Accueil ASCF L’empreinte de tes lèvres de Heather Snow

L’empreinte de tes lèvres de Heather Snow

11 Temps de lecture
0
0

Voici ma chronique pour L’empreinte de tes Lèvres, le premier tome de la série “Les séductrices” par Heather Snow. Un roman sans prétention qui divertira les amatrices de jeunes femmes instruites et indépendantes au début du XIXème

L’empreinte de tes lèvres de Heather Snow

Les Séductrices Tome 1 - L'Empreinte de Tes Lèvres de Heather Snow

Broché: 408 pages

Editeur : J’ai lu (19 février 2014)

Collection : J’ai lu Aventures & Passions

Langue : Français

ISBN-10: 2290080993

ISBN-13: 978-2290080993

DISPONIBLE SUR LISEUSE: NON

Son résumé :

Le comte de Stratford fulmine. Sa mère n’a rien trouvé de mieux que d’organiser une partie de campagne dans sa propriété de Somerton Park. Il ne peut plus faire un pas sans tomber sur une jeune fille prête à compromettre sa situation pour se faire épouser. Or il vient justement de surprendre une de ces petites intrigantes dans son bureau, en pleine nuit. Et elle est si jolie qu’il ne résiste pas à l’envie de lui voler un baiser pour lui donner une bonne leçon… Pourtant, il se trompe totalement. Liliana Claremont a bien d’autre chose en tête que le mariage. Elle est venue venger son père…

Mon avis :

Liliana Claremont est une jeune femme érudite, très versée dans la chimie et son application à la médecine. En faisant du tri après un cambriolage, elle découvre une correspondance cachée entre son père et un inconnu, une correspondance qui laisse penser que son père a été assassiné il y a 14 ans dans un but précis et secret. Après recherche, elle découvre que le sceau présent sur ces lettres est celui de la famille du comte de Stratford.

Quand, deux mois plus tard, la mère du nouveau comte de Stratford se décide à lui trouver de force une épouse, elle organise un séjour à la campagne regroupant tous les plus beaux partis alentour. Liliana parvient à se faire inviter en accompagnatrice de sa cousine et se met en tête de trouver une preuve de la culpabilité de la famille Stratford dans le meurtre de son père.

Elle tente alors de se faire aussi discrète que possible pour pouvoir aller librement au sein du château et se fait donc tout naturellement remarquer par Geoffrey de Stratford, le nouveau comte, plus habitué à être harcelé que fui depuis le début du séjour.

Geoffrey, la trentaine, refuse de prendre une épouse pour l’instant et il bouillonne de rage contre sa mère qui a su le prendre au piège pour qu’il soit obligé de se joindre à cette mascarade. Il est donc bien décidé à n’épouser aucune des jeunes filles présentes, voulant priver sa mère d’une quelconque réussite.

Revenu de quinze année de guerre, il est horrifié de voir dans quel pauvreté sont laissés les soldats à leur retour. Il s’est donc lancé en politique, espèrant, de par sa nouvelle place, les réhabiliter et leur créer des emplois. Il se dévoue à cette cause et n’a guère de temps à perdre avec le choix de sa future épouse.

Pourtant, Liliana lui tape dans l’œil. Sa façon de le repousser alors que toutes se pâment devant lui aiguise son envie d’elle. Commence ainsi un jeu du chat et de la souris.

Le côté piquant de Liliana est agréable. Femme d’esprit, elle se met en tête de le repousser avec véhémence et de le vexer pour qu’il s’éloigne de lui-même. Petit hic : Geoffrey est un ancien officier habitué aux conquêtes et le voilà piqué au vif dans son orgueil de mâle, il tentera donc tout pour la séduire. Elle qui veut se faire discrète pour mener son enquête, se retrouve avec un Geoffrey on ne peut plus employé à lui faire la cour. Certaines scènes sont vraiment plaisantes à lire et la façon qu’ils ont de se malmener l’un l’autre par moment m’a bien plu.

Néanmoins, leur attirance s’intensifie alors que leur complicité croit de jour en jour. Liliana est touchée par l’humanisme dont fait preuve Geoffrey alors que celui-ci reste ébahi des connaissances de sa belle.

Leur rapprochement charnel se fait donc et c’est là, clairement, que le livre perd le plus de son charme, à mon sens. 

Les scènes sont tendres et joliment décrites mais elles sont également ridicules par moments. Geoffrey se met au diapason de sa chimiste de dulcinée qui rejette les hommes en lui proposant des tests. Liliana accepte de découvrir le sexe comme n’importe quelle expérience visant à mieux comprendre le corps humain et le dialogue qui en découle est parfois ridicule et pas vraiment romantique :

« Qu’est-ce que c’était que cela ? demanda-t-elle […] – C’était le plaisir que procure l’accouplement entre un homme et une femme » (merci pour le cours Mr SVT… ^^)

Tant et si bien que notre jolie tête bien faite devient une véritable ingénue qui lui parle et lui demande des choses comme une enfant demande pourquoi la mer est bleue. Qu’elle soit ignorante de ces choses est plutôt logique à l’époque mais tout de même, non seulement elle est née de la dernière pluie mais elle ne réagit pas comme la jeune femme mûre qu’elle est tout le reste du livre.

Il est donc regrettable que ces scènes prennent le pas sur une partie du roman, d’autant qu’elle laisse de côté son enquête à ce moment pour profiter de son amant et de ses «découvertes».

Bien heureusement, l’intrigue revient au premier plan, et l’on comprend le fin mot de l’histoire grâce à Liliana et à sa perspicacité. La fin a certes un petit goût de déjà-vu mais l’histoire est plutôt bien pensée et plaisante à lire.

En bref, une bonne petite histoire, assez drôle au début, mais qui s’étiole et manque d’intensité.

Très Bon

Acheter ce livre sur Amazon Acheter ce livre sur Decitre

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Love Hotel Princess T03 de Ema Toyama

Love Hotel Princess T03 de Ema Toyama Nombre de pages :  160 pages Editeur :  Pika Date de…