Addict de Jeanne Ryan

On nous en avait beaucoup parlé avant sa sortie et le résumé avait l’air vraiment séduisant et dans l’air du temps. Voici donc le dernier bébé de la Collection R de chez Robert Laffont.

Addict de Jeanne Ryan

AddictBroché: 360 pages
Editeur : ROBERT LAFFONT (21 février 2013)
Collection : R
Langue : Français
ISBN-10: 2221134109
ISBN-13: 978-2221134108

Son Résumé :

Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?
ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible…
Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.
Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?

Mon Avis :

Au premier abord, Vee, l’héroïne qui nous conte son histoire, semble une jeune fille mure et intelligente qui réfléchit avant d’agir mais on se rend vite compte qu’elle n’a QUE dix sept ans avec tout ce que ça implique.

Après un terrible accident qui ressemblait plus à un suicide qu’autre chose, Vee voit sa vie entière contrôlée par ses parents. Etant parent moi-même je trouve ça logique. La confiance doit se mériter et doit-être prouvée. Vee en est consciente, malgré tout elle souffre d’un  manque énorme de confiance en elle : sa meilleure amie Sydney est la star de la pièce de théâtre de l’école et Vee n’est juste que maquilleuse. Cela ne la dérangeait pas tant que sa copine n’avait pas de vue sur le garçon qu’elle aimait.

Ce dernier lui parle du jeu de Télé réalité qui fait fureur chez les ados en ce moment : Addict. Il suffit de remplir un défi lancé en ligne sur leur site pour gagner de supers lots. Pourtant ceux qui arrivent en finale ont tendance à vite déchanter car les épreuves sont de plus en plus tordues, de plus en plus humiliantes et Vee ne veut pas faire ce genre de chose…

Il suffira à la jeune ado de découvrir que le garçon qu’elle aime lorgne sur sa meilleure amie pour se décider à se lancer dans un premier défi… mais un défi en entraine un autre et curieusement les organisateurs du jeu savent toujours faire mouche pour mieux l’appâterVee ira t-elle jusqu’au bout  ou saura t-elle faire preuve d’intelligence et s’arrêter avant que ça ne dégénère ?

Force est de constater que j’ai été surprise par le ton du livre ainsi que par les choix douteux de son héroïne. Indéniablement ce roman est axé pour les plus jeunes. C’est par écriture facile que nous suivons Vee dans son addiction à vouloir gagner toujours plus et ce au détriment de la raison. Le jeu sait comment la faire plier et elle n’a aucune conscience du mal qu’elle s’inflige et qu’elle inflige à ses parents. Le scénario du roman reste très linéaire et ne pointe en avant que l’évolution de Vee dans le jeu jusqu’au dénouement final.

J’attendais bien plus à vrai dire, le prologue nous faisait miroiter énormément de chose, j’imaginais déjà une sorte de conspiration ou autre; mais au final rien. J’espérais trop je pense.

L’interdit parait si tentant et excitant !

Malgré tout, le livre se lit très facilement et je pense que les ados y trouveront leur plaisir sans problèmeJeanne Ryan pointe du doigt, avec ce roman, toutes les addictions quelle qu’elles soient, qui attirent si facilement nos chères tête blondes. comme si les magnifiques cadeaux à la clef ne se payaient pas plus chèrement qu’un simple défi; défi qui au départ semble bien inoffensif. C’est comme l’alcool, la cigarette ou bien même les drogues. On a toutes et tous été attirés un jour par quelque chose d’interdit. C’est excitant et on a l’impression de se libérer du cocon familiale sans se douter ( parce que quand on est jeune, on ne se doute de rien, on se croit immortel) que finalement la famille est réellement importante, que même si certains parent ne sont pas ceux que nous aimerions qu’ils soient, c’est toujours bien de les avoir à nos côtés pour assurer notre sécurité.

Vee ne le verra pas comme ça et fera ce que lui dicte son cœur sans écouter la raison qui la pousse à en finir et de rentrer chez elle. Elle ne voit que l’aspect « matériel » et la pseudo-gloire » que lui apporte les défis filmés. Elle oublie ses parents, elle devient égoïste n’écoutant que son petit égo et ses envies sans penser un seul instant aux conséquence de son geste. C’est aussi une sorte de protestation contre ceux qui la brident mais ce qui est paradoxale, c’est que le jeu la bride sinon plus que ses propres parents en s’ingérant dans sa vie et en la coupant du monde extérieur. Mais elle ne se rend compte de rien.

Une histoire plaisante à lire mais qui reste cependant assez creuse.

Il y a une chose qui m’a gênée cependant : l’histoire n’est absolument pas développée, il y a beaucoup de creux et j’ai été assez surprise par le dénouement assez abrupt de livre. On ne sait rien sur le jeu « Addict » et de qui tire les ficelles au final, on ne voit pas non plus les parents de Vee; on ne sait pas ce qu’ils ont pensés de tout ça et au final on ne sait rien de la pauvre fille du prologue qui nous laissait envisager tant. Le récit reste totalement axé sur Vee et c’est normal vu que le livre est à la première personne mais j’aurai vraiment apprécié qu’il y ait un plus de contenu. L’auteure semble avoir retiré tout ce qui aurait pu faire la différence, à mon sens, pour ne laisser que l’aspect confiné et dérisoire d’un jeu, à travers le champ de vision d’adolescent en pleine rébellion; c’est à peine développé.

Un livre à réserver, à mon avis, aux ados de par son contexte, ses personnages et son scénario assez linéaire et assez simple. Ca se lit très bien et chacun devrait y trouver son plaisir. Personnellement, je me suis sentie trop « vieille » pour être en totale osmose avec les décisions de Vee. Pour le coup, j’étais plus tôt en train de penser aux pauvres parents qui doivent gérer une ados aux hormones en pleine ébullitions. Les pauvres !

Se Lit bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

  1. Ton point de vue est très intéressant… À titre personnel, je ne lirai pas ce livre parce que les aspects « manquants » que tu pointes sont ceux qui me font apprécier un livre : la profondeur, les tenants et aboutissants… on a l’impression en te lisant que l’auteur s’en tient aux faits : voici l’héroïne, voici les choix auxquels elle est confrontée et voici ce qu’elle va faire. Point à la ligne. Dommage, quand même.

    Cela dit, là où ta critique est originale, c’est que tu n’hésites pas à te placer en tant qu’adulte regardant les agissements de l’héroïne adolescente… point de vue qui, si je ne m’abuse, semble lui aussi manquer. En tant que femme adulte et mère, tu donnes ton opinion et j’aime ça. Cela dit, l’aspect dangereux est-il vraiment montré dans ce roman ? A voir ce que tu dis des actes de Vee, elle ne semble même pas consciente de faire du mal et il serait un peu dérangeant que le livre ne souligne pas explicitement l’aspect dangereux de ce genre de choses…

    Je t’embrasse.

  2. voici l’héroïne, voici les choix auxquels elle est confrontée et voici ce qu’elle va faire. Point à la ligne.

    C’est exactement ça. On en sait pas plus que ce que Vee est en train de de vivre et le dénouement va trop vite, il manque des points importants.

    Cela dit, l’aspect dangereux est-il vraiment montré dans ce roman ? A voir ce que tu dis des actes de Vee, elle ne semble même pas consciente de faire du mal et il serait un peu dérangeant que le livre ne souligne pas explicitement l’aspect dangereux de ce genre de choses…

    L’aspect dangereux est montré, certains défis sont juste répugnant et dégradant, tu ne t’imagines même pas à quel point. Quelqu’un de sensé n’accepterait pas, même pour tout l’or du monde et Vee, même si elle hésite un peu, il suffit que son pote qu’elle trouve mignon lui dise, vas-y fais-le et elle se lance. Elle oublie la sécurité, les parents, les principes… et ce qui m’a chagriné c’est qu’à lire la fin, il n’y a pas vraiment de conséquence dramatique face à ses actes. Comme si il n’y avait jamais rien eu ou presque. Ca m’a réellement dérangé. Vee a un camarade, un compagnon de jeu avec qui elle sympathise et qu’elle trouve mignon, et il l’incite à aller toujours plus haut dans la c***nerie…

    Ce qui marrant car si elle refuse l’autorité de ses parents, elle l’accepte venant de parfait inconnus qui ne lui souhaitent pas que du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*