Résumé du tome 2 :

Après avoir conjuré les phantom emprisonnés dans les abîmes de son domaine, Yayoi confie à son frère la mission d’enquêter sur la disparition de confrères médiums. Iori va alors devoir supporter la présence de Chihiro, un collègue aussi flamboyant qu’agaçant. Pendant ce temps, Riku s’entraîne afin de développer son don d’aimant et transformer son handicap en force !

Mon avis :

Cette suite est dans la même lignée que son premier tome. On continue de suivre l’histoire en partie du point de vue de Riku, l’héroïne, qui apprend à développer son don. À côté de cela, avec ses nouveaux amis et collègues, elle continue d’enquêter et de se battre jusqu’à affronter une camarade de leur lycée.

Les dessins sont toujours aussi sympas et collent parfaitement au style du manga. J’aime beaucoup le coup de crayon de Kento Matsuura qui réussit à donner vie aux personnages. La mise en pages est toujours agréable à regarder et les scènes d’actions bien menées.

La fin de ce second tome nous laisse sur un léger cliffhanger avec un nouveau personnage qui semble bel et bien lié à leur ennemi, Senjudoji.

En bref, voilà un deuxième volume qui se lit bien avec de chouettes dessins. La fin donne envie de connaitre la suite.

Résumé du tome 3 :

Aux prises avec l’infirmier scolaire, Iori et Riku tentent de sauver leur camarade de l’hybridation qui la ronge… mais le temps de Tsumuji est compté ! Le Korekai et Nabari décident alors d’unir leurs forces pour se lancer dans une enquête afin d’éliminer les hôtes pervertis par Senjudoji. Première étape : une inquiétante maison emplie de poupées, siège de la Marionnettiste…

Mon avis :

En toute franchise, je crois bien que ce troisième tome est pour l’heure mon préféré. Bon, la série se terminant en quatre volumes, ce n’est pas bien difficile. Cette suite reprend là où l’action s’était arrêtée dans le deuxième tome. Tsumuji est donc bien devenue un phantom et on découvre ici pourquoi. La jeune fille m’a fait un peu de peine. Elle s’est fait manipuler par le docteur de l’école qui est en fait à la solde de Senjudoji (le grand méchant).

J’ai bien apprécié ce côté plus psychologique et puis c’est l’occasion d’en apprendre plus sur les ennemis que combat l’organisation de la Koreikai. La deuxième moitié du manga nous plonge dans une nouvelle mission avec des poupées hantées bien flippantes.

Dans l’ensemble, j’ai vraiment aimé ma lecture de ce troisième volume. Les dessins sont toujours à mon goût et bien travaillés, la mise en page fidèle à elle-même. On n’en apprend pas plus sur la Koreikai, ce qui est dommage et tout va sans doute un peu trop vite, mais comme je le disais, ce manga se termine en quatre tomes alors forcément…

En bref, j’ai aimé cette suite haute en couleur et aux multiples rebondissements. Les personnages sont attachants à leur façon et puis, l’air de rien, j’ai envie de connaitre le dénouement.

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

Deux tomes forts sympathiques à lire ! J'ai bien aimé.

User Rating: Be the first one !

WordPress:

J’aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :