ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNew RomanceROMANCE TRÈS EPICÉE

Beautiful Stranger de Christina Lauren

J’avais beaucoup aimé le premier tome malgré ce que l’on en a  pu dire, c’était un roman parfait pour se détendre et passer le temps ! J’avais une certaine impatience à lire le second opus qui met en lumière Max Stella et Sara Dillon, deux amis du couple que forme Bennett et Chloe mais qui ne se connaissent… pas encore !

Beautiful Stranger de Christina Lauren

Beautiful StrangerBroché: 400 pages
Editeur : HUGO ROMAN
Date de sortie : 10 octobre 2013
Langue : Français
ISBN-10: 275561367X
ISBN-13: 978-2755613674
Prix Éditeur : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l’histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York. En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d’origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes. Jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir…

Mon Avis :

Ce deuxième tome démarre sur les chapeaux de roues si l’on peut dire. Sara, une très bonne amie de Chloé décide de venir s’installer à New York pour oublié son passé et sa rupture avec son ex , Andy.  C’est lors d’une sortie entre copines, en boite de nuit, que Sara, qui a décidé de se lâcher une bonne fois pour toute, rencontre un illustre inconnu aussi beau que ténébreux. Avec l’aide de quelques verres, la jeune femme se laissera aller à la douce tentation de se laisser séduire par ce bel anglais qu’elle ne connaît pas et de conclure avec lui dans la foulée.

Autant dans le premier tome, même si les héros passaient rapidement à l’action, on ressentait une certaine tension sexuelle entre eux autant là, ils démarrent au quart de tour. Sara ne pensait pas revoir son bel anglais inconnu et pourtant Max fera tout pour se mettre en travers de sa route, bien décidé à séduire la jeune femme.

J’ai bien aimé la relation qui s’installe petit à petit entre les deux personnages. Chacun à son idée de comment doit évoluer ce qu’il se passe entre eux. Sara veut garder ses distances mais Max semble plus troublé que je la jeune femme. C’est lui qui la pourchassera de ses ardeurs et qui tentera par tous les moyens, mais toujours en douceur, de lui faire comprendre qu’il y a bien plus entre eux qu’un simple besoin physique. L’idée que ce soit la jeune femme qui soit renfrognée à l’idée d’une relation sérieuse était assez intéressante. Sara a ses raisons de ne pas vouloir approfondir ce qu’elle ressent pour Max. Ce dernier serait d’ailleurs bien heureux de cet état de fait mais plus le temps passe et plus il comprend que Sara n’est pas qu’une femme de passage dans sa vie.

Alors dans ce tome pas de BDSM ou autre mais juste une passion commune pour les photos coquines. C’est assez amusant, il faut bien l’avouer. On retrouve aussi avec un certains plaisir, les héros du tome précédent : Bennett et Chloé qui continuent leur petit bonhomme de chemin.

Je dois avouer que j’ai un peu moins aimé ce second tome par rapport au premier. Sans doute à cause de certaines redondances et surtout aussi à cause du style assez particulier. Le ton du livre se veut plus jeune avec un vocabulaire plus libre et malheureusement il faut aimer les gens parlant assez vulgairement, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde. Autant dans le premier, Chloé avait ses raisons de traiter Bennett comme elle le faisait (enfin à mon sens), autant là Max a perdu un gramme de son charme avec sa façon de parler.

Cela dit, j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de Max et Sara. Le concept n’est plus à ses balbutiements et la romance érotique remplie bien son office : faire rêver, se détendre et oublier l’instant présent. Mais un tantinet moins de gros mots ç’aurait été génial !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

Les tomes précédentsBeautiful-Bastard de Christina Lauren

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

14 Commentaires

  1. Alors comme toi, j’étais impatiente de lire ce livre. Comme toi, j’ai aimé le début de la relation entre Max et Sara. Comme toi … bref ! Je suis d’accord avec toi sur de nombreux points. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Max alors que Sara … disons que parfois, je comprenais pas ce côté tantôt réservée, tantôt excitée qui me gonflait car elle repoussait Max à cause de ça puis allait le chercher à nouveau … Il y a quelque chose en elle que j’ai pas aimé et je la préférais en fait dans Beautiful Bastard quand elle n’était que l’assistante d’Henry, le frère de Bennett. D’ailleurs … j’ai aimé retrouver Bennett et Chloé mais bizarrement … j’ai eu le sentiment que leur histoire tombait dans la guimauve et que donc on était loin du choc entre ces deux fortes têtes du premier tome. u moins, c’est ce que j’ai ressenti dans leurs dialogues. Peut être devrais-je lire Beautiful Bitch pour essayer de les comprendre mais … voilà. Je suis un peu déçue mais pourtant, je lirai le tome suivant Beautiful Player consacré à l’associé de Max, Will Sumner car c’est tout de même bien écrit à mon avis (mieux que 50 shades il y a pas photo) et certaines scènes « sensuelles » dirons-nous ont le mérite d’avoir été un peu recherché. Sur ce … j’ai fini ma litanie plutôt courte (je me suis limitée car je pourrais en parler encore plus longtemps). 😉

    1. Alors, j’ai eu le même ressenti concernant Sara. Même si je pouvais comprendre son attitude par rapport à ce qu’elle a vécu, j’avoue que par moment elle était assez soulante. L’idée que ce soit la femme qui soit bornée, j’ai bien aimé mais il est vrai que avec Sara ça allait trop loin. Heureusement que Max était totalement mordu d’elle car je ne pense pas que quelqu’un d’autre aurait eu la patience. Concernant le style, c’est frais et ça se lit sans faim. Mon seul bémol restera le vocabulaire de Max et de son pote Will, mais oui, clairement c’est beaucoup mieux écrit que Fifty Shades. Cela dit, ce n’est pas compliqué non plus ^^. Je lirai la suite avec plaisir parce que j’aime bien cette série et que malgré tout et comme je le disais, ça détend et permet d’oublier son quotidien. Concernant les scènes pimentés, elles ont de quoi faire bouillir le sang et même si je n’en parle pas ça va de soi. De toute façon pour revenir à 50 nuances, ça reste de la fanfiction de Twilight pur et quasiment pas retravaillé donc…

      Pour ce qui est de Bennett et Chloé, je pense pas que cela soit trop gênant qu’il y ait eu ce côté guimauve entre eux. Imagine, ils auraient pu faire de l’ombre à Max et Sara ^^.

      Merci pour ton commentaire ! 🙂

      1. C’est vrai qu’il aurait plus leur faire de l’ombre mais honnêtement … ça m’aurait pas trop gênée. J’aimais détester Bennett dans BB et cette relation du « Je t’aime moi non plus ». Il est vrai que de temps en temps Max n’avait pas un vocabulaire digne d »un bel anglais et donc c’était un peu décevant aussi (encore un point commun avec toi dis donc !).

        1. ^^. Je rebondis sur le bel anglais à la verve bien gâtée… Oui j’ai été choquée par sa façon de parler avec ses potes. Il lui manquait le survet’, la casquette à l’envers et les « z’y va »… Autant quand Chloé insultait Bennett, ça passait car il y avait justement ce, « je t’aime moi non » plus mais là…J’avais juste envie de laver la bouche de Max et Will au savon … de Marseille 😆

          1. Au fait, ça me fait penser à une petite question : as-tu vu la photo que j’ai posté sur mon Twitter ? J’étais dans une librairie à Coventry et je suis tombée sur le rayon érotique avec du Sylvia Day partout et comme tu fais un concours dessus … j’ai pensé à toi 🙂

  2. Bien que je ne sois pas une fana de la vulgarité dans les livres, je compte bien me procurer Beautiful Stranger au plus vite pour le dévorer.

  3. Comme vous les filles j’ai trouvé ce tome beaucoup moins passionnant que le premier. Tout d’abord, c’est du à Sara. J’ai vraiment eu du mal avec elle, je l’ai perçu fade. Je trouve qu’à cause d’elle, l’histoire n’avance pas…. Max, par contre, m’a bien plu. Je n’ai pas trouvé que le vocabulaire était si vulgaire que ça, enfin ça ne m’a pas choqué en tout cas, j’ai même trouvé que c’était moins trash que le tome précédent, alors que les scènes ne sont pas moins sexy….. mais il m’a manqué le piquant des situations que nous avions avec Bennett et Chloé… Bon je lirai quand même le tome 3 sur le copain Will pour voir…

    1. C’est vrai que finalement Sara n’était pas une héroïne des plus sympathique dans ce tome. Après concernant le langage des persos, chacun à sa perception des choses. J’avoue que ça m’a vraiment fait tiquer quand Will et lui se parlaient entre potes.

      J’ai hâte aussi de lire le troisième tome avec Will, voir ce qu’il vaut ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils