Love in the Darkness – Chapitre 30 : Pour le sauver

caroline

[Point de vue Klaus]

Lorsque j’ouvris les yeux, elle était dans mes bras. Caroline, celle qui me hantait jours et nuits, celle qui m’a donné tant de fil à retordre, m’a rejeté si souvent… Elle était là, blottie contre moi, si belle et si fragile. Je l’avais enfin eu entièrement pour moi, pu goûter chaque parcelle de son corps sublime, humé ses doux cheveux dorées, profité de chacun de ses gémissements et de ses cris.
C’était une nuit plus intense que tous mes rêves me l’avaient prédit.

Je me déplaçais légèrement de façon à voir son visage d’ange endormi. Je ne me lassais pas de la regarder, sa beauté était un don du ciel.
Elle était un don du ciel…

Soudain, ses paroles me revinrent à l’esprit, celles qui avaient engendrées une nuit si torride. Elle m’avait dit qu’elle m’aimait.
Je ne parvins pas à me souvenir si on m’avait déjà adressé ces mots auparavant… Je ne pense pas non.
Je savais plus ou moins que Rebekah et Elijah le ressentais un petit peu, enfin j’aimais me conforter dans cette idée…
Sinon, non. Jamais.

Que devais-je faire maintenant ? J’étais L’Originel, le Grand Méchant Loup,son ennemi. Elle était la bonté et la lumière. Pourtant il me semblait inconcevable déjà de détacher mes yeux d’elle… Honnêtement, ressentir ces émotions me perturbais au plus haut point. Elle m’aimait… Mais est-ce que je l’aimais moi ? Une sensation chaude et électrique me traversa de la tête au pied… Evidemment que je l’aimais. Je l’aimais de tout mon cœur, de tout mon corps depuis un long moment. Cela dit, notre relation était hors du commun, inédit et interdite. Accepterait-elle d’être réellement avec moi ? A la vue des autres ? Étais-je assez bon pour elle ?

Je pouvais tout arrêter maintenant, m’enfuir. Faire comme s’il ne s’était rien passé, disparaître de sa vie. Elle finirait par s’en remettre.
Moi, en revanche… Depuis quand est-ce que j’avais cette sensation d’avoir besoin d’elle ? Depuis quand étais-je capable de me sentir vide sans quelqu’un… Autant partir, le faire maintenant, pendant que j’en avais la force…

Caroline ouvrit doucement ses grands yeux bleus et me sourit d’une façon qui réduit tous mes doutes et ma volonté à néant. Maintenant qu’elle semblait mienne, jamais je ne la laisserais pas filer. J’allais la garder avec moi, elle serait ma reine.

« Salut » souffla-t-elle

« Salut mon coeur. Bien dormi ? »

« Plutôt oui, disons que c’était la meilleure nuit de ma vie ! » rigola-t-elle

« C’est vrai que ce n’était pas mal… » la taquinais-je

Elle prit un faux air outré et se jeta sur moi avec tendresse. C’était tout bonnement impossible, je devais rêver…

« Je me sens tellement bien dans tes bras » lâcha-t-elle si naturellement

Ok, en réalité je devais carrément être mort.

Je ne pouvais pas lui répondre, je n’étais pas doué à ça. De plus, même si jamais je le pouvais, était-ce vraiment une si bonne idée ? Je lui souris faiblement puis posa ma bouche sur la sienne pour l’embrasser de façon à ce que, j’espère, elle ressente que moi aussi elle me comblait que bonheur.

Un portable vibra et Caroline se leva de mon lit e=pour se diriger vers son sac à main. Elle répondit et son visage changea d’expression durant une seconde avant de sourire de nouveau lorsque je la regardais. Cependant, elle semblait différente… Caroline raccrocha et commença à se rhabiller. Je me sentis frustré à la vue de son si beau corps qui se cachait lentement mais surement derrière des tas de tissus, quel gâchis ! En très peu de temps, elle était prête.

« Tu vas quelque part Trésor ? » demandais-je, surpris qu’elle s’en aille si vite

« Oui euh… J’ai un truc à faire, c’est important » bredouilla-t-elle

« Quoi donc ? Il va te falloir une très raison pour que j’accepte que tu sorte de ma chambre avant que je ne te mange toute cru » plaisantais-je

Caroline ne rit pas, mais me fit un grand sourire qui déclencha une sensation en moi, comme un mauvais pré-sentiment. Elle s’approcha de moi et déposa un baiser sur ma joue très rapidement et me dit qu’elle m’appellerait avant de s’éclipser. Je sentais que quelque chose clochait, ou bien j’étais encore entrain de succomber à mes tendance paranoïaques.

A mon tour je sorti du lit et me dirigea vers ma salle de bain. Une bonne douche me ferait le plus grand bien et me permettrait de prendre le temps d’envisager si  je fonçais dans un mur ou non avec cette beauté de Caroline. Soudain, un bruit attira mon attention, un bip de téléphone. Un message de Caroline. Mon sang ne fit qu’un tour dans mes veines et mon coeur explosa sous la colère, la douleur et la peur de la perdre.

[Point de vue Caroline]

Je m’éloignais le plus rapidement possible de la maison de Klaus. Tyler avait été clair au téléphone, si je prévenais Klaus, il tuerais ma mère. Je n’avais pas eu le choix. J’avais peur.
Arrivée dans la forêt, Tyler m’attendait et je fus vite entourée d’hybrides.

« Où est-elle » crachais-je

« Je vais te conduire à elle Caroline » répondit Tyler

« Si elle a ne serait-ce qu’une simple égratignure je te tuerais Tyler, tu m’entends ? » grognais-je

Les hybrides s’énervèrent et d’un geste Tyler les cala, comme s’il était leur chef.

« J’espère que tu ne lui a rien dit. »

« Rien du tout. »

« Tant mieux sinon le plan serait tombé à l’eau ! » ricana-t-il

« Quel plan ? »

« Nous allons le tuer, nous avons un moyen de l’exterminer »

Une vague d’horreur et de terreur s’empara de moi. Tyler et sa meute allait tuer Klaus. Il y a quelques mois j’aurais été enchanté par cette nouvelle, celle de pouvoir enfin nous débarrasser de notre ennemi. Celui qui avait laissé tant de cadavre sur sa route, qui avait détruit une parti de nos vies, celui dont j’étais tombé amoureuse… Je sentis mon coeur accélérer et me brûler à l’idée de le perdre.

« Emmenez là, il ne tardera pas à venir à nous ! » dit Tyler

« Tu es sûr de ça ? » demanda une des hybrides

« Je ne pense pas qu’il ai tout faire pour l’attirer à lui s’il n’y tenait pas. Il voudra la sauver, c’est certain. »

J’allais être l’appât pour tuer celui que j’aimais. Je devais le prévenir, prévenir quelqu’un… Je senti mon portable dans ma poche. Mon doigt frôla les touche et je  restais appuyée sur le n°3 où le numéro d’Elena était pré-enregistré. Si elle me répondait, elle entendrait certainement Tyler parler et préviendrait Damon puis les autres dont Klaus… Aucune réponse d’Elena. Je ne les laisserais pas faire, ils ne lui feront rien. Au même moment un hybride m’enfonça un pieu dans le ventre ce qui m’arracha un cri de douleur assez puissant. Je me retrouvais ensuite sur la banquette d’une voiture. Deux hybrides étaient à l’avant.
Je sorti discrètement mon portable et tapa lentement et silencieusement un texto.

[Tyler veut te tuer, quittes la ville au plus vite]

[Je le tuerais bien avant qu’il ne m’approche. Où es-tu Love ?]

[Ils vont te tuer, ne t’occupe pas de moi je vais bien. Pars, maintenant. Ne cherche plus à me joindre, où ils te tueront]

Et moi avec avais-je envie de préciser… Je m’en abstiens cependant. Klaus devait partir et pour cela il ne devait pas savoir que j’étais en danger. La voiture s’arrêta. J’entendis une violente dispute à l’extérieur entre les hybrides. Les deux qui se trouvaient dans « ma » voiture sortirent sans me jeter un coup d’oeil, de toute façon, j’étais trop faible pour m’enfuir. Je  me vidais de mon sang, j’avais besoin de me nourrir.

Mon portable vibra doucement et dans un coup de folie mêlé au désespoir et à la douleur, je répondis à Klaus

« Où es-tu Caroline ? »

« Quittes la ville » murmurais-je très faible

« Qu’est ce qu’il t’ont fait ? » grogna-t-il

« Rien, mais ils ont ma mère »

« Je vais venir te chercher et les tuer un par un s’il le faut ! »

« C’est trop tard…vas t’en Klaus…Ils arrivent…je crois… »

« Dis moi où tu es Caroline ! » se désespéra-t-il

« Sais pas…Je t’aime » finis-je dans un murmure avant tomber dans le sommeil

Je ne savais pas où j’étais ni comment cela allait se terminer, mais une chose était sûre, j’allais tout faire pour le protéger quitte à donner ma vie pour la sienne.

Petit mot de moi : Déjà, désolée pour le grand retard, j’ai eu quelques soucis, j’espère que vous ne m’en voudrait pas ! :/  Ensuite, comme d’habitude j’attends avec une grande impatience vos réactions et avis !! :Pour la toute première fois, j’ai tenté un « point de vue Klaus » O_O) Bisous ♥

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

4 Commentaires

  1. Coucou! Le point de vue de Klaus est super bien écrit, bravo! ^^ J’espère que lui et Caroline pourront rester ensemble… J’ai hâte de lire la suite!! 🙂

  2. Comme d habitude chère Laura je te remercie pour ce chapitre, ça fait du bien du klaroline, j en suis folle comme pour délena, j ai une certaine attirance pour les bad boys ! Pour le retard tu es excusée, super chapitre mais j en aurai bien aimé encore un peu, j ai hate de connaitre la suite ! Stp pour samedi pas de retard ! Mdr 😉

  3. J’adore ta fanfiction alors que je ne regarde pas TVD. J’aime bcp le couple Klaus/Caroline. Bravo tu écris très bien.

Les commentaires sont fermés.