Une périlleuse affaire de Deanna Raybourn

Série : Une enquête de Veronica Speedwell

 

Londres, 1887. Au Curiosity Club, établissement réservé aux femmes intrépides, l’aventurière Veronica Speedwell rencontre lady Sundridge, qui la supplie d’accepter une tâche impossible : sauver de l’exécution le mécène Miles Ramsworth. Accusé d’avoir sauvagement assassiné sa maîtresse, Ramsworth sera pendu dans une semaine si le vrai coupable n’est pas identifié. Les secrets qui entourent cette affaire sont nombreux, y compris la véritable identité de l’énigmatique lady Sundridge. Avec Stoker, son collègue naturaliste, Veronica se lance donc dans une course contre la montre pour trouver le meurtrier. Cette enquête, qui les mènera d’une communauté d’artistes bohémiens à une grotte marquée par une histoire décadente, en passant par un palais royal, s’annonce bien périlleuse…

Mon avis :

Vous aimez les romans historiques ? Les romans de cosy mystéry ? Le tout saupoudré d’un très, mais très (oui j’insiste) léger zest de romance ? Alors, qu’attendez-vous ? Les Enquêtes de Veronica Speedwell sont faites pour vous ! En tout cas, moi, je me suis régalée avec cette lecture !

Dans cette nouvelle aventure pleine de saveur, Veronica nous entraine avec son acolyte, le magnifique et non moins mystérieux Stoker dans une enquête digne d’un Agatha Christie pou d’un Sir Arthur Conan Doyle. Veronica n’a rien à envier à un Poirot ou un Sherlock Holmes et on peut dire que son partenaire est carrément sexy (oui, je suis faible, et alors ?).

Donc, alors qu’elle était prête pour partir à l’aventure hors de l’Angleterre, elle va être réquisitionnée, si je puis dire, pour mener une enquête concernant la mort d’une artiste de talent, enceinte de son amant et protecteur.

Veronica va donc tout faire pour découvrir qui a commis ce crime, ce qui sera l’occasion pour Stoker et elle de déterrer quelques secrets inavouables. L’occasion aussi de rencontrer d’autres membres de la famille de Stoker et d’en apprendre un peu plus sur lui-même bien qu’il reste à nos yeux (et ceux de Veronica) un personnage fermé et secret.

Comme pour le premier tome, j’ai aimé le tandem qu’ils forment tous les deux ainsi que cette tension sexuelle qui commence à tirailler fortement notre héroïne. Cependant ici, la romance (si on peut l’appeler ainsi) est du genre slow burn et est, en quelque sorte, le léger plus sans être l’un des sujets du livre. Dans un sens, si par moment Stoker m’a autant frustrée que Veronica qui est bien plus faible que lui sur le sujet, j’ai aimé la manière dont leur relation évolue.

Concernant l’enquête, elle a su me tenir en haleine et m’a happée tout du long. Je dois dire que même si j’ai eu des doutes assez rapidement concernant l’assassin, les fils sont bien emmêlés de manière à nous faire douter.

Et que dire de la plume de Deanna Raybourn ? Pour ma part, je l’apprécie énormément comme j’apprécie le personnage de Veronica, une héroïne qui pour son époque est atypique, pétillante, piquante et incroyablement réaliste sur ce qui l’entoure. Et dans cette suite, on lui trouve même quelques petites « failles » qui me l’ont rendue encore plus attachante.

Bref. Ce deuxième tome était à la hauteur du premier et me confirme que c’est une série à suivre que je suis ravie de voir trôner dans ma bibliothèque !

La plume de l'auteur/l'autrice
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

Je me suis régalée avec ce second tome ! 🥰

User Rating: Be the first one !
 


Une enquête de Veronica Speedwell T1 – Un étrange prélude de Deanna Raybourn

Ce qui m’a d’abord attiré, je le reconnais, c’est la très jolie couverture, puis… j’ai lu la quatrième de couverture et là, je me suis dit que ça pourrait me plaire. Une sorte de roman cosy-mystery historique ? Il ne m’en a pas fallu plus pour me lancer dans l’aventure ! Mon avis : Aaaaah ! Ce premier tome … Lire la suite

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

2 Commentaires

  1. Si l’intrigue parvient à te tenir en haleine et qu’en plus il y a du slow burn, ça m’intéresse beaucoup.
    Et j’adore les couvertures, ce qui ne gâche rien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :