THE DARK SIDE- LA PLACE DES UNS N’EST PAS FORCÉMENT CELLE DES AUTRES

Chers Lecteurs, chères lectrices,

J’inaugure ici une nouvelle rubrique où je vais vous dévoiler par épisodes certaines de mes pensées les plus profondes. Cela risque de changer du tout au tout et sans doute découvrirez-vous ici un nouvel  aspect de ma personnalité, en tout cas loin de l’Edward si bien policé par Stephenie Meyer. Je commence par le commencement. Ce texte servira je pense d’introduction.

Il n’y aura pas de suite mais je vous dévoilerais mes pensées au gré de mes envies, de mes humeurs, les textes ne se suivront pas et pourront sauter de plusieurs années ou revenir à l’après. Je profite de cette note pour en appeler à votre indulgence, je suis bien loin d’être un écrivain. Tout ce que je peux vous dire c’est que ce texte est écrit sous le coup d’une impulsion aussi sincère qu’incoercible.

Je vous en souhaite une excellente lecture.

Photobucket

The Dark Side

La place des uns n’est pas forcément celle des autres


Je me suis toujours demandé comment j’allais mourir. Au combat durant un bataille impitoyable ? Ou bien tout simplement de vieillesse dans un lit conjugale que j’aurai partagé le long d’une existence morne et sans attrait avec une épouse choisie sur le volet par mon « père ».

Étrangement c’est la seule chose dont je me souvienne de ma vie de mortel. Des idées vague. Des idées morbides.

Ma mort fut ma naissance, ma seconde naissance et la seule dont je me souvienne correctement.

Une douleur fulgurante, un incendie sans fin qui vous ravage de l’intérieur comme de l’extérieur sans que vous ne puissiez rien y faire.  Vous appelez la mort de toutes vos forces, de toute votre âme mais elle reste muette. Insolente et présomptueuse. Elle ne vous entend pas. Elle vous nargue ! À la place de cette mort qui vous éteint l’âme à jamais il y a toute cette souffrance qui vous donne envie de vous déchirer les entrailles. Votre cœur qui explose et…

Le vide.

Je tombe, tombe et entend au loin les sanglots sans voix d’un être qui me semble aussi irréel que surnaturel.
La souffrance est partie, laissant place à un vide incommensurable. Bientôt ce vide se mut en soif dévorante. Quelque chose d’aussi inexplicable qu’incontrôlable.

La soif.

Je me réveille, je me sens fou. Qui suis-je ? « Lui » que me veut-il ? Il semble souffrir le martyre pourtant c’est moi qui… qui quoi au juste ? Edward junior Masen…Ce feu qui ne veut  pas s’éteindre… L’enfer… instinctivement je me redresse et regarde mes mains. Blanches, de marbre mais pas carbonisées. C’est étrange. Je suis moi mais moi qui est-il ?

« Lui ».

Que me veut-il.

Tout d’un coup je les entends, leur pulsation bien réglée, les fluides qui courent inlassablement dans leurs veines et cette odeur si alléchante.

Je me lève, prêt à bondir pour trouver ce gout de bonheur prometteur, le seul qui pourrait étancher cette soif qui me dévore de l‘intérieur.
Plus rapide qu’il n’y pense je saute du lit pour courir dans les couloirs de ce qui ressemble à un hôpital.

« Lui ».

Il me rattrape et me retient.

« Tu ne peux pas faire ça » me dit-il de sa voix douce de martyre. « Ce sont des humains, tu ne dois pas les tuer ».

Des humains ? Mon esprit affolé court dans tous les sens tentant d’assimiler ce que « lui » me dit. Moi aussi je suis humain, moi aussi alors… mais…
Quelque chose, un déclic dans ma tête. Je tourne mon regard épouvanté vers celui qui semble être à l’origine de mon cauchemar personnel.

« Qu’avez-vous fait de moi ? » souffle-je d’une voix extraordinaire, aussi douce que celle de mon bourreau.

Il me regarde, mélange de souffrance et d’assurance.

« Je t’ai sauvé » me dit-il. « Oui je t’ai sauvé » Il prononce cette phrase comme un mantra tentant de se raisonner lui même sur l’acte qu’il venait sans doute de commettre à mon égard.

Malgré ma souffrance et mon envie de sang, je compris une chose :

Il avait fait de moi un monstre. Je ne savais plus qui j’étais, l’homme que j’avais été semblait disparaitre tout au fond de moi pour mourir à jamais.
Edward Anthony Masen était parti laissant place à …

Un monstre.

Sur l’heure ce fut la seule chose qui m’importait. J’étais un monstre et n’avais qu’une envie : Mordre dans les jugulaires bien tendre pour apaiser le monstre qui transpirait par tous les pores de ma peau.

Un Monstre…  Cette révélation me tétanisa d’horreur et de rage.

64 Commentaires

  1. C’est bien triste…cette prise de conscience à l’air si douloureuse…le mot n’est surement pas assez fort …déchirante (en tout cas, à lire) !!!
    J’espère qu’à l’avenir, tu expliqueras comment tu y as « survécu »…fait face !? accomodé ? accepté ?

  2. Chère Angel,

    Pourquoi être triste ? Je ne le suis pas. Ma transformation fut la chose la plus terrible qui puisse m’arriver. Sans doute aurais-je été préparé, sans doute aurais-je réagi différemment. Ce ne fut pas le cas.

    Je vous livre ici de façon, brutale, sans fioriture ce que j’ai pu ressentir. Je suis loin d’être seulement le Roméo sans défaut de la belle Juliette mais cela vous le découvrirez au delà de ce texte à un autre moment.

    La patience est maitresse de vertu.

    E.C

    • d`après moi, je crois que ceci te rendra un peu curieux! je crois que tu aimes les écritures qui font ressurgirs des souvenirs, des sentiments en toi! et je crois aussi que tu es un peu voyeur, voulant à quelque part, sonder les humains sur ce qu`ils sont , ce que tu crois(à tort) que tu ne sera plus jamais!ceci est le premier texte que je n`ai pas eu d`autre choix qu`écrire à mes 15 ans, il y a déjà fort longtemps…
      La mort
      ingrate torture qu`est la vie
      tel un monstre grugeant ma chair maudite.
      force du sort, je te vénère.
      tu n`as point mal, ni souffrance.
      nous ne sommes que pions dans la vie de dame,
      attendant qu`enfin la mort nous soumette
      à la délivrance de ton poids
      déjà trop lourd
      pour nos âmes…
      pour nos âmes,
      qui ne cherchent que la liberté…

      lune pleine
      châtiment dernier
      sombre platitude…

      mais seulement ta beauté écarlate
      bougie de ma vie
      dans le désert obscure de ma mort tardive…

      réchauffe mon corps,
      réchauffe mon corps, je t`en pris,
      réchauffe mon corps, je t`en suppli…

      tel un éclair
      de brouillard nocturne
      tourbillon d`idées.

      des mots dissant,
      combien je suis,
      secousse au touché.

      tempête intégré à l`union,
      la partie va maintenant prendre fiin.
      maintenant prête, je marche vers le désert froid…

      ultime inquiétude
      dans l`an de la mort.
      les ténèbres hurlent ta vangeance
      au peuple des anges…

      il est l`heure.
      l`heure où l`homme, aussi ingrat est-il,
      sera possédé par leur musique
      et agira en esclave…

      bruits courants
      parmis les pierres noires
      de là où je suis…

      cris des désespoirs,
      ni pendules,
      ni ressorts…

      rien
      sauf peut-être,
      un serpent, long de dix milles, si froid et vieux…

      subtilement
      prendre conscience
      que ma vie, commence ici…

      The end
      Et voilà! j`ai osé partager enfin ce secret, celui que je garde au plus profond de ma conscience depuis plusieurs années déjà! ceci a fait partit de mes innombrables prises de conscience dans ma pauvre évolution! ceci, à été, le commencement! même en ayant vécu la fameuse transformation qu`es la tienne, mon très cher Edward, tu n`es pas le seul a vivre ce vide si profond et terrifiant que l`âme peut ressentir, et que seul l`amour, le vrai peut n`être que notre seul salut!

    • Edward collen en fais Robert pattinson tu sais pas comment je t’aime.Sa va faire ma 12ieme fois que je l’écoute ton films parce que tu est pas mal comme gars et tes trop mignon.Excuse moi de te dire sa comme sa parce que je suis la seule qui te l’écris mais je sais qui dois avoir 1 millons de filles qui te trouve vraiment trop beau et peut-etre sexy on sais jamais.Mais je peut te dire une chose ses que quand tu parle de météo a Bella et apres tu dit »Ouais » et la tu voudrais rire en et la Bella dit »Non tout se qui est froid et mouiller a rien de tres heu… »Apres tu ris et je trouve beau ton sourire.

  3. Cher Edward, merci d’avoir pris le temps, de ta réponse.
    Ma tristesse, je te l’ai livré aussi brut de pomme, telle qu’elle m’est apparu à cette lecture. J’avoue avoir du mal à concevoir qu’une préparation aurait atténué cette souffrance… mais je veux croire que ta sagesse vient aussi de ta nature. Cette dernière n’est pas sur ma liste, pas plus que la patience : l’aurais-tu déjà remarqué, que je n’en serais pas surprise ! Pour autant, il faudra que je l’apprenne, de gré ou de force.

  4. cher edward
    merci de partager avec nous ton histoire bien que les livres furent passionnant ils ne nous permettent pas de vous connaitre vraiment.
    j’espére pouvoir te relire a nous (je peux te tutoyer??)
    j’ai hate de te relire et tu as raison écrit ce que tu pense sans te soucier de ce que pense les gens (ce sont souvent les meilleur lecture)
    bonne journée Lilia

    • Chère Lilia,

      Je t’en remercie infiniment. Oui, tu peux me tutoyer sans problème car après tout je ne suis qu’un gamin de 17 ans… enfin en apparence !

      Je ne me gênerai nullement, rassure toi ! Cela me plais bien de pouvoir dire certaines choses encore jamais décrite.

      E.C

  5. Une nouvelle naissance, un monde nouveau à apprendre, comprendre et appréhender…..comme cela a du être dur, pas de « mode d’emplois », juste un homme qui dois être présent chaques minutes de cette nouvelle vie….
    Il me tarde de connaitre la suite de ta nouvelle vie.

    • Chère My Immortal,

      Le plus dur ne fut pas d’apprendre dans un monde nouveau mais de m’apprendre et découvrir qui je suis devenu. L’acceptation de soit est la chose la plus périlleuse et la plus laborieuse qui puisse nous arriver.

