Démons Personnels de Stacia Kane

Le résumé m’avait enchanté, ensuite les louanges de Charlie m’avaient confortées dans le fait que j’allais passer un très bon moment en compagnie de cette nouvelle héroïne. Et alors ? Qu’en est-il réellement ?

Megan Chase Tome 1 : Démons Personnels de Stacia Kane

Broché: 349 pages
Editeur : J’ai lu (9 janvier 2013)
Collection : J’ai lu Darklight
Langue : Français
ISBN-10: 2290041610
ISBN-13: 978-2290041611

Son résumé :

Chers auditeurs, je suis Megan Chase, psychologue. Je vais vous aider à chasser vos démons intimes.

Jamais je n’aurais pensé en prononçant ces mots sur les ondes que j’allais être prise au sérieux. Sauf que les démons intimes existent bel et bien… Manque de bol, je suis apparemment la seule humaine à ne pas en avoir un niché au creux de l’épaule. Ce qui fait de moi une arme fatale pour certains, et un objet de convoitise pour d’autres.

Comment devenir en une phrase la cible d’un conflit vieux comme le monde ? Demandez-moi, je vous expliquerai !

Mon avis :

Alors comment dire, en fait c’est l’histoire d’une fille qui ne sait pas trop ce qu’il lui arrive et quand ça lui arrive, elle a vraiment du mal à gérer les évènements. Megan Chase est une thérapeute accomplie qui décroche une émission de radio où elle peut exercer son talent auprès d’auditeurs qui ont besoin d’être écouté. Son boss, pour attirer encore plus de monde, lui dégotte une phrase qui fera d’elle, enfin de sa vie, un véritable enfer : la tueuse de démons personnels. Ce qui devait être un slogan concernant vos mauvaises pensées se retournera contre elle quand un sublime avocat pas très net et même assez louche lui annoncera que de véritables démons sont à sa poursuite, persuadés qu’elle est une véritable tueuse.

Une héroïne totalement à l’ouest

A partir de là, Megan ne contrôlera plus sa vie. Effectivement la jeune femme est dotée de pouvoirs psychiques mais elle avoue être totalement inoffensive bien que tout porte à croire le contraire.

Heureusement ou pas, car entre Dante Greyson l’avocat, qui est aussi un vrai démon, qui tente de la protéger et Brian le journaliste bien décidé à pourrir sa vie, on ne sait plus parfois où tout ça nous mène.

Dans l’ensemble, j’ai été assez déçue par ce premier tome. Megan est l’héroïne la plus potiche qui soit. Alors que je m’attendais à ce que de véritables pouvoirs lui sortent par les oreilles, allez même par ses trous de nez, presque rien. Et quand je crois qu’enfin elle est capable de quelque chose, j’apprends que finalement elle a été manipulée depuis le début. Et bien sur personne ne lui dit rien.

Une belle plante verte parmi les démons

Heureusement, les personnages secondaires sont intéressants et ils ont indéniablement plus de charisme que Megan.

Entre Brian le journaliste pot de colle qui la tutoie comme ça parce que c’est plus cool ( je lui aurais mis quatre baffes à celui là >__< ), Dante Greyson le ténébreux démon avocat qui semble vouloir plus que la protéger et qui lui cache la plupart des infos importantes, et les trois démons garde du corps super marrants, Megan fait bien pale figure à côté 🙁

Alors on y croit jusqu’au dénouement, qu’elle n’est pas simplement une plante verte sans défense… mais force est d’avouer que ben non, c’est vraiment une plante verte O.O. Quand finalement elle réussit à faire autre chose que de geindre, on se rend compte que tout avait été orchestré pour qu’elle y arrive. Quand elle comprend que Greyson s’est servie d’elle, elle trouve ça presque normal et se jette dans ses bras. Pfff moi à sa place, je l’aurais envoyé se faire cuire un œuf et pas qu’un peu.

Une histoire sympathique malgré une héroïne décevante

Bref, vous l’aurez compris, même si dans sa généralité, l’histoire n’est pas mauvaise du tout, j’ai trouvé Megan en dessous de tout. Elle est faible et même quand on croit qu’elle est plus forte qu’il n’y parait, on comprend que si elle n’avait pas été le pantin de Greyson et du grand méchant vilain pas beau de l’histoire, elle n’aurait servi à rien.

Heureusement les passages avec les démons dignes de Ghosbuster, étaient plutôt sympa ainsi que les trois démons qui sont embauchés par Greyson pour protéger Megan qui donnaient de l’humour et de la légèreté à l’histoire.

En définitif, Megan n’aura pas passé son brevet d’héroïne sans peur et sans reproche avec moi, ni celui de m’avoir plus, mais je lui donnerais certainement une seconde chance avec un deuxième tome.

Une lecture sympa, vous passerez un bon moment mais ne vous attendez pas à de la très grande urban fantasy, c’est gentillet sans plus.

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*