Rokudenashi Blues T03 de Masanori Morita

Les lycéens de Teiken reconnaissent désormais la supériorité de Taison Maeda. Koheiji Nakata, autoproclamé “caïd du lycée”, est tombé amoureux de Chiaki et considère Maeda comme son rival. Indifférent à ses provocations, ce dernier se préoccupe plutôt d’affronter un ennemi bien plus redoutable : Shimabukuro, du lycée Yonekura ! La vie de Maeda se transforme en un combat sur tous les fronts, entre amour, bastons et sport !

Mon avis :

On continue de suivre les tribulations de Taison et de ses comparses au lycée ou bien en dehors entre moment sportif et castagne. Des ados qui ont la rage de vivre et celle de se faire remarquer. Pour cela, ils n’hésitent jamais à utiliser leurs poings. Taison va voir débarquer un nouveau rival prêt à tout pour l’évincer aux yeux de la jolie Chiaki.

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment avec ce nouveau tome même si pas mal de scènes de bastons entre nos héros et leurs ennemis peuvent paraitre un peu « too much » et hors du temps. Mais, on rigole bien donc sa passe.

Nos vilains lycéens qui se montrent sous leur plus mauvais jour ont tout de même un cœur en or et n’hésitent pas à se battre pour les causes qu’ils croient juste. Les romances ici sont vues à travers les yeux des bad boys qu’ils incarnent et les filles restent de jolies poupées à protéger (et qui sont agaçantes). C’est clair qu’en 2022, ce qui était cool dans les années 80/90, fait très cliché aujourd’hui.

Pour ma part, j’aime toujours autant le style assez particulier et caricatural de Masanori Morita et je prends un vrai plaisir à redécouvrir ce manga shônen avec ces codes de l’époque qui ont bien évolué depuis !

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Ce que j'en ai pensé dans son ensemble

Un manga au style old-school que je prends toujours plaisir à redécouvrir 🙂

User Rating: 4.2 ( 1 votes)

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :