Crossfire Tome 1 : Dévoile Moi de Sylvia Day

 

Il y a quelques jours de cela, j’eus l’agréable surprise de trouver dans ma boite au lettre une enveloppe Kraft contenant une clef. En guise de petit mot, une feuille pliée en deux avec quelques informations sur un nouveau roman qui allait sortir et qui sortira le 7 Novembre prochain aux édition J’ai Lu.

 
En lisant l’accroche de cette feuille, je su que « Dévoile-Moi » serait dans la même veine que « Cinquante Nuances de Grey »(ma critique du livre ICI). Et je ne me suis pas trompée puisque la série « Crossfire » dont « Dévoile-Moi » est le premier tome, reprend quasiment les mêmes ingrédients que la série si populaire en outre Atlantique de EL.James. Bien-sur, vous vous doutez bien que si « Dévoile-Moi » était un simple plagiat, une vulgaire réécriture de « Cinquante Nuances », il n’aurait pas rencontré un tel succès aussi phénoménale chez nos voisines…
 

Dévoile-Moi, a donc été vendu à plus de 2 millions d’exemplaires en VO. Dans tous les pays où le roman a déjà été traduit, le succès fut immédiatement au rendez-vous !

 

 

Crossfire Tome 1 : Dévoile-Moi de Sylvia Day

 

Broché: 416 pages
Editeur : J’AI LU – LIBRIO (7 novembre 2012)
Collection : SEMI-POCHE LITT
Langue : Français
ISBN-10: 229006467X
ISBN-13: 978-2290064672

Son Résumé :

Elle vient d arriver à New York, il est businessman. Elle est jeune, il est riche et sexy.

Elle est séduite, il la désire. Ils se donnent rendez-vous. Et se revoient. Régulièrement.

Elle est marquée par son passé, il dissimule des secrets.

Une relation tumultueuse et sensuelle faite de plaisir assumé et d une grande liberté.

 

Mon Avis :

 
J’avais une certaine appréhension à entamer ce livre après avoir terminé « Cinquante Nuances de Grey ». Je dirais que j’ai eu le nez d’avoir commencé ce dernier avant « Dévoile-Moi ».
 
J’avais beaucoup aimé « Cinquante Nuances », ne vous trompez pas, malgré ses gros défauts ce livre a vraiment quelque chose mais en commençant « Dévoile-Moi », je me suis retrouvée dans un univers proche et différent à la fois. Dès les premières pages, le roman se démarque par une écriture plus fluide, plus riche et plus adulte. Eva Tramell est aux antipodes d’Ana, l’héroïne de Fifty Shades/Cinquante Nuances. Finalement les deux femmes n’ont qu’un trait en commun : avoir rencontré un homme riche, sexy en diable et puissant.
 
Eva, commence, son nouveau boulot à New-York: secrétaire dans une agence de publicité. C’est sur son lieu de travail qu’elle rencontrera un homme d’une beauté renversante et d’un charisme presque suffocant. Au détour d’une réunion, et après quelques recherches sur le net elle comprendra qu’elle a affaire au riche homme d’affaire Gideon Cross.
 
Sans détour aucun, et après quelques rencontres fortuites dans l’ascenseur de l’immeuble où elle travaille, il lui proposera la plus indécente des propositions : coucher avec lui.
 

Attrape-Moi Si Tu Peux

 

Eva, bien que subjuguée par cet homme, fera tout pour le fuir. Entre le jeu du chat et de la souris, la passion finira par les rattraper pour les happer dans un cercle infernal mêlé de sexe et de jalousie. Elle veut le fuir à tout prix,  il veut la rattraper. Il est prêt à tout pour cela mais quand deux êtres comme eux cachent de profondes blessures pas tout à fait guéries, cela donne une relation en dent de scie, totalement explosive qui les prend au dépourvue, mais il est trop tard pour revenir en arrière.

 

Une lecture totalement Addictive et Assumée

 

J’avoue avoir été à bout de souffle en finissant le livre. Je l’avais commencé hier matin et je l’ai terminé hier soir très tard. Je ne pouvais pas lâcher Eva et Gideon comme ça. Ces deux êtres que tout semblait opposer mais qui au final étaient si proches m’ont subjugué. Leur relation tortueuse et passionnelle m’a totalement prise aux tripes. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une romance avec une telle passion dévorante. Et tout cela servit par une écriture parfaite de la part de Sylvia Day.

 
Même si au départ, elle a voulu prouver qu’on pouvait faire mieux que Fifty Shades, et même si les ingrédients du premier ont été repris pour son récit, elle s’en ai totalement démarquée avec des personnages plus travaillés plus murs et une tension telle que le lecteur ne peut qu’être totalement happé par la relation mouvementée de ses deux héros. Et puis Eva est blonde… alors qu’apparement Gideon avait, avant elle, une préférence pour les brunes. Là j’ai senti un peu le pied de nez fait à « Cinquante Nuances » puisque Christian Grey, semblait, avant Ana, préférer les blondes.
 

Des Personnages attractifs pour une Intrigue des Plus Passionnelle

L’intrigue se résume à la relation entre Eva et Gideon mais cela ne m’a pas dérangé. j’avoue que je tournais les pages avec la peur de les voir se déchirer pour de bon avec leur passé respectif trop lourd a supporter. La question fondamentale que le lecteur pourra se poser à la fin du roman est : Seront-ils assez fort pour surmonter tous leurs démons ?

Eva, est le genre d’héroïne que j’adore : elle a ses qualités et ses défauts. Elle est intelligente et sait mener sa barque. Mais un pend de sa barrière de protection tombera en même temps qu’elle se rendra compte qu’elle aime cet homme qui aurait du la faire fuir.
 
Au premier abord Gideon a tout pour lui : beau, riche, charismatique, il a les femmes à ses pieds. Pourtant dès qu’il croise le regard d’Eva Tramell, il ne peut s’empêcher de la vouloir, de la désirer au delà du raisonnable. La lutte sera dure et il comprend bien vite qu’elle ne se rendra pas comme ça. C’est ainsi qu’au fur et à mesure des rebuffades d’Eva à son encontre,  Gideon commence à se dévoiler, et bientôt la carapace si chèrement acquise vole en éclat  pour laisser un homme blessé, désabusé et torturé.
 
Mais que peut-il bien se passer entre deux être, deux éclopés, pour reprendre le terme d’Eva, qui tentent d’avoir une relation presque normale ? 

Peut-on éviter l’amour et l’attirance qui vous pousse l’un à l’autre ?

 

Entre désir, sexe, passion et destruction, Eva et Gideon tenteront de mieux se comprendre pour mieux s’apprivoiser mais le chemin vers la rédemption sera long, dur, et paver d’incertitudes.

Alors, me direz-vous , et le sexe dans tout ça ?
 
Je vous le dis tout de suite, il n’y a pas de BDSM dedans. La relation entre Gideon et Eva bien que dans un premier temps, purement sexuelle, évoluera vers autre chose de plus profond et de plus tortueux. Tout ce qu’ils voulaient éviter  finalement, mais peut-on éviter l’amour et l’attirance qui vous pousse l’un envers l’autre ?
 
Le sexe est très présent dans le récit, et bien même si le livre se veut et se revendique comme « érotique » et très imagé, avec des termes et des scènes parfois très crus,  il n’en reste pas moins qu’il se fait presque voler la vedette par l’évolution, plus profonde, au fil des pages de la relation entre Eva et Gideon. Le sexe sert tour à tour à bien plus de choses qu’un simple assouvissement animal et compulsif.
 

Un très gros et douloureux Coup de Coeur

 

Vous l’aurez compris, je l’ai adoré ce roman ! Ça faisait vraiment longtemps que deux personnages ne m’avaient pas autant chamboulés l’esprit. De plus, même si Eva et Gideon en sont les principaux acteurs, on retrouve un panel de personnages secondaires bien présent, qui donne une touche beaucoup plus vivante et interactive à l’histoire. Entre Mark, le patron d’Eva, sa mère super-protectrice, Cary le meilleur ami et les « amies » de Gideon…  Je vous jure, je crois qu’il est bien difficile de ressortir indemne de tout ça !

 
Donc, voilà, je l’ai terminé et je reste un peu sur ma faim car j’ai déjà envie de savoir comment évolueront nos deux torturés de tourtereaux ! Il est donc évident que pour moi il s’agit d’un très gros coup de cœur même s’il fait un petit peu mal… ^^.
 

 

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 

Bon à savoir : « Dévoile-Moi » est le premier tome de la trilogie Crossfire. Le Tome 2 : « Regarde-Moi » et le Tome 3 : « Retiens-moi » (je frémis déjà d’avance ^^… et oui, les titres me rappellent aussi une certaine pub pour une voiture… je vous laisse deviner laquelle !) sortiront tous les deux en 2013. Vous pouvez déjà, à ce propos, apprécier si contre la couverture du second tome.

 

Bon, je sens que vous allez me poser la question ou pas… mais qui m’a le plus fait craquer ? Le mystérieux Christian Grey  ou bien le passionné Gideon Cross ?

 

Je plaide coupable votre honneur, je plaide coupable de gourmandise aiguë ! Je peux avoir les deux ? Bon pas en même temps mais en garde alternée ? Dites c’est possible ?

 
En fait concrètement et hormis cette envie de vouloir dominer l’autre et un passé assez difficile, ils n’ont pas du tout le même tempérament ni la même façon de voir leur relation . Ainsi, j’ai trouvé Gideon moins égoïste et moins froid que Christian, certaines scènes avec lui m’ont même beaucoup émues. Dès qu’il comprend qu’il ne peut plus se passer d’Eva, il fera tout pour changer et la garder auprès de lui. Même si c’est très dur, alors que Christian se referme comme une coquille lorsque Ana tente de le dévoiler.
 
Donc pour celles qui voudraient savoir : l’un et l’autre se valent mais pas pour les même raisons. L’un pourra sans doute plus vous émouvoir que l’autre mais encore une fois, tous les gouts sont dans la nature et heureusement !
 
Alors ? Saurez-vous craquer ou passerez vous votre chemin ? Telle est la question ^^
 

Encore un très grand merci aux édition J’ai Lu de m’avoir permis de découvrir ce premier tome d’une trilogie qui me parait fort alléchante !

 

 

 

  Chronique de Charlie

 

Je n’ai pas encore lu Fifty Shades of Grey. Je sais pourtant qu’on compare Dévoile-Moi à ce bouquin. J’ai décidé de prendre le problème à sa source et de lire le livre de la saga Crossfire avant de rencontrer Christian et Ana. Je n’ai pas été déçue du voyage. J’ai dévoré le livre en une après-midi et je suis amplement satisfaite de ma lecture.

 

Deux héros torturés

 

Commençons d’abord par la belle Eva. Après avoir été blessée dans son enfance, cette sublime blonde a décroché un boulot comme assistante dans une société de pub, à New-York. Elle travaille sous les ordres de Mark. Sa mère désire tout contrôler de sa vie, mais elle entretient une relation « presque » fusionnelle avec son père comme nous le fait comprendre l’auteur. Au premier regard, elle est aspirée par Gideon, comme si son univers en dépendait.

Gideon, lui, a tout pour être parfait : il est jeune, il est beau, il est riche, il est talentueux. Il est irrésistiblement attiré par Eva et cela, dès leur première rencontre bien que celle-ci soit bancale (comme l’équilibre d’Eva d’ailleurs ^^). Il a un besoin de tout contrôler, et cache de terribles secrets. Reste à deviner lesquels. En effet, ce n’est dit qu’à demi-mot dans le premier tome.

 

 Une relation fusionnelle

 

Ils tombent l’un sur l’autre, par un pur hasard. Et à partir de ce moment-là, leur univers entier en sera bouleversé. Gideon se montre d’abord clair avec Eva : il ne souhaite qu’avoir de simples rapports avec elle. Il n’attendra rien d’elle à part son corps. D’abord résistante à cette idée, elle finira par succomber au charme de Monsieur Cross. Ils vont vivre une passion dévorante, chacun faisant des efforts pour entretenir une relation normale et stable malgré leur passé tumultueux et noir.

Faite de jalousie et de soumission (mais pas dans le genre SM), les héros vont vivre une histoire qui les consumera de l’intérieur. Aimer à en souffrir. Eva obligera Gideon à se dévoiler alors que celui-ci l’aidera face à ses peurs ! Mais sont-ils prêts à vivre leur amour jusqu’au bout ?

 

 Des personnages secondaires attachants

 

Notons d’abord la présence de Cary, le meilleur ami, le colocataire et par moment, la conscience d’Eva. Attachant, il apporte un petit grain de folie de la vie de celle-ci, avant qu’elle ne rencontre Gideon. Ils se sont soutenus dans les moments difficiles. Il est méfiant vis-à-vis Gideon, dès suite d’une nuit mouvementée. Et lui en voudra, pour un long moment. Il devrait passer de sales quarts dans le prochain tome, suite à une soirée ayant mal tournée.

On fait également la connaissance de Monica, la mère d’Eva, qui cherche à tout contrôler de sa vie et n’hésite pas à suivre sa fille à la trace grâce à une puce dans son téléphone ! Ah la technologie ! Elle est mariée à Slanton, qui lui est dévoué corps et âme alors que celle-ci affectionne plutôt son argent. Une autre grosse fortune dans le livre.

On fait également la connaissance de femmes, apparemment toutes plus belles les unes que les autres, qui ont fait parti de la vie de notre ténébreux Gideon et qui resteront marquées à vie. Sans oublier, Mark, le patron d’Eva, avec qui elle se lie d’amitié.

 

Un énorme coup de coeur

 

L’écriture de Sylvia Day est simple et efficace. J’ai été aspirée littéralement par l’histoire d’Eva et Gideon. Ça faisant longtemps que je n’avais pas lu une histoire d’amour aussi passionnante que dévorante. Peut-on s’abandonner facilement dans les bras de l’être aimé ? C’est là tout la question du livre. L’auteure nous plonge dans un univers d’argent, de luxure et de caprice.

 

Le sexe est très présent dans le livre, pourtant relayé au second plan car la relation Eva/Gideon est beaucoup plus importante. Je tire d’ailleurs mon chapeau à l’écrivain pour avoir su, avec justesse, décrire la sexualité de nos deux héros préférés sans jamais tomber dans la pornographie ou le trash.

Je tournais les page avec la seule crainte de voir les deux héros se déchirer et mettre un terme à leur union. Et c’est assez perturbant comme situation. J’ai littéralement craqué pour les beaux yeux de Monsieur Cross, qui sous son apparence de gros dur, cache de profondes blessures.

 

 

Comme vous l’aurez certainement compris, j’attends avec impatience le tome 2 de la saga ! Et j’ai hâte de retrouver le beau Gideon et la jolie Eva, de voir où leur relation les mènera !

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

21 Commentaires

  1. J’ai adoré ce livre moi aussi mais bizarrement il ne m’a pas donné envie de voir de quoi il retourne avec Christian Grey (et vu ce que tu en dis, même si tu as aimé, cela me conforte dans mon opinion 🙂 )

    • Je t’avoue que j’aurais lu « Dévoile-Moi » en premier, j’aurai été assez déçue de « Cinquante Nuances ». C’est pourquoi je disais que j’avais eu le nez.

      Christian est plus brut et moins travaillés que Gideon. Enfin l’histoire de Cinquante Nuances est largement en dessous de « Crossfire » ou l’auteure met la barre assez haute à mon avis, jouant beaucoup avec la psychologie des personnages et en les emmenant parfois jusqu’à un point de non-retour haletant.
      Il y a vraiment une différence de maturité entre ces deux romans et si je ne devais en conseiller qu’un ce serait celui là ! Même si j’ai adoré l’autre aussi :p

  2. Alors moi j’ai lu les deux( bared to you et fifty shades of grey) et sincèrement même si le style d’écriture de Sylvia Day est meilleure ( mais en même c’est loin d’être son premier livre contrairement à EL James), je trouve honteux de voler autant d’idées à EL James. Et en tant qu’avocate, je suis même étonnée qu’il n’y ait pas encore de procès pour plagiat. Le soucis c’est qu’on ne peut commenter  » Bared to you » sans faire référence à fifty shades of grey et pour moi c’est pas une bonne chose. J’ai lu quelques commentaires du livre du amazon et tout les commentaires, bon ou mauvais, le compare à Fifty shades of grey.
    Ce qui est drôle c’est que fifty shades o grey est née sous forme de fanfiction twilight et il est quand même dure, même pour une fan de twilight comme moi, de trouver des similitudes avec la sage de S Meyer. Alors que Bared to you est censée être une oeuvre original et pourtant y a tellement de similitude avec 50 shades of grey que on se pose la question qui a écrit son bouquin en premier. J’ai même vérifié et c’est El James qui a publié en premier sa trilogie. C’est vraiment dommage car Day écrit très très bien, elle n’avais pas besoin de copier autant de truc.
    Apparemment dans le second volet, l’auteure a compris le message et s’éloigne des story lines de fifty mais ayant été plus que déçut par le premier livre, je ne lirais pas le suivant.

    • Je pense que c’est surtout une question d’appréciation. Cela dit, Sylvia Day n’a jamais caché que c’est après avoir lu Fifty Shades qu’elle a voulu reprendre le principe mais en mieux. on ne peut donc pas parler de l’un sans l’autre surtout si on a lu les deux. Comme je le disais dans cette chronique, j’ai aimé ces deux livres mais pas pour les même raisons. De plus, je trouve que, hormis le concept du héros qui veut une nana pour coucher avec et qui est beau, riche charismatique, l’histoire diverge beaucoup de « Cinquante Nuances ».

      Les héros n’ont pas le même charisme ni le même vécue. Si cette histoire était sortie quelques années après, et que S.Day n’avait jamais fait allusion à EL James, personne n’aurait fait le rapprochement ! Tout bonnement parce que des histoires comme ça, il en existe des milliers !

      Une chose sur laquelle je ne suis pas d’accord avec toi et je pense ne pas être la seule dans ce cas, mais j’ai vraiment (en tant que fan de Twilight) ressentie l’influence de Twilight, de l’attraction qui existait entre Edward et Bella en Christian et Ana. Sans parler du caractère d’ana qui fait très « Bella » et des personnages secondaires.

      Malgré tout ceci et malgré tout ce qu’on peut en dire, en bien, en mal, en ce que veut les gens, j’ai aimé les deux !

      Je relirai certainement « Cinquante Nuances » pour relire ensuite « Dévoile-Moi ». Je pense que ça ne sert à rien de se braquer contre l’un ou l’autre. Au contraire, pourquoi ne pas faire abstractions de tout ce qui se dit pour en apprécier leur contenu sans réfléchir, à pourquoi cela été fait et si c’est une copie de l’autre.

      Car dans ce sens, El James serait aussi coupable que S.Day. Mais comme l’a souligné S.Meyer dans une interview, elle ne voit pas le rapport en ses personnages, l’action qui s’y déroule et comment, avec ses propres histoires. EL James s’est servie d’une base et s’en est éloignée par la suite. Tout comme S.Day.

      Une chose est certaine j’attends les suites des deux livres avec une très grande impatience !

      • Coucou les Filles,
        Je voulais relire la trilogie « Fifty Shades » (lue du temps où EL James la publiait au fur et à mesure sur Fanfiction, j’avais totalement accroché à cette fanfic), mais après cet article, je me dis que je vais plutôt jeter mon dévolu sur cette nouvelle trilogie …
        Bye & bonne lecture à toutes,

  3. Je veux bien qu’elle se soit inspirée de Fifty shades of grey, d’ailleurs si elle remercie EL James ce n’est pas pour rien. C’est rare qu’un auteur remercie un autre auteur dans son bouquin. D’ailleurs, le thème est universel. Je veux dire la jeune fille simple qui tombe amoureux de l’homme compliqué et sombre, c’est connu.
    C’est les des points communs que je trouve entre Fifty shades et Twilight d’ailleurs. Fifty shades a beau avoir été une fanfiction, c’est totalement différent. On peut ajouter les goûts musicaux des personnages qui sont similaires, du fait que Christian et Edward avertissent les filles de ne pas les approcher. Pour le reste, il est dure de trouver de vrai similitudes. Il ne fait pas oublier que Twilight a été écris par une mormone qui fessait l’apologie de l’abstinence avant le mariage et dans fifty il y a du sexe très souvent à partir de la 120 pages( et c’est un euphémisme) et qu’ils couchent sans être marié.

    Ce que je reproche à Day s’est d’avoir repris des détails de fifty shades of grey et parfois s’en est ridicule. Voici une liste non exhaustive: SPOILERS:

    1)Les deux personnages masculins sont sexy, jeune, milliardaire très tôt
    2° les deux femmes Eva et Ana tombent dans le bureau du beau milliardaire
    3) L’utilisation par les deux hommes de phrases du genre  » only mine »
    4° Gideon et Christian ont souvent des sauts d’humeur qui laissent perplexe Eva et Ana ( même pour les noms y a une ressemblance lol)
    5° Souffrance dans le plus jeune âge d’abus
    6° Soutient à des oeuvres de charités contre les abus sur enfants.
    7)Les deux ont cherché des infos sur la fille qu’ils convoitent
    8° Ce qui m’a fait le plus rire, cette phrase utilisé par Christian souvent et comme par hasard par Gideon « do you know what you do to me? »
    9° Se réveiller dans la nuit après un cauchemars et l’envie soudaine de sexe pour se calmer
    10° Ana et Eva ont tout deux une mère qui s’est mariée plein de fois mais un beau père qui a servie de stabilité

    Et il y a encore d’autres détails. Sincèrement, c’est juste bête parce que Day a déjà écrit de très bons livres et elle n’a vraiment pas besoin de reprendre des idées dans un autre livre, elle est suffisamment talentueuse.
    Et sincèrement, je me répète , quand on est incapable de donner une critique d’un bouquin sans en parler d’un autre c’est pour moi un manque d’originalité flagrante.

    Après question bouquin , bien sûr on ne peut pas tous être d’accord.

  4. Et sincèrement, je me répète , quand on est incapable de donner une critique d’un bouquin sans en parler d’un autre c’est pour moi un manque d’originalité flagrante.

    Je n’ai pas très bien compris ce propos là donc je ne dirais rien mais après sache tout de même que je lis et chronique par plaisir. J’ai aimé les deux livres que l’un soit pompé sur l’autre, si j’y trouve du plaisir je ne vais pas craché dessus ni certainement pas me prendre la tête.Le livre est publié, il n’y a aucun procès en vue, donc je pense agir légalement. Je le répète hormis certains traits, je n’ai pas retrouvé les même sensations dans ce livre par rapport à l’autre.

    Bref chacun se fera sa propre idée mais je ne vois pas en quoi je manque d’originalité parce que je me prends la tête sur un livre qui est censé me détendre ?

    Bien que je comprenne parfaitement ton point de vue, j’ai du mal à comprendre ton ressentiment à vouloir polémiquer la dessus ? Tu cherches quel genre de chose avec tant d’insistance ? A nous faire comprendre que S.Day est décevante et qu’elle à mal agi ? Que EL.James devrait être encensée et S.Day mise au bucher pour ce livre?

    Je trouve que tu y vas fort. Il y a des sujets bien plus grave et je suis vraiment étonnée que tu déverses autant de bile sur moi alors que je me suis contenté de donner mon avis qui reste tout à fait personnel ceci dit.

    Merci d’accepter les avis des autres comme j’accepte le fait que tu n’aimes pas ce roman. Comme tu le dis si bien et pour te citer. :

    Après question bouquin , bien sûr on ne peut pas tous être d’accord.

    • Oula du calme, modère les commentaires si tu dois être agressive avec tes lecteurs quand ils n’ont pas le même point de vue que toi. Le pire c’est que je ne te visais pas! Je fais référence à mon premier commentaire où je dis que sur amazon les lecteurs parlent de fifty shades of grey quand ils commentent Bared to you parce que l’on peut pas parler de l’un sans l’autre et pour moi c’est un problème. Je ne parle pas de toi, relis mon premier com et tu comprendras.
      Je ne critique pas toi , ni ton blog, mais les similitudes ridicules entre les deux bouquins.Donc, pas la peine de m’agresser.

      Mais après ta réaction , sache que je commenterai plus ton blog et je ne le consulterais plus.
      Bonne continuation.

      • Je crois qu’effectivement nous n’avons pas du tout la même conception des choses. Cela dit, je suis loin d’être agressive avec les lecteurs qui n’ont pas le même point de vue que moi. Seulement ton « acharnement  » sur ce livre me laissait perplexe, c’est tout et tes phrases étaient relativement ambiguës pour être interprétées à double sens. Mais je ne t’agressais pas. Je répondais juste à ton début de polémique sur un livre ou ne sommes visiblement pas d’accord toutes les deux. C’est tout. Ne va pas croire que je tape sur le premier qui me dit : « je ne suis pas d’accord avec toi »

        Après il y en a qui n’ont pas aimé et je ne vais pas leur en vouloir et leur critiques suite à la mienne seront les bienvenues, quoique tu en dises !!

        Hein les gens, ne pensez pas que je sois intolérante et impulsive ^^.

  5. c’est normal de comparer les deux romans ! les deux livres sortent en même temps et c’est ce que les lecteurs attendent des chroniques et notamment -ce qui est difficile à juger- quel est le meilleur vu que le budget pour acheter les deux est trop important !

  6. Mon message est toujours retourné et je ne reçois pas mon mot de passe pour les fics 18+. J’ai essayé d’envoyer aussi …contacter les auteurs… Mon courriel revient non délivrer…

    Ma date de naissance… 02-08-1961… Ben oui, je suis une jeune grand-maman! J’aimerais bien recevoir votre mot de passe!

    Est-ce que ces fics sont toutes terminées?  Je sais pour la Soumise, je l’ai lu en anglais et en français, les suites en anglais aussi. Bonne foi et les Aimants aussi.

    Je suis nouvelle sur votre site.  Je suis étonnée qu’il n’y ait pas plus de recommandation de fics terminées citronnées.  Il y en a de si belles en français et en anglais.

    J’aime bien votre site, je me suis aperçue que la plupart des suites que vous indiquez sont celles que je lis, mes goûts ressemblent aux vôtres donc je peux vraiment me fier à ce que vous dites.   Vos choix de lecture aussi…

    J’ai lu MOTU (Master of the Universe) comme fic, je suis si heureuse que cette auteure ait publiée sa fic et que c’est un si grand succès.  Je viens de lire en français pour la première fois, c’est super!  (fifty shades of grey).

    Je viens de découvrir votre site et je pourrai me fier à vos résumés et vos avis.  Je vais à la course chercher le livre que vous venez de parler (Dévoile-moi).  Nous sommes chanceux au Québec, ils sortent en avance…quelquefois…

    Continuez votre bon travail.

    Fleur50
    Montréal, Québec
    00:55

    Envoyé de mon iPad

  7. Je lis vos commentaires et ça me fait rire…. Les deux livres sont sûrement bons…et à lire. Je connais déjà Cinquante nuances et l’autre semble bien intéressant. Je dégusterai sûrement aussi Dévoile-moi… selon le premier chapitre lu.

  8. Je l’ai trouvé! Pour celles (ou ceux) que ça intéresse, cinquante nuances et Dévoile-moi sont chez Costco au Québec, je confirme, je les ai vus aujourd’hui.(4 novembre 2012).

    Je possédais déjà cinquante nuances, je me lance cette nuit pour Dévoile-moi!

      • Je l’ai dévoré la nuit même de l’achat. Franchement, je suis gourmande, j’ai adoré les deux.

        J’ai entendu parler d’une autre série (très épicées), malheureusement, je ne peux pas obtenir le format papier au Québec et je l’achèterai format ebook.

        J’aimerais bien que tu en fasses une chronique. Ça semble vraiment bon et spécial. D’après les chroniques que j’ai lues, je te fais confiance.

        J’espère que ce sera possible.

        auteur:Angela Behelle
        tome 1…Qui de nous deux? paru en 2012
        tome 2…Mission Azerty, paru le 5 novembre 2012
        édition La Bourdonnaye
        j’ai aussi trouvé l’auteure sur Facebook

        Qui de nous deux ? (La société – Tome 1)
        By Angela Behelle
        Paperback: $20.93
        Un élève aussi farouche que séduisant, une société secrète, un lent apprentissage mené de main de maître qui éveille son corps et comble ses désirs les plus inavouables, Mickaëlla Valmur est loin d’imaginer ce que lui réserve cette étrange rentrée scolaire au goût amer.

  9. Je l’ai fini hier et je te rejoins sur pas mal de points. Je n’avais pas apprécié 50 nuances que j’ai trouvé mal écrit et Ana me tapait sérieusement sur le système mais là par contre j’ai bien aimé. Le style effectivement est beaucoup plus riche – moins niais j’ai presque envie de dire parce que l’héroïne n’est pas une blanche colombe. Les deux personnages sont beaucoup plus fouillés et attachants même si leur attachement ( c’est même plus que cela : c’est obsessionnel) fait parfois un peu peur . Toute la première partie du roman se lit très vite mais j’ai trouvé la seconde un peu répétitive . Le jeu du chat et de la souris est un longuet à la fin. En tout cas si je ne lirai pas le tome 2 de 50 nuances, je me laisserai bien tentée par Regarde-moi.

  10. coucou !!! je fais tout le contraire de tout le monde et en retard mdr je n’ai pas encore lu 50 nuances mais je viens de finir dévoile-moi où j’ai été absorbée !!! ma critique rejoint la tienne et c’est un coup de coeur chez moi aussi !!! Bon dimanche

3 Rétroliens / Pings

  1. Crossfire, tome 2 : Regarde-Moi – Sylvia Day – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com
  2. Crossfire, tome 3 : Enlace-moi de Sylvia Day – Songe d'une Nuit d'été - Le Blogzine Des Passionnés !
  3. Fascine-Moi de Sylvia Day | Songe d'une Nuit d'été - Le Webzine Au Féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*