Love in the Darkness – Chapitre 16 : Par Amour

Klaus & Caroline
[Point de vue Caroline]

Cette nuit j’avais à peine dormi,déjà car je devais surveiller Bonnie, mais aussi car je repensais sans cesse à ce qu’il s’était passé avec Klaus chez moi. Jamais je n’aurais dû le laisser s’approcher de moi, me troubler. Jamais je ne devrais laisser ça se reproduire !

Nous étions dans le salon. Bonnie était au téléphone avec Jeremy et Klaus s’amusait à me fixer de temps à autres. Stefan était sorti, il avait apparemment une course à faire. Alaric venait juste d’arriver et je lui expliquais l’épisode flippant de Bonnie cette nuit. C’est là que nous vîmes Damon et Elena descendre, main dans la main.

J’ai bien cru que ma mâchoire allait se décrocher sous la surprise. Je jetais rapidement un coup d’oeil autour de moi. Bonnie n’avait pas l’air si étonnée mais raccrocha malgré tout avec Jeremy. Alaric semblait vouloir protester mais n’ouvrit pas le bouche. Klaus avait ce petit sourire en coin, celui qui signifiait qu’une situation lui plaisait alors qu’elle choquait les autres. Il tourna les yeux vers moi et me lança un drôle de regard à la fois curieux et plein d’envies. Je détournais les yeux.

Elena s’accrochait à la main de Damon comme si elle avait peur de tomber. Je compris ce qui lui faisait peur : nous, notre regard, notre jugement.
Nous savions tous ce qu’elle ressentait pour Damon. C’est vrai que j’étais d’ailleurs la première à la retenir et à la repousser vers Stefan. J’avais sans doute tord.

Damon nous regarda avec son air supérieur, celui qu’il avait quand il protégeait Elena.

« Un problème ? » lança-t-il

« Euh non aucun » répondis-je

« Bien. Bonnie, pas de nouvelles séances d’exorcisme aujourd’hui ? »

« Non mais je la sens, elle essaie de m’atteindre Damon. Je ne sais pas si je pourrais la retenir longtemps, elle attend que je relâche mon attention, elle est forte. »

« Comment ça ? » demanda Elena

« Techniquement je suis bien plus puissante, j’ai les pouvoir de cent sorcières et leur appui, ainsi que de l’entrainement. Cela dit, elle puise dans les ténèbres. Elle possède une puissance dont j’ignore tout… »

Personne ne bronchait, c’était flippant. Quelqu’un sonna à la porte, j’allais ouvrir moi-même car personne ne bougea. Il n’y avait qu’un petit paquet blanc, sans nom, devant la porte d’entrée. A l’intérieur se trouvait une boite en bois avec un couvercle que je soulevais, je n’aurais pas dû…

J’ignore comment, mais tout ce que cette boite renfermait se jeta sur moi. Pieux en bois, tubes de verveine, éclats de verre.
Je me retrouvais à terre, blessée et brûlée, à hurler de douleur, les pieux plantée dans mes bras, mon ventre et mes cuisses, la verveine brulant ma chair et se glissant dans mes blessures de le verre avait provoqué.

« Caroline !! »

Tout le monde se précipita vers moi. Damon s’activa à retirer les pieux mais demanda l’aide d’Alaric pour retirer ceux touchés par la verveine. Klaus lui retira les bout de verre, brûlant ses doigts au passage. Elena me caressait les cheveux pour me rassurer, elle tremblait donc ça ne fonctionnait pas beaucoup.

Bonnie était en retrait et commença à vaciller. Damon s’en aperçu.

« Bonnie ? »

« C’est une diversion, Katel veut… Damon je vais pas tenir ! »

Au même moment, elle se figea et elle nous sourit l’air mauvais. Katel commença à marmonner un sort.

Damon l’attrapa à la gorge et Klaus vint l’aider. Le visage de Bonnie changea.

« Stop Damon c’est moi ! C’est Bonnie ! »

« Et comment je peux en être sûr ? »

Elena se précipita vers eux et la regarda dans les yeux.

« Lâchez la c’est elle ! »

« Il va falloir être plus convainquante que ça ma belle » lança Klaus

« Faites moi confiance c’est Bonnie, regardez ses yeux ! »

Ses yeux ? Ils lâchèrent prise. Bonnie couru vers moi et demanda à se qu’on me monte sous la douche pour rincer la verveine.
Klaus me souleva la seconde d’après et monta les escaliers.
La verveine coulait sur ses bras qui brûlaient, il ne broncha pas.
Elena et Bonnie remplirent la baignoire et m’y plongèrent habillée, mes vêtements étaient collés à ma chair. Klaus caressa mes cheveux discrètement.

« Ca va aller mon coeur, je vais régler ça ! » me souffla-t-il doucement

Il disparu. Elena et Bonnie s’occupèrent tant bien que mal de moi et mes blessures. Une fois propre et en voie de guérison, les filles appelèrent Damon pour m’installer dans une chambre. Ce fût Klaus qui se précipita pour s’en charger.

J’avais peur, j’avais mal… Je savais que je ne pouvait pas faire confiance à Klaus, seulement lorsqu’il commença à se diriger vers la porte, je ne pu m’empêcher de ressentir de la peur. Sa présence me rassurait.

« Reste » soufflais-je

Il se retourna et vint s’asseoir près de moi. Je ne savais pas ce qu’il se passait entre nous concrètement , mais je savais que c’était quelque chose de puissant et d’inévitable. Ainsi, c’est donc cela qu’Elena ressentait pour Damon ? Finirais-je par céder moi aussi ? J’étais trop fatiguée pour réfléchir d’avantage, tout ce que je savais, c’est qu’une fois rétablie, j’irais retrouver Tyler. Cela faisait un long moment que je ne l’avais pas vu, Klaus en avait profité pour me retourner la tête. C’est ça, il profitait de la situation, de moi… Du moins j’aurais préféré, cela aurait été plus simple par rapport à Tyler et moi…

En attendant, je fermais les yeux, rassurée par la présence protectrice de l’Originel et sa main qui caressait doucement mes cheveux.

[Point de vue Elena]

Katel s’en prenait aux miens, Caroline a énormément souffert et Bonnie doit continuellement rester sur ses grades afin de ne pas perdre le contrôle et en était épuisée.

Nous étions tous dans le salon, excepté Klaus et Caroline. Il fallait surveiller Bonnie pour ne pas que ça recommence. Ils parlaient tous stratégie et magie, j’en avais assez. Je m’éloignais deux, et m’occupais à nettoyer les dégâts dans l’entrée. Je finis par ramasser la boîte en bois pour la jeter mais quelque chose m’interpella  Il y avait un mot au fond écrit sur le bois.

[Ce n’est que le début, tu auras leur mort à tous sur la conscience.]

Alors ce serait qui ensuite ? Damon ? Jeremy ? Bonnie etc ? Hors de question. Je ne supporte plus d’être celle qui mets leurs vies en danger sans cesse. Il y avait une adresse en dessous. Sans réfléchir d’avantage, je filais en douce de la maison et pris ma voiture en espérant que personne ne m’entende.

Sur la route je réfléchissais. Katel allait certainement me tuer… Qu’en serait-il pour Jeremy ? Il avait déjà perdu tellement de proches, j’espérais qu’Alaric continuerait d’être présent pour lui, peut-être même que Damon lui effacerait la mémoire.
Damon… Après tout ce temps nous pouvions enfin être ensemble et j’allais déjà le quitter. Il allait s’en remettre, comme pour Katherine. Je repensais à Stefan, Bonnie, Caroline… C’était difficile d’accepter de les quitter, mais tôt ou tard quelqu’un allait perdre la vie, autant que ce soit moi.

Ma voiture freina seule et s’arrêta soudain. Je pensais que c’était Katel sauf j’étais seule ici. Impossible de démarrer ma voiture. Mon téléphone sonna et je ne vis aucun nom d’affiché. Je laissais le portable sur le siège passager et j’entendis une voix, sans avoir décroché.

« Tu pensais que tu allais pouvoir te sacrifier tranquillement Elena ? » dit Bonnie

« Bonnie ? Comment as-tu… »

« Damon arrive et si tu veux mon avis tu es plutôt mal. Je te laisse, je ne dois pas relâcher mon attention trop longtemps. De toute façon, tu ne peux aller nul part ! »

Elle raccrocha. Pourquoi personne ne comprenait que c’était la solution ? J’étais une malédiction. Maintenant Damon allait venir, et évidemment il ne comprendrait pas mon geste…
Ma porte s’ouvrit, ou plutôt, on arracha ma porte de ma voiture. C’était Damon qui me fit descendre avec rage et me balança dans sa voiture. Il était furieux. Je ne me dégonflais cependant pas.

 » Damon ? …. Ho Damon ??? Bon très bien ne me répond pas. Ca arrivera de toute façon. Un jour tu ne sera pas la à temps et… »

Il me fusilla du regard. Pendant une seconde j’ai eu peur de lui. Ses yeux étaient plein de haine pure et…de larmes ?

« Et quoi ? Je ne trouverais que ton cadavre ? C’est ça que tu veux ? Je suis désolé Elena, ça n’arrivera pas. »

« Je vous protège !! Comment je pourrais vivre en sachant que je suis un danger pour ceux que j’aime ? »

« Parce que tu crois qu’ils pourront vivre sans toi ? Tu crois que je pourrais vivre sans toi ? »

« Damon… »

« Quoi ? C’est si difficile pour toi que je t’aime à ce point ? Je sais que tu détestes l’idée, mais la seule vie qui m’importe c’est la tienne. Peu importe qui doit en mourir. »

« C’est injuste »

« C’est injuste de te sacrifier pour les autres alors qu’on finira comme toujours par trouver une solution. C’est injuste de laisser ton frère, tes amis et Stefan alors qu’ils font leur possible pour te protéger. Reste en vie au moins pour eux si ce n’est pas pour moi. »

« Comment ça ? »

« On est, du moins on devait être ensemble. A la première occasion tu file en douce pour te sacrifier alors que tu sais très bien ce qu’il en est pour moi. Si tu n’assume finalement pas dis le Elena, mon frère sera ravi. J’accepte. Mais compte sur moi pour être la pour assurer ta survie, haie moi pour ça si tu veux. »

« Damon c’est…absurde ! Je suis partie pour vous sauver car je vous aime. Parce que je ne supporte plus d’être une malédiction. Cela n’a rien à voir avec ce que j’ai décidé ce matin ! Je t’aime Damon. »

Je pleurais maintenant et je voyais que lui aussi était à bout de force… Je réussissais encore à lui faire du mal et je refusais que ça continue.
Il redémarra et nous rentrâmes.

Arrivé chez lui, tout le monde, y compris Stefan et Rebekah qui étaient revenus levèrent les yeux sur nous. Damon me lâcha la main avec un léger soupir mais je me collais à lui à sa grande surprise. En regardant Stefan, à sa façon de nous regarder je compris… Ce n’était pas avec qui j’étais l’important pour chacun d’eux, ils s’en fichaient, même Stefan,ce qu’ ils voulaient tous c’était simplement que je sois là, en vie. Envahi de culpabilité, je compris la peur que je leur avais causé…

« Je suis désolée, pour tout. Je souhaiterais avoir le pouvoir de vous épargner, de vous offrir une vie dans laquelle tout serait normal et heureux. Apparemment m’a solution n’aiderait pas vraiment non plus car vous m’aimez, autant que je vous aime. Ce serait injuste. Je vous promet de faire tout ce que je peux pour vous protéger, je me battrais pour ça. »

Ce fût des regard et des sourires de soulagements que j’eus en retour, des larmes aussi. Damon m’embrassa sur le front et Caroline et Bonnie me prirent dans leurs bras. Jeremy suivit le mouvement.

Nous étions tous rassemblés, simplement des gens qui s’aiment…
Je regardais ma famille et pris la main de Damon qui la serra plus fort. Nous allions nous battre pour notre vie à tous, moi inclue. Pour retrouver cette instant heureux et pur que nous venions de vivre, à chaque fois. Par amour.

La suite mercredi 🙂

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

10 Commentaires

  1. Alala laura j’adore ta fanfiction elle devrai remplaçer la vraie serie lol 🙂 enfin du DELENA et du Klaroline!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quel bonheur et quelle joie de te lire!!!!! Merci , merci mille fois 🙂 continue ton travail est formidable, ne t’arrête surtout pas 🙂

    Gros gros bisous Ta Laulau

    • bienvenue au club mon étoile !! c’est une artiste notre laura .. Depuis le temps que j’attends du Delena et du Klaroline, je suis comblée !!

      Même si en ce moment ils nous en mettent dans la série c’est jamais assez ….. hihhii

  2. Damon est vraiment accro c’est vraiment intense entre eux j’adore!

    Continue comme ça, ton histoire est super! à très vite!

Les commentaires sont fermés.