      E.C

      • Cher Edward,

        Merci pour ta réponse, nous sommes tous ,humains et vampires dans l’obligation de nous accepter avec nos qualités et nos défauts.
        En ce qui te concerne j’ai bien compris que le pire fut de devoir ne plus assouvir ta soif et prendre les habitudes alimentaire de Carlisle sachant que tu ne serais jamais assouvis pleinement.
        Mais en même temps devenir immortel ta permis de devenir un homme meilleur, complet , quoi que restant un prédateur puissant pour la gente humaine…..après des décennies de travail sur ta « nature » il me plait a penser que sans être parfait tu sais maintenant gérer ton coté humain autant que ton vampire.
        Bella est la fin de cette laborieuse recherche de toi car deux coeurs qui s’adorent avec autant de force et de passion ne peuvent que faire des « miracles »…Renesmée en étant l’aboutissement.
        Bien à toi

  6. tu dis ke tu pense ken va te voir différemment mais je ne ss pas d’accord j’ai très vite compris à travers tes textes et ce que Stephenie disait de toi dc sa fait juste renforcer l’idée ke j’ai de toi c tout
    bsx stef

  7. c’est bien triste… en même temps, tu n’y pouvais rien.
    en tout cas, en parler montre que tu acceptes cette partie de tavie maintenant non?
    merci de l’histoire.
    bizz

  8. Cher Edward,

    c’est bien triste ce que tu as écrit là… comme le dit Ariane, tu n’y pouvait rien, c’était la décision de Carlisle. Enfin, c’est lui qui t’a sauvé non? je crois bien que oui. Mais en même temps, cela t’a permis de rencontrer tout les merveilleux membres de la famille Cullen et ensuite, tu as rencontrer Bella. Et puis vous avez eu Nessie. C’est un peu un Happy End. Qu’en pense tu?

    Amicalement,

    Chloé -xxx-

  9. Waw ça a du être très déstabilisant! ne plus se reconnaitre soi même, regarder dans le miroir et ne pas se reconnaître, sentir se corps devenu si étranger, sentir ses envies dictées par une nature que l’on répugne.. C’est très difficile, je le comprends et je le sais, la perte de son identité est probablement la pire chose qui puisse vous arriver, et il faut être très fort pour dépasser ce cap, sans ça les gens tombent dans la dépression et il est très délicat de s’en relever..
    merci Edward de nous faire assez confiance pour t’ouvrir comme tu viens de le faire

  10. c est super triste ce que tu ecrie ………….
    sa me peine mais pour toi , sa a du te soulager de mettre sa sur papier .
    merci edwouard de nous faire part de tes blessure les plus profonde
    amicalement florine

  11. cher Edward

    merci de partager tes mémoire (des passages de ta vie )si je peu me permettre je vais pouvoir mieux connaitre la personne que tu es . jai hate de te lire a nouveau
    une admiratrice
    lily may

  12. Texte magnifique. Je suis heureuse que tu décides de te dévoiler un peu plus… Ne le prends pas mal, mais grace à ce que tu écris, on arrive à mieux te comprendre 😉
    Mes amitiés à toute ta famille.

  13. Cher Edward,

    Plongé dans l’inconnu sans préavis sans pouvoir choisir, sans préparatifs, ne pouvant pas savoir l’avenir, la raison d’être de ce nouveau monde, ni pour toi ni pour Carlisle. La force de l’amour d’autrui as dû prompte une décision sans bonne réponse pour lui.

    Un tel bouleversement n’est point évident pour qui que ce soit. Ton cheminement est impressionnant.

    Malgré les souffrances et rages tu as su reprendre une passion pour la vie avec ta muse Bella et bien entendu votre fille.

    Au plaisir de te lire.

    Bise pour toi et svp faire mes salutations à ta douce Bella xx

  14. Mon dieu …Pauvre edward 🙁 maintenant je comprend pourquoi c’est si compliqué. Se sentir mourir puis brutalement le vide et la soif qui prennent le dessus,… c’est horrible. Le pire c’est d’apprendre à se maitrisais dans ses moments là. Comment diable y es-tu parvenus ? Pas d’aide, personne vers qui se tournait en cas de peur panique de se que tu est devenus, être (excuse moi l’expression) « lacher » dans le grand bain sans bouée de suavetage sa fait peur !Je sais que Carlisle était à côté de toi et qu’il tenter de te maitrisais mais bon il était quand même moins fort non ? Et puis ce dois être dur de se savoir tout seul sans personne vers qui se tournait pendant ces premières secondes… Et enfin il y a les voix que tu a du entendre également je pense, cela n’a pas du t’aider beaucoup. Bon sang j’en tremble rien qu’a y penser :0, je savais au travers de la saga que tu avais la plus grande maitrise de soi mais là je me rends compte de tout le courage dont tu a fait preuve pour garder les peids sur terre avec bella en cours. Le seul avantage à tout cela est que si la mort ne t’a pas prise elle t’a offert une famille la plus aimante 🙂 et un ange pour t’aimer durant l’éternité qui t’attend 😉 (quand je songe à ce « père » qui t’aurait choisie une épouse, berk tu serais passé à côté de la plus belle des étoiles) au moins je sais que l’histoire si elle ne commence pas bien se termine par un chef d’oeuvre ^^ Pour moi tu ne sera jamais un monstre mais une personne qui à décider d’utiliser ce que la vie lui à donné pour faire le bien autour de soi. Un ange-gardien en quelque sorte (oui sa existe puisque tu en es un avec bella et renésmée 🙂 ) merci infiniment Edward d’avoir eu la gentillesse de partager ce moment avec nous, je me doute que ce n’est pas évident mais en parler aide à cicatriser les blessures les plus douloureuses.

    en espérant ne pas t’avoir ennuyée, je te remercie d’avoir pris le temps de me lire et attend avec impatience ton prochain écrit. Amicalement cynthia. Le bonjour à toute ta famille de ma part.

  15. Cher Edward, je suis nouvelle sur le site et je suis heureuse de pouvoir te connaître mieux. Notre chère Stéphanie Mayer a fait de toi un être parfait, mais sans nous dire comment tu était avant de connaître ta douce Bella. Je suis triste que ta « naissance » fût si dure, mais ne serait-ce pas une délivrance. Tu as la chance de connaître une famille extraordinaire, un amour passionné et une petite fille adorable.
    Chaque personne peut posséder un côté sombre, je suis heureuse que tu nous partage le tien de cette façon. Ne t’inquiète pas, tu n’es pas épeurant, mais encore plus intéressant.
    Je suis sûre que Carlisle ne voulait que ton bien, même si, pour le moment, tu ne voyais que le monstre en toi. Tu as quand même survécu a cette douleureuse épreuve et tu es devenu quelque de bien malgré tout avec beaucoup d’effort sur toi-même bien sûr!

    Au plaisir de te connaître d’avantage
    Salutation a ta douce Bella;) et un petit clien d’oeil a votre petite fille.
    Roxy

    • Chère Roxy,

      Il est exacte que nous apprenons toujours de nos erreurs et de notre passé.

      Même si à l’époque mon esprit n’était tourmenté que par l’envie du sang, je suis heureux d’avoir su gérer et traverser les épreuves qui ont su m’amener au bonheur parfait d’avoir enfin trouvé une grande famille heureuse et aimante.

      Sois la bienvenue sur ce site.

      E.C

  16. Platon et Socrate se retourneraient dans leurs tombes s’ils lisaient ça ! Eux pour qui l’individu n’est et ne s’élève vers la lumière que par sa capacité à penser et à chercher la vérité, et non par sa nature.
    Comme tu le dis si bien, « la place des uns n’est pas forcément celle des autres ». Ta promptitude à te dévaloriser et à te voir comme un monstre et non plus comme un être doué de raison, est pour moi la preuve que Carlisle ne s’est pas trompé en te choisissant. Il t’a imposé son choix. Certes. C’était égoïste. Peut-être. Mais le sort aurait pu le conduire à choisir un compagnon moins scrupuleux, et plus enclin à se laisser aller à sa nature de vampire que toi.
    L’écrivain Philip Margolin a écrit « Les monstres véritables ne ressemblent à des monstres ». Je me plais à croire que cette phrase peut être prise dans divers sens. Tout est une question de point de vue. A mon sens, même si je sais bien que tu n’as jamais été d’accord avec moi sur ce point, le fait même que tu te prennes pour un monstre et que tu remettes en question ta nature, fais de toi l’exact contraire d’un monstre. Le monstre n’a, par définition, pas conscience qu’il en est un.
    « Cogito, ergo sum », comme disait Descartes, et tandis que je doute, je sais que j’existe. Le monstre ne doute pas, le monstre ne pense pas, le monstre répond à ses instincts et assouvit ses besoins sans discernement ni réflexion.
    Je t’ai vu pendant un siècle lutter contre toi-même pour t’élever au-delà de ce que tu es, et quel qu’en soit le résultat, cette simple démarche fait de toi, un être exceptionnel, dans le sens littéral du terme. Tu dis que tu as perdu ton âme. Je dis qu’elle est bien supérieure aux nôtres.
    Libre à toi de penser que mon amour pour toi biaise mon jugement. Il n’en est rien. Ce sont des réflexions que nous avons tous eux, et sous nos masques sereins, que nous avons tous encore parfois. Tout ça n’est qu’affaire de perception, mon chéri.

    Je t’embrasse,
    Esmée.

    • ouah, esmée!! très joli discours!!
      je suis assez d’accord, le fait de te considérer comme un monstre fait de toi l’exact opposé. et puis pour continuer sur la lancée philosophique, Kant disait que ce qui comptait ce n’étaient pas forcément les actes, mais la volonté de les faire. tu n’a jamais voulu blesser quelqu’un, même si tu étais tenté. tu n’es pas un monstre. tu dois bien être le seul à penser ça!!
      regarde autour de toi, personne ne te perçoit comme tel, ta famille t’aime, bella aussi ne te voyait pas comme ça lorsqu’elle était humaine, ta fille doit penser que tu es un papa génial (mais bon tu es mieux placé pour le savoir), charlie non plus ne te voit pas comme ça.
      tu n’es pas un monstre ni une mauvaise personne; si tu ne parviens pas à l’accepter à cause de ta nature (qui ne détermine pas obligatoirement ton comportement, ta famille en est une preuve),regarde tes proches, tu verras que tu n’es pas comme ça.
      bisous à tous

    • Tu sais, je ne me dévalorise aucunement, seulement je me remémorais ma « naissance » et mes ressentiments du moment enfin de l’après, quand tout fut plus clair, plus présent.

      Je ne sais pas si Carlisle m’a réellement choisi, nous allons dire que le destin a bien fait les choses…
      Un être ne s’élève vers la lumière du savoir que par ses connaissances, c’est d’une logique imparable. Pourtant il faut faire attention à ne pas se bruler les ailes tout comme Icare et son père Dédale. À Vouloir trop s’approcher du soleil on fini par en payer les conséquences.

