THE DARK SIDE- LE PACTE DE SANG

Chers lecteurs et chères lectrices,

Je n’avais pas mis d’article sur cette série noire depuis un certains temps. J’aime croire avoir changé depuis. Je demande à l’avance un humble pardon à ceux qui se sentiront atteints par mes quelques lignes. La Patience n’a jamais été mon fort.

Avez-vous déjà été pris au dépourvu d’une obsession tellement forte que la seule porte de sortie qui s’offrait à vous en premier lieu était la fuite ? Vous êtes vous déjà senti si faible que malgré votre statut d’être surnaturel vous vous êtes retrouvé tout aussi démuni qu’un simple nouveau né ?

Ce jour là j’ai regretté amèrement le fait d’être un éternel lycéen… Ce jour là seulement mais laissez-moi vous conter cette histoire…

Les Naufragés désespérés

Le Pacte du sang

Je t’aime comme je te hais ! Qui es-tu petite humaine insignifiante pour t’octroyer le droit de me faire fuir ? Qui suis-je pour te donner cette victoire sur ma personne ? Tu devrais me craindre et je ne devrais pas avoir peur de toi !

Qui es-tu misérable enfant pour avoir le droit de me bloquer ainsi tes pensées ?

Où suis-je ? Qui suis-je ? Pourquoi ai-je ce sentiment de totale désertion qui m’habite en cet instant ?

Détrompe toi: je ne te fuis pas par crainte mais pour te protéger petit agneau trop stupide pour comprendre vers quel drame je t’ai sauvé.

Je suis le diable et toi la tentation. Le fruit défendu d’un festin qui me régalerait jusqu’à la nuit des temps. J’ai tellement envie de toi petite chose sans défense. Une envie sourde de te mordre, de te gouter et d’aspirer jusqu’à la dernière goutte de ta vie.

Cruel dilemme que de celui de savoir si je dois et peux t’accorder la liberté de continuer à vivre.

Ton sang si pur. Ce liquide si rouge. Cette odeur si entêtante.

Je te veux.

Si je te chasse, tu ne pourras me fuir bien longtemps. Je suis prêt à tout pour toi. Prêt à rompre le pacte du sang animal seule substance légale de ma famille.

Prêt à tuer pour avoir la gratitude de sentir ton fluide sanguin traverser mes propres veines. Je te vole la vie et tu seras mienne à jamais. Mienne plus que quiconque ne l’aura jamais été. C’est un don incroyable que je pourrais t’offrir que de celui de me permettre de redevenir à travers ce rouge, un peu humain.

Je me fiche de tout. Je serais prêt à tout en cet instant d’égarement passionnel, obsessionnel. Tu es à moi et au diable père, mère et serment ! Au diable tout mais tellement toi. Toi qui me harcèle jusque dans ma tête et dans mes veines arides. Tu as su réveiller le monstre endormi. La bête te veut. Elle te sent toi qui sang si bon.

Je te hais comme je pourrais t’aimer. Je suis là loin de tout loin des miens et surtout loin de toi et pourtant ton odeur est présente à mon esprit comme la ritournelle obsédante de ton cœur de jouvencelle.

Qui suis-je pour te fuir ? Tu ne gagneras pas cette partie belle inconsciente. Je ne faiblirai pas. Je vais revenir et je te mets au défi de me provoquer encore de tes pensées vides et sans atteintes.

J’ai honte et je me hais autant que je t’ai dans la peau. Me rouler dans ton sang. Geindre d’extase et de bonheur de te sentir enfin glisser sous ma langue. Je dois m’habituer même si je grogne de colère d’être ainsi mis à nu pour toi.

J’ai fait un serment … Mon père et ma mère qui êtes aux cieux de la grâce de perfection. Vous qui avez foi en moi, en ma force, je ne suis présentement plus rien. Rien qui puisse vous donner la moindre fierté d’être mes parents.

Je le veux mais ne le peux. Je ne serai pas ce lâche qui se roule dans la fange de sa déchéance monstrueuse. Je crache au monstre qui veut sortir de moi. Je ferme les portes à cet être sordide de surnaturel. Être moi et garder ce pacte intact.

Non, tu ne gagneras pas petite fille innocente et stupide.

Je reviens. Marche sur mes pas, fais demi tour et je reviens vers toi. Pas pour toi mais pour moi pour eux qui ont fait le pacte de ce sang plus humble et pur qu’est le sang animal.

La rage me quitte, la sérénité m’habite.

Le fils prodigue est de retour plus fort que jamais et prêt à affronter enfin ses démons. Son destin.

Ton sang qui chante pour moi sera ma punition : celle d’avoir voulu enfreindre la loi de notre pacte.

Je t’aime comme je te hais.

109 Commentaires

  1. ……..j’en ai le souffle coupé….. edward…la ru as fait fort, c’est vrai que cela faisait un bon bout de temps que tu nous n’en avais pas écrit des comme ça.déroutant , mais ces lignes sont magnifiques, cela m’est déjà arrivé de vouloir tuer quelqu’un et même de vouloir me tuer, mais je suis toujours arrivé à revenir, ce n’est pas de cette façon que les choses se passent pour moi, mais en tout cas, je te dis bravo ,tu as eu le courage de garder ton calme .de revenir pour ta famille , Bravo , et cela n’est plus ta punition , car elle est devenu l’être qui compte le plus au monde pour toi : Ta bien aimée : Ta Bella
    merci edward pour ces lignes si pur dans un sens et si sombre de l’autre
    j’espére que ton prochain écrit arrivera très vite, merci encore
    vicou

  2. La haine sentiment passionnel de l’amour celui qui fait mal et ravage tout dans notre vie.
    Mais qui une fois transcendé nous fait voir le Nirvana de l’amour.
    Bella la tua cantata , Bella ta unica passione mortale…

    Bien à toi

    My immortal

    • De l’amour à la haine il n’y a qu’un pas et inversement ma chère My immortal. Bella fut ma tentation, ma punition et enfin elle est devenue ma bénédiction.

      Merci à toi.

      Edward

      • « De l’amour à la haine il n’y a qu’un pas et inversement » … et ça fait tellement mal qu’on ne le souhaite à personne …

        « Bella fut ma tentation, ma punition et enfin elle est devenue ma bénédiction. » … j’aimerais pouvoir dire la même chose un jour, et comme on dit : l’espoir fait vivre …

        Merci Edward pour tes jolis textes, c’est toujours un plaisir de te lire, de te découvrir autrement qu’au travers des mots de Stephenie …
        Et plus personnellement, merci de m’avoir guérie de mes démons …

        Affectueusement,
        Sev.
        (mille excuses pour mon retard, ma présence ici n’est que très récente)

  3. un moment entre ciel et terrre entre l’enfer et le paradis.
    Merci mille fois edward pour nous avoir offert ces lignes sur un sentiment dont tu avais du mal contenir les pulsions.
    Il est vrai qu’il m’est déjà à de nombreuses reprises de souhaiter la mort d’êtres humains. mais bon …avec le recul , on comprend que ce n’est pas justifier, et puis bon des idiot il y en a tout le temps. Mais tuer n’est jamais un acte anodin que l’on soit mortel ou immortel.
    C’est un acte qui nous condamne à jamais quoi que l’on fasse pour se racheter.
    La vie n’a pas de pris, il faut se battre pour survivre et la preuve et que tu à gagner ce combat. Toi tu a réussie à tenir le choc…., à tordre le cou à ton désir primiaire enfouie au plus profond de toi et c’est cela ton pardon. La preuve est que le ciel t’a offert son plus bel ange : bella. 🙂
    je suis extrémement toucher par cela et je te remercie une nouvelle fois pour ce que tu nous offre 🙂

    j’ai grande hate de lire ton prochain écrit, amicalement cynthia.

    • J’ai déjà tué et ce pour la survie du monstre qui vit en moi. Oui j’ai vaincu mais le prix à payer fut fort et fastidieux.

      Merci à toi Cynthia.

      Edward

    • Où lapsus il y a eu ? Je ne mets jamais rien au hasard. Oui son sang est bon. Très très bon. Elle a ce sang si pur, si parfait si chantant…

  4. WAOU!!je ne sais pas quels mots je dois employer , je suis…c’est tout simplement magnifique!!!le texte est fantastique!!bravo encore pour ton immense courage(ca vallait la peine de se battre 😉 )…et surtout un tres grand merci pour avoir pris le temps d’écrire…

  5. Notre Edward n’a jamais été aussi intellectuel ! Je pense avoir saisi à peu près tous les tenants et aboutissants de ce texte (ô combien grandiloquent), mais comment commenter ceci intelligemment ? En se taisant surement.

    • … qui montre surtout que vous tu n’as rien à dire. Sans doute me trompe-je ? À toi de me le dire Gudulette.

      Merci tout de même d’avoir pris la peine de commenter.

      Edward

      • Non, j’aurais beaucoup de choses à dire, mais pas nécessairement des plus aimables quant au fond. Etant incapable de rivaliser, je préfère donc m’abstenir, et éviter de tendre le bâton pour me faire battre. Cependant, l’habileté avec laquelle tu manies les mots reste incontestablement admirable.

  6. cher Edward
    je suis contente de te lire comme toujours ton texte est magnifique
    merci de nous offrir ton histoire sans censure cela permet de mieux te comprendre et cela ne doit pas etre facile pour toi
    j’espére te relire bientot

  7. L’amour, le vrai pour moi n’était qu’un mythe,
    Mais quand je lis un texte pareil
    Peut être y a t’il sur cette terre
    Des êtres capables de ressentir cet amour
    Ce sentiment total et inconditionnel
    Que seul des êtres exceptionnels peuvent ressentir
    50 ans de vies ne m’ont pas permis de rencontrer mon âme sœur
    je donnerais les 50 suivantes juste pour vivre
    une seule journée d’un bonheur absolu
    merci de nous donner l’espoir
    afin de poursuivre notre route morne et sombre
    et d’attendre le cœur un peu moins lourd, cette lumière,
    celle qui a notre tour, éblouira notre chemin d’un éclat sans pareil
    afin d’oublier ces pâles imitations qui jalonnent notre vie de pauvres humains

    avec toute mon affection

  8. L’amour, le vrai pour moi n’était qu’un mythe,
    Mais quand je lis un texte pareil
    Peut être y a t’il sur cette terre
    Des êtres capables de ressentir cet amour
    Ce sentiment total et inconditionnel
    Que seul des êtres exceptionnels peuvent ressentir
    50 ans de vies ne m’ont pas permis de rencontrer mon âme sœur
    je donnerais les 50 suivantes juste pour vivre
    une seule journée d’un bonheur absolu
    merci de nous donner l’espoir
    afin de poursuivre notre route morne et sombre
    et d’attendre le cœur un peu moins lourd, cette lumière,
    celle qui a notre tour, éblouira notre chemin d’un éclat sans pareil
    afin d’oublier ces pâles imitations qui jalonnent notre vie de pauvres humains

    avec toute mon affection

  9. ça a vraiment dû être difficile de résister à ces instincts primitifs qui te torturaient! contradictoires avec la morale que t’ont inculqué Carlisle et Esmée. Malgré toutes ces années de sevrage, se sentir au bord du gouffre frappé par l’odeur tentatrice de cette drogue qu’est le sang de Bella, tu as dû te sentir perdu. Ne plus se reconnaître soi même, perdre son identité et vouloir de damner pour une envie, pour ce besoin…
    Mais tu as été plus fort que ça, tu as décidé de prendre du recul jusqu’à décider que tu saurais résister et que tes valeurs valaient bien plus que ça. Tu as eu raison, c’est ce qui t’as conduit vers ton bonheur actuel avec les deux femmes de ta vie ^^
    Rien ne s’acquiert par la facilité dans la vie.

  10. Bonsoir Edward, ça faisait longtemps que nous n’ avions pas te tes nouvelles. Mais peu importe le temps….tes textes sont tellement beau et profond que nous sommes toujours heureuses (heureux) d’avoir le privilèges que tu les partages avec nous.

    J’aime ta façon te nous écrire ce que tu as vécu lorsque tu as rencontré ton amour, Bella. C’était si dure pour toi mais tu as fait en sorte que tes sentiments pour ta famille puissent être les plus fort. C’était, selon moi, la meilleures choses à faire et la plus difficile aussi.
    Tu sais comment nous faire oublier nos petits problèmes humains, car notre vie peut être misérable à côté de la tienne.

    Au plaisir de lire tes prochains textes, avec ton mon respect et mon affection

  11. Tout a été dit.
    Ton texte est magnifique.
    Qu’elle est le meilleure péché que la tentation, mais la tentation n’est-elle pas là pour y être succombé? D’après Oscar Wilde oui.

    En tout cas je ne pourrais pas faire un pacte de ce genre, j’aime trop les bonnes choses dans la vie pour ne pas y succomber.

    • La tentation nargue l’homme pour qu’il y succombe et l’homme trouve toujours de bonne raison pour y goûter.

      Tu as bien raison Sophie, savoure ta vie.

      Edward

  12. Un texte magnifique qui semble avoir été rédigé durant la période qui suit juste après ta rencontre avec Bella lors de cette fameuse heure de biologie. Tu semble exprimer tout le combat qui s’est manifesté en toi à ce moment là précisément.

  13. Edward,
    Bravo, c’est magnifique…. Ton combat, ta résistance, la violence, la « peur », tout cela tu l’exprime avec force et véritée bravo!
    C’est vraiment très beau…
    Angela

  14. Edward, vraiment bravo pour ta capacité à coucher sur papier ( enfin là sur clavier pour être plus précise ^_^ ), tes pensées et ressentiments.
    C’est un réel plaisir de savoir enfin ce que tu as vraiment ressenti, de façon clair et sans non-dit.
    Encore félicitation.
    Et au passage un énorme bonjour a tout la famille si tu as l’occasion de les croiser.

  15. J’ai pu enfin trouvé un moment pr lire tes écrits et c’est un très beau texte qui nous montre ton combat envers ton demon interieur qui veux surgir et te faire perdre tout tes principes auquel tu t’étais fixé.

  16. Cher Edward,

    Bien que j’aie pour règle de ne pas sortir de mon rôle de modérateur, je vais toutefois y faire exceptionnellement entorse, car vos lignes résonnent en moi de façon bien particulière.
    J’ai lu et relu avec attention votre propos et je trouve qu’il soulève des questions intéressantes. J’en ai retenu deux qui m’ont renvoyé à ma propre expérience.

    « Cruel dilemme que de celui de savoir si je dois et peux t’accorder la liberté de continuer à vivre » – Si révélateur de votre nature même de prédateur. N’avez-vous jamais gouté cette ivresse que procure le « pouvoir de vie ou de mort » ? Cette simple idée de savoir que sa vie est soumise à notre unique volonté, si grisante qu’elle en devient vertigineuse et nous fait perdre tout repère et toute notion de bien ou de mal ?
    Je me pose la question en vous lisant, et vous la pose donc en retour, car ces quelques mots me laissent penser que je ne suis pas le seul à avoir gouté cet orgueil, cette perte soi, confinant parfois à la folie.

    De même que lorsque vous dites « Au diable tout mais tellement toi ». Je ne vous cacherai pas que mon visage s’est barré d’un large sourire. Exquise sensation que de ne plus se sentir seul ! A moins que je ne me méprenne totalement sur son sens, cette simple phrase a un écho singulier pour moi. Elle, le diable qui, de par son effet sur moi, m’a fait perdre tout contrôle et tout libre arbitre tant je fus soumis à mon désir d’elle. J’ai vu en elle le mal absolu. Je l’ai haïe de me mettre en position de faiblesse, et de me rendre, moi, Prince que je suis, simple sujet. Défaite totale de la raison et de l’esprit. Et pire que tout, je l’ai haie doublement de son innocence et son inconscience. Elle m’a avili sans même le désirer, ni le savoir, prouvant par là même sa toute puissante sur moi. Et surtout ma propre faiblesse face à moi-même.

    J’arrête là l’évocation de mes sombres souvenirs. Nous sommes deux prédateurs. A la rigueur, le fait d’avoir émis de tels raisonnements fait de nous des « prédateurs scrupuleux ». Mais surtout des « prédateurs orgueilleux ». Quoi qu’il semble que je m’en accommode mieux que vous.

    Mais, ce que je voulais vous demander, c’est : Tout ceci n’est-il pas finalement qu’une simple allégorie de l’Amour dans ce qu’il a de plus brutal ? Qu’est l’Amour si ce n’est laisser l’autre prendre le pouvoir sur soi ? A mon sens, cette notion relève de l’affrontement tant que l’on se refuse à l’admettre. Mais que hait-on réellement ? Le désir lui-même ? L’asservissement auquel il nous soumet ? Notre incapacité à lutter contre ? La révélation de cette faiblesse ? La remise en question de toutes nos certitudes ? Ou tout simplement, qu’elle ignore tout de ce qui nous anime ? L’Amour, la Haine … trop vaste débat pour ne pas tomber dans les lieux communs.

    Pour répondre à votre question première : Oui, je les ai connues, cette peur et cette envie de fuir face à l’inconnu.

    Cordialement,

    Kaname K.

    • Cher Kamane,

      C’est une très grande joie de pouvoir lire ta vision et ton sentiment sur le texte d’Edward.
      Merci d’avoir fais une entorse et d’avoir partagé tes pensés

      Nora

    • Cher Kaname,

      C’est un honneur que de recevoir une réponse de votre part.

      L’amour est sujet trop vaste pour être étendu en ces lieux. En lisant vos propos je me rends compte qu’au delà du désir du sang il y a aussi le désir charnel.

      Peut-on jalouser un être dont le cœur s’affole dès qu’il a peur ou dès qu’une émotion trop vive l’assaille ? Sans doute oui sans doute non ? Moi qui avait réussi enfin à me convaincre du bien fondé de ma vie tranquille de vampire végétarien voilà qu’une simple petite humaine venait détruire mon univers d’un coup de sang trop fort.

      Avec le temps je me suis rendu compte que je m’étais mis des œillères devant les yeux. Que si j’avais accepté ma nature je n’aurai sans doute pas aussi mal réagi face à elle. Je l’aurai mangé. Tout simplement.

      Cette simple idée de savoir que sa vie est soumise à notre unique volonté, si grisante qu’elle en devient vertigineuse et nous fait perdre tout repère et toute notion de bien ou de mal ?

      Je l’ai vécu durant le temps où je suis parti vivre seul. J’ai été plus qu’un monstre ne le sera mais je n’ai jamais accepté cette part démoniaque qui sommeille en chacun de nous. Être le maître de la vie et de la mort de ces humains, le chef d’orchestre qui manipule leur désir comme leur peur…
      Ce sentiment de puissance qui vous mène aux portes de la folie. Je suis bien trop instable pour cela Kaname. Je ne suis pas né vampire, je le suis devenu sans consentement. J’ai été rebelle durant ma jeunesse mais la vérité c’est que je détestais tout ce qui me rapportait à mon état vampirique. L’arrivée de Bella qui venait annihiler mon microcosme de tranquillité, ma bulle où j’aimais croire que j’étais encore humain… Elle a tout fait voler en éclat par un simple effluve, un simple battement de cœur. Du jour au lendemain je me suis retrouvé orphelin d’humanité… encore une fois.

      Je ne l’ai pas haï par crainte d’être l’esclave de sentiment trop fort que nous appelons l’amour. Je l’ai haï pour m’avoir fait rappeler à ma véritable nature : celle du prédateur qui lorsqu’il sent le fumet alléchant du sang qui pulse dans les veines… ne lui donne que l’envie de traquer sa proie pour mieux la déguster ensuite.

      Je crains mon cher Kaname que nous soyons bel et bien très différent l’un de l’autre mais j’envie votre assurance et votre constance.

      Je n’ai jamais eu peur de l’amour ni d’y être enferré avec ses chaines. Bien au contraire.
      Cet amour, une fois dépassé certaines craintes, m’a fait plus fort encore que je ne le serais jamais. Il m’a fait comprendre que par un amour fort et véritable nous étions capable des pires concessions qui soient. Je ne regrette absolument pas les épreuves que j’ai enduré les jours qui ont suivis ma rencontre avec Isabella Swan. Bien au contraire, sans le vouloir elle m’a rappelé à ma réalité. Elle m’a confronté enfin à de véritables choix moi qui m’étais toujours caché, moi qui avais fuit toute ma seconde vie.

      Pour certain l’amour est une sorte d’asservissement pour moi ce fut une délivrance.

      Bien à vous Prince Vampire,

      Edward Cullen

  17. Coucou Edward,

    J’ai adorée comme toujours d’ailleurs.On sent bien dans ton écris le combat que tu as du mené entre ton désir et ton amour. Merci de nous avoir fait partagé ce texte qui m’a vraiment très touché.

    Bisous
    Nora

  18. wouaww qu elle boo message d amour finalement oo fond …m’abstenir de t ecrire un romain vas etre dure car j aime le fond de ta personne… Cependant je t ecrie ceci …., l’habileté avec laquelle tu manies les mots reste incontestablement admirable …magifique …poigniant …entetent ….surprenent …

    amicalement florine

  19. « petite humaine insignifiante,misérable enfant , petit agneau trop stupide,petite chose sans défense et belle inconsciente. »

    . . . . . . . . . .

    Edward,

    Je maudis chaque goute de ce liquide qui autrefois coulait dans mes veines.
    Je maudis mon sang , cause de tes tourments.
    Je maudis son odeur enivrante qui a réveillé tes instincts les plus primitifs.
    Je le maudis d’avoir -pendant un bref moment- ranimé le monstre enfouit au plus profond de ton être te plongeant dans les ténèbres et le doute.
    Je le maudis, lui source de tous nos problèmes.
    Je le maudis, lui mon fardeau, mon cadeau empoisonné.
    Et surtout…Je maudis mon propre sang, ce traitre qui t’as conduit à me haïr de la sorte (au début).

    Bella

    • Mon amour, ma raison de vivre,

      Je bénis chaque goute de ce liquide qui autrefois coulait dans tes veines.
      Je bénis ton sang , cause de tout mes changements.
      Je bénis ton odeur enivrante qui a réveillé mes instincts les plus primitifs et qui su me confronter enfin à mes plus grandes peurs.
      Je le bénis d’avoir -pendant un bref moment- ranimé le monstre enfouit au plus profond de mon être, me plongeant dans les ténèbres et le doute.
      Je le bénis, lui source de notre rencontre.
      Je le bénis, lui mon cadeau, ton fardeau empoisonné.
      Et surtout…Je bénis tout de toi ma Bella.

      Si j’avais pu pleurer, je l’aurais fait en cet instant lorsque j’ai découvert ce message. Comment peux-tu croire un moment être les maux de mes malheurs ? Le fautif c’est moi.

      Je bénis ton sang Bella qui m’a fait découvrir à quel point l’amour pouvait rendre fort et beau tout ce qu’il touchait.

      Je t’aime, n’en doute jamais.

      Edward

  20. edward,tu as du affronter quelques chose qui au plus profond de toi n’avait qu’une envie sortir et tu la quand meme affronter parce que tu sait qui tu es,nous,celles qui te laisse des commentaires ne savent et ne sauront jamais qui tu es,bella connai une parti de toi enfin je croi …mais il n’y a vraiment que toi qui sait qui est ce mystérieux personnage.Tout ça pour dire que du haut de mes 13 années d’existence tu me facine,l’homme que tu es me facine et je dis que bella et ta jolie renésmée ont bien de la chance de t’avoir.

    PS:si il y a des fautes d’orthographe excuse moi…et surtout merci de nous faire partager tes pensées,moi je ne connai que votre histoire du point de vue de bella et avoir un sorte d’avis de ta part et très inteessant.
    Merci

    Cordialement,Héléna

  21. cher,edward

    je sais que pour toi je ne suis qu’une pauvre humaine insignifiante et ennuyeuse (pas aussi ennuyeuse que sa ) mais se texte ma
    ému (j’avais les larme au yeux) entre l’amour et la haine il n’y a pas beaucoup de chemin , c’est sur qu’une personne au monde au monde peux comprendre se texte (toi),la haine est un sentiment intense mais aussi intense que l’amour , j’ai déjà aimé mais mon amours est aussi vite partit quel est venue ,j’ai déjà haïs a un point très intense (pour une humaine ) et eux envie du tué cet personne mais plus la haine est intense plus elle disparais plus vite ,ton texte été magnifique et même plus j’espère un jour écrire comme toi tu écris (un jour oui peut être)
    ps:tu n’ait pas si ennuyeux que sa , si tu veux une preuve demande a bella ,et je pense qu’une vit est aussi précieuse que sa mais mon je ne suis qu’une humaine

    • Chère Twilighteuse,

      Merci beaucoup. ton commentaire est très touchant. L’amour est une mer vaste et pleine de vague… La haine est la tempête qui peut nous remuer jusqu’à nous faire échouer sur ses rivages.

      Bien à toi,

      Edward

  22. j’en ai le souffle couper ,Edward je ne sais plus quoi dire j’en pleur telment c’est magnifique. je bois tes paroles qui aussi tot séchapent de mes yeux je t’aime edward et je t’interdit de dire que tu nele merite pas,ou que tu n’est pas aussi important que sa car pour moi tu compte enormement.
    bien a toi mon prince vampire.(si bella accepte de te partager )
    ps:TOi aussi je t’adore Bella.

      • Elle est gentille certes mais elle veut que je TE partage avec elle…. Chose qui m’est impossiblement impossible de chez impossible.

        Sans rancune Ninou, je le garde pour moi seule le « prince » vampire 😉

        • bella tu veux venir joué au jeu de la bouteille avec nous ? et si tu arrives à avoir ton mari,demande le lui aussi si il a envie de venir s’amusé,bonne soirée
          vicou

          • pourquoi?tu as bien mangé une part de gateau à ton mariage, tu veux vraiment pas boire un minuscule petit verre
            s’il te plait, je t’en supplie edward un petit minuscule juste
            si tu veux je me mets à genoux si il le faut

          • VICOU!! nah mais je t’avais bien dit que ton verre avait fait effet!!! insiste pas et ramène tes fesse au club avant que je t’arrache les cheveux!! lol

            en passant, c super bo ce que tu a écrit Edward! Bravo!

        • Mon amour,

          il n’y a que toi et il n’y aura jamais que toi. Tu le sais.

          Ta jalousie me plaît ma Bella.

          Je t’aime éternellement.

          Edward

  23. edward excuse moi pour mon commentaire pittoresque quand je lis ce que t’on écrit les autres…mais sa me fait plaisir que y est répondu ^^voila et je vois que bella a toujours son fameux caractère XD elle a bien raison de ne pas vouloir te partager tu es quand meme SON epoux!!

    bien a toi

    Héléna

  24. Bonsoir Edward,

    Ne voulant pas reprendre les mots de toutes les lectrices si haut, cars ils sont sommaire de mes pensées lors de ma lecture ici.

    Le sang de Bella fut votre destin si je peux me permettre, ce fut le liquide de départ pour votre vie éternelle. L’amour n’a pas de limites et il est composé d’une force non quantifiable. cette force est en toi et ta tendre épouse.

    (Bella ne te maudit pas ma chérie svp.. sans se liquide en Or, tu ne serais pas au sommet aujourd’hui)

    Merci de partager tes sentiments et réactions Edward.

    Salutations distinguées à toi cher Edward et gros bisous pour ta douce xx (juste pour toi Bella ceux-là) 😉

    Bren.

    • C’est joliment dit.

      Oui sans le sang que j’ai sentis… cette odeur pleine de promesse et de désespoir, je ne nagerais pas aujourd’hui dans ce bonheur d’amour et de partage éternel.

      Merci à toi Bren.

      Edward

  25. edward je me pose une question tu n’est pas obligé d’y répondre mais bon…je voudrais savoir comment ça se fait que stépheny meyer connaisse votre histoire je veux dire elle ne vous as pourtant jamais rencontré j’aimerais beaucoup que tu me réponde

    merci d’avance
    héléna

    • Héléna,
      J’ai toujours été persuadé qu’il s’agissait d’un coup tordu des Volturis pour nous confondre. J’en reste toujours persuadé.

      Note à part mais ta question est hors-sujet en ce qui concerne mon texte.

