Accueil ASCF Ténèbres de Elena P.Melodia

Ténèbres de Elena P.Melodia

10 Temps de lecture
9
0

Voici  donc mon avis sur Ténèbres. D’abord très emballée, la  fin m’a particulièrement déçue, contrairement à l’ensemble du roman.

Ténèbres d’Elena P.Melodia

TénèbresBroché: 409 pages

Editeur : Pocket Jeunesse (4 avril 2013)

Collection : Pocket Jeunesse

Langue : Français

ISBN-10: 2266204572

ISBN-13: 978-2266204576

Disponible sur liseuse: OUI

Son résumé: 

Alma, 17 ans, est une adolescente comme les autres. Ou presque… Son univers bascule le jour où elle achète une magnifique cahier violet et, en proie à un cauchemar durant la nuit, se met à écrire dans son journal. Le lendemain, elle découvre que le crime qu’elle a rêvé s’est produit… dans des circonstances identiques. Qui sont ces assassins qui mettent en scène les meurtres qu’elle imagine?

Mon avis :

La première chose qui frappe en débutant ce roman, c’est le style d’écriture. Il m’a fallu une vingtaine de pages pour m’habituer à l’écriture à la première personne. Ce type de roman n’est pas nouveau pour moi mais l’on se retrouve dans la tête d’une jeune fille, Alma, très éprouvée par la vie.

Elle a réchappé d’un accident de la route où ses deux meilleures amies d’enfance ont trouvé la mort. Son père a quitté sa mère et son beau-père s’est suicidé, enfermant son adorable demi-sœur dans une bulle de silence perpétuel. Alma tente donc de se montrer très forte, plus qu’elle ne l’est. De par le récit à le première personne, l’impression qu’elle donne est surtout celle d’une jeune fille qui refuse de ressentir quoi que ce soit pour ne pas souffrir, qui met tout à distance, au propre comme au figuré, car même une simple main sur son épaule est ressentie comme une agression. Elle est également très sûre d’elle et ce mélange d’assurance et de vide affectif crée une personnalité très atypique dont la vision du monde peut être dérangeante.

Elle s’est également créé un groupe, solide et centré sur elle, et dont les membres doivent réussir plusieurs épreuves pour prouver leur volonté et être jugés dignes de confiance. Ce groupe lui sert à avancer en créant un cocon plus ou moins artificiel que sa famille dysfonctionné ne suffit pas à assurer.

Si son comportement ne nous la rend pas très sympathique au début, quand son monde est ébranlé par l’arrivée de son premier rêve prémonitoire, elle se met à changer profondément et il devient difficile de ne pas ressentir, si ce n’est de l’affection, au moins de la compassion pour elle. Les diverses péripéties, qui vont inclure ses amies par moment, vont effriter ce mur d’enceinte qu’elle a patiemment construit autour d’elle.

L’intrigue, quant à elle, est très fournie mais difficile d’en parler sans trop en révéler. Comme décrit dans le résumé, le cauchemar qu’elle a fait puis retranscrit dans son cahier se réalise 24h après, à l’identique. Bien entendu elle en fera d’autres. Et comme à chaque fois, elle se réveillera juste avant l’assassinat à proprement parler, lisant les détails macabres de la découverte des corps dans la presse. Les mises en scène vont vite l’alerter, elle comme la police, sur la nature suspecte des meurtres, et sur une éventuelle implication d’une secte. Rajoutez à ça d’étranges hommes glabres complétement vêtus de noir et trois intrigues transversales impliquant ses amies et l’on obtient un roman des plus intéressants !

Oh ! Et j’ai failli oublier l’élément masculin du tableau : Morgan ! Un beau lycéen, mystérieux à souhait, dont on ne sait rien hormis qu’il se trouve toujours au bon endroit et au bon moment pour protéger notre héroïne ! Il est clair qu’il en sait long sur les événements en cours même s’il n’en dit presque rien. C’est d’ailleurs lui qui percera le plus les défenses d’Alma, au point d’en devenir très proche….  Même s’il apparaît relativement peu comparé aux autres protagonistes, ses interventions sont bien trop intéressantes pour l’oublier !

Mais il faut en venir  à l’ombre au tableau : comme vous avez pu le comprendre, à mon sens ce roman pêche par sa fin. Ou plutôt par son absence de fin. Les dernières pages ne nous livrent que très (trop) peu de réponses et le mystère s’épaissit même encore avec la fuite d’un des personnages centraux après un suicide plus que douteux ! Alma parvient à mettre hors-jeu un agresseur pour un moment, on tourne la page pour connaître la suite et …RIEN ! Aucune fin digne de ce nom, aucun épilogue. Rien qui laisse penser qu’il y aura un tome 2. Bien sûr on ne peut que le supposer aux vues des évènements encore non éclaircis, je pense notamment à ses rêves prémonitoires sortis d’on ne sait où, ou à ces hommes en noirs dont on ne sait presque rien.  Voilà, j’avoue avoir été très déçue alors que le reste du roman m’avait tenu en haleine sans répit. Ne serait-ce que quelques pages auraient suffi à clore plus proprement cette histoire. Cela ne suffit cependant pas à fustiger ce roman qui a su m’éloigner de mes lectures habituelles. J’ai même hâte de lire la suite.

Maintenant, à vous de juger !

En Bref, un roman fourni et original, qui laisse le lecteur sur sa fin. Vivement la suite !

Se Lit Très Bien

Ce livre vous intéresse? Vous pouvez l’acheter ICI

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 
Charger plus dans ASCF

9 Commentaires

  1. smellslikerock

    1 juin 2013 à 15 03 05 06056

    J’aime bien la synopsis et malgré ton bémol sur le fin, je vais peut être me laisser tenter

    Réponse

    • nifnif59

      1 juin 2013 à 15 03 08 06086

      Si c’est le cas j’aurais plaisir à avoir ton avis, peut-être trouveras-tu la fin à ton goût!

      Réponse

  2. Elora

    1 juin 2013 à 18 06 41 06416

    Le résumé me dit quelque chose, une histoire approchante mais je n’arrive pas à me souvenir. Stefan King peut-être…

    Réponse

    • nifnif59

      1 juin 2013 à 18 06 52 06526

      Stefan King? 😉 TVD quand tu nous tient…… Quant à un roman similaire, la je vois pas dans l’immédiat, mais les prémonitions sont un bon sujet, il doit en exister des centaines! Le seul que je vois de King avec des prémonitions c dead zone mais il n’écrit rien, il a des flashs…..

      Réponse

      • Elora

        1 juin 2013 à 18 06 59 06596

        Ah mince XDD. (Je n’aime pas Stefan en plus >.<) C'était plutôt une histoire d'écrivains dont les romans se réalisaient. En fin bref, si la fin est décevante je passe 😉

        Réponse

        • nifnif59

          1 juin 2013 à 19 07 04 06046

          Dans la lignée L.J.Smith a écrit un roman ou la jeune fille dessinait ce qui se révélaient être des prémonitions mais je sais plus ce que ça valait, ça date un peu.

          Réponse

    • Artemissia Gold

      2 juin 2013 à 10 10 50 06506

      StePHEn va t’en vouloir là xD

      Réponse

  3. Lili

    24 décembre 2013 à 14 02 50 125012

    Le livre était sympas, même si la fin ne donne pas l’impression que se soit la fin. Et le fait que tout ça commence après un accident, dont seulement elle a survécue: le scénario habituel!

    Réponse

  4. murkfire

    12 février 2015 à 23 11 54 02542

    Je viens de finir le livre et je t’avoue que, pareil que toi, j’ai été très déçue de la fin. Quand je l’ai fini je me suis dis “ils ont oublié des pages?” Que devient Morgan? Pourquoi les masters? On sait rien de tout ça et c’est très frustrant. Le résumé me tentait mais j’ai eu du mal à m’accrocher et finalement je l’ai lu pour connaître la vérité, tu parles…!
    Bref j’aimerai quand même livre le 2eme. Et j’ai trouvé aussi que c’est un bon roman pour le suspens et que parfois à certains moments j’étais angoissée, je ressentais de la peur, bizarre…

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le mystère du gang masqué de Ken Follett

Le mystère du gang masqué de Ken Follett Nombre de pages :  112 pages Editeur :  Robert La…