      Comme le dit Descartes ce qui nous différencie des animaux c’est la pensé : « Je pense donc je suis »(Cogito, ergo sum ). Certes mais je trouve ce schéma toutefois assez réducteur. Un prédateur qui se nourrit du sang humain n’était dans mes souvenirs que les actes d’un monstre. Seul un être doué d’un esprit sans « pensées » pouvait être aussi peu morale.

      Je ne pensais plus, je n’existais donc plus… sauf cette bête qui venait de surgir de moi. Cette bête insufflée par le venin de mon « sauveur et bourreau »

      Lors de mon réveil je n’avais qu’une envie Esmée, mordre et boire, je me fichais bien de savoir ce qui était bien ou mal puisque je n’avais plus que cette maudite soif en tête.

      Question de survie, la chaine alimentaire et tout les blablas que nous connaissons…

      Sans fioritures ni tergiversations j’étais ce qu’on appelle une bête, un monstre.

      Bien sur de l’eau a coulé sous les ponts et sans Carlisle toi et même mon raisonnement qui a su se refaire une place après les années de terreur que j’ai vécu, j’ai pu mieux comprendre ce qui me dominait. Mieux l’apprivoiser. Oui, au fil du temps j’ai su apprivoiser le monstre qui était en moi et fait parti de moi.

      Je ne me permettrais jamais de dévaloriser ton jugement ma chère Esmée. Il m’est aussi précieux que l’amour que me porte Bella.

      Ton fils

      Edward

  17. Oh cher Edward tout d’abord , bonjour j’espère que tu va bien ainsi que ton adorable famille.
    Et pour ce qui est de tes confidences , sur le fait de ta transformation je trouve cela courageux que tu n’ai pas eus le choix de choisir ta nouvelle vie et de ta renaissance tel que tu le décris ,
    et que tu as du te plier à ta nouvelle nature , essayant de prendre
    le contrôle sur toi même et en devant l’accepter ce nouveau « lui ».

    Au plaisir de lire encore et encore très cher Edward

    Et j’insiste à dire que j’aime tes écrits, ta modestie m’étonnera toujours cher Edward.

    Je t’embrasses
    tendresse à vous trois.
    Ballerina

  18. Cher Edward,
    tu dis être un monstre, fais-moi rire!!!
    Les humains sont encore plus monstrueux que toi a leurs façon.

    je t’embrasse et bisou a ta petite famille

  19. Comme c’est triste!=(Il echape à la more en soufrant plus que s’il etait mort au bucher!Et à son réveil le miraculé se voi victime d’une maldiction!Allez « saute-marquis »!!^^Maintenant tu doit etre le hereux des etre avec une famille comme la tienne?!^^

  20. Edward, ce texte est douloureusement magnifique. c’est très beau dans la manière d’écrire mais triste. Merci de nous faire partager tout ça.

  21. Cher Edward,

    Ton texte est très bien écrit comme toujours! 🙂
    C’est drôle de lire tes pensées car d’habitude c’est toi qui lit les pensées des gens! lol
    Je comprends à travers tes mots, le chamboulement de ta vie qu’a entraîné cette transformation.
    Et puis, tu n’avais pas choisi ça donc c’est normal que tu te sens un monstre fasse à l’envie de tuer un humain. :/
    C’est toujours un plasir de lire tes récits. J’ai hâte de lire le suivant! 😉

    Merci de nous faire partager tes sentiments
    Je vous embrasse, toi et ta famille. 🙂

    Lucie.

  22. Tu n’es qu’un homme après tout, voilà ce que tu avais dis dans ton dernier passage, oui c’est vrai, regarde ici comme tu réagit !!!?? Tu réagis comme une homme déboussolé, perdu, N’ayant plus de repères…
    Ta vie n’était pas mieux avant qu’après !! Enfin tu n’en n’as plus vraiment de souvenir mais tu te souviens tu faite que tu voulais devenir soldat !! Un homme heureux choisit-il une vocation ou la mort est si proche de lui?
    Ta transformation, t’as nouvelle vie ta permis, *même si ça c’est passé très très longtemps après* de rencontrer bella Bien sure sur le coup tu ne le savait pas mais Maintenant je pense que tu ne regrette pas cette transformation même si au fond de toi tu te considère et tu te considèrera toujours comme un monstre Parce que tu es la définition Propre du monstre !! Mais tu as choisit de lutter contre cette nature et ça ça nous prouve quel homme bon tu es !! Enfin la je m’égarde de ton texte ^^ Désolé !!
    Bref comme tu le vois ton texte ma beaucoup touché, j’adore ta façon d’écrire a la fois simple, douce, et touchante !
    Merci a toi de nous faire partager tes sentiments écrit au gré de tes humeurs et au gré de ta vie !! En apprendre un peu plus sur toi est toujours captivant et intéréssant 🙂

    Je t’embrasse toi et ta famille <3

  23. Edward ,
    ce texte est superbe et très touchant.
    Merci de te dévoiler un peu.
    La mort n’est pas la fin de tout seulement d’un cycle. Nous avons tous peur de la mort mais pourtant on ne sait pas plus de choses sur la mort que sur la vie si on y réflechie bien.

    Se reveiller si différent alors que l’on se croyez mort doit être une épreuve terrible mais tu viens de confirmer que ce sont ces épreuves là qui nous donne l’occasion d’avancer et de se relever.

    Merci pour ce sublime texte
    prend soin de toi et de ta famille
    Bise
    Aurélie

  24. Cher Edward, pour moi tu n’es pas un monstre, comme j’aime le dire, toi et ta famille êtes bien plus humain que certain membre de mon espèce. Toi et ta famille avez adopté un mode alimentaire respectant les hommes, et du coup, vous faites couler beaucoup moins de sang que nous même. Regarde l’actualité : Morts dans des attentats, viols, guerres etc… les hommes sont bien pires que les vampires !
    Je trouve dommage que tu te dévalorises. Tu es avant tous, un bon père de famille, un bon époux, un bon fils, et un bon confident pour tes frères et sœurs !
    Je te le redis une nouvelle fois, Edward, tu n’es pas un monstre !
    Papou

    • Chère Papou,

      Je ne me dévalorise pas. Je me remémore le début de ma vie qui était loin d’être végétarienne et gentillette.

      Je ne parle pas de l’instant présent mais de celui passé.

      Bien à toi,

      Edward

      • papou a raison se que tu a fait avant c’est du passé maintenant il faut vivre que les bon moment avec la famille cullen ,et bella on na tous fait des chose un peu  » grave » mais tous sa se n’est grave que dans l’instant présent donc oublie le passé et vie ta vie et invente ton futurs qui est entre tes main tendrement twilighteuse
        Dédicace : edward ,emmett,carliste,et jasper vous ete trop trop beau et edward +bella ,Alice+ jasper,emmett+Rosalie= super beau couple dans tous les sans du termes

      • papou a raison se que tu a fait avant c’est du passé maintenant il faut vivre que les bon moment avec la famille cullen ,et bella on na tous fait des chose un peu  » grave » mais tous sa se n’est grave que dans l’instant présent donc oublie le passé et vie ta vie et invente ton futurs qui est entre tes maim tendrement twilighteuse
        Dédicace : edward ,emmett,carliste,et jasper vous ete trop trop beau et edward +bella ,Alice+ jasper,emmett+Rosalie= super beau couple dans tous les sans du termes

  25. Cher Edward,
    je comprends ce que tu as pu ressentir à ta renaissance, pas en totalité bien entendu car je l’ai pas vécu, mais avec tes écrits on réussit vraiment à comprendre. Être à l’agonie pour finalement être dans un état qu’on ne comprend pas et qu’on a pas demandé. Les années auront été longues, mais aujourd’hui tu as trouvé le bonheur tant mérité. Parfois les épreuves valent la peine d’être vécues..
    Enfin, c’est un plaisir pour nous de lire tes pensées!Merci!

  26. edward, c’est gentil de nous faire partager des moments si importants a tes yeux…j’imagines que celui ci est un des plus douloureux, le jour ou tu t’es rendue compte de ce que tu était devenu, ce jour que tu as toujours voulu cacher a bella afin de ne pas lui faire partager toute la souffrance que tu as recu.
    Je te remercie sincerement de nous permettre, par l’intermédiaire de tes lettres, de connaitre quelques unes de tes pensées, et celle-ci me touche vraiment
    tu penses peut etre que tu n’est qu’un simple « vampire qui écrit » mais tu arrive a transmettre tes émotions a travers tes lignes.

  27. J’ai toujours commenté tes textes et je ne fais pas d’exception même si je suis un peu en retard. Je comprend un peu, si je peux me permettre, ce que tu peux ressentir en te disais un monstre, mais je crois que Carlisle a raison de dire que Dieu existe. Je crois que Carlisl a « bien fait » en te transformant puisqu’il t’a permis de rencontrer Bella, ce que tu n’aurais pas pu en mourrant si jeune. Vous nous avez montré de nombreuses fois votre amour mutuel, tu ne peux pas le nier. En même temps, tu ne vas pas être damné j’en suis sûre, tu as sauvé de nombreuses vies aussi. Tout ça pour dire, que tu n’es pas un monstre.

    Tite-Ge

  28. Alalaa, sa n’a pas du être facile, surtout que tu sera toujours tenté par le sang, tu es obliger de te retenir sa doit être épouventable :S.
    Une pensé a toi Edward qui vie ça.
    Gros Bisous

  29. Tu as raison Edward, vu comme ça les évènements m’ont données une image bien différente de celle que j’avais de toi.
    Je ne pensais pas que tu avais aussi mal vécu ta transformation.Apprendre de manière aussi abrupte ce que l’on est devenu, c’est vraiment horrible! Mais je pense que tu as eu de la chance d’avoir Carlisle à tes côtés pour surmonter cette épreuve.Il faut dire que tout les vampires n’ont pas la chance d’avoir une telle personne pour « géniteur », il n’y a qu’à voir Alice. C’est triste.

  30. très cher Edward, cela m`attriste beaucoup cette torture que tu as vécu jadis mais ne crois-tu pas aujourd`hui que tout ca en a vallu la peine? regarde tout ceux qui t`entoure,qui partage ta vie, t`apprécie,tout ceux qui t`aime! Ta si magnifique dame à tes côtés? ainsi que votre petit miracle, tel un rayon de soleil parmi la pire des tempêtes du siècle, Renesmé! ta vie en aurait été réduite à ce que tu te souviens de ton existance avant ta transformation!?! je ne crois pas que tu regrètes!! en sachant et ayant connu ton destin, tu supplirais aujourd`hui pour recommencer, seulement pour n`avoir qu`un infime partie du bonheur que tu as en ces jours si magiques et miraculés!
    succeptible comme tu es, ne te vexe pas! tu sais au fond de ton être que j`ai raison! si tu`as un doute en me lisant, tourne toi et regarde dans les yeux de ta femme et ensuite regarde dans les yeux de ta fille! ensuite, seulement ensuite, tu me répondras si tu a quelque chose a ajouter!:P je suis un peu comme ca, comme une grande soeur qui te remet les idées en place, je me range de ton coté! te renvoi a la réalité d`aujourd`hui! en te faisant comprendre que le passsé, si dur soit-il, sert seulement a apprécier ce que l`on a maintenant!
    allez! va! va embrasser ta femme et prend ta fille dans tes bras! donne lui un baisé sur sa joue pour moi!
    avec tout mon respect,Fransces

  31. Hé bien, après avoir lu tout ça je suis choqué !

    Stéphenie Meyer ne peux pas écrire de tel chose, et bien évidemment mon beau Edward Cullen n’existe pas malheureusement … J’aimerais rentré dans ce jeu plus que tout vu que pour moi le personnage que décrit Stephenie est plus que parfait et reste depuis le premier livre mon homme parfait mais il ne faut pas rêver !
    Je ne vois pas du tout qui peux bien écrire cela.. mais je suis déçu plus que tout par les réponses même.
    Edward, Edward, Edward !

    Joulia 😉

  32. J’ose à peine imaginer la douleur que t’a infligé ta transformation et je comprends le ressentiment que tu as eu envers ton créateur, Carlisle. Avoir créé un monstre, quasi indestructible et assoiffé de sang, un monstre glacé au coeur silencieux. Mais à cet instant, je pense à Carlisle, aux souffrances qu’il a dû endurer lors de ton changement, il a du se maudire des centaines de fois en te voyant supplier la mort de te prendre. N’avait-il pas des « sanglots dans la voix »? Ne regrette pas ce que tu es devenu: le geste de Carlisle est un des plus beaux actes de compassion et d’altruisme qui soient. Je ne pense pas qu’il ait d’abord pensé à lui-même en te changeant. Je pense surtout qu’il voulait te sauver de la mort, tout simplement, qu’un jeune homme tel que toi ne pouvait pas mourir si jeune, qu’il méritait une autre chance, au risque de te condamner à une vie éternelle. Je pense que Carlisle lui-même s’est demandé si ce qu’il faisait était juste, sachant que tu le détesterais (du moins, au départ). Ta transformation a été un événement particulièrement traumatique, mais je crois que pour Carlisle ce fut tout aussi difficile. Mais vois à présent où cela t’a mené: une famille aimante, une épouse et une fille fantastiques. Comme quoi, ce qui était au départ un cruel et douloureux malheur est devenu une bénédiction.
    Bien à toi,
    KT

  33. Chère Edward,
    encore quelque chose de sombre et triste, mais de ô combien magnifique. Tu écris bien. Tu peux te laissé aller et écrire ce qui te fais mal ou ce qui te fais du bien. C’est toujours beau de toute manière.
    Tendrement,
    Jillia.

  34. Très chère Edward,
    la façon donc tu écrit nous le fait vivre! (pour moi entoucas)
    Ne pas savoir qui nous somme nous arrive quand nous changons trop! J’en ai eu l’expérience, mais on se retrouve toujours! Maintenant que j’ai lus les livres je peut en déduir que tu t’ai retrouver après cette étape!

    Bisou

    Carole

  35. Bonjour !!
    J’ai juste une petite question par apport au moment ou tu as dit à Carlisle : « Qu’avez-vous fait de moi ? », quel sentiment éprouvais tu ? de la colère ?
    Je comprendrais si tu ne me répond pas, tu ne t’en souviens peut etre plus après tout ….

    Merci !
    Gaelle 😉

  36. moi je trouve se texte, non pas tiste, mais juste la vérité de ce qui c’est passer. Eh bien moi en voyant tes yeux j’ai trouvé une vérité.
    Ceci est un poème écrit par mes soins qui dévoile la vérité sur l’amour d’une personne:

    Le ciel de tes yeux

    Dans tes jolis yeux se reflètent
    Le plus bel endroit de ce monde
    De ton doré de tes yeux
    Je m’envole au paradis

    Je me croyait dans un prés
    Allongés tous les deux
    Tu m’enlaçais et m’embrassais
    Et tu me disais « Je t’aime »

    Tes yeux m’envoutaient
    A chaque fois que je plongeais
    Mes yeux dans tes iris
    Et j’avais l’imprssions de rêver

    Dans tes yeux,
    Je pouvais apercevoir
    Ce magnifique ciel
    Où l’on était tous les deux.

    C’était cette vérité que je voulais montrer à toi Edward mais aussi à tous le monde

  37. c manifique comme texte mais tais pa un monstre car té gentil et ke tu ne tattaque pa o humain pi de tous facon torais pu tuer BELLA mais tu la pa fais
    oui peutêtre ke tu étais abituer a endurer la soife mais c pa une raison pcq je suis sur ke tu lui orais pa fais de mal XD

    bisou
    t cool comme CULLEN 😉

  38. Comment Fais-tu Pour Suporter Une Mort Qui Ne L’ai Pas ???
    Ton Texte Est Tout Simplement Magnifique .
    Je N’avais Jamais Vraiment Compris Cette Douleurs .

  39. Chère Edward CULLEN
    Je trouve ce que tu as écris très même moi qui écrit des histoire ne peux pas te battre ou du moins sur ce point là ce que tu as écris m’as touché au plus profond de mon être tellement profond que tu as réussis à atteindre mon qui était perdu je l’ai retrouvé est tout ça c grace à toi je ne te remercirai jamais assez tu ne peux pas savoir à quel point ce que tu as fais pour moi est important
    réponds moi
    merci
    je t’aime ( en amitié )
    et encore une fois merci

  40. Je trouve ce que tu as écris est très joli même moi qui écrit des histoire ne peux pas te battre ou du moins sur ce point là ce que tu as écris m’as touché au plus profond de mon être tellement profond que tu as réussis à atteindre mon qui était perdu je l’ai retrouvé est tout ça c grace à toi je ne te remercirai jamais assez tu ne peux pas savoir à quel point ce que tu as fais pour moi est important
    réponds moi
    merci
    je t’aime ( en amitié )
    et encore une fois merci

  41. Tes mots sont dur,mais je pense arriver à les comprendre..sans nul doute que cette transformation,ce venin,cette soif,et cette nouvelle « découverte » de soi a due être difficile.La seule chose que j’ai a dire(si je peux me permettre) c’est que tu es drôlement courageux..Je sais qu’il est très dur de détruire un vampire ,mais en me voyant comme une nouvelle personne autant dans le miroir que dans mes pensés;je me serais détruite!Tu y as pensé n’est ce pas?
    Coordialeme

  42. Cher Edward,
    Ta transformation fut terrible, dis-tu? Je le croirais volontier! Moi, je vois au moins un seul et unique atout à cette renaissance d’un Edward plus comme un mostre au départ que ce qu’il est devenu par la suite.Tu es devenu un être extraordinaire et tu éblouis la vie de ceux qui apprennent à te connaître.L’atout que je remarque, est celui de ton immortalité.Tu voudrais probablement savoir pour je dis cela, n’est-ce pas? Tout d’abord, je veux que tu imagines ta vie sans ce « cadeau » venu de Carlisle. Compare-la avec celle que tu vis aujourd’hui et celle que tu viveras demain. L’atout que je remarque est celui de ton immortalité car, sans elle, tu n’aurais pas pu rencontrer Bella de qui tu es devenu très amoureux. Plusieurs filles lui en veulent d’avoir pris ton coeur mais tu étais prédestiné à vivre comme un vampire. Je sais que ce n’est guère la première chose que tu as envie d’entendre et j’en suis sincèrement désolée mais je me devais de te le dire si je veux créer une relation amicale avec quelqu’un comme toi. La transformation est si ardue qu’elle a due te donner une impression terrifiante pour nous tous, humains & autres.Je ne suis pas une humaine normale et je le sais(Je me sens comme Carlisle à te donner des discours à n’en plus finir!!).Je crois que tu as su t’adapter et que le coup fatal fut donner lors de la naissance de Renesmée.Je comprnds tes ressentiments car j’ai été dans ton histoire si triste. Pourquoi avoir choisi un grenier pour se cacher?J’aimerais que tu repenses à ça et tu m’en reparles, voire si j’ai raison ou non.
    Bisoux
    Laurence
    xoxo
    PS:Je serais honorée si tu me donnerais la chance de pouvoir devenir ton amie. Désolée de te tutoyer c’est que j’en ai marre de vouvoyer tout le monde!

  43. ce n est pas la plus belle histoire que j ais lue mais elle est n est pas la pire meme si cela semble horrible je crois que carlisle n a pas penser qu a lui en fesant sa tu ke dit toi mêmê il souffrait le martir ! ce n est pas rien de voler entre parrentèses car de toutes facon tu allais quand mêmê mourrir sans lui tu serais mort quand mêmê!je ne comprend pas ta réaction ! enfin un peu mais tu aurais du le laisser s expliquer avant de l accuser de t avoir transformer en vampire ( ou monstre comme tu veux mais je crois que le mot est un peu exagérée quad mêmê !) si il a fait sa s etait pour essayer de t offrir une nouvelle vie une jenesse eternelle une vie avec une personne que tu aime a tpujours mais a mon avis il ne penssait que sa prendrais auttand de temps avant que tu trouve ta moitiée !
    alors je comprend tout t a fait son acte !!
    LILY GOTH

  44. ton histoire me fais bcp de peine a lire mais ce monstre ke tu décris n’es k’une petite parti de toi et vampire ou pa certaine personne sont bien plus monstrueuse ke toi.Et malgré ça je pense ke tu est une personne merveilleuse.

  45. bonjour edward ,
    je trouve votre histoire magnifique c es un tres beau film je n arrete pa de regarder le 1 j attend que le 2 sorte en dvd pour pouvoir le regarder encore et encore je trouve l histoire d amour magnifique enfin toutes l histoire je me rejouis de voir le 3 et le 4 les gens raconte pleins de choses sur le film mais je ne sais pas si c es vrai vivement qu il sorte je me rejouis de voire la petite de bella … bien a vous et je voulais vous dire que tout ce que vous ecrivez es magnifique bonne soiree

  46. Bonjour E.
    Je crois que j’arrive en fin de liste après une année de retard mais je pense que ce n’est jamais tard pour dire les choses quand on a été aussi touchée par ton récit..ta réalite..une réalité certes pas toujours facile à gérer surtout avec toute cette faim insatiable qui doit te consumer.. Je ne pense pas que tu sois un monstre juste parce que tu es vampire.. les plus humains d’entre nous, ne cachent ils par au fond des sombres envies.. pensées.. Je sais que vu ta sensibilité et ce que tu as du ressentir, ca be doit pas être aisé pour toi mais nous savons également que tu pourrais dépasser tout cela.. que tu l’as dépassée.. alors chapeau bas mon cher Edward.. tu as toute mon admiration

    Erana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*