Yona princesse de l’Aube T01 à T04 de Mizuho Kusanagi

Résumé du premier

Yona, princesse du royaume de Kôka, a grandi dans l’insouciance, choyée par le roi et protégée par son garde du corps et ami d’enfance, le puissant guerrier, Hak. À l’approche de ses 16 ans, Yona est heureuse : son cousin et amour secret, Soo-won, vient lui rendre visite pour célébrer son anniversaire. Mais ce soir-là, une terrible tragédie survient et sa vie va être bouleversée à jamais !

Mon avis des quatre premiers tomes :

Depuis le temps que j’entends parler de ce manga, je m’y suis enfin mise en découvrant les quatre premiers tomes que j’ai lus à la suite ! Autant le dire, j’ai été happée dès les premières pages avec cette jeune princesse qui va vivre le pire et l’impensable ! Trahie par celui qu’elle aimait et qui va la décevoir plus que jamais !

Yona contrainte de fuir peut compter sur son fidèle garde du corps, Hak qui s’est juré de la protéger au péril de sa vie. J’ai adoré la relation qu’il entretient avec Yona, il ne la ménage pas, au contraire, il fait tout pour qu’elle puisse avancer malgré la tragédie qui la frappe.

Le premier tome sert de mise en place ainsi que de mise en bouche. On nous présente les différents protagonistes et les premiers éléments du récit. Yona nous apparait espiègle et rêveuse, mais ce qui va lui arriver va la changer à jamais. Contrainte de fuir avec Hak, elle se jure de survivre quoiqu’il lui en coûte !

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai été emballée par ce premier tome et les dessins n’y sont pas pour rien non plus. J’aime déjà beaucoup le style épuré, mais franc de Mizuho Kusanagi.

Vous vous doutez bien que j’ai enchainé sans attendre avec la suite !

Dans le tome deux, Yona se retrouve dans le village de Hak, son garde du corps, et va découvrir que sa fonction est bien plus importante qu’elle ne l’imaginait. Il est le chef de sa tribu et en tant que tel il a des obligations vis-à-vis des siens. Malgré tout, il place Yona au-dessus. Hak est un personnage qui n’est pas sans me rappeler les héros de Yuu Watase (genre, Tamahome pour ne citer que lui – si vous connaissez Fushigi Yuugi). Fort, un brin taciturne qui ne prend pas de gant avec l’héroïne. Cela donne une dynamique à leur relation que j’apprécie beaucoup.

Comprenant qu’elle met les autres en danger, car elle est recherchée par les guerriers à la botte de son cousin Soo Won, Yona décide de partir et là encore, sans vous spoiler, elle va faire preuve d’un courage incroyable. Elle semble fragile, mais possède une très grande force intérieure.

Une héroïne fragile et ultra badass à la fois !

Soo Won qui fait tout son possible pour obtenir les voix de toutes les tribus pour monter sur le trône est prêt à absolument tout pour parvenir à ses fins. Je me demande ce qu’il ressent exactement pour Yona. On a droit à quelques flashbacks, malgré tout, je reste réservée sur ce personnage.

Dans le troisième tome, Yona qui est partie à la recherche d’un prêtre va en rencontrer un, assez mystérieux d’ailleurs ainsi que son assistant, un garçon mal embouché. Oserais-je dire que l’histoire prend une nouvelle tournure ici ? Oui, il semblerait bien avec cette légende concernant les dieux dragons et qui aurait un lien avec Yona et sa chevelure de feu !

Comprenant ça pourrait être un plus indéniable à ses desseins et sur les conseils de ce prêtre, avec Hak et le jeune assistant, ils partent à la recherche des réincarnations des dieux dragons. Yona pense qu’ils pourraient l’aider à sauver son peuple (et son trône).

Un récit aussi haletant qu’addictif le tout servi par de beaux graphismes !

Pour l’instant, j’en suis là, car que ce soit le troisième tome et le quatrième, nos amis sont à la recherche des réincarnations des dragons et cela se passe plus ou moins bien.

En toute sincérité, je ne pensais pas plonger comme cela dans ce manga, mais l’histoire est très bien pensée et je dirais aussi que tous les personnages sont bien travaillés avec leur propre caractère ainsi que leurs idéaux. Même le méchant cousin. Il a ses raisons d’avoir fait ce qu’il a fait même s’il y a de quoi y redire ! On sent qu’il n’est pas si mauvais que ça. Et que dire de notre héroïne ? J’ai eu envie de la suivre dès le début. C’est un personnage fort, ambivalent avec une incroyable résilience en elle. J’ai beaucoup sa relation avec Hak.

Bref, j’ai découvert le manga, Yona Princesse de l’Aube, les quatre premiers tomes et j’ai déjà adoré l’histoire, mais aussi les dessins que je trouve superbes et qui vont bien avec ce genre. De la romance fantasy-historique qui le plait beaucoup. J’ai hâte de pouvoir bientôt lire la suite des péripéties incroyable de notre princesse de l’Aube.

Un régal que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore commencé.

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Ce que j'en ai pensé dans son ensemble

Un début de manga que j'ai trouvé prenant au possible 🤩! On est tout de suite happé dans l'histoire avec Yona et son fidèle Hak. C'est un régal à lire 💖!

User Rating: Be the first one !

🍁Découvrir un extrait du tome 1

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

2 Commentaires

  1. Bravo ! Je suis contente que tu te sois lancée.
    J’adore cette série qui s’est vraiment bonifiée et complexifiée au fil des tomes avec une bien jolie héroïne mais surtout de très beaux personnages secondaires.
    Bonne découverte 🥰

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :