Loin des Îles Mauves – Livre I : La Sans-Étoiles de Chloé Chevalier

Yvanel est un Héros. Née femme, elle doit, comme ses congénères du Peuple des Bruyères, bander ses seins et cacher son identité aux yeux des Leifa – le peuple dominant des Îles Mauves. Mais au-delà des querelles qui opposent ces deux peuples depuis la nuit des temps, un danger menace les îles de famine : l’Empire et ses navires qui s’accaparent les baleines.

Bravant les lois de leur archipel, Yvanel et cinq de ses compagnons embarquent à bord d’un voilier pour un périple à haut risque. Leur mission ? Négocier leur avenir.

Mon avis :

J’admets avoir eu assez peur avant de commencer ce roman, parce que les premiers avis que j’y ai vu passer dessus étaient mitigés. Du coup, je suis partie à reculons avec cette lecture.

Eh bien. Pour tout vous dire, ce voyage des Îles Mauves, bien mouvementé, vers l’Empire (et l’émancipation) m’a plu ! Alors certes, ce n’est pas de l’héroïc fantasy ni une épopée pleine d’action et de rebondissements. Ici, on y découvre deux peuples vivants en reclus sur plusieurs îles. Les Leifa restent un peuple plutôt mystérieux et des descriptions qu’en fait, Yvanel, un « Héros » né femme, ils pourraient s’apparenter (en quelque sorte) aux elfes de Tolkien.

Ces derniers sont incapables de concevoir des filles et du coup, en échange de la paix, et de leur force, ils ont proposé aux humains (qui vivent cachés d’eux, car ils les craignent) une sorte de compromis. Ainsi, chez les humains, les femmes deviennent des mères et sont choisies pour porter leurs enfants — pour que leur peuple ne s’éteigne pas. Mais, plus le temps passe et moins de mères leur sont proposées.

Dans cette histoire, je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec ce qu’il se passe dans notre monde actuel. Avec l’Iran et ses femmes qui se révoltent contre un patriarcat assassin. Puis, il y a également l’allégorie de la caverne. En vivant reclus, Leifs et humains des Îles Mauves ne connaissent rien d’autre que leurs récits et légendes, déformés au fil de temps et des besoins. Ils survivent au détriment du reste : le savoir. Yvanel et les siens, dépendants de leur matriarche, qui est la gardienne des lois.

Tout le début de l’intrigue tourne autour de leur façon de vivre, leur quotidien, jusqu’à ce qu’un drame survienne et qu’Yvanel et plusieurs des siens partent en voyage avec deux Leifa, Manik et Peiders.

Bon, je ne vais pas tout vous raconter, mais concrètement, ce premier tome, La Sans-étoiles, est une sorte de quête de soi, de la vérité et plus largement de la connaissance. En partant, nos protagonistes s’émancipent des carcans de leur village respectif. Ils vont affronter autant la liberté que découvrir et déterrer certains secrets qu’ils vont devoir apprivoiser.

Il y a certes quelques longueurs, mais rien qui m’a donné envie de décrocher. J’ai beaucoup aimé la plume de l’autrice et sa vision d’un monde imaginaire qui peut déstabiliser les lecteur.ice. s, car incroyablement terre à terre et sombre. Ici, il n’y a rien qui nous fasse rêver, mais plutôt qui nous pousse à la réflexion.

Les personnages sont bien esquissés. Même si certains le sont plus que d’autres. Après nous sommes du point de vue d’Yvanel (le récit est à la première personne). Une femme avec sa force et ses faiblesses qui va apprendre la dure loi de la vie en dehors de son clan.

Je ressors de cette lecture satisfaite et, en tout cas, la fin me donne envie de connaitre la suite et savoir si la situation d’Yvanel et de ses comparses va s’améliorer. Ce que je leur souhaite de tout cœur.

La plume de l'auteur/l'autrice
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Mon impression générale

Un premier tome qui m'a beaucoup plu, et qui se concentre sur l'introspection de ses protagonistes plutôt que sur l'action ou les rebondissements spectaculaires. Mais j'ai vraiment aimé 😊

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :