Laisse-Moi Te Posséder de Beth Kery

Je dois avouer que j’aime bien ce genre mais que je ne lis pas tout non plus. Je pense que, à force, il y a de quoi vraiment finir par se lasser. Pourtant, je l’avoue, j’ai eu envie de récidiver avec ce style pour ce nouveau titre des éditions J’ai Lu.

Laisse-Moi Te Posséder de Beth Kery

Laisse-moi te posséder de Beth KeryBroché : 444 Pages
Editeur : J’ai lu (19 juin 2013)
Collection : SEMI-POCHE LITT
Langue : Français
ISBN-10: 2290072060
ISBN-13: 978-2290072066

Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Étudiante en art et en architecture, Francesca Arno a été sélectionnée pour réaliser une peinture murale d’exception dans le nouveau building de Noble Enterprises. À la tête de cette société florissante : Ian Noble. Puissant, insaisissable, il contrôle tout ce qui l’entoure d’une main de maître. C’est à l’occasion d’un cocktail que Francesca fait sa rencontre. Une rencontre qui se révèle décisive, fatale.
Il l’attire, la possède. Et elle aime ça.
Elle est jeune, innocente. Il ne peut résister.
C’est un jeu passionnel et exclusif. Un jeu de pouvoir sans aucune limite…

Mon Avis :

L’histoire en elle-même est du déjà vu sauf que cette fois-ci, l’héroïne Francesca Arno est étudiante en Arts et que le héros n’est pas le fils adoptif de.

Ils se rencontrent lors d’un cocktail organisé en l’honneur de la jeune femme pour avoir décroché une bourse spéciale qui lui permettra de financer la suite de ses études. Avec cette bourse vient un mentor, et c’est Ian Noble, le prestigieux milliardaire qui lui a fait l’honneur de la choisir elle parmi tous les candidats. Loin d’êtres aux anges, la jeune femme est nerveuse. Sa rencontre avec Ian sera des plus électriques et bien vite elle se retrouve chez lui pour lui peindre un tableau.

Bon, franchement, je vous le dis tout de suite, on s’en fiche de pourquoi elle est là, de comment elle y est arrivé etcétéra. Ce n’est pas comme si l’auteur voulait s’appesantir sur le côté relationnel de leur histoire. Au final, cette peinture finira plus comme un prétexte pour les positionner à l’horizontal, la verticale et autant de position qu’il vous plaira d’imaginer.

Bien oui, Ian Noble est attiré par la jeune et fraiche Francesca, aussi pure que belle. Mais Ian n’est pas quelqu’un de gentil, dixit lui-même, il a de sombres secrets et une préférence pour la domination même s’il se targue de pouvoir faire sans et qu’il n’en est pas dépendant.

Francesca, voulant Ian absolument et au delà du raisonnable, ne sera pas refroidie par les ardeurs de notre bel adonis au charme ravageur.

Des scènes à vous donner de grandes bouffées de chaleur les filles !

Et là les filles, je ne sais pas, mais prévoyez des glaçons pas loin de vous, un ventilateur ou votre chéri parce que, pour tout vous dire : c’est franchement chaud bouillant. Je peux vous le dire, tout l’intérêt de ce bouquin réside dans ses scènes d’une intensité érotique incroyable !

Ici, Beth Kery ne fait pas que survoler les envies de son héros. Ian est un vrai dominant avec tout ce que ça implique et Francesca devra s’y faire ou renoncer à lui.

C’est lors d’un voyage à Paris, rien que ça, qu’ils commenceront progressivement leur liaison. Ian l’emmènera à la découverte de choses et de sensations que jamais la jeune femme n’aurait cru expérimenter un jour. Soumise amoureuse, elle acceptera tout de cet amant insatiable. Voici une lecture pour lecteur avertis, le BDSM et la soumission ne sont pas juste effleurés, on y rentre de pleins pieds et Wooaouh , c’est franchement très caillente.

Malgré tout, l’auteure nous dépeint ses séances entre eux avec une réelle sensibilité et ça ne tombe vraiment pas dans le vulgaire ni dans une relation tordu ou l’héroïne est dégradée. Elle a beau être innocente, Ian n’abusera jamais d’elle de manière pernicieuse.

Ian, c’est le genre de héros qui ferait monter la température rien que par sa seule présence. Toutefois, je l’avoue, sa description physique m’a un peu laissée de marbre, ce n’est que dans l’intimité de leurs jeux à Francesca et lui-même que j’ai su véritablement l’apprécier. A force de lire des histoires avec de beaux milliardaire, dur dur, d’y trouver une quelconque nouveauté.

De plus, j’ai bien aimé le momentFrancesca découvre les failles, de cet amant insaisissable. Sans doute le seul moment où je l’apprécie vraiment parce que Francesca c’est un peu la cruche par excellence. On a souvent envie de la baffer tant ses réactions sont immatures et Ian le lui rappelle assez fréquemment. Et puis je trouve qu’elle lui dit oui un peu trop souvent et facilement. Heureusement la fin rattrape presque son comportement pendant le reste du livre.

J’ai passé un moment ultra chaud bouillant avec Laisse-moi te posséder de Beth Kery. Mon salon s’est transformé en véritable fournaise. Je dirais que le seul attrait de cette lecture c’est son côté sexy qui nous dévoile un penchant plus sombre et plus épicé de la romance érotique. Nous découvrons un dominant qui ne fait pas semblant mais qui sait rester romantique  quand il le faut, dans tous les sens du terme !

Vous voulez avoir chaud ? Très très chaud ? Lisez-le !

Se Lit Très Bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

A propos Artemissia (Julie F) 4183 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

12 Commentaires

  1. Quand je te lis, j’ai l’impression de me retrouver face à plusieurs romans érotiques que j’ai lu. Bon tout d’abord, ta Francesca rappelle la cruche Ana mais si Ian lui fait remarquer, alors là on est loin de Christian et c’est un très bon point pour me donner envie de le lire. Ensuite, tu parles de BDSM et que l’on rentre en plein dedans et bien là, je me retrouve dans « Histoire d’O » à la différence que l’écriture sera différente car celle de Pauline Réage nous empêche de ressentir un quelconque sentiment pour l’héroïne. Bref … on sait tous que ce genre de roman finit par ressembler à ceux qu’on a déjà lu mais tu me donnes vraiment envie de le lire alors croisons les doigts pour que je remporte un des exemplaires que tu proposes de remporter (si jamais c’est pas le cas ? Et bien tant pis ! J’achèterai ^^).
    A très vite

    • Oui indéniablement, ce genre est toujours identique et l’histoire en elle même n’est qu’une excuse pour les parties de jambes en l’air auxquelles les héros vont s’adonner à cœur joie. A ceci prêt qu’il y a tout de même de la romance entre eux même si le héros refuse d’y penser, bien sur. Celui ci se distingue parce qu’il explore ce qu’est la soumission sans pour autant dégrader l’héroïne.

  2. Des bouffées de chaleur ? J’EN VEUX Llllollol j’ai vu ce roman en quelques part cette semaine et je dois dire que la couverture est juste Classe ! Super ton avis, je l’avais noté, mais là il rejoindra sans hésitation ma wishlist 🙂 Bonne semaine et lecture xxx

  3. Je viens à peine de finir de lire et franchement c’est mon homme qui est ravie j’en est eu des frissons et des bouffer de chaleur. Je recommande fortement !

  4. C’était mon premier roman de ce genre cet été et j’avoue que c’est super chaud. J’ai bien aimé pour un début car il y a toute la gamme des rapports qui monte en intensité avec des scénarios de plus en plus hot.
    Je suis passée de ce fait sur la série Crossfire et là, je suis restée scotché par les 3 tomes, je n’arrive pas à raccrocher et les relis dans tous les sens possible. Beaucoup moins hot mais beaucoup plus fort dans la relation entre les personnages, ça a vraiment titillé mon côté romantique.

2 Rétroliens / Pings

  1. Bilan Mensuel Des Lectures Du Mois (BMDLDM) #4 – JUIN 2013 – Songe d'une Nuit d'été - Le Blogzine Des Passionnés !
  2. Séquences Privées Tome 1 : Troublante Addiction de Beth Kery – Songe d'une Nuit d'été - Le Blogzine Des Passionnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.