Love in the Darkness : Chapitre 23 : Revanche

Bonnie Bennett

[Point de vue Damon]

Bonnie avait commencé son sort depuis une bonne dizaine de minutes et rien ne s’était encore produit. Elena était toujours aussi immobile et glacée. Je commençais à perdre espoir. Stefan s’était assis sur une chaise et jouait nerveusement avec son portable, nous attendions des nouvelles de Caroline et des autres. J’espérais de tout mon être qu’ils allaient achever cette maudite sorcière ou mieux, l’amener ici pour que je me charge personnellement qu’elle meurt lentement.Les sourcils de Bonnie se froncèrent.

« Bonnie ? »

« J’y suis presque, tenez vous prêt ! »

« Mais prêt à quoi ? Te tuer ? »

« Je ne sais pas vraiment, j’espère que ce sera la bonne partie de moi qui restera ici. »

Je ne comprenais pas. Avant que je ne puisse ouvrir la bouche, les yeux de notre sorcière se voilèrent, laissant un air effrayé sur son visage.

« Je suis là-bas ! »

 » Qu’est-ce que tu vois ? » demanda Stefan, cherchant un indice pour savoir de quel endroit elle parlait.

« Ils sont tous là, ils la combattent. Ils ne sont pas assez fort… » souffla-t-elle

Elle était en transe, nous ne pourrions pas obtenir de réponses claires. Je compris néanmoins qu’elle parlait de Caroline, Klaus, Tyler et peut-être Rebekah aussi qui se battaient contre Katel. Soudain, Bonnie serra un peu plus fort la tête d’Elena ce qui m’inquiéta. La sorcière se mit à afficher un air mauvais et amusé à la fois. Son rire cruelle envahi la pièce. Bonnie était méconnaissable, ses yeux habituellement gris-vert tournèrent au noir et elle ne semblait plus vraiment contrôler son corps.

 » Tu vois Katel, je suis bien plus puissante que tu ne le pensais » ricana Bonnie « Tu vas regretter de m’avoir autant sous-estimé et d’avoir ôté la vie d’Elena. »

Je me tournais vers Stefan

« Tu pense qu’il faut continuer ou non ? » demandais-je à Stefan

« Je t’avoue que je suis inquiet… »

Je grimaçais. De toute façon, ça ne pourrais pas être pire…
Bonnie continua à narguer Katel et s’amusant à la faire souffrir. Je ne pouvais pas lui en vouloir, si j’avais pu me retrouver face à cette garce j’en aurais fait de même. Seulement, il me tardait de voir le moindre signe qui me redonnerait espoir. J’imaginais les beaux yeux sombres d’Elena s’ouvrir, son coeur se remettre à battre, son sourire refaire battre le mien…
Soudain, Bonnie enfonça légèrement ses ongles dans les cheveux d’Elena et recommença à réciter une formule inconnue.

L’effet fut immédiat. Le corps d’Elena s’arqua, toujours sans vie cependant. Bonnie et bien…là elle commençais vraiment à me faire flipper. Il m’en faut beaucoup pour m’effrayer, mais cette Bonnie me glaçait le sang avec son rire démoniaque.
Aux mots qu’elle prononçais et à son attitude, nous pouvions avec Stefan suivre le court des évènements. Bonnie était enfin entrain de tuer Katel et à en juger par son sourire, dans d’atroces souffrances. Au moment où elle la tua enfin, Elena cria.
Les yeux de ma belle s’ouvrirent à peine mais son coeur redémarra lentement. Bonnie continua cependant son combat. Elle tuait les hybrides de Katel apparemment. Seulement, cela ne se passait pas comme prévu. Bonnie ne se contrôlait plus. Je m’inquiétais soudain un peu pour nos vies à mon frère et moi. Puis elle revient à elle.

« Oh mon Dieu non !! » cria Bonnie

« Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? » s’inquiéta Stefan

« Bonnie ?? » continuais-je

« Je vais la tuer ! Je n’arrive pas à m’arrêter ! » pleura-t-elle « Je suis tellement désolée »

 » Bonnie ?!! » cria Stefan

« Je suis désolée Caroline, tellement désolée ! »

Elle était entrain de tuer Caroline ? Cela devait faire parti de ce dont Bonnie nous avez parlé, comme quoi si elle dérapait, nous devrions la tuer. Elle venait de sauver Elena, comment pourrais-je la tuer ? Bien sûr, j’appréciais Barbie, mais… Je regardais Bonnie entrain de se maudire et le visage de ma belle Elena endormi… Ok, il faut la stopper.

« Une idée Stefan ? »

«  Mords-la ! Toi ! Je ne pourrais pas m’arrêter si… »

Il ne m’en fallu pas plus. Mes crocs sortirent, et en un bond, ils se plantèrent dans la gorge de Bonnie. Elle tomba inconsciente au sol.

Elena gémit et mon regard se porta vers elle. Aussitôt je me rassis à ses côtés.

« Elena, tu m’entends ? »

« Damon ? »

« Oh ma puce ! J’ai eu tellement peur ! »

 » Katel, elle est… »

« Oui elle est morte. Nous attendons de savoir où en sont les autres et s’ils ont retrouvé ton frère. »

Elena se leva d’un bond. Elle voulait voulait déjà retourner chercher Jeremy. Seulement elle n’était pas totalement elle-même, mais un vampire en transition. en était-elle consciente ?

 » Elena, il faut qu’on parle… » me lançais-je « Tu te souviens de ce qu’il s’est passé ? »

 » Oui il me semble, je voyais des choses horribles, je voulais de tu…te faire du mal alors j’ai vu ces bouts de verre et… Comment puis-je être en vie ? »

 » Je suis désolée Elena, vraiment désolée, j’aurais tout donné pour éviter que tu deviennes… »

 » Un vampire… » finit-elle en retenant sa respiration.

« Tu ne l’es pas encore, tu dois te nourrir. »

Elena hoqueta. Elle semblait partagée et je ne compris pas toutes les émotions qui défilaient sur son visage. Détachant ses yeux de moi, elle aperçu mon frère et le corps de Bonnie à terre qu’il tenait dans ses bras. Aussitôt il lui expliqua de ne pas s’affoler et lui résuma la situation. Un air décidé se dessina sur son visage.

« Ok. Apportes-moi une poche de sang Damon. »

« Quoi ? » dis-je, peu convaincu qu’elle se soit si vite résigné à la situation si vite

 » Bonnie a failli perdre la vie pour moi car je suis faible. Katel m’a pris mon frère car je suis faible. Elle a aussi fait en sorte que je veuille tuer Stefan et te tuer toi car je suis faible.  J’ai failli vous tuer ! Vous que j’aime tellement ! Ça ne se reproduira pas. »

Je ne pu m’empêcher d’avoir un petit pincement de jalousie quand elle plaça son amour pour moi au même niveau que celui qu’elle avait pour Stefan. Cependant ce n’était pas la priorité. Elena voulait se transformer par nécessité  par obligation. Pas par envie. Et ça, je refusais. Etre un vampire impliquait trop de sacrifice… Elena m’avait toujours su et donc refusé de devenir vampire.
Elle sembla lire dans mes pensées.

 » Je sais ce que ça implique Damon. Je sais aussi que toi ni personne ne me souhaite ça, mais il le faut. C’est vrai que si je pouvais y échapper je serais tenté, mais j’ai promis que je me battrais pour vous. Je serais plus forte pour vous protéger… »

« Elena… » dis-je pendant que mon frère descendait avec Bonnie encore inconsciente dans les bras. Elena me prit dans ses bras.

« Je ne veux pas vous perdre et aussi bizarre que cela puisse paraitre, je veux vivre. Je sais les sacrifices que ça implique mais il y a un avantage bien plus grand… » sourit-elle

« Lequel? » demandais-je septique

« J’aurais l’éternité pour t’aimer. »

Je me figeais. Mon corps entier vibra sous ces mots. Je pris son visage entre mes mains et vis sa sincérité. Elena était décidé à devenir vampire et passer l’éternité près de moi. Mon coeur explosa tellement je l’aimais. Je l’embrassais avec passion et me corps fut submergé par le désir. J’avais envie de lui faire l’amour sur le champs pour libérer tout mon amour pour elle si longtemps contenu. Seulement la réalité m’en empêcha. Raison n°1 : elle devait se nourrir car j’avais tellement envie de la faire mienne que cela allait durer des heures et des heures et sa vie s’arrêterait avant. Raison n°2 : Des grincements de pneus retentir en bas de chez moi, annonçant le retour des autres.

Je me reculais d’elle encore envahi par le désir. La prochaine fois, elle sera mienne.

Petit mot de moi :  Alors ???? Un grand Delena approche…^^ J’espère pouvoir écrire mes chapitres prochains (samedi-dimanche-mercredi) avant ce week-end car je ne serais pas chez moi… En attendant, je vous souhaite un Joyeux Noël en retard, et si je ne vous revois pas, une très bonne année 2013 en avance 😛
Merci pour votre soutient ! Bisous ♥

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

6 Commentaires

Les commentaires sont fermés.