Sidhe Tome 1 : La Diseuse D’Ombres de Sandy Williams

Voilà un roman que tout le monde, ou enfin beaucoup de monde, attend  avec impatience. Une nouvelle série dans la collection « Bit-Lit » des éditions MiladySidhe, le tome 1 sortira vendredi 25 Janvier 2013 dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre.

Sidhe Tome 1 : La Diseuse D’Ombres  de Sandy Williams

Sidhe Tome 1 : La diseuse d'Ombres de Sandy WilliamsBroché : 475 Pages
Editeur : Milady (25 janvier 2013)
Collection : BIT LIT
Langue : Français
ISBN-10: 2811208895
ISBN-13: 978-2811208899

Son résumé :

Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu’ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d’armes du roi qu’elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour…

Mon Avis :

A première vue, et il ne faut pas non plus se le cacher, le résumé rappel furieusement la série à succès de Karen Marie Moning : Fever. Pourtant, je vous arrête de suite, hormis les faes et tout ce qui s’en rapproche, Sidhe n’a vraiment rien à avoir avec Fever. Ne serait-ce que par les compétence de l’héroïne mais aussi par l’univers même et les personnages bien différents de Fever.

C’est bon les filles, vous pouvez reprendre votre souffle ^^.

L’intrigue commence sur les chapeaux de roues, McKenzie ( arf oui une autre Mac… aheum …) l’héroïne n’a pas vraiment le temps de nous présenter l’univers dans lequel elle évolue. Elle n’a déjà absolument pas le temps de finir son examen qu’elle rate à coup sur tous les ans… Tout ça pourquoi ? Parce que le Fae, le maitre d’arme, dont elle est folle amoureuse depuis plus de 10 ans la tire brutalement de sa chaise pour fuir la horde de rebelle qui veut s’en prendre à elle.

McKenzie est loin d’être une humaine normale. Elle voit les Faes mais chose encore plus rare, elle arrive à déterminer où ces derniers se rendent; il lui suffit pour cela, de capter l’instant où ils se téléportent d’un point à un autre.

Une Arme Sexy que tous les Faes s’arrachent

Un GPS humain pour Faes voila qui est bien original, avouons-le.

Bref, tout ça elle nous l’explique un peu comme elle peu mais manque de bol, elle se fait kidnapper par le camp ennemi. Aren ( un sublime mâle Fae à vous faire baver), qui semble être le chef des rebelles, est bien décidé à la garder en vie pour qu’elle puisse lui servir comme elle a servie pendant 10 ans au roi des Faes.

Vous l’aurez compris, on nage en pleine guerre Faes dans ce roman. Ce qui n’est pas pour me déplaire du tout.

McKenzie qui a toujours pensé être du bon côté, se retrouve confrontée à Aren qui tente de la convaincre qu’elle a fait le mauvais choix, depuis le début et ce pendant la plus grande partie du roman. Il faut dire que je comprends aussi la jeune femme d’être réfractaire à Aren , même si personnellement je le préfère de loin à Kyol le maitre d’arme qui semble bien trop lisse, dans un premier temps, à mon gout.

McKenzie, est difficile à convaincre et plus d’une fois elle tentera de fausser compagnie à son geôlier qui l’a laisse de moins en moins indifférente.  Entourée d’une kyrielle de personnage secondaire plus intéressant que les autres, on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule minute : entre Lena la sœur du prétendant au trône qui ne lui veut pas que du bien, Kelia la Fae et Naito l’humain qui s’aiment d’un amour à la Romeo et Juliette… il y a de quoi faire.

Une héroïne plus humaine, plus réelle pour un monde surréaliste

Malgré toute la bonne volonté d’Aren de la faire plier, jamais elle ne flanchera et même lorsqu’elle comprendra que ses sentiments vis à vis de lui évolue, elle fera tout pour y mettre la sourdine. De toute façon, elle n’a pas toujours le temps d’analyser ce qu’elle ressent car la guerre entre les deux camps Faes fait rage et chacun est bien décidé à renverser l’autre… avec McKenzie au milieu qui peut être une arme utile et redoutable.

Indéniablement, j’ai été transportée du début à la fin. Difficile de lâcher un livre qui vous transporte à  des milliers de lieux à la ronde, qui vous fait découvrir un univers aussi magnifique que dangereux. Le monde des Faes est loin d’être un endroit paisible où il fait bon vivre et les êtres qui l’habitent sont loin d’être aussi beaux et gentils que nous pourrions le croire. Et à l’art du mensonge et de la dissimulation, ils sont très fort. McKenzie en fera les frais dans ce premier tome. Malgré tout elle en ressortira grandie et bien décidée à ne plus donner sa confiance aussi facilement.

Sidhe, est un savant mélange d’urban-fantasy, de fantasy et de romance mais à petite dose. L’action prime sur la passion mais le récit n’en reste pas moins attrayant. Tout est fait pour que vous ne puissiez plus lâcher le livre jusqu’à la fin. La seule petite chose qui m’ait un peu agacée,  mais ça met une sorte de piment romantique on va dire ^^, c’est le triangle amoureux que forme Kyol le maitre d’arme du roi, McKenzie et Aren le chef des rebelles.

Entre les deux, le cœur de notre héroïne courageuse, balance et il y a de quoi car tout les deux ont de bons arguments, même si dans ce tome la balance va en faveur d’Aren.

Un style et un univers à ne pas manquer !

Sandy Williams a su redéfinir un univers déjà bien connu des fans du genre car entre KMM et Laurell K Hamilton, le monde des Faes, on le connaissait déjà pas mal mais là, j’avoue que j’ai été bluffée par la plume de cette auteure que je ne connaissais absolument pas avant. Son style est loin d’être pompeux ou ennuyeux. L’univers dans lequel évoluent les personnages est riche et non statique; ainsi on voyage entre le royaume des Faes, l’Allemagne ou bien sur les États-Unis; rien n’est figé. Nous sommes captivé par l’histoire du début à la fin et je lui tire mon chapeau d’avoir su mélanger aussi habilement fantasy, romance et Urban Fantasy sans que cela ne nuise du tout à l’ensemble du récit.

J’attends la suite avec beaucoup d’impatience.

Se Lit Très bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez le pré commander / commander ICI

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

7 Commentaires

    • Sidhe se rapproche plus de la fantasy que de l’Urban Fantasy selon moi. Dans ce premier tome l’intrigue est centrée dans une région Allemande quasi inhabitée qui rappelle plus le XVeme siècle de par l’absence de technologie(les Faes la fuient) que notre époque et l’autre moitié dans le monde Faes. Et ici pas de loup-garous ni de vampires. Non franchement ça serait dommage de rater une telle série qui d’après ce que j’ai compris ne sera qu’une trilogie. Bon après je peux me tromper sur le nombre ^^…

      En tout cas, je suis fan et j’attends la suite avec impatience !

  1. Cette couverture me fait littéralement baver !!!! je donnerais ma chemise pour avoir se roman entre les mains… On va souhaiter qu’il se retrouve dans les ventes des prochains jours avec l’événement Milady (j’ai le droit de rêver non?) Mais ton avis me fait encore plus saliver… Mon homme se demande même si je n,ai pas la rage lllloll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*