Accueil ASCF 80 Notes de Jaune – Vina Jackson

80 Notes de Jaune – Vina Jackson

12 Temps de lecture
7
0

80 Notes de Jaune de Vina Jackson

80 notes de Jaune de Vina JacksonBroché: 352 pages
Editeur : Milady (25 janvier 2013)
Collection : Romantica
Langue : Français
ISBN-10: 2811210202
ISBN-13: 978-2811210205

Disponible sur liseuse : Oui

Son résumé :

Enfermée dans une relation d’un ennui mortel, Summer trouve refuge dans la musique et joue Les Quatre Saisons de Vivaldi dans le métro londonien.
Lorsque son violon est détruit au cours d’une violente altercation, la jeune femme reçoit une offre étonnante : Dominik, séduisant professeur d’université à la sensualité débordante, se propose de lui fournir un nouveau violon en échange d’un concert privé. C’est le début d’une relation tumultueuse, placée sous le signe de la soumission. Summer a tôt fait de découvrir de nouvelles formes de plaisir…

Mon avis :

Depuis Fifty Shades of Grey, les romans érotiques et autres romances érotiques courent les rues et chaque nouveau roman à succès du genre à le droit à sa comparaison avec la fameuse trilogie d’EL James. Et entre les avis vraiment mauvais et ceux vraiment bons, difficile de savoir à quoi s’en tenir avec la saga de Vina Jackson qui, pourtant, se vend extrêmement bien ! J’ai donc décidé de sauter le pas et de me faire mon propre avis après avoir lu quelques chroniques qui m’ont permis de bien cerner le genre et de savoir à quoi m’attendre avec cette lecture.

Summer Zahova est une violoniste passionnée qui n’arrive pas à vivre de sa passion. Enchaînant les petits boulots, elle joue dans le métro de temps en temps plus pour son propre plaisir que celui des personnes qui l’entourent. Jusqu’au jour où, sa musique envoûte un professeur d’université qui fera tout pour la revoir et se servira du premier prétexte venu pour cela. En effet, un mois après l’avoir vu jouer pour la première fois, il apprend dans le journal qu’elle a perdu son violon dans une bagarre. Dés lors commencera un jeu de séduction, de découvertes où les limites n’existent plus…

Un roman pour public averti, plus erotica que romantica 

Ce qu’il faut savoir avant de commencer ce roman, c’est qu’il ne s’agit en aucun cas d’une romance érotique mais d’un roman érotique pur et dur. Ainsi, la relation qu’entretien Summer avec Dominik n’a rien d’une histoire d’amour et n’est qu’un jeu de séduction où chacun teste les limites de l’autre. Et contrairement à tout ce que j’ai pu lire sur ce roman, ce n’est pas qu’un simple roman de cul mais bien une histoire où la psychologie des personnages influe énormément et où l’écriture de l’auteur oscille entre le poétique et le crû de la situation. Vina Jackson n’a pas peur des mots et le fait savoir en n’hésitant pas à utiliser des termes crû pour définir les relations des deux personnages.

Et cette façon qu’il a d’utiliser des termes très crû pour des situations assez hard voire trash pourra en choquer plus d’une (ou plus d’un). En effet, des romans comme Fifty Shades ont habitué le lecteur a un langage très couvé alors qu’ici, l’auteur nous donne tout l’inverse. Par ailleurs, le roman, bien que ne reposant sur aucun sentiment amoureux, raconte tout de même l’histoire d’une jeune femme mal dans sa peau qui se cherche, teste ses limites et qui a peur de s’attacher à autre chose que son violon. Summer est un personnage assez complexe pour cela : elle ne sait pas qui elle est, ni ce qu’elle veut et se retrouve donc facilement influençable et manipulable par des hommes qui ne lui veulent pas que du bien.

Deux parties, deux histoires… 

Dans ce roman, on peut donc retrouver deux parties. La première, qui se déroule à Londres, et qui est la plus abordable, où se rencontre Summer et Dominik et où l’on fait connaissance avec les personnages, leurs désirs, leurs expériences. Et la deuxième, beaucoup plus difficile à lire et qui nous entraîne dans le monde libertin et BDSM et qui, de fait, est trash, choquante et qui est probablement ce que les lecteurs n’ont pas aimé dans ce roman. Pour ma part, même si j’ai trouvé cette partie vraiment dure, j’ai apprécié le fait qu’un auteur prenne le BDSM tel qu’il est et le montre ouvertement plutôt que de le cacher derrière des jolis mots. Dans cette partie, on sent que Summer ne peut pas s’en sortir dans ce monde sans Dominik. Elle devient esclave de ses sens et de ses passions et cela l’amènera à s’avilir plus qu’autre chose jusqu’à ce qu’elle ouvre enfin les yeux et décide de dire « Non ». Cette partie en choquera plus d’une et surtout les amatrices de romance et de romance érotique à cause de l’absence totale de sentiments mais aussi parce que le lecteur a du mal à comprendre les choix de Summer.

Avec Dominik, Summer répondait à une attirance mutuelle et a un besoin presque vital de sexe. Avec Victor, c’est tout le contraire : exit les sentiments, l’attirance et tout le reste, Summer se cherche et teste ses limites et sans Dominik pour l’y aider, elle sombre dans l’avilissement. Et c’est à partir de ce moment où elle part pour New York que j’ai commencé à avoir peur pour elle et de ce qu’elle allait faire. Elle se cherche et est tellement libre de toute attache qu’en voulant tester de nouvelles choses, elle se perd complètement jusqu’à ce que sa conscience lui rappelle qu’elle ne veut pas ça.

En bref, un roman érotique avec lequel il faut savoir à quoi s’attendre pour l’apprécier vraiment. Si certains le voient comme un vulgaire porno ou un énième Fifty Shades, la comparaison n’est absolument pas possible. Ici, il y a une véritable histoire avec une écriture plaisante à lire et où le désir d’une femme s’assume tel qu’il est et rappelle aux lecteurs que désir ne rime pas avec amour, même pour une femme ! Une très bonne surprise pour ma part.

Se Lit Très Bien

Ce roman vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter : ICI

Pour lire l’avis d’Artemissia, cliquez sur l’image :

80 notes de Jaune de Vina Jackson

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Chouquette
Charger plus dans ASCF

7 Commentaires

  1. kimysmile

    23 août 2013 à 13 01 51 08518

    Il ne me tente pas trop 🙂

    Réponse

  2. celine

    23 août 2013 à 23 11 47 08478

    Je l’ai lu et j’ai apprécié : les personnages sont tres travaillés psychologiquement, l’histoire est complexe, les 2 auteurs ont pris le parti de dépeindre une réalité crue, sans mièvrerie. Il y a une suite à ce premier tome, une note de bleu, de blanc et d’ambre. Les personnages principaux y trouvent leur paix et d’autres y sont développés. Et au final, les scène trash ne sont pas ce que l’on retiendra de cette nouvelle saga érotique

    Réponse

    • Chouquette

      24 août 2013 à 11 11 31 08318

      Je ne peux qu’être d’accord avec ta dernière phrase. Personnellement, les scènes vraiment dures ne sont pas ce que je retiens dans ce roman même si je comprends tout à fait que ça en révulse plus d’un.

      Réponse

      • mimine

        20 octobre 2013 à 12 12 09 100910

        je suis en train de la terminer pour enfin commencer le suivant !!!
        je trouve que c un livre est diffèrent de “50 nuances” ou “des crossfire” …
        le cadre est diffèrent et comme dit Céline on tombe pas dans la mièvrerie mm si j’ai adoré les autres et que je l’ai lu ts vite !!! ;o)
        l’histoire est assez captivante et on se demande comment peut finir cette histoire …
        le cote SM est présent mais sans vulgarité et je me sens pas choquais par les scènes décrites !!!
        vite , vite et vite pour lire le 2eme !!!

        à suivre …

        Réponse

        • Chouquette

          20 octobre 2013 à 12 12 23 102310

          Je suis contente que tu aies aimé, j’espère qu’il en sera de même pour la suite. Bonne lecture 😉

          Réponse

  3. celine

    20 octobre 2013 à 13 01 44 104410

    J’ai aussi beaucoup aimé Fifty Shades et la saga Crossfire (Miam Gideon …) mais les personnages sont très peu réalistes, c’est plus des “fictions” : on ne croise pas un millionnaire sexy à tout les coins de rue 😉

    Réponse

    • Chouquette

      20 octobre 2013 à 15 03 13 101310

      Voilà, c’est un peu ça. 80 Notes paraît un peu plus réaliste déjà même si l’on sent que nous sommes dans de la fiction 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Rencontre dans l’upper east side de Sarah Morgan

From New-York with Love, tome 1 : Rencontre dans l’upper east side, de Sarah Morgan …