Black-Box T04 de Tsutomu Takahashi

À présent que Reon Shidoh s’est reconverti dans la boxe afin de pouvoir combattre Ryoga sur le ring, chacun se prépare à ce face-à-face. Tandis que Reon se forge un physique idéal, Ryoga, lui, s’en remet à l’ancien rival de son père, devenu son nouvel entraîneur. Dernière étape : se libérer du passé qui l’entrave. Mais Ryoga cache plus d’un traumatisme en lui…

Mon avis :

Ma première réaction à chaud : je n’ai pas aimé ce tome. Mais pas du tout. La violence y est prégnante, mais surtout gratuite et sans fondement.

La manière dont le héros est amené à s’émanciper de son passé pour mieux avancer est juste mal employée (à mon sens). Le nouvel entraîneur de Ryoga, un ancien boxeur, à une manière étrange de l’aider à avancer… C’est juste… pas crédible (toujours selon moi) et ça n’apporte rien en plus.

Ryoga en sort amaigri, et surtout, il n’a rien appris, mais a juste été traité comme un animal sauvage. Sa façon d’arriver sur le ring et ce qu’il fait à la petite amie de son rival est juste répréhensible. De fait, je n’ai eu aucune empathie pour lui, au contraire. J’avais envie que son adversaire remporte la victoire et qu’on passe à autre chose.

Pour tout dire, je ne sais pas quel est le but de tout ça, mais ça m’a mise mal à l’aise et même si je reste curieuse du dénouement, j’imagine mal que ce soit positif.

Enfin bref. Je n’ai pas aimé ce tome pour les raisons dites plus haut. La boxe doit rester un combat avec des règles et là, le héros a à peine conscience de ce qu’il fait vu que son seul but c’est de tuer…

Je ne vois pas où le mangaka essaie d’arriver.

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Ce que j'en ai pensé dans son ensemble

J'admets que le mangaka m'a perdue avec ce tome que je n'ai pas aimé du coup 🥲

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

3 Commentaires

  1. Je comprends tout à fait ton point de vue, que je partage en partie. Dans le sens où je pense que le mangaka a voulu aller le plus loin possible dans le côté violent et éventuellement masochiste du personnage.
    Ça fait un effet particulier, je me suis senti à la fois extérieur au récit et vraiment dedans du fait de ce côté radical.
    Ça me rend curieux pour la suite, qui en effet devrait être assez dure 😆

    1. Je vois ce que tu veux dire… Mais vraiment, j’ai essayé de comprendre, sans succès :/ ! Alors, oui, pour le coup, on ne s’attend pas du tout à cet effet là et on peut dire que de ce côté, le pari est gagné pour le mangaka. Si c’était ce qu’il voulait montrer.
      Je suis curieuse de la suite et en même temps, j’ai peur 🫣

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :