Les Carnets de l’Apothicaire T01 de Natsu Hyuuga (Auteur) & Touko Shino (Illustrations)

Une jeune apothicaire face aux arcanes du pouvoir impérial…

À dix-sept ans, Mao Mao mène une vie dangereuse. Formée dès son plus jeune âge par un apothicaire des bas-fonds de la capitale, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial. Pour échapper à la mort dans cette forteresse coupée du monde extérieur où complots et machinations se succèdent, la jeune fille doit cacher ses connaissances – bref, se fondre dans la masse.

Mais quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, la passion de Mao Mao pour son art reprend le dessus. À force d’observation, elle découvre le pot aux roses… et se retrouve repérée par Jinshi, un mystérieux haut fonctionnaire à la beauté étrange. Devinant ses talents, il la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Or, au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas pourrait être fatal à la jeune fille…

Découvrez la face cachée du saint des saints de la cité impériale ! Dans ce monde de femmes régi par les hommes, Mao Mao aura besoin de toute sa sagacité et de tout son savoir pour démêler les intrigues de cour… Phénoménal succès de librairie au Japon bientôt adapté pour le petit écran, ce roman permet de découvrir une période de l’histoire fascinante et une héroïne incroyablement attachante.

Mon avis :

Depuis la sortie du premier tome en manga, je rêvais de pouvoir lire les light novels dont ils sont tirés ! Du coup, comment résister lorsque j’ai eu ce premier tome entre les mains ? Je l’admets, je l’ai dévoré de la première à la dernière page !

Avant toute chose, il faut que vous sachiez que ce premier tome en version française regroupe les deux premières light novels en japonais. Et ça se lit tellement bien ! Pourtant, il y a très peu de changement avec le manga. À ce propos, je peux même vous révéler que celui-ci est très fidèle au récit. Du coup, il n’y a pas de grosses surprises ! Néanmoins, je peux vous assurer que j’étais accrochée à ce que je lisais. Oui, je connais bien les différentes intrigues et ce qui était marrant, c’était de visualiser un bon nombre de scènes du manga en lisant le roman !

Ce premier tome s’arrête à la moitié du huitième tome du manga que nous connaissons bien. Toutefois, ce fut une véritable redécouverte avec sa version romancée. Le texte est très bon. Les personnages tout aussi attachants. On retrouve tout le charme de l’histoire. Malgré sa position, Mao Mao reste aussi irrévérencieuse et oublie parfois sa place, surtout lorsqu’elle se retrouve confrontée au bel eunuque du Hougong du palais intérieur. Je parle bien sûr de Jinshi.

J’ai adoré leurs interactions tout comme j’ai apprécié redécouvrir les intrigues de cour entre concubines et bien évidemment toutes les enquêtes menées par notre jeune héroïne. Mao Mao est très attachante.

L’univers de cette Chine impériale fantasmée par Natsu Hyuuga est passionnant à découvrir.

Le récit oscille entre de la fantasy historique et du cosy mystery ! Cela m’a sauté aux yeux durant les différentes enquêtes que va mener Mao Mao.

Le fil conducteur reste bien évidemment la manière dont notre jeune et intrépide apothicaire va se mêler à cette cour Impériale. Sa grandeur, ses tragédies et la vie de ses protagonistes. Il y a bien évidemment tout ce mystère qui entoure Jinshi et son fidèle Gaoshun. D’ailleurs, le chapitre concernant Aduo, l’une des anciennes concubines m’a particulièrement plu même si mes conclusions (comme celle de Mao Mao) ne sont pas forcément les bonnes, enfin, sans doute. Mais, je suis certaine qu’on brûle. D’autant plus que nous avons une révélation concernant l’intendant du palais Impérial et de son acolyte. Mais je n’en dis pas plus.

En quelques mots :

Bien que très enthousiaste concernant la sortie de ce premier tome, j’avais peur de m’ennuyer (lisant déjà le manga), mais… pas du tout ! Au contraire, cette lecture fut une très belle re découverte et en tournant la dernière page, je n’ai eu qu’une envie : lire la suite.

Le texte est très bon, la plume de Natsu Hyuuga sait tenir ses lectrices et lecteurs en haleine, et ce, du début jusqu’à la fin. Il a su créer un univers addictif avec des personnages bien travaillés et terriblement attachants (en plus de Mao Mao, Jinshi et Gaoshun) comme les différentes concubines, les protagonistes du Palais vert-de-gris du quartier des plaisirs) ou bien encore certains soldats.

Bref. Je me suis régalée avec ce premier tome qui combine les deux premières light novels en japonais. Les éditions Lumen ont fait un superbe travail.

Le petit plus, ce sont bien évidemment les illustrations noir et blanc de Touko Shino qui jalonnent le roman ainsi que les couleurs en fin qui terminent ce premier tome en apothéose.

Si comme moi vous aimez le manga, je vous le recommande chaudement.

Si vous voulez découvrir un univers passionnant mélangeant fantasy historique dans une Chine fantasmée avec du cosy mystery, n’attendez plus !

La plume de l'auteur/l'autrice
Traduction
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Mon impression générale

Je me suis régalée avec ce premier tome des aventures de Mao Mao 🤩

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :