The Mortal Instruments Tome 1 : La Cité des Ténèbres

The Mortal Instruments Tome 1 : La Cité des Ténèbres de Cassandra Clare

The Mortal Instrument La Cité des Ténèbres

Broché : 571 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (6 novembre 2008)
Réédition le 6 janvier 2012 (ancien La Coupe Mortelle)
Langue : Français
ISBN : 978-2-266-17328-5

Disponible sur Liseuse : OUI

Son Prix : 17,24€

Son résumé : Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Mon avis : Ce livre fait partie de mes coups de cœur, lorsque j’ai commencé ma lecture je ne m’attendais pas à autant aimer l’univers crée par Cassandra Clare. Pourtant, ça n’était pas gagné d’avance, puisqu’il m’a fallu un certain temps pour m’y lancer même si j’avais très envie de le lire.

L’univers imaginé par l’auteure est très bien trouvé même si au premier abord celui-ci semble assez complexe. Dès les premiers chapitres, nous sommes plongés dans le monde fantastique des Chasseurs d’Ombres et des créatures de la nuit. L’histoire est tellement prenante, qu’il nous serait presque impossible de lever les yeux du roman – C’est peut être pour cela qu’il ne m’aura fallu qu’une après-midi pour terminer le premier tome. Ce qu’il m’a plu dans ce livre, c’est la facilité de l’auteure à faire rencontrer tous les univers : que vous soyez fan d’histoire vampirique, de loup-garou, d’ange ou même de sorcier je suis persuadée que ce livre vous plaira. Il s’adresse à un public plus large. La dernière fois qu’on avait pu voir ça, c’était avec la saga de JK Rowling, c’est peut être pour cela que j’ai autant aimé l’univers crée par Cassandra Clare, j’irai presque à dire que La Cité des Ténèbres est le digne successeur d’Harry Potter. Bien entendu, il s’agit de deux sagas et de deux histoires complètement différentes, en aucun cas attendez-vous de voir arriver Harry Potter sur un balai.

L’histoire est centrée autour du personnage de Clary, qui se retrouve malgré elle impliquée dans un conflit entre des forces démoniaques et les Chasseurs d’Ombres. Après la disparition de sa mère, Clary part à la recherche de la coupe mortelle afin de contrecarrer les plans du redoutable Valentin qui souhaite se procurer la coupe pour créer « une nouvelle race pure » de Chasseurs d’Ombres. Dans cette aventure, la jeune fille sera aidée par son meilleur ami Simon, et par trois jeunes chasseurs d’ombres : Jace Wayland, Alec et Isabelle Lightwood.

J’ai tout simplement adoré les personnages. Clary est loin d’être l’héroïne exaspérante qu’on a pu le voir lors des dernières parutions de romans, il l’agit d’une jeune fille courage et déterminée à retrouver sa mère, et qui n’hésitera pas à se mettre dans des positions délicates pour sauver ses amis. Elle a de la répartie et fait preuve de curiosité par le monde qui l’autour. Jace est sans aucun doute l’un de mes personnages masculins préférés. Au premier abord, ce personnage est une vraie tête à claque qui maîtrise le sarcasme et l’ironie comme personne. Il est beau et il le sait – ce qui nous vaudra quelques scènes assez drôle notamment dans le métro. Mais derrière tout ça se cache une personne d’une grande vulnérabilité qui a connu une enfance assez difficile. Il est considéré par ses pairs comme l’un des meilleurs Chasseurs d’Ombres de sa génération.

Les personnages secondaires sont tout aussi importants dans l’histoire, à commencer par Simon le meilleur ami de Clary. Simple mortel, il est d’un grand soutien pour la jeune fille dans sa quête de la vérité. Il trouve toujours les mots juste pour nous faire rire, c’est peut être pour ça que le personnage devient vite attachant. Alec est un personnage assez discret mais qu’une grande honnêteté ce qui nous vaudra quelques scènes assez embarrassante. Isabelle, sa sœur, est décrite comme une très belle jeune femme qui rencontre un franc succès auprès de la gente masculine. D’apparence froide et distante, c’est une vraie guerrière qui manie de fouet comme personne. Nous faisons également la connaissance de Magnus Bane, le Grand Sorcier de Brooklyn, un personnage mystérieux et envoûtant qui en fera rêver plus d’une… Et pour finir, le redoutable Valentin Morgenstern, qui inspire la peur auprès de ses semblables et des créatures de la nuit. Il n’hésitera pas à blesser les personnes qui l’entourent pour arriver à ses fins.

J’ai passé un très bon moment en compagnie des personnages tout droit sortie de l’imagination de l’auteure, d’ailleurs je n’ai pas hésité un seul instant à m’acheter les deux tomes suivants, surtout après avoir lu la fin de celui-ci qui m’a laissé sans voix face aux révélations de Valentin. Cassandra Clare a le don de nous énerver et pourtant on ne peut que lui pardonner. C’est avec grand plaisir que j’ai continué la suite de ses romans !

Inoubliable
Acheter le livre sur Amazon
Coup de Coeur

Les Tomes Publiés

6 Commentaires

  1. Tout à fait d’accord, ma fille et moi on les a lu les uns après les autres chacune notre tour et on les a adorés. On attends le tome 5 avec impatience mais il faut attendre 2014 je crois, c’est long!!
    Bon week end.

  2. Les trois premiers tomes avaient été un coup de coeur pour moi, pourtant je n’irai pas jusqu’à comparer cette saga avec HP, qui est complètement inter-générationnel, tandis que ce roman s’adresse majoritairement aux ados.
    J’ai moins aimé les tomes 4 et 5 (sortis en VO).
    Ha là là Magnus… Tout un programme! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.