Une dernière chose avant de partir – Jonathan Tropper

Une dernière chose avant de partir de Jonathan Tropper

one last thing before i goBroché : 333 pages
Éditeur : Fleuve Noir (7 mai 2013)
Langue : Français

ISBN-10 : 226509739X
ISBN-13 : 978-2265097391

Prix éditeur : 19,90€

Résumé : 

Drew Silver n’a pas toujours fait les bons choix. Sa gloire éphémère de batteur dans un groupe de rock – qu’un seul et unique tube a propulsé brièvement aux sommets des charts – remonte à près de dix ans. Aujourd’hui, il vit au Versailles, une résidence qui accueille des divorcés un peu paumés, comme lui. Pour gagner sa vie, il a intégré un orchestre spécialisé dans les cérémonies de mariages. Son ex-femme, Denise, est sur le point de se remarier. Et Casey, sa fille qui s’apprête à intégrer Princeton, vient de lui confier qu’elle est enceinte – et ce uniquement parce que de ses deux parents, Silver est celui qu’elle répugne le moins à décevoir.

Lorsqu’il apprend que sa vie ne tient plus qu’à un fil et que seule une opération peut le sauver, Silver prend une décision radicale : il refuse l’intervention. Le peu de temps qui lui reste à vivre, il veut le consacrer à renouer avec Casey, à devenir un homme meilleur. Pendant que, sous le regard de sa famille au comble de l’exaspération, Silver bataille ferme avec cette question existentielle, chacun se démène pour recoller les morceaux de cette famille désunie, au risque de l’abîmer davantage encore…

Mon avis :

Drew Silver se voit comme un loser. Rock star d’un jour, divorcé et mauvais père de famille, sa vie bascule le jour où il fait un malaise et apprend qu’il a une artère déchirée. Refusant de se faire opérer, il décide malgré tout d’essayer de regagner sa vie pendant le peu de temps qu’il lui reste et dresse une liste : être un bon père, tomber amoureux, mourir mais surtout devenir un meilleur homme.

Ce roman n’est pas un livre comme les autres. Vous y découvrirez l’histoire d’un homme que l’espoir a abandonné jusqu’au jour où il apprendra qu’il doit mourir et qui sera le déclic pour qu’il décide de reprendre sa vie en main. Mais son parcours sera long, difficile et semé d’embuches. Surtout vu la manière qu’il a de gâcher sa vie et peut être aussi celle de ceux qu’ils aiment.

« Si c’est le cas, tu pourras rentrer chez toi en sachant que tu as essayé. » 

Jonathan Tropper nous offre ici l’occasion de découvrir un roman à la fois cinglant et émouvant. La vie n’a pas épargné son personnage qui a la langue acérée et qui semble amer face à la vie. Pourtant, quand la fille de ce dernier vient le voir en lui annonçant qu’elle est enceinte, il ne peut s’empêcher de s’émouvoir, de s’inquiéter pour sa fille même s’il ne le montre pas forcément. C’est ainsi que tout le long du livre nous suivrons un homme brisé qui refuse de se faire opérer par peur de vivre encore 40 ou 50 ans comme il l’a fait ces 10 dernières années et peu importe que les gens trouvent ça égoïste, sa décision est prise.

Mais les événements que celui-ci traversera lui montreront à quel point il est toujours possible de se racheter. De fil en aiguille, il découvrira les petits plaisirs simples de la vie même si cela passera par beaucoup de douleur pour certains personnages. En cela, l’auteur frappe fort : il vous prouve que la vie n’est pas facile tout en vous montrant que l’on peut être heureux avec très peu de choses. Mais plus encore, il vous prouve que quoiqu’il arrive, l’espoir demeure toujours et que si vous n’essayez pas, vous le regretterez toute votre vie parce qu’il n’en coûte rien à personne d’essayer et d’avoir de l’espoir.  

« Tu ne peux pas laisser ton erreur te pourrir la vie. Tu l’as payée pendant assez longtemps. » 

Ce roman est aussi quelque chose de très fort et qui attache une grande importance à l’humanité des personnages. Même si chacun souffre des douleurs de la vie, il ne s’agit jamais de quelque chose d’insurmontable ou qui pourrait les briser. Chaque épreuve qu’ils vivent est là pour les rendre plus fort et ne fait que les rendre plus attachant au lecteur. C’est un roman avant tout humain et aussi un roman qui ne vous laissera pas de marbre mais qui, au contraire, vous émouvra et vous touchera en pleine cœur.

Mais c’est surtout le personnage de Silver qui vous saura le plus vous conquérir. Personnage central de l’histoire, ses erreurs semblent lui rappeler chaque jour qu’il est un raté. Et quand il comprend enfin qu’il ne peut pas laisser ses erreurs le détruire, il devient meilleur, devient un homme bon qui comprend enfin le sens de la vie mais surtout qu’une erreur peut toujours se rattraper. Vous tombez, vous vous relevez et vous devenez plus fort, voilà ce que Silver comprend à travers tout ce qu’il vivra dans ce livre.

La fin est étonnante et on se demande véritablement ce qu’il arrivera à Silver, à sa fille, à son ex-femme qui s’est remariée mais surtout, on est heureux pour lui. Tout simplement parce qu’il a su retrouver l’espoir et une famille, qu’il n’est plus seul au monde comme il l’a été depuis des années. Et cette fin m’a énormément touché par sa beauté, par sa manière de finir sur quelque chose de bien et de positif pour ce héros qui a tant souffert de la vie.

En bref, Une dernière chose avant de partir n’est pas qu’un roman émouvant et à la plume acerbe, c’est aussi une belle leçon de vie sur l’espoir et qui vous rappelle à quel point il est précieux. Je ne peux que vous conseiller de le lire parce que la plume de l’auteur et l’histoire qu’il nous livre ici en vaut véritablement la peine.

Se Lit Très bien

Ce roman vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Chouquette 346 Articles

Chouquette, chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*