Love in the Darkness – Chapitre 46 : De simples mots changent tout

Bonnie "Kol"
[Point de vue Caroline]

Klaus était toujours accoudé au bar lorsque je m’approchais de lui. Lentement il tourna les yeux vers moi et je lui offris un petit sourire timide, n’ayant aucune idée de comment il allait réagir. Au même moment, Kol nous rejoignit et s’assit près de sn frère, à sa droite. Je vis Elena et Bonnie échanger un regard pendant qu’il me saluait.

« Bonsoir petite blonde. » lança Kol

« Salut ! » répondis-je gentiment

Kol commanda un verre et gardait le silence.

« Klaus ? » hésitais-je « Tu peux venir avec moi, j’aimerais te parler »

Il se leva en silence et me suivit, il n’affichait absolument aucune expression se qui m’inquiéta légèrement. Je l’entrainais à l’extérieur, nous traversâmes la route et nous assîmes sur un banc, celui où il avait un soir essayé de me séduire et m’avait surtout surprise. Klaus se tourna ver moi et leva un sourcil interrogateur, attendant que je commence à parler.

« Je suis désolée, pour ce qu’il s’est passé chez toi. Je n’aurais pas dû parler de Tatia et chercher sans cesse la petite bête… » Commençais-je « J’ai eu tord et je sais que je t’ai contrarié mais… »

« Caroline… »

« Non écoutes moi s’il te plait, il faut que je t’explique pourquoi ! »

« Ce n’est pas la peine, oublions ça » souffla-t-il doucement

« Il y a quelques mois nous étions ici, tu te souviens ? »

« Oui » dit-il en se demandant où je voulais en venir

« Tu voulais parler de choses qui me concernent. Je ne vais pas te parler de mes rêves, espoirs, ni ce que j’attends de la vie car toutes ces notions t’incluse près de moi. Cependant, je peux te parler d’autre chose. »

« D’accord je t’écoute » dit-il ne pouvant s’empêcher d’être captiver d’en apprendre d’avantage sur moi

« Lorsque j’étais humaine, j’étais l’opposée de celle que je suis maintenant. J’étais faible, sotte, naïve, superficielle… »

« Ne parles pas de toi ainsi… » Me réprimanda-t-il gentiment

« C’était pire que ça même. Pendant l’année de première, Stefan a débarqué en ville et m’a tapé dans l’œil aussitôt. Bien sûr il ne voyait qu’Elena, comme tous les autres. Ensuite je suis tombée sur Damon qui n’a fait que se servir de moi de toutes les manières possibles et pour qui je n’étais rien qu’un moyen d’approcher Elena. Plus tard j’ai commencé à sortir avec Matt…qui aimé toujours Elena au fond. Enfin il y a eu Tyler avec qui je pensais que ça irait car il n’avait pas eu de relations sérieuses avec quelqu’un avant moi, et il y a eu Hayley… »

Klaus me regardait les yeux sombres et rond, à la fois choqué et en colère. Il ne devait pas apprécier que Stefan m’ai plu, que Damon ait abusé de moi. Il n’avait jamais apprécié ni Matt ni Tyler surtout après le mal que ce dernier avait pu me faire.

« J’ai toujours était celle dont on se servait, celle qui était assez stupide pour penser qu’on s’intéressait réellement à elle… J’ai toujours était le second choix. Je ne vais pas aller plus loin dans les détails, c’est assez difficile comme ça. Quand nous avons parlé de Tatia je pensais revivre un énième fois la même chose. Je suis désolée si cela t’a contrarié, mais tu ignores combien j’ai souffert d’être si insignifiante… Tu t’es rapidement intéressé à moi et ça m’a paru faux, comme un piège. Pourtant tu insistais sans cesse, tu essayais de me séduire encore et encore, me surprenait… C’est en parti pour cela que j’ai mis du temps à te laisser t’approcher de moi, pas qu’à cause de Tyler, je me protégeais. Ce que je ressens pour toi, je n’ai jamais rien ressenti d’aussi intense. J’avais tellement peur que tout disparaisse, d’être de nouveau le second choix… » Déballais-je avec difficulté sous l’émotion

Klaus m’attira contre lui et m’enlaça. Il déposa un baiser sur mon front et je me laissais bercer. L’émotion était telle qu’une larme m’échappa et s’écoula dans le cou de Klaus qui me fit immédiatement relever la tête pour le regarder. Un peu gênée, je détournais le regard.

« Caroline. Regardes-moi Trésor ! » Exigea-t-il

Inspirant un bon coup j’obéis et je le laissais plonger ses yeux bleu marine intense dans mon regard humide et hésitant. Il prit mon visage entre ses mains et s’approcha avec un de ses regards les plus tendres.

« Dès que je suis arrivée à Mystic Falls, que j’ai commencé à diriger plus ou moins la vie de Tyler une fois en avoir fait un hybride, je t’ai découverte toi. Petite blonde pétillante mais douce avec un caractère de feu et un cœur des plus purs. Aussitôt je t’ai voulu pour moi Caroline. Plus le temps passait, plus tu m’obsédais. Tu étais celle qu’il me fallait à tout pris, je n’ai jamais ressenti çaauparavant. Tu as été et sera toujours mon premier choix Trésor. » Souffla-t-il avec une sincérité à vous faire fondre de reconnaissance

« Ooh ! » réussis-je à peine à articuler

« Je suis furieux de ce que j’ai appris sur ton humanité, sur ce qu’ils ont osé te faire… » dit-il, en colère avant de se radoucir « Cela dit, ça ne fais que nous prouver une fois de plus que nous étions destiné à être ensemble, ça me plait que personne, bien que ça aurait été impossible, ne t’aime plus que moi. Je n’ai jamais aimé comme je t’aime Caroline, n’en doute plus jamais ! »

Je me jetais à son cou et l’embrassa avec fougue. Je fis en sorte de lui transmettre toute ma reconnaissance, tout mon amour, toute ma confiance et tout mon désir dans cette étreinte sensuelle. Klaus et moi étions faits l’un pour l’autre depuis toujours et pour toujours.

Quelques minutes plus tard, il me proposa de rentrer à l’intérieur du Mystic Grill et j’acceptais avec plaisir, lui faisant par de mais projet pour son frère ce qui le fit rire.

« Méfies-toi Trésor, Kol est imprévisible quand on ne le connaît pas, il pourrait bien facilement modifier vos plans à toutes les trois ! » s’amusa-t-il comme s’il venait de lancer une blague que lui seul pouvait comprendre. Je lui souris et lui annonça que j’allais gagner et que Bonnie pourrait s’approprier les faveurs charnelles de Kol sans difficultés.

[Point de vue Kol]

La jeune femme près de moi était pour le moins étrange. Je faisais parti de ses pires ennemi et elle me faisait la conversation tranquillement, sans aucune peur. Je savais qu’elle avait de puissant pouvoir si elle s’en donnait la peine et que du coup elle pourrait se défendre contre moi, bien que je ne comptais rien lui faire. Il fallait prendre en compte qu’elle sentait l’alcool à des kilomètres ce qui n’a rien de très sexy chez une femme.

Alaric annonça qu’il devait partir rejoindre Meredith qui sortait de la longue opération qu’elle devait diriger à l’hôpital. Elena invita Damon a danser et ce dernier ne se fit pas désirer, près à tout pour se trémousser contre Elena sur des musiques plus entraînantes les unes que les autres. Klaus et Caroline nous avez enfin rejoins, commandèrent des cafés et allèrent s’installer à une table plus confortable avec banquettes. Je me retrouvais seul au bar, près de cette petite sorcière qui avait su attirer mon intention dès son entrée dans le bar. Elle était jolie, très jolie. Surtoutdifférente de celle qui me tournait autour depuis deux heures. Elle, elle semblait douce, discrète bien que puissante et méfiante, voire dangeureuse pour un vampire.Je la regardais du coin de l’oeil finir son cocktail fruité avec envie, comme si cela était un délice.

« Un autre verre petite sorcière ? » demandais-je

« Non merci. » répondit-elle aussitôt

Je fronçais les sourcils et reportais mon regard vers mon verre pour en boire une nouvelle gorgée. Elle ne devait certainement pas être intéressée. En même temps c’est une sorcière… Pourant je sentais son regard timide fixé sur moi de temps à autres.

« J’ai un peu abusé de la boisson ce soir, mais c’est gentil. » lança-t-elle avec un petit rire

Surpris, je posais mon verre et tournais de nouveau la tête vers elle. Je profitais de cet instant pour la détailler un peu plus. Ses yeux étaient vert-brun et semblaient exprimer un peu de méfiance mais surtout une lueur étrange de malice et d’interrogation. Elle me sourit légérement. Si elle n’avait pas été une sorcière, j’aurais pu croire qu’elle essayait de me draguer.

« Que puis-je te proposer d’autre ? »

« Pourquoi vouloir me proposer quelque chose ? » lui dis-je sottement

« Comme ça, j’essaie d’être sympa. »

Au même moment, la jeune femme rousse de tout à l’heure vint moi et je pourrais même dire se colla à moi, à mon plus grand agacement.

« Aller beau gosse vient refaire une partie avec moi ! » susurra-t-elle alors

Je vis la sorcière détourner le regard et se replacer sur sa chaise, gagnant un peu de distance. Je n’étais pas dingue alors, elle avait tenté une approche ! Et cette petit peste de rouquine venait de tout gâcher, je lui pris alors le visage et plongea mon regard dans le sien.

« Tu ne m’interesses pas, rentres donc chez toi et oublies-moi ! » l’hypnotisais-je

La jeune femme eu l’air absente et rit bêtement ne se souvenant plus pourquoi elle se tenait si près de nous, puis quitta le bar avec hâte et mon grand ravissement cette fois-ci.

« Tu fais souvent ça ? » demanda la jolie sorcière

« Quoi ? »

« Renvoyer les femmes de cette manière. »

« Monstrueux n’est pas ?! » ironisais-je

Merde. Voilà comment repousser les femmes !

« Peut-être pas. Je ne te connais pas après tout, que de réputation si je puis dire bien qu’elle ne joue absolument pas en ta faveur. Peut-être que tu as bon fond » rit-elle sous l’emprise de l’alcool j’en étais certain, elle n’aurais jamais eu ces paroles sinon…

« Dis-moi, je ne te vois pas souvent traîner ici. »

« Pourtant ça m’arrive »

« Rarement alors car je passe beaucoup de temps ici, surtout depuis que Klaus ne jure que par sa jolie blonde et que Rebekah est parti en expédition. »

« Tu n’as pas du faire attention « 

« Crois moi, je ne t’aurais pas loupé ! » voulus-je la charmer, ne disant que la vérité d’ailleurs

« Ah oui ? » sourit-elle

Je souris en finissant mon verre. Cette petite métisse devenait appétissante en plus d’être soule. Mes instincts de chasseur de femme commençais à prendre le dessus et je décidais de déployer mes charmes. Durant l’heure qui suivit, je tâchais d’être aimable, polis, souriant. Je la laissais parler d’elle, de ses amies, du lycée, toutes ces choses banales qui ordinairement m’ennuyait à mourir mais pas là. Peut-être car elle avait la manière de raconter les choses pour qu’elles deviennent intéressantes. Elle me posa des questions sur Niklaus, par rapport à Caroline dont elle avait toujours essayé de la protéger. Je n’aurais pas cru que cette Bonnie puisse être aussi amusante et intéressante. De plus, le fait qu’elle soit une sorcière rendait les choses bien plus cool, moi qui voulait pimenter un peu mes relations à causes de toutes ces femmes si faciles, voilà qui ne pouvait pas être mieux !

La fatigue la gagna et je me souviens soudain qu’en plus d’être une sorcière, c’était une simple humaine qui avait trop bu et avait besoin d’une bonne nuit de sommeil. En se levant doucement, elle m’annonça qu’elle allait partir. Elle me salua rapidement et eut à peine le temps de faire trois pas qu’un homme l’accosta.

