humain est une tâche compliquée et elle n’est pas sûre d’y arriver.

Une romance sympathique mais prévisible.

Je reconnais que j’ai passé là un très bon moment en compagnie d’Annie et Duncan. J’ai adoré nos deux héros, même si je les ai trouvés un peu caricaturaux. Annie avec sa gentillesse légendaire m’a, par moment, un peu énervée par tant de mièvrerie. Bien qu’elle soit drôle et qu’elle possède une folle répartie, j’ai trouvé qu’elle manquait de pêche, de peps. Quant à Duncan, son côté « je suis riche, je suis beau, je suis l’Homme ; toi, tu n’es rien » pouvait être agaçant mais le fait d’expliquer son comportement par son cœur brisé fut une idée judicieuse. L’alchimie entre eux est palpable, même si leurs débuts manquent de magie. On voit que l’un et l’autre ne se résisteront pas bien longtemps et que des sentiments naîtront inévitablement.

Quant à l’histoire, j’avoue avoir été un peu déçue. Non pas parce qu’elle est prévisible (bah oui, une romance, c’est forcément une histoire d’amour ^^) mais tout bonnement parce que certains pans de l’histoire sont passés à la trappe et que beaucoup de zones d’ombres restent en suspens lorsqu’on tourne la dernière page. Par exemple, pourquoi ne pas avoir expliquer l’abandon de la mère de Duncan ou encore que devient concrètement Tim ? Duncan dit que sa relation avec son oncle est difficile mais on ne sait pas réellement pourquoi. Le passage éclair de Valentine n’a pas permis d’ajouter un peu de piment à l’histoire qui, par moment, manquait presque « d’action ». Et les trois filles qui vivent avec Annie apparaissent juste comme des mannequins en vitrine. Voilà, j’aurais voulu que l’auteur approfondisse plus les relations entre nos héros et leur propre entourage. Je sais que c’est parfois compliqué mais ça aurait ajouté un peu plus de consistance et de substance à l’histoire.

Bon, oui, l’histoire est banale : un homme aux mille pouvoirs qui se sert d’une jeune femme naïve pour redorer son image, c’est classique. Mais j’ai trouvé que les mots employés par Susan Mallery sonnaient juste et vrais. Bien que l’histoire entre nos deux héros soit plus que rapide, j’ai trouvé cette romance jolie et agréable. Ceci tient du fait que l’auteure n’en fait pas trois tonnes et ne nous assomment pas par de longues et inutiles descriptions ; tout comme dans les scènes chaudes entre nos deux héros.

J’ai passé un agréable moment avec Annie et Duncan, même si je trouve que certains points de l’histoire manquent d’approfondissement. Les personnages sont agréables, l’histoire est bien ficelée. Vous passerez à coup sûr un bon moment avec ce livre, qui se lit rapidement.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils