Captive du harem de Marguerite Kaye

Captive du harem de Marguerite KayePoche: 320 pages
Editeur : Harlequin (juin 2013)
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 : 2280285355
ISBN-13: 978-2280285353

Prix : 6,75€

Disponible en liseuse : oui

Son résumé :

Egypte, 1818

Le palais d’A’Qadiz… En entendant ce nom dans la bouche du consul d’Egypte, Celia retient son souffle, l’esprit soudain assailli par de somptueuses visions de cours intérieurs, de soieries précieuses, de parfums capiteux. La nouvelle mission de son époux lui permettra, au moins, d’échapper à la vie ennuyeuse où celui-ci la cantonne depuis leur récent mariage. Mais alors qu’ils approchent de la principauté, leur convoi est attaqué par des troupes rebelles. Son mari est tué et Celia ne doit la vie qu’à l’intervention d’un mystérieux cavalier. Un homme au regard sombre en qui elle découvre qu’il est en réalité le prince d’A’Qadiz en personne. D’abord rassurée, Celia sent sa peur resurgir quand elle entend son hôte donner l’ordre de la conduire au harem. Certes, son statut de veuve la protège, elle le sait, mais pour combien de temps ?

Lire un extrait : ici

Dès que j’ai découvert ce titre dans la collection Les Historiques d’Harlequin et surtout son résumé, je me suis dit qu’il fallait absolument que je lise « Captive du harem« . Pourquoi ? Et bien cela augurait une petite touche d’exotisme et de chaleur qui manque aux Highlands et autres contrées de l’Angleterre… un genre que j’ai beaucoup lu ces derniers temps qui commencent un peu à me lasser. « Captive du harem » arrivait donc à point nommé!!

Un dépaysement total

Question décor, c’est sûr que le Moyen-Orient est des plus exotiques avec ces oasis et son désert de sable. Et Marguerite Kaye ne s’est pas privée de nous conter les paysages magnifiques du royaume d’A’Qadiz, qui, soit dit en passant, n’existe pas réellement mais on rêve de les découvrir à dos de chameau comme l’héroïne du livre, Lady Celia, toute jeune mariée qui a suivi son époux (des plus ennuyeux) en mission pour la Couronne. Sauf que la lune de miel n’est pas vraiment au programme puisque ce dernier va se faire tuer lors d’une embuscade dans le désert.
Heureusement, un beau jeune homme fort et au regard de braise va venir au secours de Celia… et oh! quelle coïncidence, Ramiz se révélera être le prince d’A’Qadiz.

Harem, ouvre-toi !

Bon je dois l’avouer, c’est surtout le harem et toutes les histoires autour des Contes des Mille et une Nuits qui m’a attirée! Je m’attendais à un palais des plus somptueux (bonne pioche) régi par un prince du désert à croquer (bonne pioche) qui choisissait son amante d’un soir parmi toutes ses concubines gardées à l’abri des regards dans un harem (mauvaise pioche).
Et bien, j’ai été un peu déçue sur ce dernier point puisque Ramiz n’étant pas marié et ayant succédé à son frère il y a peu n’a pas de femme dans son harem. WTF!!! Je m’étais imaginée Celia jouer des coudes pour devenir la favorite et bien que nenni! Aucune concurrence de ce côté-là.

Rassurez-vous tout de même, au niveau charnel, l’auteure a su faire monter la pression quant il le faut entre nos deux protagonistes. Il faut dire que les occasions ne manquaient pas non plus entre les massages très sensuels dans le harem, une escale dans une oasis avec un bain de minuit improvisé, un voyage à la rencontre des Bédouins sous une tente enchanteresse…

L’amour plus fort que les coutumes ?

Vous vous doutez bien que Ramiz et Célia vont tomber raides dingues l’un de l’autre sans savoir si l’autre ressent la même chose. Ils seront aussi heurtés au poids des responsabilités de Ramiz qui se doit de respecter les us et coutumes de son pays même si l’homme est un peu avant-gardiste et prône le changement. Faire d’une femme blanche sa compagne n’est pas vraiment dans les habitudes d’un peuple ancré dans ses traditions sans compter non plus la famille de Célia qui va débarquer au palais!

Parviendront-ils donc à s’aimer malgré tout ? Il faudra lire le roman pour le savoir chers lecteurs 😉 .

En conclusion :

Marre des Highlands et autres contrées anglo-saxonnes ? Ce livre est fait pour vous ! Dépaysement assuré avec un prince des plus envoûtants. Une petite touche de soleil et d’exotisme qui met du baume au coeur par une journée de pluie!!

Se Lit Très Bien

Acheter Captive du harem

A propos Mymyworm 705 Articles
Fan de cinéma et de séries TV, je m'occupe entre autre de la section "Jeux" sur Songe d'une nuit d'été. La romance historique est ma lecture de prédilection mais j'aime aussi changer de registre à l'occasion.

2 Commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord avec cette critique…. le désert ça nous change des landes herbeuses… j’ai trouvé ce livre très dépaysant, l’histoire bien sympathique et l’écriture de l’auteure est très fluide, ça se lit tout seul…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.