« Hey j’te ramène mademoiselle ? » lança-t-il, je sentais son haleine aromatisée au pastis jusqu’ici

Je me levais d’un bond et m’interposais entre eux, exposant à Bonnie qu’elle serait sans doute plus en sécurité à rentrer avec moi qu’avec ce gars bourré. »

« Barres-toi de là je l’ai vu le premier gamin »

Je l’attrapais à la gorge avec force, lui faisant comprendre qu’il n’avait pas intérêt à ouvrir de nouveau la bouche. Bon Dieu s’il savait qui il avait en face de lui, que j’étais non seulement un vampire, mais surtout un Originel ! La sorcière m’interpella et me demanda de lâcher ce type. A contre coeur je le fis et sortis du Mystic Grill avec elle. Elle monta dans ma voiture puis nous partimes en silence.

Devant chez elle, je l’aidais à descendre de la voiture pour la racompagner à la porte. La fragile petit sorcière était épuisée et morte de rire allez savoir pourquoi. Trop d’oxygène d’un coup surement !

« C’est gentil de m’avoir raccompagnée »

« De rien Sorcière »

« Vraiment je ne pensais pas que tu…enfin que toi tu pouvais parfois être…enfin… »

« C’est extrêmement rare je te le dis tout de suite, je suis dans un bon jour c’est tout, le prochain aura lieu dans environs 300 ans. » plaisantais-je

Elle rit de plus belle et me lança un regard involontaire, j’en étais certain, mais si langoureux que tous mes sens étaient en alerte. Elle s’approcha de moi à ma plus grande surprise et me fis un sourire ravageur. Je ne pu m’empêcher de m’approcher aussi et de caresser ses cheveux qui frolait sa joue et je vis clairement le regard de la sorcière s’assombrir de désir ce qui m’enflamma en un instant comme jamais. Habituellement JE faisais cet effet, mais personne ne me le faisait comme ça sans prévenir, rien n’échappait à mon contrôle mais là… Je me voyais déjà l’attraper et ravager son corps pour les prochaines heures avec grand plaisir !

Elle fis un nouveau pas vers moi et un coup de tonnerre résonna dans le ciel suivit par un cri de douleur venant de la petit sorcière qui se tenais la tête entre les mains avant de perdre connaissance. Je la rattrapais juste à temps avant qu’elle ne se fracassent la tête contre le béton.
Je la pris dans mes bras pour aller la coucher avant de me rendre compte que je n’étais pas invité. Je pris la direction de chez moi où personne n’était encore présent.
Bien que tentant, je renonçais à la mettre dans ma chambre et posa la sorcière dans le lit de Rebekah. Elle dormait paisiblement et je me demandais alors comment et pourquoi elle avait perdu connaissance ainsi. Je m’assis sur un fauteuil près du lit et m’endormis assez rapidement.

C’est à son réveil que j’allais en savoir d’avantage et je pense qu’elle allait plutôt mal prendre le fait, une fois sobre et lucide, d’être chez les Originaux, dans le lit de Rebekah avec moi dans la même pièce…

Petit mot de moi : Aller dites-moi tout, vous en pensez quoi ? ^^ 

4 Commentaires

  1. Ha ba voilà hein, c’était trop facile entre Bonnies et Kol mdr… j’adore le commencement de leur histoire, vivement la suite.
    Ensuite la scène de réconciliation entre Caroline et Klaus était toute en émotion, j’ai adoré 😉

  2. Super chapitre, j’ai adoré la réconciliation entre klaus et caroline !
    Je ne suis pas fan du « couple » kol Bonnie, mais peut être quand lisant la suite je vais m y faire !!!

  3. tu me vois ravie , autant pour mon duo favoris qui se réconcilie , que ce nouveau duo qui se forme ! j’aime l’idée d’une bonnie et kol , mais pas trop vite , exactement comme tu viens de le faire !
    à samedi 😉

  4. Oui bonnie et klo j attend un peu déçu de moin avoir klaus et Caroline g pas aimer leur reconciliation .

Les commentaires sont fermés.