Love in the Darkness – Chapitre 38 : Souvenirs

Rebekah & Stefan
[Point de vue Caroline]

A contre cœur, j’avais dû laisser partir Klaus. Il avait raconté l’histoire de Tyler aux autres. Damon était partant pour aller lui régler son compte une fois pour toute. Je m’y étais opposée, mais Elena m’avait assuré que ce n’était pas pour le tuer, juste essayer de faire en sorte qu’il m’oublie. Elijah les avait suivit. Klaus m’avait promit qu’il reviendrait très vite et qu’après ça, nous pourrions rester ensemble.

Du coup, je m’étais installée dans sa suite, faisant mon possible pour rattraper mon sommeil que j’avais négligé ces derniers mois. A mon réveil, en début de soirée, je me sentais légèrement engourdie. Allumant la lumière qui m’éblouissait les yeux, je sortis du lit pour me diriger vers la salle de bain, avant de me rendre compte que je n’avais pas de vêtements de rechange vu que nous étions partis dans la précipitation. Je m’enroulais dans un peignoir ivoire très doux appartenant à l’hôtel, puis sortie rejoindre la chambre de Rebekah. Je frappais à la porte, un peu surprise de me retrouver à demander un service à Rebekah. Elle m’ouvrit la porte.

« Hey, désolée de te demander ça, mais tu n’aurais pas des vêtements à me prêter s’il te plait ? Je n’ai pas pensé à prévoir quoique ce soit, je ne pensais pas rester si longtemps… »

« Entres ! » Me répondit-elle simplement

Rebekah m’invita à m’installer sur un des fauteuils du salon, pendant qu’elle allait me chercher des vêtements propres.

« Voilà, j’espère que ça t’ira, je n’ai pas grand-chose dans ton style donc je suis allée au plus simple. »

Elle me tendit un jean bleu marine accompagné d’un débardeur blanc et d’une veste noire.

« C’est parfait, merci beaucoup. »

« Pas de problème »

Rebekah semblait très songeuse, voire absente. Je me mordillais la lèvre, rongée par la curiosité, me souvenant de notre conversation de la veille au sujet de Stefan. Tournant les yeux vers moi, elle éclata de rire, comprenant ma curiosité débordante.

« Bon ok. Vas prendre ta douche, ensuite je te raconterais…. » Rit-elle

Je crois que je n’avais jamais été aussi rapide à prendre ma douche et à me préparer. En y réfléchissant, je ne connaissais pas Rebekah. Pour moi elle était une Originelle, méchante et distante, la sœur de Klaus. Cela dit, c’était aussi une jeune femme belle et aimante, si je puis dire, avec ses frères, elle appréciait Matt et Stefan apparemment. Maintenant que j’&tais avec Klaus, j’avais d’avantage envie d’apprendre à la connaitre, peut-être car au fond j’avais peur qu’elle ne me regette. Face à elle, je n’avais aucune chance de garder Klaus si elle s’y opposait.
Une fois de retour, Rebekah m’offrit une poche de sang B négatif, mon favori et commença son récit en s’asseyant face à moi.

« J’adorais les années 1920, le jazz, les robes brillances et sexy, les cabarets, la liberté et la sensualité que les femmes représentaient. Nik et moi avons rencontré Stefan pour la première fois à l’une de ces soirées. Il était sûr de lui, espiègle, vaniteux et arrogant en surface. Quelque chose en lui, attira mon attention. Déjà il était beau, charmeur mais surtout, il savait s’amuser et profiter, j’adorais ça. Un vampire qui assume ce qu’il est et sait comment en tirer des avantages.
Je suis tombé amoureuse de lui dès notre première dance. Je me souviens de son air angélique qui entrait en contraste avec l’odeur du sang frais de sa dernière victime sur ses lèvres. Cela doit te surprendre du Stefan actuel. »

« En effet, il est tout sauf un vampire qui s’assume. A ta description, on croirait que tu parles de Damon ou de… »

« Mon frère, oui c’est vrai. Même si tu dois ignorer encore des choses à son sujet. » Sourit-elle

Je me demandais ce que je pouvais ignorer sur Klaus, et j’avais des milliards de questions à lui poser… Elle le comprit et continua se récit.

« Nik appréciait beaucoup Stefan. En général, il se tenait très à distance de mes fréquentations tout en me surveillance de près, comme un grand frère me diras-tu… Avec Stefan c’était différent. Il le fascinait, le surprenait. C’est rare de croiser un spécimen comme lui à cet époque, un vampire confiance et sordide. Nik appréciait son intelligence, son esprit vif et tordu, légèrement sadique parfois. J’aimais sa sensualité et sa façon de profiter de la vie, la transformant sans cesse en un jeu. Nous savions qui il était, le fameux éventreur de Chicago, mais il semblait si bien se maîtriser. Nik et moi étions juste tout les deux depuis plusieurs décennies déjà, nous n’avions aucun contact avec Elijah, même si je suis certaine que Klaus le suivait à la trace d’une manière ou d’une autre, et Kol ainsi que Finn étaient déjà dans leurs cercueils. Pourtant, Stefan s’était rapidement et efficacement intégré à notre duo. Il représentait beaucoup pour moi… » Soupira-t-elle

« Que s’est-il passé ensuite pour vous vous perdiez de vue ? » Demandais-je, captivée par son histoire

« Ensuite Michael a retrouvé notre trace, cette même soirée. Le club a été prit d’assaut par ses hommes de mains et nous avons du fuir. Nik a estimé qu’il était tant de quitter la ville, sans Stefan bien sûr. Nous devions disparaître et Stefan était tout sauf discret et du genre à se cacher. Cependant je l’aimais, et au moment de partir, lorsque j’ai su que Nik s’était assuré qu’il nous suivrait pas, j’ai choisit de rester près de Stefan. J’étais tellement persuadé que j’avais enfin trouvé la personne qui me correspondait que je l’ai choisi à la place de mon frère. Il ne l’a pas supporté et j’ai fini dans mon cercueil avec les autres membres de la famille. »

« Je ne comprends pas pourquoi qu’il vous enferme. Pourquoi ne pas t’avoir laissé avec Stefan ? Pourquoi de tuer si je puis dire ? » M’interrogeais-je

« Ce qu’il faut savoir sur Nik, c’est qu’il aime sa famille, bien plus qu’elle ne l’aime en retour. Bien sûr, il a toujours pu compter sur mon soutien et mon amour. Nik est un protecteur maladif. S’il estime qu’une personne qui lui est chère, et ça c’est rare, est en quelconque danger, il n’hésitera pas à la protéger par tous les moyens, même d’elle-même. C’est assez tordu. Lorsqu’il m’a enfin réveillé, je lui en ai voulu de toutes mes forces de m’avoir fait perdre ces décennies. Mais je savais qu’il n’avait fait que me protéger de Michael, personne d’autre que lui en été si bien capable. Stefan était là à mon réveil, Nik lui avait rendu la mémoire qu’il avait effacé pour nous laisser fuir à l’époque. Lorsque Stefan prononça mon nom, j’avais cru pendant une seconde que tout allait repartir comme avant, que j’allais être heureuse enfin. Cependant j’ai appris les événements, son entichement pour le sosie. Son existence ne tournait qu’autour d’elle et cela m’a anéantie, complètement » expliqua-t-elle « Imagine que je t’enferme là, maintenant dans un cercueil, et que des décennie plus tard à ton réveil tu apprend que Nik s’est entiché d’une autre femme plus exceptionnel que toi… »

Aux mots de Rebekah, mon estomac se contracta et une douleur secoua mon cœur. Je comprenais parfaitement la souffrance de Rebekah.

« Je suis vraiment désolée… » Soufflais-je, n’ayant pas d’autres mots

« C’est du passé maintenant. »

« Tu ne ressens plus rien pour Stefan ? »

« Je l’aime comme au premier jour, mais j’ai tourné la page en quelque sorte. »
« Peut-être que si tu le lui en parlais… » Hasardais-je

« Je sais à quoi tu pense Caroline. Ce n’est parce qu’il est avec Elena qu’il va soudainement se souvenir que nous avons eu une histoire. On dit que l’amour ne disparaît pas quand il est sincère, il ne fait que se cacher dans un petit coin pour laisser place à autre amour. Il peut resurgir ou rester caché à jamais. Cela dit, s’il n’avait pas de sentiments… »

« Et Matt ? »

« Je ne me sers pas de lui si c’est ce à quoi tu pense. Il est gentil, attentionné, mignon, sérieux et il me plaît même si toute fois…»

« Il n’est pas Stefan »

Elle hocha la tête.

« Ce n’est pas vraiment la peine d’en parler, mais j’aime Klaus. Vraiment. Je sais que tu le protège autant qu’il te protège, donc je te le dit » dis-je un peu maladroitement

« Je sais bien, et il t’aime aussi. Nik est très…»

Mon portable sonna, en jetant un coup d’œil je vis qu’il s’agissait d’Elena.

« Nous en parlerons plus tard » promit-elle ayant comprit que je me posais des tas de question sur Klaus

« D’accord, et merci d’avoir partagé tout ça avec moi. »

Rebekah me sourit. J’attrapais mon portable avec un étrange nœud à l’estomac…

 

Petit mot de moi : Comme vous avez pu le constater, j’ai repris l’histoire de Rebekah comme dans la série, je ne oyais pas l’intérêt de la modifier, elle est si belle. en plus d’en apprendre un peu plus sur ses sentiments, nous en voyons un peu plus également sur Klaus… J’espère que cela vous plaît ! Vu avez vu, j’ai trouvé un titre à ma Fic : « Love in the Darkness », vous aimez ? ♥

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

1 Commentaire

  1. Le titre est carrément génial, tu as très bien trouvé. Sinon ce chapitre est super, et tu as eu raison de ne pas avoir changé l’histoire de Rebekah… j’espère que l’histoire entre elle et Stefan va évoluer… dans le bon sens =P . Vivement la suite 😉

Les commentaires sont fermés.