La Rose d’Edimbourg, d’Amanda McCabe

La Rose d'Edimbourg- Amanda McCabeBroché : 320 pages
Éditeur : Harlequin
Date de parution : 1er août 2014
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 :2280311917
ISBN-13 :978-2280311915
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 6€90

Son résumé :

Angleterre et Ecosse, 1564
Convoquée par la reine Elisabeth, Celia est stupéfaite. La souveraine attend d’elle qu’elle se rende à la cour d’Edimbourg, pour suivre discrètement les projets de mariage de Marie Stuart. Bien qu’elle ne se sente vraiment pas l’étoffe d’une espionne, Celia ne peut refuser cette délicate mission. Comment décevoir la reine elle-même, quand on est veuve et sans ressources ? Résignée, Celia tente de se consoler en rêvant des plaisirs de cette cour d’Edimbourg qu’on dit si raffinée… Mais le rêve en rose tourne au gris quand elle découvre qui se cache dans l’équipage en partance pour l’Ecosse – l’homme qui a fait battre son cœur, avant de le briser trois ans plus tôt. Le même qui, aujourd’hui, lui adresse un de ses sourires ravageurs, comme s’il semblait déterminé à la reconquérir…

Mon avis :

La Rose d’Edimbourg d’Amanda McCabe est une romance qui m’a beaucoup plu, et qui se veut rafraîchissante, dans un genre où l’on a souvent tendance à tourner un petit peu en rond. Et si j’ai dévoré ce roman, je reste malgré tout un petit déçue de par le fait que ce que nous annonce la quatrième de couverture n’est que survolé dans le roman, les choses ne tournant essentiellement qu’autour du couple Celia/John. Un couple qui connaîtra bien des déboires tout au long de l’intrigue.

L’intrigue nous entraîne sur les routes d’Angleterre jusqu’en Ecosse avant de s’installer à la Cour de Marie Stuart. Si le cadre est plaisant et assez documenté, regretté que l’auteur n’aille pas plus au fond des événements qu’elle nous décrit. En effet, on nous parle du remariage de la Reine Marie, mais on ne sait finalement que très peu de choses de ce projet. Si bien que ce qui aurait pu être un habile mélange d’espionnage et de romance se transforme très vite en une banale romance sans beaucoup d’originalité bien qu’elle nous change un petit peu du cadre habituel.

Cependant, les personnages rattrapent grandement cet aspect. En effet, Celia est une jeune femme très secrète et observatrice dont on sent, très vite, qu’elle a souffert dans sa vie. On ne sait pas tout de suite de quoi, mais on ne peut s’empêcher d’avoir de la compassion pour elle, qui a tout perdu et qui a tant souffert. Quant à John, bien qu’il soit têtu et qu’on est très souvent envie de lui mettre des baffes (ben oui…), il n’en reste pas moins un personnage attachant et loyal envers ses amis et la Couronne qu’il entend servir.

Si l’intrigue concernant le mariage de Marie Stuart est assez survolée dans le roman, cela n’a toutefois pas empêché Amanda McCabe d’y glisser quelques retournements de situation bien appréciables qui donnent de la pêche au récit et laisse le lecteur appréciateur de l’habilité de l’auteur. Et les choses ne sont pas aussi simples qu’il y paraît entre les personnages, certains éléments en surprendront plus d’un, notamment sur la fin du roman.

En conclusion, un roman qui m’a beaucoup plu et que j’ai dévoré même si je regrette sincèrement que certains aspects ne soient pas plus approfondis. Une très bonne lecture qui m’aura fait découvrir une auteur que je relirais probablement avec plaisir.

Bon

 

 

Acheter La Rose d’Edimbourg sur Amazon

 

A propos Chouquette 358 Articles
Chouquette, chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.