Les enfants d’Erebus de J.L Marcastel

Les enfants d’Erebus de Jean-Luc Marcastel

Enfants d'ErebusBroché : 316 pages

Éditeur : J’ai lu (12 mars 2014)
Collection : Semi poche Imaginaire
Langue : Français
ISBN : 2290069647
ISBN-13 : 978-2290069646
Prix éditeur : 12€

Disponible sur liseuse : oui

Résumé :
Paris, 1935.
Lorsqu’un inconnu débarque chez l’explorateur Armand de Carsac dans l’intention de voir un étrange obélisque, Jade, âgée de 16 ans, comprend que son père ne lui a pas tout dit de l’expédition Antarctique qui se solda par un échec cuisant quelques années auparavant.

Quels secrets cache la mystérieuse relique ? Quelle est la motivation de ces redoutables poursuivants, prêts à tout pour se l’approprier ? Et surtout, surtout, qui sont les enfants d’Erebus ?

Mon avis :

Jade est une jeune fille de 16 ans très particulière. Enfant unique, elle est partagée entre des occupations masculines (l’escrime par ex) et féminines (apprendre à marcher sur des talons hauts). Son père, Armand, est un explorateur renommé qui lui partage systématiquement toutes ses aventures. Elle connaît et admire ce que ramène son père après chaque escapade, le tout étant stocké dans son immense « cave ».
Un jour, un mystérieux allemand au nom imprononçable vient rendre visite à Armand pour parler d’une relique qui est inconnue de la jeune fille. Très curieuse, celle-ci va se mettre à écouter à la porte leur entrevue pour en apprendre plus. Et elle ne sera pas déçue : il semblerait que son oncle, anthropologiste mort il y a quelques mois, se soit en fait suicidé à cause de la relique en question ! Et que son père refuse et d’en parler à l’inconnu et de lui montrer le carnet de voyage de cet oncle.
Jade va donc tout faire pour essayer de demander des explications à son père, qu’elle va avoir. Mais à quel prix

Je suis très partagée par ce livre : le synopsis était vraiment intriguant, le début de l’histoire m’a passionné puis mon intérêt a décru au fur et à mesure que les pages se tournaient.

La première chose remarquable c’est que l’intégralité du livre ne se passe qu’en très peu de temps (48h tout au plus) et qu’il va donc se passer beaucoup de choses en très peu de temps pour cette jeune fille.
Beaucoup de secrets entourent l’histoire : que s’est-il passé à l’internat de Jade pour que celle-ci refuse d’en parler ? Pourquoi l’oncle de Jade refusait-il que d’autres personnes partent en Antarctique dans les pas des membres de son expédition ?

La chose qui m’a le plus freiné dans la lecture est la façon d’écrire de l’auteur. Celui-ci a tendance à construire ses phrases en abusant des virgules et je trouvais que cela rendait la lecture un peu plus laborieuse. Ce procédé n’apparaissant que lors des descriptions.
Cet aspect là est bien sûr subjectif et ne remet absolument pas en cause l’histoire que je trouve intéressante.

Extrait :

« Tout cela, pourtant, n’aurait pas suffit à effrayer  Jade, qui, depuis son enfance, avait été élevée au beau milieu de ce singulier cirque de monstres silencieux. Non, ce qui la terrifiait et la fascinait tout à la fois, dans cette femme de pierre, n’était pas sa part d’ombre, du moins pas seulement… »

La fin m’a étonnée et j’aimerai en savoir plus. Cependant, je ne sais pas si j’aurai le courage de me remettre dans un récit où la plume de l’auteur m’a un peu découragé.

Presque Bon

 

Acheter sur Amazon / Acheter sur Decitre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.