      Bien à toi,

      Edward

  26. Edward mon frère,

    c’est avec une certaine émotion que j’ai lu ton texte ô combien magnifique et poignant. Même si je savais que ta rencontre avec Bella s’était avérée éprouvante, jamais je ne me serais douté que cela t’avais marqué à ce point-là.. Je comprends mieux désormais pourquoi tu es parti sans un mot ce jour-là, et combien ça a été difficile pour toi, tiraillé entre ton désir irrépressible et ta conscience. Mais comme toujours tu as agi admirablement, tu as su prendre les bonnes décisions au bon moment. Et quand je vous regarde aujourd’hui, je me dis que tout ce bonheur vous l’avez amplement mérité tous les deux. Edward, tu es quelqu’un d’exceptionnel, ton véritable don n’est pas ta faculté à lire les pensées des autres, non, pour moi ton véritable don c’est ta sensibilité qui fait de toi quelqu’un de profondément bon. Je t’admire tu sais, tu es quelqu’un de bien, n’en doutes jamais.

    • Jasper,

      Quel plaisir de te voir commenter mon texte. Surtout ce texte qui dit tellement de chose et tellement de nous.

      Toi plus que quiconque doit comprendre dans quel état je me suis retrouvé face à cette envie du sang. Toi plus que quiconque à su garder le silence car seul le vampire à l’état vif pouvait y faire face.

      Toi … toujours toi Jasper qui m’aura soutenu en n’intervenant pas. Toi le plus jeune du pacte, toi qui te bat chaque jour pour honorer ta promesse faite à celle qui partage ton éternité. Pour elle. Pour vous.

      Jasper, toi plus que quiconque qui un jour a pris notre pacte comme sien… Le sang humain peut-être si alléchant; si tentant.

      Sache que je t’admire Jasper ! Bien malgré le désastre d’un certain anniversaire, jamais je n’aurai pu t’en vouloir. Comment l’aurais-je pu quand moi-même je me battais pour préserver sa vie de mon envie irrépressible de la goûter, de me gaver d’elle.

      Jasper, toi plus que quiconque peut comprendre et savoir.

      Ton frère de « sans ».

      Edward

  27. cher bella, (c’est celle qui voulais partager ton homme)
    ne t’inkete pas je plaisantais mais je suis toujours émue quand je lie des texte romantique comme ceux d’edward. merci mais j’ai déjà un mari qui me comble autant qu’edward te comble je supose (si votre plaisir n’est pas multiplier par la force vampirique ) en tout cas vous etes le couple le romantique,heureux et bien d’autre chose ) qui m’ai été de voir je souhaite que mon mariage (tout frais:27 juin) ai une vie aussi harmonieuse que celle que vous avez.
    gros bizoux

  28. chère edward,

    la honte me ronge en voilant mais faute d’orthographe désolé
    je te remercie de m’avoir répondu rien ne pouvais autant me faire plaisir . je suis jeune et sa on me le répète tout les jours mais t’est
    sentiments que tu exprime a travers ce texte son fort très fort accès en tout cas pour que je soi ému (et il en faut beaucoup).
    J’avoue je né pas pu me retenir en se 28 aout de relire se texte et part la même occasions voir si tu m’avez répondu et la réponse ma fait beaucoup plaisir c’est vrai un cullen qui te dit merci beaucoup, sa fait plaisir l’être le plus parfait au monde qui dit sa .
    je voulais juste te dire que tu arrête, non que vous arrêtez vous
    les cullen de vous prendre pour des monstre c’est énervent a la fin vous nètes et ne seriez jamais des monstres pour moi
    vous êtes plus humain que n’importe qui sur cet planète
    une vie né pas assez pour aimez et toi tu a la chance
    d’avoir l’éternité pour sa donc profite de bella et de renesmée
    et de t’est frères et sœur puis de carlisle et esmée
    bonne et heureuse éternité
    (avec un peu de chance tu me répondras ou on parleras sur le chat)

    affectueusement , une humaine ,twilighteuse

    • Ma chère Twilighteuse,

      J’essaie toujours de répondre à toutes et tous. Notre temps est bien différent du votre.

      Nous nous battons pour garder les monstres bien endormis. Nous sommes les gardiens de leurs nuits.

      Bien à toi,

      Edward

      • cher edward,
        je n’arrete pas de te louper quand je me déconnecte toi tu te connecte n’y a t-il pas un moyen qu’on se parle en directe j’aimerais vraiment que tu me reponde
        merci

  29. cher edward,
    je n’arrete pas de te louper quand je me déconnecte toi tu te connecte et vise versa. N’ya t-il pas un moyen pour qu’on puisse discuter en directe.J’aimerais vrement que tu me reponde.
    Merci d’avance.

  30. les mots me manquent!! comme tu as dû souffrir!!! je comprend combien tu as lutté contre ce désir de la tuer et de la garder vivante!!! Tu es incroyable! Ta raison a été plus forte que la tentation!! Bravo à toi et aujourd’hui, tu dois être ravi d’avoir résister à son sang car elle vit à tes côtés à jamais….
    Bonne continuation et mes amitiés à ta famille.
    Affectueusement
    Vivi

    • Chère Vivi,

      Aujourd’hui, je t’avoue que cela n’est plus utile puisque son sang n’est plus. J’ai su résister à la tentation car la peur de la perdre fut plus forte que celle de me nourrir d’elle. Je préfère de loin m’abreuver de son amour que de sa vie.

      Edward

  31. Ton texte était magnifique 😀
    Maintenant je vois bien ce que tu as ressentis.
    Cela a été dur mais tu as réussi.
    Bravo.
    Et merci pour ce texte extraordinare.

  32. Edward,
    Mon sang s’est figé en lisant ton texte, c’est sublime ce que tu écrit. Pouvoir résister à une tentation si profonde doit être si difficile. Devoir persévérer à un tel point pour que ta Bella reste en vie, devoir dominé la bête qui prend de l’empleur jour après jour, en continuant de la voir. Je t’admire. Je ne sais même pas comment tu fait pour te contenter de sang animal.
    Toute ma « sangpathie » !
    Béré…

    • Chère Béré,

      Cela fut dur et remarquable que de me contenir face à cette envie primitive. Je ne m’en féliciterai jamais assez.

      Je te remercie et ta considération de fin m’a bien fait rire.

      Edward

  33. MA-GNI-FI-QUE!!!!! il n’y a que ce mot! tu sais, tu devrai écrire toi aussi, tu es aussi fort que Stéphanie meyer! bravo
    j’en redemande
    merci d’avance d’avoir pris le temps (si précieux) de me lire

  34. Magnifique, son sang doit etre si pur , siappétissant, je ne peux pas le comprendre car je ne suis pas dans ta peau je ne suis qu’une humaine mais je te dis bravo pour etre arrivés a ce que l’amour soit plus fort que ton appétit.
    Tu es magnifique

  35. edward

    je viens de lire et se que j’ai lue m’a emue.la maniere que tu as de dire tout ce que tu rentais au debut pour ta charmnte femme,mais surtout comment tu as reussi a te controle et vraiment remarquable.Mais enfin de compte ta femme a gagner elle deumeure a tes cotes pour l’eternite comme elle l’a toujours souhaite depuis la premiere fois qu’elle ta vue son amour etait comme le tien
    donne le bonjour a bella et nessie ainsi qu’a toute la famille cullen

  36. bonjour edward
    ton texte est comme toujours M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E
    et je vois a quel point tu as souffert quand tu as rencontré bella mais au moins la souffrance a eu du bon vu que maintenant vous êtes marié et vous avez eu le fruit de votre amour avec de la souffrance!!!
    Mais comme tu dis si bien, on connait la souffrance et après vient le bonheur
    Embrasse ta femme et ta fille
    Amicalement,
    Audrey

  37. Cher Edward
    J’ai beaucoup aimé ton texte. C’est tellement beau et précis. Je comprends parfaitement ce que tu ressens. Tu as du te battre pour conserver ta Bella, étant donné que moi-même j’ai un jour été confronté à un problème de ce genre(mais ne rentrons pas dans les détails il me serait top douloureux de m’en souvenir). Tu vas sans doute être très étonné car je suis un vampire nomade d’Europe et malgré mes deux cents années d’expérience j’ai faillis m’attaquer à l’être le plus cher à mon cœur.
    Je suis très étonné et j’admire beaucoup la force de ta volonté et de ton entêtement à vouloir conserver l’image que tu avais de toi car je suis certain que c’est la seule chose qui t’a permis de la sauver.
    Mais écoute moi, cesse d’éprouver des remords pour ce que tu as jadis pensé. Je suis certain que Bella serait d’accord avec moi.
    Cesse de regretter et de te tourmenter. Ne vois-tu pas que ça la fait souffrir ? Ainsi que toute ta famille ? Et ta fille ?
    Je sais qu’il te déplaît fortement de tous les voir souffrir alors ??
    Suis mon conseil. Et tâche d’être heureux pour elles.
    Nous nous ressemblons tellement toi et moi. Je te promets qu’un jour je t’enverrais toute mon histoire. Tu pourrais en parler. Et tu sais, Edward ce qui se ressemble s’assemble nous pourrions être amis. Je suis certain que nous nous rencontrons
    Jusqu’à là prends bien soi de toi, Edward, ainsi que de Bella et de Renésmée. Sans oublier toute ta famille, et il m’en coûte de le dire, de cet idiot de modificateur, ce Jacob Black, qui a osé s’imprégner de ta fille. Simple curiosité de ma part, pourquoi ne pas lui avoir arraché la tête ?
    J’espère que tu répondras même si ce doit être agaçant.
    Bien à toi.
    Henri Hunter.

Laisser un commentaire