ASCFBlack Moon CollectionLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver

Le dernier jour de ma vie pochePoche: 480 pages
Editeur : Livre de Poche Jeunesse (29 mai 2013)
Collection : Livre de Poche Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10: 2013236581
ISBN-13: 978-2013236584
Prix : 7€90
Disponible sur Liseuse : Oui

Résumé : « Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Comment vous habilleriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour sauver votre vie ?

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt sept chances. Sept jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Sept occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ? »

Mon avis

Je pense que vous me connaissez assez maintenant pour savoir à quel point j’adore la collection Black Moon. C’est vraiment une de mes collections préférées et je ne me lasse pas de découvrir les livres de cette collection, en format poche ou non, thriller ou jeunes adultes. Peu importe les titres, Black Moon est toujours à la pointe. Et ce livre ne déroge pas à la règle : on va suivre le parcours de Sam dans ce qui est le dernier jour de sa vie. On connait la fin de l’histoire avant d’avoir pu plongé dans le roman. C’est déroutant mais on en redemande, encore et encore.

La Mort frappe-t-elle au hasard ?

Le livre commence par un texte, une pensée intime, celle de Samantha. Et on assiste à ces dernières pensées, celles avant sa mort. Étrange, déroutant, presque gênant. On plonge dans les abîmes de son esprit et elle nous raconte clairement la fin du roman : elle va mourir. Peu importe les circonstances, ce qui compte, c’est que sa perception de la mort n’est pas comme elle le pensait. Elle avait une idée comme tout le monde : revoir les plus beaux moments de sa vie. Pourtant, son esprit vagabonde vers d’autres souvenirs, pas forcément de ceux qu’elle voudrait revivre ou revoir. La Mort est étrange et Samantha va l’apprendre.

Samantha est une jeune fille, populaire dans son lycée, toujours entourée de sa bande de copines : Lindsay, Ally et Elody. Ensemble, elles font les 400 coups, se soutiennent dans les moments les plus difficiles, sèchent les cours, fument et boivent plus que de raison. Pas vraiment sympathiques avec les autres lycéens, elles se prennent pour le nombril du monde. D’ailleurs, Sam ne supporte presque plus ses parents ou sa petite soeur Izzy. Mais comme tous les matins, elle se lève, se prépare et file rejoindre sa bande de copines pour passer ou survivre à cette journée de cours. Pourtant, cette journée ne sera pas comme les autres : c’est la Saint-Valentin et Samantha va mourir. Nous allons vivre, avec elle, les derniers moments de sa vie.

Une Saint-Valentin au goût amer

Nous allons vivre avec Samantha la dernière journée de sa vie. Au départ, elle vit comme d’habitude, ne changeant rien : son trajet avec ses 3 copines, le ton hautain qu’elle prend avec Kent (son ancien meilleur ami), les insultes envers Juliet la Psychopathe  les roses qu’on lui envoie pour la Saint-Valentin, les cours qu’elle sèche, les cigarettes qu’elle fume en cachette, et puis aussi les câlins de Rob, son copain avec qui elle a prévu de perdre sa virginité le soir même; C’est d’ailleurs un grand évènement pour la bande de copines qui ne cessent de lui répéter que ce soir, elle deviendra une femme.

Mais finalement, les copines se rendent à une fête donnée par cet étrange Kent. Ce dernier, peu importe les réflexions de Sam, est d’une extrême gentillesse avec elle. Il prétend d’ailleurs être le seul à connaître réellement Sam. Et puis cette Juliet qui débarque à la fête et se permet d’insulter les filles. Sans parler de Rob et de son haleine de chacal, même pas capable de rester sobre pour cette soirée qui devait être magique pour Samantha. Finalement, Sam repart avec ses amis. Puis le trou noir, la Mort. Pourtant, le lendemain, Sam se réveille. Elle croit à un rêve jusqu’à ce qu’elle se rende compte que tout est exactement comme la journée qu’elle a vécu, le journée de la Saint-Valentin où elle est morte. La Mort lui laisse-t-elle une porte de sortie, une chance de changer son destin et de déjouer les plans de la faucheuse ? Samantha va revivre cette journée, bousculant sa petite vie tranquille. Prendre la défense des innocents  traîner avec des gens pour qui elle avait du mépris, dire je t’aime à ses parents, tomber amoureuse… Samantha veut rattraper le temps perdu et faire toutes les choses qu’elle aurait aimé faire avant de mourir. 

Mais peut-on vraiment échapper à son destin ? Et si, finalement, la Mort est un moyen, pour elle, de réapprendre à vivre ?

De la colère à la résignation 

L’auteure, Lauren Olivier (qui a également écrit Delirium), nous offre ici une merveilleuse histoire sur un sujet qui pourrait presque passer pour glauque. Pourtant, elle a su sublimer la mort et nous donne une histoire magique. En effet, avec Samantha, on passe par toutes les phases du deuil : le choc, le déni, la colère, la tristesse, la résignation, l’acceptation et la reconstruction. Comment accepter la mort quand vous connaissez la date de votre propre décès ? Samantha va devoir affronter toutes ses phases et essayer de changer le cours de l’histoire, que ce soit aux dépens des autres ou aux siens. Elle va essayer de changer ce qu’elle est, elle va essayer de changer les autres, elle va essayer de remettre de l’ordre dans sa vie, dans celles de ses amis ou de ses ennemis. Mais une journée, est-ce vraiment suffisant pour pouvoir mourir apaisé ou survivre ?

C’est une histoire originale à laquelle nous avons droit : on connait la fin avant le début et croyez-moi, en aucun cas, cela vous coupe l’envie de plonger corps et âme dans cette histoire de vie mais aussi de mort. J’avais quelques appréhensions quand je me suis lise à lire le deuxième chapitre (et donc le deuxième jour), croyant que j’allais droit à avoir la même histoire chaque chapitre. Et pourtant, Lauren Olivier a su me surprendre et me captiver. Avec elle, vous allez comprendre le sens de l’expression « effet papillon ».  Pas d’effet de redondance, on vit l’histoire avec Samantha (et je ne vous cache pas qu’à certains moments, mes larmes coulaient toute seule). L’histoire est sublime, on assiste à la métamorphose de Sam, qui devient de plus en plus mature et gère cette situation sans céder à la panique.

On apprend les us et coutumes des jeunes américains sans oublier cette pointe de philosophie intégrée par Lauren Olivier dans l’histoire : un simple sourire peut changer la vie de quelqu’un (d’où l’effet papillon). C’est une ode à la vie et à la jeunesse. Bon, je vous avoue qu’au début du roman, Sam et ses copines me tapaient réellement sur le système, peut-être le seul point noir de ce livre. Mais finalement, au fur et à mesure des pages, on se rend compte que Sam n’est qu’une victime, tout comme les autres et avec elle, on va avoir envie de changer le monde et de montrer qui on est simplement, sans artifices. 

Comme vous avez pu le constater, j’ai adoré ce livre, réellement. Je ne pensais pas vivre autant d’émotions à la lecture de ce petit bijou et pourtant. Le résumé m’avait plu mais sans plus et finalement, je ressors de ma lecture avec une pointe au coeur car le livre est terminé. Je déteste finir les livres que j’ai apprécié et ce roman en fait parti. Alors je vous conseille de lire cette petite pépite de YA, une histoire peu commune mais qui pourrait changer votre vision de la vie.

Excellent : très belle histoire !

Cette histoire vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI.

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

9 Commentaires

  1. Je l’ai terminé hier soir, un pincement au cœur parce que même au bout de sept jours, Lauren Oliver réussit à rendre cette dernière journée différente à chaque fois. On voudrait continuer à vivre celle-ci indéfiniment juste pour le plaisir de voir Sam et Kent amoureux…

    1. J’ai eu exactement ce même sentiment en terminant le bouquin. Elle a enfin trouvé un sens à sa vie mais malheureusement, et quoi qu’elle fasse, elle n’échappera pas à son destin …
      J’aurais tellement voulu voir Sam et Kent ensemble …
      Mais bon, cela reste un livre super chouette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils